Archives par étiquette : servent

Il faut détruire les 200 bateaux qui servent à l’esclavage humain

Unknown-22Propos de Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, rapportés dans Présent :

« On ne va pas me dire que nous ne sommes pas capables de détruire les 200 bateaux qui servent aujourd’hui à l’esclavage humain sur les côtes libyennes… » « Il faut couler ces bateaux, une fois qu’ils sont vides bien sûr, pour en finir avec les passeurs. » 

Lire la suite de l'article

Les médiateurs SNCF : «Madame, ces gens ne servent à rien du tout »

Lu sur La Gazette en Yvelines :

2048x1536-fit_illustration-mediateur-rer"[…] Ce jeudi-là, une adolescente habitant le quartier du Val Fourré se rend aux Mureaux pour aller au lycée. Mais, en descendant du bus pour prendre le train, elle se fait harceler par deux hommes bien plus âgés. Elle refuse sèchement leurs avances, mais l’un d’eux, âgé de 29 ans, lui assène alors une balayette, la faisant lourdement chuter au sol et brisant son téléphone portable qui lui échappe des mains.

L’agresseur sera rattrapé quelques heures plus tard sur la dalle commerciale du Val Fourré, et est aujourd’hui incarcéré à la prison de Bois-d’Arcy (déjà connu des services de police, il était sorti de prison récemment, Ndlr). Si les deux femmes qui ont contacté La Gazette louent le travail efficace des policiers, il n’en est pas de même de celui des médiateurs de la gare, présents en journée avec leurs manteaux bleus.

« Il lui a fait une balayette et son téléphone a volé !, se souvient Binta Dabo, qui s’en allait prendre le même train que l’adolescente. Pendant ce temps-là, des personnes de la médiation étaient là, qui rigolaient ! Ils disaient à la petite  »calcule pas, fais pas attention », ils se moquaient d’elle en fait. J’ai vu qu’ils disaient à la petite fille de partir, elle était en train de pleurer, elle était choquée, je l’ai prise avec moi. » Par ailleurs, elle s’inscrit en faux face au responsable SNCF venu les voir ensuite pour affirmer qu’il avait été demandé à

Lire la suite de l'article

« Il faut savoir d’où vient l’argent, avec quels services secrets elles sont liées, et quelles ONG servent quels intérêts. »

SIl y a une « opportunité internationale de balayer » les « organisations pseudo civiles de l’empire Soros », a déclaré Szilárd Németh, l’un des quatre vice-présidents de Fidesz. Szilárd Németh réagissait à un article du Guardianprévoyant une nouvelle « répression » des ONG en Hongrie. Par organisations pseudo-civiles il faut comprendre

« la ploutocratie mondiale et le monde du politiquement correct érigé au-dessus des dirigeants des gouvernements des nations ».

Ces organisations, dit Szilárd Németh,

« doivent être renvoyées et, je crois, doivent être renversées. Je pense que l’opportunité internationale d’un tel mouvement est arrivée ».

L’opportunité internationale est évidemment la prochaine entrée en fonctions de Donald Trump.

En décembre, Viktor Orban avait déjà déclaré à propos de ces ONG subversives :

« Il faut savoir d’où vient l’argent, avec quels services secrets elles sont liées, et quelles ONG servent quels intérêts. »

L’offensive commencera bientôt, par le vote d’un amendement exigeant que les patrons d’ONG déclarent leurs biens.

Lire la suite de l'article

Certains se servent de la primaire pour asseoir leur positionnement politique

Guillaume Bernard, Maître de conférences (HDR) à l’ICES (Institut Catholique d’Etudes Supérieures) a accepté de répondre aux questions de France Renaissance sur les perspectives des primaires en France. Extrait :

"[…] De l’expérience socialiste de 2011 et de celle de la droite aujourd’hui, il est possible de tirer trois enseignements : celui, en premier lieu, de l’usage qu’il en est fait. Certains se servent de la primaire pour asseoir leur positionnement politique (sans espérer être effectivement le vainqueur de la procédure) : essayer de « vendre » leur ralliement, espérer peser suffisamment pour briguer des investitures ou des postes (notamment des portefeuilles ministériels). D’autre part, pour gagner la présidentielle, le parti dans l’opposition au niveau national table sur l’effet de balancier (qui se manifeste lors des élections intermédiaires) et le « plafond de verre » qui empêche, pour l’instant, le FN de l’emporter dans un scrutin majoritaire à deux tours (où ne peuvent être présents que deux candidats) ; cela la conduit à une sorte d’éparpillement tandis que le camp d’en face est beaucoup plus en ordre de bataille. Enfin, les « gros » candidats ont très peu de divergences programmatiques ; c’est surtout en fonction de leurs personnalités qu’ils sont départagés par les médias et les électeurs potentiels de la primaire qui cherchent avant tout un champion capable de rassembler un camp. Les spécificités idéologiques sont surtout perceptibles parmi les « petits » candidats. […]

Un courant en dehors des grands partis (Parti socialiste, Les Républicains, Front National), peut-il selon vous à faire émerger une figure présidentiable ?

