Archives par étiquette : siècle

Projet de documentaire sur Hélie de Saint Marc, témoin du siècle

Hélie de Saint Marc, témoin du siècle– une histoire française  est un projet de documentaire destiné à être diffusé à la télé et en DVD. Autour d'archives inédites couvrant la période de 1914 à 2014, il a l'ambition de faire découvrir une période de l'histoire de France au plus grand nombre à travers le témoignage du Commandant de Saint Marc, résistent, déporté, héros des guerres d'Indochine et d'Algérie et auteur de plusieurs ouvrages dont Les Sentinelles du Soir, Les Champs de Braises, L'aventure et l'Espérance.

Le projet a l'ambition d'apporter un éclairage nouveau sur une histoire encore mal connue.

Vous pouvez contribuer au financement de ce reportage. Le financement servira principalement à financer les moyens techniques (banc de montage, caméras, post-production) et de diffusion (pressage des DVD, réservation des espaces de visionnage) qui permettront au film d'exister.

Lire la suite de l'article

La crise de l’Eglise comparable à celle du IVe siècle, lorsque l’arianisme avait contaminé l’immense majorité de l’épiscopat

Jeanne Smits a traduit un texte de Mgr Athanasius Schneider sur la crise de l'Eglise et la nécessaire réflexion doctrinale à propos de Vatican II. Mgr Schneider a revu le texte français pour qu'il reflète exactement sa pensée :

"La situation de crise sans précédent où se trouve actuellement l’Eglise est comparable à la crise générale au IVe siècle, lorsque l’arianisme, ayant contaminé l’immense majorité de l’épiscopat, occupait une position dominante dans la vie de l’Eglise. Nous devons chercher à aborder cette situation avec réalisme, d’une part, et de l’autre, avec un esprit surnaturel – avec un profond amour de l’Eglise, notre mère, qui souffre la Passion du Christ en raison de cette confusion doctrinale, liturgique et pastorale formidable et généralisée.

Nous devons renouveler cette foi par laquelle nous croyons que l’Eglise est entre les mains très sûres du Christ, sachant qu'Il intervient toujours pour renouveler l’Eglise au moment où le navire de l’Eglise semble devoir couler, comme c’est évidemment le cas de nos jours.

En ce qui concerne l’attitude à l’égard du concile Vatican II, nous devons éviter deux extrêmes : le rejet complet (tel celui des sédévacantistes et d’une partie de la Fraternité Saint-Pie X, ou l’« infaillibilisation » de tout ce qui a été exprimé par le concile.

Vatican II était une assemblée légitime présidée par les papes et nous devons garder envers ce concile une attitude respectueuse. Néanmoins, cela ne signifie pas qu'il nous soit interdit d’exprimer des doutes bien fondés ou des suggestions respectueuses d’amélioration

Lire la suite de l'article

Université du Centre Charlier : Révolutions et subversions du 18ème siècle à nos jours

Capture d’écran 2017-07-06 à 07.18.57Programme des journées (susceptible de modifications)

Mercredi 2 août :

  • 14 h à 17 h : accueil des participants.
  • 17 h – 19 h : Mot d’accueil – Commentaires d’actualité par Bernard Antony.
  • Questions réponses avec l’équipe de la réplique.
  • 19 h 15 : Apéritif
  • 19 h 30 : Dîner.
  • 21 h : Veillée  et prière du soir.

Jeudi 3 août :

  • 7 h 30 à 8 h 30 : petit déjeuner.
  • 9 h : Aspects majeurs de la révolution russe – la trinité bolchevique du mal : Lénine-Trotsky-Staline. Révolution antirusse, révolution antichrétienne Par Monica Papazzu, publiciste roumaine, théologienne orthodoxe
  • 10 h : L’idéologie du « contrat social » de Jean-Jacques Rousseau, fondement des totalitarismes modernes Par Pierre Henri
  • 11 h 30 : messe (toutes les messes sont célébrées dans la forme extraordinaire du rite romain).
  • 12 h 30 : déjeuner
  • 18 h : Justice et subversion par l’idéologie anti-raciste par Jérôme Triomphe
  • 19 h 30 : Dîner.
  • 21 h : Veillée  et prière du soir.

Vendredi 4 août

  • 7 h 30 à 8 h 30 : petit déjeuner.
  • 9 h : L’islam et le communisme : analogies et différences. Par Yves Daoudal
  • 10 h : Le Kominterm et la guerre d’Espagne Par Yann Baly
  • 11 h 30 : messe  
  • 12 h 30 : déjeuner
  • 18 h : Justice et subversion par l’idéologie anti-raciste (suite) par Jérôme Triomphe
  • 19 h 30 : Dîner.
  • 21 h : Veillée  et prière du soir.

