Archives par étiquette : Silence

Comité d’éthique : une opposition massive passée sous silence

Les AFC jugent que le rapport du CCNE omet de parler d'opposition massive en évoquant simplement un manque de consensus :

Capture d’écran 2018-06-06 à 17.41.25"Le Comité Consultatif National d'Éthique (CCNE) a rendu hier son rapport de synthèse de la phase de consultation citoyenne des États généraux de la bioéthique. Sur le site internet des États généraux comme lors des réunions publiques, les adhérents des AFC se sont pleinement investis depuis 7 mois pour donner des avis convaincus, cohérents et documentés. Les AFC se sont attachées à soigner la qualité de leurs interventions pour conjuguer sérieux, rationalité et respect d'éventuels avis différents : les AFC sont convaincues qu'il est possible d'être militant et citoyen ! Les AFC sont satisfaites que le rapport recense de manière exhaustive les différents arguments avancés.

Les AFC regrettent cependant vivement que l'analyse quantitative ait été esquivée, alors même que les avis reccueillis expriment clairement une opposition massive – des « points de tension » selon le Comité d'Éthique – aux évolutions sur les thèmes issus de demandes sociétales : la procréation et la fin de vie.

Les AFC invitent le Gouvernement et les parlementaires à la plus grande prudence sur ces sujets propres à diviser une nouvelle fois le pays, à l'heure où toutes les énergies doivent être mobilisées vers la création de lien et le renforcement du sentiment d'appartenance à notre nation. Les AFC se montreront très attentives à l'avis du Comité d'Éthique en septembre et poursuivront avec détermination leurs actions. En matière de formation d'une part, pour permettre au plus grand nombre

Lire la suite de l'article

Silence on tue : prière de se faire égorger en silence

Lu dans Minute à propos du dernier attentat à Paris :

Stories.virtuemart.product.2872_page_01nsp_106"[…] Alors maintenant, que va-t-il se passer ? Rien. Absolument rien. L’attentat de Trèbes, c’était il y a deux mois à peine. Ce jour-là, le naturalisé était marocain. Que s’est-il passé depuis ? Rien ! Ah si… L’attentat du quartier de l’Opéra. Il ne va rien se passer parce que les Français ont pris le pli et que ça leur va bien. On meurt plus sur les routes que sur les trottoirs. Faudra faire gaffe pour les départs en vacances !« Chéri, t’as vérifié la pression des pneus ? »

En 2017, les Français ont majoritairement voté pour un homme qui avait publiquement affirmé qu’il « n’allait pas inventer un programme antiterroriste en une nuit ». Apparemment, en un an non plus.

Il ne va rien se passer parce que nos gouvernants ont peur. Et pas que des Tchétchènes. Samedi dernier également, le commissariat de Champigny-sur-Marne, à une demi-heure en mobylette volée de l’Elysée, a été assailli. Pas harcelé deux minutes par une poignée de guignols qui auraient aussitôt détalé, non : assiégé, encerclé, attaqué par une cinquantaine d’hommes cagoulés, munis de cocktails Molotov et de mortiers !

Nos gouvernants, Macron aujourd’hui,Hollande hier, Sarko avant-hier, n’ont de pouvoir que sur ceux qui veulent bien encore obéir, à commencer par la quasi-totalité des Français. Face aux autres, ils ont abdiqué. Police et gendarmerie sont abandonnées en première ligne, tandis que l’IGPN, la « police des polices », veille.

Quant aux

Lire la suite de l'article

Agression de Robert Ménard : le silence de Gérard Collomb encourage les agresseurs

Voici un extrait de la lettre envoyée lundi 7 lai par le député Emmanuelle Ménard au ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, à propos de l'agression du maire de Béziers, Robert Ménard :

Capture d’écran 2018-05-09 à 13.47.42

Lire la suite de l'article

Après 20 ans de silence, Montpellier renoue avec l’hommage à Jeanne d’Arc

JA MPL 05 18Ce mardi 8 mai a eu lieu à Montpellier une commémoration patriotique citoyenne pour honorer sainte Jeanne d’Arc. Le site choisi était le square près du boulevard Pasteur où prône une statue de Sainte Jeanne représentée en bergère priante.