En politique, tout

Lire la suite de l'article

La mère d’une des victimes du 13 novembre ne veut pas que ses impôts servent à entretenir Abdeslam

IndexChloé Boissinot a été tuée par les balles des terroristes à Paris, sur la terrasse du Carillon le 13 novembre dernier. Quand sa mère, Elisabeth, apprend les conditions de détention de Salah Abdeslam et surtout, quand elle reçoit les impôts de sa fille, son sang ne fait qu'un tour et elle écrit à François Hollande, puis sur sa page Facebook, qu'elle ne paiera plus ses impôts car elle ne veut pas qu'ils servent à défendre l'assassin de sa fille :

"J'ai reçu un courrier au nom de Chloé. C'était les impôts qui lui demandaient de payer la somme de 900 €. C'est incroyable de recevoir ce type de lettre cinq mois après. […] Quand j'ai appris que nos impôts serviraient à payer la détention d'Abdeslam, j'ai décidé d'écrire une lettre à François Hollande, je ne voulais pas garder ça en moi. Je ne veux pas que cet argent serve à défendre cet assassin (ndlr : assassin présumé). Vous savez, beaucoup de gens pensent comme moi mais ils n'ont pas forcément envie de se battre autant. Je parle en mon nom propre, je ne veux associer personne. Si je dois être punie, je le serai mais je veux que ce soit moi, pas les autres.[…]

J'ai écrit à François Hollande en lui disant que je ne paierais que si j'avais la certitude qu'aucun de ces euros ne serve à ce mec-là. Ce gars ne devrait même pas avoir de justice, on lui accorde trop d'importance. Tout le monde va se souvenir de

Lire la suite de l'article

LMPT : «Des manifestations mondaines qui ne servent à rien» ?

Extrait d'un portrait de Libération sur Me Wallerand de Saint-Just, candidat FN en Ile de France :

Images-14"[…] Au juste, l’homme semble même avoir tourné celle du militantisme catholique. Comme Marine Le Pen, il ne s’est guère mouillé dans la mobilisation contre le mariage homosexuel («Un piège de la gauche, des manifestations mondaines qui ne servent à rien»). Et la question de l’avortement ne l’empêche pas de dormir«En 2015, ce n’est plus une préoccupation des Français. Des amis m’ont engueulé en disant que c’était ignoble, mais c’est comme ça.» Dans un bulletin interne diffusé cette année, une petite devise accompagnait le dessin d’un Saint-Just en armure : «Français sans peur, patriote sans reproche.» Une première version, évoquant un «chrétien sans reproche», a été amendée par le candidat. […]"

Rappelons quand même que Me Wallerand de Saint-Just a participé aux Manifs Pour Tous (on le voit en photo à celle de février 2014).

Lire la suite de l'article

Les chrétiens d’Orient servent de variable d’ajustement aux diplomaties occidentales

Discours de Jean-Frédéric Poisson, président du PCD, lors du rassemblement de soutien aux chrétiens d'Irak :

"[…] depuis plus de 40 ans maintenant, les Chrétiens d’Orient servent de variable d’ajustementaux diplomaties occidentales. C’était vrai pour les Chrétiens du Liban il y a 40 ans, c’est vrai pour les Chrétiens de Syrie depuis quelques années, c’est de plus en plus vrai pour les Chrétiens d’Irak depuis, grosso modo, que la guerre entre les Sunnites et les Chiites avec l’Irak s’est étendue sur cette partie du territoire.

Deuxièmement, nous sommes non seulement face à une crise politique majeure, mais nous sommes confrontés à une guerre qui durera sans doute très longtemps entre les Sunnites et les Chiites dans cette région. Cette guerre, l’Occident ne la comprend pas. Elle ne comprend pas non plus la volonté d’un certain nombre de Chiites terroristes qui sont en train de constituer autour de Mossoul et sur les terres du Kurdistan, un Etat qui promet d’être riche, puissant, très déterminé à porter la violence en dehors de ses propres frontières.

Malheureusement, la diplomatie française, et ça n’a pas commencé avec ce gouvernement, a ignoré les dangers que représentaient des alliances beaucoup trop solides avec des gens qui sont nos ennemis sur le plan économique comme ils le sont sur le plan culturel et diplomatique. Je parle des Saoudiens, du Qatar et de quelques autres Etats dont le respect des droits de l’homme et de l’intégrité des territoires ne sont pas la première préoccupation.

[…) Il ne

Lire la suite de l'article