Archives par étiquette : silencieuse

L’embryon humain : la victime silencieuse et innocente de la révision de la loi de bioéthique

Communiqué de la Fondation Jérôme Lejeune :

Dhz6EpVWsAAdZ6F"Le rapport du Conseil d’Etat sur la révision de la loi de bioéthique est rendu public aujourd’hui. Ce rapport, émanant de la plus haute juridiction française, n’engage certes pas le politique mais il trace les contours « autorisés » de la future législation et fait état, notamment, de graves dérives en matière de recherche sur l’embryon. Ces dispositions seront au cœur de la loi mais elles seront moins commentées que la PMA. Elles auront pourtant pour conséquence de faire de l’embryon un « produit de laboratoire ».

Cet avis juridique du Conseil d’Etat ne tient, par ailleurs, aucun compte de l’avis profond des Français qui s’est exprimé lors des Etats-généraux de la bioéthique. A chaque révision, les limites de l’acceptable sont repoussées, la marchandisation du vivant et l’eugénisme toujours accrus. La technique prendra, une fois de plus, et de manière plus grave, le pas sur l’humain.

  • La création d’embryons transgéniques et leur transfert à des fins de gestation pourraient être autorisés. Cela entrainerait inévitablement une modification du génome de l’espèce humaine pourtant interdite par la Convention d’Oviedo ratifiée par la France. L’embryon serait encore davantage manipulé et ces modifications du génome seraient transmissibles.
  • Le Conseil d’Etat propose d’autoriser la culture des embryons in vitro au-delà de 7 jours et jusqu’à 13 jours après la fécondation. 92,3 % des citoyens se sont pourtant opposés à cette possibilité dans le cadre des Etats-généraux.
  • La destruction des embryons surnuméraires donnés à la recherche et n’ayant pas fait l’objet de recherche

Lire la suite de l'article

L’embryon humain sera-t-il la victime silencieuse de la révision de la loi de bioéthique ?

De la Fondation Jérôme Lejeune :

Site-634x300"Le Conseil d’Etat rend ce jour un rapport sur la révision de la loi de bioéthique de 2011. Il devait, à la demande du Premier Ministre, « se concentrer sur les possibilités de traduction, dans le droit français, des changements envisagés dans le futur projet de loi, prévu à l’automne ».

La Fondation Jérôme Lejeune prend acte de la possible ouverture à la PMA pour toutes tout en rappelant qu’elle y est opposée.

Elle s’étonne toutefois que la presse ne se fasse pas l’écho de dispositions sur l’embryon.

Si l’extension de la durée de culture des embryons in vitro est autorisée au-delà de 7 jours et jusqu’à 14 jours après la fécondation, si la création d’embryons transgéniques et leur transfert à des fins de gestation était autorisée ou si la destruction des embryons surnuméraires donnés à la recherche et n’ayant pas fait l’objet de recherche était proposée, la Fondation Jérôme Lejeune se mobiliserait et ferait part de ses réactions d’expertise sur ces sujets. Elle craint également l’extension du diagnostic pré-implantatoire (DPI) aux anomalies chromosomiques qui accentuerait encore l’eugénisme des personnes porteuses de trisomie 21.

La Fondation Jérôme Lejeune finance la recherche sur les maladies génétiques de l’intelligence. Sa mission est au service des plus faibles.

Son président, Jean-Marie Le Méné souhaite rappeler que l’embryon ne peut pas être considéré comme un « rat de laboratoire ». Il demande au Gouvernement de se souvenir, au moment de l’élaboration de la loi que l’embryon est

Lire la suite de l'article

1968-2018 la révolution silencieuse, au menu de Renaissance catholique

Pour sa 27e université d'été, qui se déroulera du 21 au 24 juillet en Vendée, l'association Renaissance Catholique a choisi le thème "1968-2018 la révolution silencieuse". L'Homme Nouveau a interrogé Jean-Pierre Maugendre. Extraits :

Renaissance_catho_UDTVous lancez votre 27e édition de l’université d’été de Renaissance Catholique, avec comme thème : « 1968-2018, la Révolution silencieuse », qu’est-ce qui motive ce thème mis à part le cinquantenaire des évènements de Mai 68 ? 

L’aspect accidentel, c’est les évènements de mai 68. Après dans notre titre « la Révolution silencieuse », nous souhaitons réfléchir sur plusieurs domaines :

Depuis 50 ans les institutions sont restées les mêmes, c’est la constitution de la Ve République. La France faisait partie de l’Europe, elle en fait toujours partie. En apparence la société est restée la même.