Samedi 5 août

  • 7 h 30 à 8 h 30 : petit déjeuner. 
  • 9 h : Conquête culturelle et conquête politique : l’apport de Gramsci est-il une surévaluation d’intello-bolchevique ? La révolution morale et sociétale contemporaine Par Jeanne

Lire la suite de l'article

175 000 € pour un grain de chapelet du XVIe siècle

Une "noix de prière" du XVIe siècle, sculptée aux Pays-Bas dans un grain de buis, a été vendue aux enchères samedi à Nancy. La finesse de la sculpture et l'harmonie de la scène constituent en soi une prière. L'Europe, cette vieille terre chrétienne…

Ce-grain-de-chapelet-en-buis-sculpte-a-ete-realise-dans-un-atelier-des-pays-bas-du-sud-entre-1515-et-1520-photo-dr-1485167756

"On ne connaît qu’une cinquantaine de « noix de prière », dans le monde entier. Beaucoup se trouvent dans des musées et doivent, à leur petite taille (4,3 cm pour celle qui nous concerne), d’avoir échappé à la crise iconoclaste de la Réforme. Celle qui a subi le feu des enchères, ce samedi, est en buis tourné, sculpté et repercé.

Saint-Jacques et saint Georges

Elle ouvre en deux parties, réunies par une charnière, découvrant deux scènes finement sculptées. Sous la demi-sphère formant couvercle, saint Jacques en habit de pèlerin assis, les jambes croisées, tenant un livre ouvert, le bourdon appuyé sur une épaule. Devant lui, est agenouillé un donateur. Dans l’autre demi-sphère, saint Georges terrassant le dragon. A l’arrière-plan, la ville de Trébizonde. L’experte, Laurence Fligny, pense qu’un ou deux ateliers dans les Pays-Bas du sud ont réalisé, durant le premier tiers du XVIe siècle, ces boules de chapelet en buis, objets de dévotion privée."[…]

Lire la suite de l'article

“J’ai une petite fille qui vient de naître. Je sais qu’elle verra la fin du siècle, si Dieu lui prête vie.”

C'est ce qu'a déclaré Arnaud Montebourg hier sur Europe 1 (à 3mn47).

"J'ai une petite fille qui vient de naître. Je sais qu'elle verra la fin du siècle, si Dieu lui prête vie."

Mais moins de 5mn plus tard (à 8mn18), il se présente comme agnostique :

"Je suis ce qu'on appelle un agnostique."


Arnaud Montebourg répond aux questions des… par Europe1fr

Lire la suite de l'article

1917-2017 : nous voici au seuil de l’année marquant un siècle de communisme sur le monde

De Bernard Antony dans La Nef :

Unknown-33"[…] Le 19 mars 1937, dans l’encyclique Divini Redemtoris, le pape Pie XI qualifiait le communisme d’« intrinsèquement pervers ». Quatre-vingts ans plus tard, on peut mesurer que résida aussi dans cette absolue perversion comme un immense génie diabolique d’arriver à faire oublier un passé de massacres et de génocides, et un présent d’oppressions et de persécutions dans la continuité des totalitarismes maoïste ou stalinien.

Voilà pourquoi nous continuerons à militer pour que puisse se former parmi les nations le grand tribunal de l’histoire sur le communisme, « horizon indépassable de l’esclavagisme moderne ». […] Selon nous, c’est à chaque pays de juger ses bourreaux comme il en a été au Cambodge et en Lituanie.

Mais ce que nous croyons toujours nécessaire pour la mémoire de cent millions de morts et d’innombrables vies dans le malheur, c’est la constitution d’un grand tribunal de l’histoire, international, qui devra établir le bilan global, pour la mémoire des victimes et pour l’honneur de l’humanité, d’un siècle d’abominations communistes.

Puisse la Russie, la première patrie persécutée, en prendre l’initiative.

Prions pour cela la Vierge Marie dans l’exact centenaire aussi de ses apparitions et de ses prédictions à Fatima."

Lire la suite de l'article

Silence : le dernier film de Martin Scorsese sur les persécutions des chrétiens au Japon au XVIIe siècle.

Lu sur le blog d’Yves Daoudal :

Dans les derniers jours de l’année aux Etats-Unis, et au début de l’année prochaine en France, sortira le nouveau film de Martin Scorsese, intitulé Silence.

C’est une adaptation d’un roman de Shushaku Endo sur les persécutions des chrétiens au Japon au XVIIe siècle (…)

On apprend que c’est un vieux rêve de Scorsese que de réaliser ce film, et que, jugeant sans doute qu’il ne ferait pas beaucoup d’entrées (?), il n’a pas voulu être payé, et que les trois acteurs principaux (dont Liam Neeson) ont accepté d’être payés au tarif minimum.

