Archives par étiquette : sera

Mgr Marc Aillet sera à la Marche pour la vie

Lire la suite de l'article

Une proposition de loi sur l’euthanasie sera examinée le 1er février

Pion0517-1On me signale l'examen le 1er février d'une proposition de loi sur l'euthanasie, déposée par la France Insoumise. Le 1er février est en effet une journée réservée aux propositions du groupe FI. Il s'agit de la proposition de loi 

relative à l’euthanasie et au suicide assisté, pour une fin de vie digne

présentée par les députés Caroline FIAT, Alexis CORBIÈRE et Danièle OBONO.

A l'heure où le député LREM Jean-Louis Touraine s'apprête à publier une tribune militante pour inclure l'euthanasie dans le projet de loi sur la bioéthique, cette affaire est certainement un ballon d'essai du gouvernement pour évaluer les forces en présence et la capacité de réaction du mouvement pro-vie, voire pour faire passer cette mesure criminelle et l'évacuer du projet de loi sur la bioéthique.

Lire la suite de l'article

Quelle sera la ligne du FN sur l’Union européenne ?

De Bruno Larebière dans l'Incorrect de janvier 2018 :

Couverture"[D]ans la perspective des prochaines élections, les européennes de 2019, le FN n’est pas plus crédible que LR. Même moins. « Quand on arrive sur un plateau télé, on sait qu’on va passer un sale quart d’heure dès qu’on va aborder la question européenne », nous confie un cadre du parti, qui attend que sorte au moins du congrès de mars prochain une ligne claire sur la construction européenne. « Pour le moment, on est dans l’entre-deux : tout le monde voit bien qu’on a changé de position du tout au tout, mais on doit continuer à faire croire qu’on est dans la continuité ; c’est intenable. »

La « feuille de route » fournie aux « ambassadeurs » chargés de porter la bonne parole de la « refondation » du FN dans ses fédérations, et de faire remonter les doléances, n’a pas aidé à y voir plus clair. Si elle concède qu’« une réflexion sur l’Europe a été ouverte », elle précise que ce n’est « pas pour remettre en cause notre opposition totale à l’Union européenne (comme cela a pu être dit faussement) », mais pour promouvoir une « Union des nations européennes qui s’opposera, projet contre projet, à l’Union européenne : UNE contre UE ». Que celui qui a compris quelque chose lève le doigt. « Comme quoi l’Une en est bien au stade de l’article indéfini et pas à celui du numéral cardinal », ricane, amer,

Lire la suite de l'article

Le cardinal Sarah sera à Chartres en 2018

Cardinal-robert-sarahDe Jean de Tauriers, président de Notre-Dame de Chrétienté :

"Comme je l’ai annoncé lors de l’Assemblée Générale de notre association (le 17 novembre) et à l’Université d’Automne (le 18 novembre), Notre Dame de Chrétienté aura le grand honneur d’accueillir le cardinal Sarah lors de la Messe de clôture de notre prochain pèlerinage à Chartres, le 21 mai 2018.

Nous remercions infiniment le cardinal Sarah, préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, d’avoir accepté de venir pèleriner avec nous. Nous nous faisons une joie de préparer cet événement qui sera une date importante pour l’histoire de notre pèlerinage."

Lire la suite de l'article

La « refondation » de la droite française sera le thème majeur de la vie politique des prochaines années

De Julien Rochedy  :

"[…] Aujourd’hui, la droite est en morceaux. Elle le serait à moins. Dès lors, tous les refrains scandés sont des variations d’un même thème : celui de la refondation. Comment refonder la droite ? Sur quelles idées ? Sous quelle forme ?