Au-delà de ces apparences, une révolution s’est opérée dont on peut donner quelques exemples, l’apparition d’une nouvelle forme de mariage, qui n’est plus aujourd’hui que la rencontre plus ou moins fugace de deux êtres, en vue d’une cohabitation la plus agréable possible, alors qu’il était auparavant le fondement même de la société, et cela m’a beaucoup marqué récemment, je pense qu’aujourd’hui il est plus facile de divorcer que d’obtenir un prêt immobilier, on vous demandera moins de documents et de garanties.

Il y a une dissolution des identités nationales, nous sommes aujourd’hui sous une autorité supranationale, nous le voyons avec le gouvernement qui se met en place en Italie, tout le monde nous explique qu’il ne faut pas que les

Lire la suite de l'article

L’hiver démocratique est une urgence silencieuse qui concerne tous les pays européens

Le Conseil de Présidence de la Fédération des Associations familiales catholiques en Europe réuni la semaine dernière à Vienne pour sa réunion de printemps a publié la résolution suivante.

L'hiver démocratique est une urgence silencieuse qui concerne tous les pays européens. Pour cette raison, rassemblés à Vienne pour notre réunion de printemps, nous les Présidents et les délégués du Conseil de Présidence de la Fédération des Associations familiales catholiques en Europe (FAFCE) souhaitons attirer l'attention sur cette situation qui est au cœur de problèmes financiers et sociaux qui doivent être traités. Il n'y a pas le temps d'attendre. Il n'y a plus d'excuses à invoquer. Nous devons agir pour le bien des personnes âgées, les droits de notre jeunesse et le futur de nos enfants.

  • Rappelant la déclaration à l'occasion de son XXe Anniversaire : Les familles sont le trésor de l'Europe et la pierre angulaire du futur (Rome le 31 mai 2017), demandant aux Gouvernements des Etats européens de créer et promouvoir des politiques familiales au niveau national et de promouvoir des politiques favorable à la famille au niveau européen tout en respectant le principe de subsidiarité;
  • Considérant la résolution du Parlement européen du 4 juillet 2017 sur les normes européennes pour le XXIe siècle (2016/2274 (INI)) soulignant la nécessité de prendre en compte le vieillissement démocratique de l'Europe;
  • Considérant le pronostic démographique pour l'Union européenne (Décembre 2017) qui reconnait que l'Europe vieillit de manière dramatique ;
  • Considérant le document de politique publié par la Fondation Schuman sur

Lire la suite de l'article

Sens Commun : la France silencieuse restera silencieuse

Sens Commun a annulé sa « journée de la France silencieuse », prévue dimanche de 13 heures à 19 heures à Asnières. Trois tables rondes avec des intellectuels, tels François-Xavier Bellamy, étaient prévues. Laurent Wauquiez, Bruno Retailleau et Daniel Fasquelle étaient attendus. Ils ont tous les trois annulé, suite aux oukases du politiquement correct, ayant monté en épingle les propos de Christophe Billan dans L'Incorrect. Il avait déclaré :

« Si Marion Maréchal-Le Pen vient demain avec ses idées rejoindre une plateforme, cela ne me posera aucun problème. Mais si elle est plus Le Pen que Marion, j’aurai un souci »

Le mensuel est paru mardi. Nous sommes jeudi. 2 jours de retraites, de rétropédalages, d'excuses, de communiqués, qui nous montrent que la droite la plus bête est toujours en crise, qu'elle a peur de son ombre et surtout de la gauche et des médias. Bref, un spectacle pathétique.

Commentaires (4)

Conclusion : avec des gens de ce piètre acabit la refondation n'est pas pour demain.

Rédigé par : EROUANI | 12 oct 2017 14:12:28
____________________________________

Bien d'accord avec vous.
Une ouverture de Sens Commun vers le FN, comme envers tout autre défenseur des valeurs familiales, aurait pourtant été bienvenue et un signal de regroupement des forces authentiquement nationales face à la culture de mort du mondialisme triomphant de Macron et de ses alliés et ralliés.
Incroyable de voir comment le président de Sens Commun, le très honnête Christophe Billan, a été attaqué et trainé dans la boue de toutes parts par

Lire la suite de l'article

Trumpiser le débat politique, c’est parler franchement à la majorité silencieuse sans se soumettre à la bien-pensance

13913809_824259041006964_567736559935620946_oAussi incroyable que cela puisse paraître, il existait un comité de soutien à Donald Trump en France. Méprisé et considéré comme anecdotique par les médias jusqu'à présent, le Parisien a interrogé son animateur Vivian Hoch. Extraits :

Après sa victoire, Donald Trump devient-il un modèle pour votre mouvement en France?

