Archives par étiquette : scoute

Succès de la récollection scoute 2018 au Barroux

Thumbnail-2« C’était super ! » « C’était vraiment super ! » « C’était génial ! » « Je n’aurais pas cru que c’était aussi bien ! » « Ça a été un vrai ressourcement, et cela m'a donné une nouvelle vision de certaines choses qui me seront utiles dans mon unité et plus ! » Telles sont quelques-unes des réactions jaillies spontanément sur les lèvres ou sous la plume des participants de la récollection scoute du Barroux, les 23-25 février 2018. Deux journées bien remplies pour les plus de 45 représentants de cinq mouvements scouts qui s’étaient donnés rendez-vous sur la fameuse colline provençale d’où l’on a une vue imprenable sur le Mont Ventoux et les Dentelles de Montmirail. Si vous aviez pu vous glisser sur les lieux, voici ce que vous auriez vu : fréquentation assidue des offices des moines, recueillement à l’oraison, participation active au chemin de croix (à travers des bois arrosés d’un soleil généreux), prises de notes studieuses pendant les enseignements, bonne humeur communicative à la veillée, chants de joie débordante. Une cheftaine conclut : « Merci pour ce beau WE partagé. Ça a été un temps de grâces. Merci également de fédérer les différents mouvements scouts, c'est très important et porteur ! » Le thème de « sainte Jeanne d’Arc, modèle de sainteté scoute » pouvait susciter l’enthousiasme.

La guide et le scout promettent de « servir de leur mieux Dieu, l’Eglise, la patrie », « s’il plaît à Dieu, toujours ! » Jeanne d’Arc est, pour eux, un modèle d’engagement et de fidélité chevaleresques.

Comme l’explique Benoît XVI, « l'un des aspects les plus originaux de la sainteté de cette jeune

Lire la suite de l'article

L’entreprise et la pédagogie scoute

Lu sur le blog de la CFTC Métallurgie des Yvelines :

"On est étonnés et surpris de voir la qualité des constructions scoutes lors des camps d’été. A partir de la nature (qui est le réel), et après quelques Week-ends où ils ont appris à vivre ensemble, ils arrivent à construire des choses formidables. Ils ne sont pas tous amis, mais ils se respectent. Ils ne se sont pas choisis, mais ils se sont accueillis. Ils ont appris à vivre en communauté : par leur croissance humaine, c’est toute la communauté qui a grandi, et cela se voit dans les œuvres et les services.

Une entreprise qui se préoccupe de la croissance humaine des personnes membres de la communauté de travail arrive à aller plus loin dans ses projets techniques, parce que ces projets sont la consécration et le support de cet apprentissage.

La pédagogie scoute n’est pas d’imposer un projet technique à la troupe, mais de définir le projet technique comme étant le support (juste et ambitieux, résultant de l’augmentation  des possibles) des engagements personnels et des progressions de chacun.

C’est une démarche « bottom-up » : chacun identifie son réel et s’engage à travailler à progresser pour augmenter ce réel, et le chef imagine, collégialement (« qu’est-ce qu’on peut espérer faire? »), un projet fédérateur qui matérialisera les progrès de tous et de chacun. C’est un acte d’autorité au sens de celui qui fait grandir.

L’inverse est une instrumentalisation des personnes en vue d’une finalité qui est le projet lui-même. C’est très souvent le cas

Lire la suite de l'article

Succès de la récollection scoute au Barroux : Une aventure à ne pas manquer l’an prochain !

Abbatiale_01Affluence au Barroux pour une récollection suivie par les aînés de plusieurs mouvements scouts (routiers, guides-aînées, chefs et cheftaines). En effet, le week-end des 17-19 février 2017, les capacités d’accueil de l’abbaye du Barroux atteignaient un point de saturation, pour deux jours de retraite dans le silence du monastère bénédictin sainte-Madeleine, situé au nord d’Avignon, entre le Mont Ventoux et les Dentelles de Montmirail. Un cadre de rêve, illuminé, cette année, malgré la saison hivernale, par un soleil généreux.

Pourquoi s’enfermer dans un couvent ? Vous n’y êtes pas ! Il ne s’agit pas de s’enfermer. Une récollection scoute, on bouge ! On fait un chemin de croix dans les bois. Un soir, on fait une veillée en pleine nature. On chante de vieux classiques. On apprend un canon provençal. On rit du mime du frère Nicolas de Riaumont (jouant Guy de Larigaudie qui cherche à s’endormir à la belle étoile, malgré les moustiques). 

Un autre soir, on clame à pleins poumons, devant le Saint Sacrement : « Coeur de Jésus, notre chef, notre frère ! » Certes, on ne dort pas sous la tente (quel luxe !), mais on rejoint le Christ au pied de la Tente de son Tabernacle. Moments privilégiés pour la conversion des coeurs et l’union à Dieu. N’y a-t-il pas des topos dans une récollection scoute ? Mais si, mais si ! Des topos où… on ne cesse de bouger.

Liturgie_04Car le thème de « Guy de Larigaudie », adopté en 2017, monnayé grâce à un montage audiovisuel, vous pensez bien qu’il ne conduit pas à rester les deux

Lire la suite de l'article

Chronique des chrétiens d’Orient : SOS Chrétien d’Orient lance une troupe scoute dans le camp d’Ankawa II

Cr1kfY7WYAAS1cQXavier est volontaire SOS Chrétien d’Orient depuis deux mois à Erbil en Irak. Il est responsable de la troupe scoute de l’Immaculée dans le camps d’Ankawa 2. Témoignage

« Lorsqu’on n’a pas tout donné, on n'a rien donné ». Cette citation du pilote Guynemer est souvent reprise par les routiers comme un mot d’ordre et un exemple à suivre dans leur engagement. 

C’est dans cet esprit que j’ai choisi de rejoindre la mission de SOS Chrétien d’Orient en Irak. Je suis parti avec mon idéal scout au fond du cœur et l’envie d’apporter aux autres ce que j’avais reçu en France par le scoutisme. 

IMG_1280Plus que de simples activités, le scoutisme est une école de vie. Au travers des jeux proposés aux scouts, une idée forte est véhiculée : l’esprit de service. Lors de la promesse, le jeune scout s’engage à servir et à aider son prochain. Dans l’organisation de la vie d’une patrouille chacun utilise ses compétences pour aider les autres par les postes d’actions. Oparle toujours de service : le service de bois pour le feu, le service d’eau pour la cuisine

IMG_1294La vie dans un camp de déplacés est bien plus dure que la vie dans les bois, propre au scout. Bien qu’ils vivent dans des bâtiments et non dans des tentes, ils subissent une promiscuité constante. Les jeunes sont souvent désœuvrés et l’absence d’espace

Lire la suite de l'article