Déjà s’opposent les tendances. Dans la droite républicaine d’abord, beaucoup, subjugués par Emmanuel Macron, souhaiteraient entrer encore plus avant dans la « modernité », entendu au sens que lui donnent les représentants du camp d’en face. Dans la droite populiste, ou « extrême-droite », comme on l’appelle toujours, beaucoup aimeraient se muer encore plus davantage en un grand mouvement « ni droite-ni gauche », exclusivement représentant des classes populaire contre un « bloc bourgeois » composé « d’élites mondialisés » ou « égoïstes». En somme, la tendance des deux grands partis en exercice n’est en aucun cas un retour aux fondamentaux de droite, tant dans le fond que dans le style.

Pourquoi cette défiance des représentants politiques pour la droite ? Pourquoi celle-ci, dont la chance est de reposer pourtant sur un corpus doctrinal solide, des centaines d’auteurs prestigieux et une philosophie pertinente pour l’époque, ne parvient t’elle pas à s’incarner, à se représenter dans un mouvement politique ? Pour comprendre ce curieux phénomène, il est de surcroit impossible d’invoquer « l’esprit du temps », car celui-ci prête partout son flanc à la droite, ou du moins à ce qu’elle représente. Insécurité, terrorisme, crise identitaire, perte du sens, déchirement du lien social, désastre scolaire, enlaidissement du monde, recul de l’autorité, économies en berne, retour de la realpolitik à l’international : autant de gros

Lire la suite de l'article

Une Europe qui a renoncé au Christ ne sera pas capable de préserver son identité

Le 22 septembre se tenait à la résidence de l’ambassadeur de Russie en Grande-Bretagne, un symposium international sur l’avenir chrétien de l’Europe. Le métropolite Hillarion, directeur du département des relations extérieures du patriarcat de Moscou de l’Église orthodoxe russe, y prononça le discours d’ouverture. Extrait trouvé dans Christianophobie Hebdo :

Images"Le déclin contemporain du christianisme dans le monde occidental peut être comparé à la situation dans l’empire russe avant 1917. La révolution et les événements dramatiques qui l’ont suivie avaient des causes profondément spirituelles autant que sociales et politiques. Depuis de longues années, l’aristocratie et l’intelligentsia avaient abandonné la foi, et le peuple ordinaire suivit [cet exemple].

[…] Dans les années de l’immédiat après-­guerre, le christianisme joua un rôle considérable dans le processus d’intégration européenne qui, dans le contexte de la Guerre froide, fut considéré comme l’un des moy­ens de contenir l’expansion de la propagande athée et de l’idéologie communiste. Dans sa propagande anticom­muniste, le Vatican s’appuya sur l’unification européenne, sur les partis démocrates chrétiens de l’Europe occidentale. Ces derniers croyaient fermement que la civilisation occidentale était intimement liée aux valeurs chré­tiennes, et ils avaient à se défendre contre la menace communiste. Pie XII soutint la création d’une communauté européenne comme étant une « mission historique de l’Europe chrétienne ».

[…] Et lorsque, un demi-­siècle après la création de l’Union européenne, on rédigea sa Consti­tution, il eût été naturel pour les Églises chrétiennes de s’attendre à ce que le rôle du christianisme en tant qu’une des valeurs europée­nnes, soit inclus

Lire la suite de l'article

Le CDI de projet sera applicable aux mères porteuses

Belle synthèse libérale-libertaire des projets de Macron par la CFTC :

8f11e-famillle“Entre le désir et l’avoir, il y a ce qu’on appelle « le marché » : le « droit à » ouvre et régule ce marché. Droit au logement, droit de se nourrir, droit de se soigner, droit de mourir dans la dignité….

Beaucoup d’articles de ce blog traitent de la question de l’Homme parfois réduit à n’être qu’instrument de travail. Etre instrumentalisé, ce n’est jamais agréable. Parfois, nous y consentons, parfois, nous ne nous en rendons compte qu’après coup, et nous en sommes souvent furieux.