La cérémonie, déclarée en Préfecture, était organisée par les Volontaires pour la France (VPF) et le Cercle des Citoyens Patriotes (CCP), d’autres associations patriotes étaient présentes, royalistes ou identitaires (Ligue du Midi).

Plusieurs dizaines de personnes ont écouté les beaux discours lus des Présidents VPF (général Martinez) et CCP (général Piquemal) ainsi qu’un rappel historique sur la figure extraordinaire de la bergère de Domrémy répondant à 16 ans à ses voix pour sauver, déjà, une France bien mal en point vers 1430.

Une gerbe a été déposée aux pieds de la statue aux sons de la « Cantate à l’Etendard » avant qu’une vibrante Marseillaise ne vienne clôturer l’événement.

Les cérémonies populaires sont les plus belles car elles reflètent la réalité de l’âme du peuple de France qui doit tant à la seconde patronne officielle du pays !

Lire la suite de l'article

L’agression de Robert Ménard, passée sous silence

Les médias militants avaient été plus larmoyants avec NKM l'an dernier :

DckXg59XUAUyeMW

Ne pas évoquer l'agression contre le maire de Béziers, c'est finalement inciter la gauche fasciste à commettre des violences contre les patriotes…

A Angers, les tenanciers du bar associatif l'Alvarium ont été agressés par une vingtaine de personnes. L'un d'eux est à l'hôpital. Auparavant, le Courrier de l'Ouest avait fait un reportage sur cet établissement :

DcbiHGGX0AEV-88

Lire la suite de l'article

Financement du MRJC : le silence gêné de l’épiscopat

En février nous évoquons les subventions épiscopales en faveur du MRJC, qui avait fait la promotion de l'avortement et qui vient de s'abstenir au CESE sur la question de l'euthanasie. L'archevêque de Lille avait avoué donner 39000€ au mouvement. Mais beaucoup d'autres évêques refusent de répondre à leurs fidèles qui s'inquiètent légitimement sur la destination de leur denier. Un lecteur du diocèse d'Orléans nous envoie ainsi son courrier à Mgr James, resté sans réponse depuis le 15 février :

Monseigneur,

6a00d83451619c69e201b8d2d93987970c-800wiDepuis plusieurs semaines, la polémique autour de la scandaleuse prise de position du MRJC (Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne), relative à l’avortement, ne cesse d’empirer.

Monseigneur GINOUX, évêque de Montauban, a rapidement réagi au communiqué du MRJC du 19 janvier 2018, en écrivant au secrétaire général du MRJC et en mettant en copie tous les évêques de France ainsi que la Conférence des Evêques de France.

Bien que la Conférence des Evêques de France ait publié un communiqué de presse le 29 janvier 2018, en précisant << Si l’Eglise  entend la souffrance des personnes qui affrontent la perspective d’une naissance difficile, elle ne peut considérer l’avortement comme une réponse appropriée>>, dès le 30 janvier le CMR (Chrétiens dans le Monde Rural) a publié le communiqué suivant :

<< Nous CMR avons bien pris connaissance du message du MRJC à l’occasion de « La Marche pour la Vie » et nous désapprouvons fortement les réactions violentes qu’il a suscitées, ainsi que la condamnation globale de la part de certains responsables d’Eglise>>

Compte tenu de cela, j’aimerais

Lire la suite de l'article

Pas de minute de silence dans les écoles : le gouvernement recule devant l’islamisme grandissant

Contrairement aux attentats de 2015, le ministère de l’Education nationale ne demande pas formellement à ce qu’une minute de silence soit observée dans les écoles et lycées en hommage au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame. Il a seulement appelé à un moment de recueillement accompagné d’un temps d’explication et d’échange notamment pour rappeler aux plus jeunes le rôle des forces de sécurité au service des Français. Le message du ministre fait bien attention de ne pas mentionner le caractère islamiste de l’attentat :

“Le vendredi 23 mars, quatre de nos compatriotes ont perdu la vie au cours d’une attaque terroriste à Carcassonne et à Trèbes (…) Dans les écoles et les établissements scolaires, il est important que ce moment de recueillement, dont la forme doit prendre en compte l’âge des élèves, puisse être accompagné d’un temps d’explication et d’échange.