Scorsese écrit :

« Le roman d’Endo affronte le mystère de la foi chrétienne, et par extension le mystère de la foi lui-même. Rodrigues apprend, un pas de douleur après l’autre, que l’amour de Dieu est plus mystérieux qu’il ne le sait, qu’Il laisse beaucoup plus aux voies des hommes que nous ne le pensons, et qu’Il est toujours présent… même dans Son silence. »

Lire la suite de l'article

Il ne faudrait pas croire qu’au XXIe siècle, la persécution des catholiques par un État laïciste ne puisse plus exister

Sur Réinformation.tv, Anne Dolhein relate la persécution que subit un carmel en Argentine :

25254"L’histoire du Carmel de Nogoyá, en Argentine, devrait sonner comme un signal d’alarme pour les catholiques du monde entier. Voici plusieurs semaines qu’il est au premier plan de l’actualité dans le pays, puisque, sur la foi d’accusations de « torture » des Carmélites relayées par la presse locale, la mère prière a été inculpée pour privation illégale de liberté à l’égard des religieuses dont elle a la charge maternelle. Il fallait d’abord prendre toute la mesure de l’affaire avant d’en parler ici : y avait-il du vrai dans les accusations d’une ancienne sœur assurant qu’elle avait été victime, comme les autres carmélites, de torture et de réduction en esclavage, de pénitences physiques barbares et de « torture psychologique » à longueur de journée ? Sans pouvoir porter un jugement certain, on a désormais un peu de recul : les témoignages des autres sœurs, le soutien sans ambiguïté apporté par les évêques d’Argentine, viennent confirmer avec assez de force qu’il a pu y avoir un montage d’autant plus facile à réaliser que tout ce qui concerne la pénitence catholique et le choix de la vie religieuse est absurde aux yeux du monde moderne. La justice argentine, elle, s’est jetée à bride abattue sur l’affaire. Il ne faudrait pas croire qu’au XXIe siècle, la persécution des catholiques par un État laïciste ne puisse plus exister. [Lire la suite]"

Lire la suite de l'article

Des objets du 16ème siècle provenant des expéditions françaises en Floride découverts à Cap Canaveral

En septembre 2015, trois sites sous-marins regroupant de nombreux objets ont été découverts à une profondeur de 5 à 8 mètres. Ils sont fouillés depuis lors, et y ont été trouvés pour le moment : 19 canons en fer, 3 en bronze, 12 ancres et tout l’appareillage des grands navires du XVIème siècle croisant dans les mers des Caraïbes.

Et le 9 août 2016, la Global Marine Exploration qui travaille sur le site a trouvé et photographié (mais pas encore remonté) au milieu des débris un monument de marbre marqué aux armes de France. D’autres objets attestent de l’origine française d’au moins certaines pièces, comme par exemple l’un de ces canons en bronze, dont les marques sont clairement celles apposées lors du règne du roi Henri II, ce qui donne des dates assez précises, puisqu’il ne fut roi que durant 12 ans (1547-1559). Or la colonie française de Fort Caroline qui fonda la « Floride française » (près de l’actuelle Jacksonville), a été fondée en 1564, elle pouvait donc très bien être équipée (tant le fort que les bateaux qui le défendaient) de canons comme celui-ci.

Il y a plusieurs hypothèses à cette découverte : soit il s’agit de navires français ayant sombré à cet endroit (et ce serait une découverte archéologique de tout premier ordre) soit de navires anglais ou espagnols ayant pillé les Français, piste qui devrait être privilégiée.

Lire la suite de l'article

L’islam vient de faire en France le premier martyr, pour le XXIe siècle

Communiqué de l’Abbé Christian Bouchacourt, Supérieur du District de France de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X :

“A Saint-Etienne-du-Rouvray, l’islam vient de faire en France le premier martyr, pour le XXIe siècle. Un homme a été tué, égorgé, non plus prétendument pour des raisons politiques, mais bel et bien en haine de la foi. C’était dans une église, cela s’est passé durant une messe, il s’agissait d’un prêtre, et le meurtre a été réalisé en même temps qu’une profession de foi islamique. Le martyre au sens canonique est donc parfaitement caractérisé.

C’est bien la religion islamique qui est ici en cause. On veut en rejeter la faute sur un prétendu « islamisme », mais il s’agit d’un écran de fumée. Sans doute, nous savons que la plupart des musulmans en France rejettent et condamnent avec horreur cet acte de barbarie perpétré par des sauvages qui, peut-être, ne pratiquaient même pas l’islam il y a encore quelques mois. Il ne s’agit donc pas de rendre responsable de ce crime la communauté musulmane dans son ensemble.

Il est grand temps que nos hommes politiques et les autorités catholiques mettent un terme à un angélisme mortifère qui encourage l’extension de l’islam dans notre pays, par exemple en favorisant l’ouverture de nouvelles mosquées ou de prétendus « centres culturels musulmans ». Combien faudra t-il de nouvelles victimes pour que la chrétienté sorte enfin de sa torpeur ?

Les prêtres du district de France de la Fraternité Saint-Pie X assurent de

Lire la suite de l'article