Nous ne supportons pas qu’un être humain soit réduit, parce que cette personne, ce peut être nous. C’est pour cela que la souffrance nous touche, de même que la joie ou l’émotion nous bouleversent lorsque nous regardons des films. L’autre me rejoint dans mon humanité, une résonnance s’établit toujours entre deux êtres humains. C’est aussi pour cela que les familles « syriennes » de la gare Saint Lazare nous insupportent : elles sont instrumentalisées par des souteneurs et des réseaux, captives. Leur insertion et leur bonheur sont rendus impossibles : cela nous indispose. Qu’elles se laissent faire nous révolte.

Notre émotion vient d’un désir de justice qui se réveille en chacun de nous, de justice sociale, au sens des droits fondamentaux, existentiels. Mal-logement, absence d’hygiène, violence, misère physique, orale ou intellectuelle, cela nous interpelle très profondément, parce que l’une des vertus de l’Homme est de désirer la justice.

Du coup, ceux qui,

Lire la suite de l'article

Jean Messiha (FN) ne sera pas éditorialiste sur Europe1

La censure gauchiste a eu sa tête :

"Jean Messiha, candidat malheureux du FN aux législatives et ancien coordinateur du projet présidentiel de Marine Le Pen, doit intervenir régulièrement sur Europe 1 dans le cadre de l'émission «Hondelatte raconte», présentée par Christophe Hondelatte. L'annonce a rapidement suscité une vague d'indignation, et dans les couloirs de la station, plusieurs journalistes dénoncent cette décision. Certains demandent l'annulation pure et simple de cette invitation, selon les témoignages recueillis par BuzzFeed News.

Selon un employé bien informé de la station, l'annonce de la venue de Jean Messiha à l'antenne se fait en conférence de rédaction, vendredi 25 août. «Au début, tout le monde n'a pas percuté. Et après, on a compris qui il était, et là, ça a commencé à grogner» raconte le journaliste. Aussitôt, Frédéric Schlesinger, vice-président d'Europe 1, est questionné. Auprès d'employés de la radio, il assure que Messiha «ne viendra pas», et qu'il n'était pas au courant des projets de Christophe Hondelatte.

L'affaire est alors claire pour tout le monde: la direction doit corriger le tir. Mais le ton change deux jours plus tard. À nouveau questionné, Frédéric Schlesinger se fait cette fois plus évasif. Selon autre une source au sein de l'antenne, «Christophe Hondelatte tente de passer en force. Il est numéro 2 à l'antenne après Patrick Cohen, alors il les tient. Le vrai problème, c'est qu'il est ingérable. Il ne veut voir personne, il ne veut pas travailler en équipe, il ne veut pas discuter. Il veut

Lire la suite de l'article

Une personne criant Allah Akbar sera abattue

Venise ne se pose pas de questions métaphysiques sur le déséquilibrisme ou la psychiatrie. Un journaliste demandant au maire ce qui se passerait si quelqu'un venait à crier «Allah Akbar» sur la place Saint-Marc, Luigi Brugnaro a répondu du tac au tac : «Il fera quatre pas et nous l'abattrons».

«Parlons clairement : l'angélisme, c'est terminé».

A la guerre comme à la guerre.

Lire la suite de l'article

Una Voce sera à la messe selon la forme extraordinaire à Notre-Dame de Paris le 7 juillet

Logo unavoce 2016_4_cm_RVB-couleur_fond-transparent_FINAL 3D'Una Voce France

"Una Voce se consacre depuis 53 ans à la défense et promotion de la messe traditionnelle.

Elle célèbre avec enthousiasme l'anniversaire du Motu proprio de S.S. Benoît XVI. Plusieurs de ses dirigeants participeront à la messe du 7 juillet, en particulier comme chefs de chœur grégorien.

Una Voce appelle ses adhérents, abonnés, donateurs, sympathisants, à se joindre physiquement ou par la prière à cet anniversaire.

Messe traditionnelle à Notre-Dame de Paris, 7 juillet 2017, 19:30"

Lire la suite de l'article