Notre but aujourd’hui, c’est de «trumpiser» le débat politique français. On a inventé ce concept pour que les responsables politiques puissent s’en inspirer.

En quoi consiste «la trumpisation» ?

Il s’agit de parler franchement, de parler à la majorité silencieuse. Cette nuit, c’est la victoire de cette majorité qui était tellement silencieuse que même nous, on ne s’y attendait pas. Clinton était tellement donnée gagnante.

Qui peut incarner ce mouvement de «trumpisation» en France ? Marine Le Pen?

Aucun candidat ou candidate ne peut arriver à la cheville de Trump. Il leur manque ce qui a fait le succès de Trump, c’est-à-dire de pouvoir se placer au-dessus de la mêlée. On présente Marine Le Pen comme la soeur de Donald Trump et vice-versa… C’est tout à fait faux. Elle est engagée dans une stratégie de dédiabolisation, alors que Trump a toujours maintenu la tête haute. Il n’a jamais reculé et ne s’est jamais.

Et puis Marine Le Pen, ce n’est pas nouveau, c’est un parti. Elle s’est déjà présentée à des élections, contrairement à Trump qui ne vient pas du monde politique. C’est aussi cet aspect qui manque en France. On a besoin de renouvellement dans

Lire la suite de l'article

La Droite silencieuse des valeurs cherche candidat désespérément

Extrait de la tribune de Denis Tillinac dans Valeurs actuelles :

475"Dans dix mois aura bien lieu la primaire de la droite. Les électeurs de ce bord seront-ils nombreux à aller voter ? Peu importe. On sait déjà qu’ils joueront à la baisse. Osons le dire, aucun des postulants en lice ne soulève leur enthousiasme. Ils ont vu Juppé, Sarko, Fillon et consorts trop souvent et depuis trop longtemps, ils en sont saturés (…) 

Ceux qui, par exaspération, ont voté pour le FN aux derniers scrutins n’ont aucune envie de parachuter Marine Le Pen à l’Élysée. Sa nièce Marion à la rigueur, mais dans un avenir indéterminé et sous réserve qu’elle se soit évadée du parti familial. On n’en est pas là. D’où un désenchantement nauséeux sur lequel Hollande spécule à ciel presque ouvert pour filouter une réélection au rabais.

Sans-titreAprès le succès considérable du livre de Zemmour, d’aucuns l’ont incité à se lancer dans l’arène ; ça prouve au moins que l’offre, comme disent les économistes, ne colle vraiment pas avec la demande. De même Villiers, auteur lui aussi d’un livre iconoclaste, est-il prié de reprendre du collier. Chacun dans son registre, ces deux bretteurs disent et écrivent ce que la droite silencieuse a envie d’entendre, avec des mots qui sonnent juste. Rien à voir avec le patois insipide des énarques, des technos et des communicants. Bien entendu, ils ne sont pas assez fous pour aller se commettre dans la course à l’échalote présidentielle ; leur crédit

Lire la suite de l'article

La “droite” est silencieuse parce que c’est un gros problème

Le député maire de Roanne (LR), Yves Nicolin, s'est à nouveau exprimé au sujet de la problématique des immigrés illégaux suite à sa volonté exprimée hier de n'accueillir que des chrétiens :

"J'ai une conviction, je suis là pour protéger mes populations. (…) Nous aurons forcément parmi ces centaines de milliers de migrants des gens infiltrés par Daech (…) La droite est silencieuse parce que c'est un gros problème. Aujourd'hui vous avez d'une part les élus qui accueillent à bras ouverts et je trouve que c'est irresponsable, d'autres qui mettent des conditions  et puis, l'immense majorité des élus qui  ne disent rien" 

Le terme "droite" désigne bien évidemment les Républicains… Et en Grèce, comme il y a des élections législatives dans deux semaines, la "droite" est un peu moins complexée. Il faut dire que, comme en France, la grande majorité de la population est opposée à cette invasion migratoire organisée par les chefs d'Etat et la Commisison européenne, qui le font sans demander le moindre avis aux peuples pouratnt souverains :

"La Grèce doit renforcer sa frontière face à l'afflux sans précédent de migrants arrivant sur ses côtes, a déclaré mardi le chef du parti de droite, que les élections de ce mois pourraient ramener au pouvoir.

"Concernant les migrants, les frontières doivent être mieux protégées et la Grèce ne devrait pas envoyer le message "ici c'est bon, venez", a déclaré le leader du parti Nouvelle-Démocratie (ND) Evangelos Meïmarakis lors d'une interview télévisée.

"Chaque personne qui arrive ici envoie

Lire la suite de l'article