L’acte héroïque du colonel Arnaud Beltrame, qui a donné sa vie pour en sauver d’autres, vient rappeler notre appartenance à un ensemble qui nous dépasse : la Nation. Cela nous invite à réfléchir aux notions de courage, de dépassement de soi et de citoyenneté au XXIe siècle. Ce moment d’hommage sera également l’occasion de rappeler le rôle des forces de sécurité au service des Français. Ainsi, les élèves pourront prendre conscience que la République se nourrit et grandit par l’engagement de chacun (…)

L’école a pour mission de transmettre des savoirs et des valeurs. A un moment où des forces obscurantistes cherchent à atteindre les fondements démocratiques de notre société, la

Lire la suite de l'article

PMA : le silence de la ministre qui en dit long sur les vrais projets du gouvernement

Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l’Intérieur, a dû botter en touche, lorsqu’un journaliste lui a demandé sa position sur l’ouverture de la PMA aux femmes célibataires et aux couples de lesbiennes. La raison est simple : elle s’était fermement opposée au “mariage” pour tous et à la PMA qui conduirait à la GPA…

Mais si la ministre s’est montrée embarrassée, c’est sans doute parce que des convictions sur le sujet, elle en a. Des convictions qu’elle n’a d’ailleurs pas hésité à exprimer par le passé. Sauf qu’elles sont désormais en contradiction avec la promesse présidentielle.  

Sur son blog en 2013, relève Marianne, celle qui était alors sénatrice Modem du Loir-et-Cher affirmait sa nette opposition à la PMA. Son ouverture, écrivait-elle, “entraînerait indéniablement, au nom de l’égalité entre les couples de femmes et les couples d’hommes, la légalisation de la gestation pour autrui (GPA)“. Or, la GPA, selon la ministre, “provoquerait des risques de dérives mercantiles qui s’opposent totalement à la liberté de la femme et à la notion de famille telle que je le conçois“.  

Comme le rappelle Le Figaro, Jacqueline Gourault s’était également opposée en 2013 au mariage pour tous, appelant plutôt à faire évoluer le Pacs “vers une nouvelle forme d’union civile”. 

Lire la suite de l'article

La PMA fabrique des individus maintenus dans le silence par des adultes et un État qui parlent et décident à leur place

Témoignage d'une femme née sous X :

Unknown-11"[…] je ne connais ni ma mère, ni mon père biologique, je ne sais pas d'où je viens ni l'histoire de mes ancêtres. Mes enfants sont de ce fait coupés de leur filiation maternelle. Je passe sur les antécédents génétiques, biologiques: Cancer? Arthrose? Diabète? Je ne sais pas. Et si je veux savoir? On me renvoie au CNAOP (Conseil national pour l'accès aux origines personnelles), une sorte de service comptable qui enregistre les demandes et rapproche des dossiers quand ils existent. S'adresser au CNAOP revient à demander les cartes d'identité de Marie et Joseph au Vatican. Cet organisme a été créé pour éviter la condamnation de la France par la Cour Européenne des Droits de l'Homme. Être né quelque part, c'est un lien d'appartenance ancré dans un temps et un territoire. Qu'on l'accepte ou qu'on le rejette. Beaucoup de gens me rétorquent qu'ils auraient préféré ne pas avoir de famille tellement leur enfance fut un calvaire. Mais au moins ils connaissent ces racines, ce point d'origine à partir duquel une histoire humaine, sociale, se construit. Pour ma part, je ne me sens aucune appartenance, aucun attachement – en dehors de mes enfants – et mes devoirs se limitent à ceux de la justice et de la morale. Je suis une île à la dérive au milieu de l'océan.

Alors je pense à ces enfants nés par PMA. La connaissance de l'origine de leur conception sera confiée au bon vouloir d'une femme qui

Lire la suite de l'article