Archives par étiquette : SacréCoeur

Le Cours du Sacré-Cœur recherche des professeurs pour enseigner à distance

Le Cours du Sacré-Cœur propose, à distance, un enseignement catholique et traditionnel.

Pour répondre à l’augmentation constante de son effectif, le Cours du Sacré-Cœur recrute régulièrement de nouveaux professeurs.

L'établissement recherche notamment :

  • son deuxième professeur d’histoire-géographie,
  • son quatrième professeur de français,
  • sa quatrième institutrice,
  • son premier professeur de philosophie (thomiste).

Les candidats doivent posséder :

  • au moins une licence pour le primaire et le collège,
  • de préférence un master pour le lycée.

Les professeurs ont notamment la responsabilité d’évaluer les élèves, soit par écrit soit par visioconférence. Ils peuvent être amenés à rédiger certains cours et éventuellement à assurer du soutien scolaire.

Les candidatures peuvent être déposées directement sur le site, en cliquant ici et en allant sur l'onglet "emploi".

Veuillez cliquer ici pour visiter le site du Cours du Sacré-Cœur.

Lire la suite de l'article

«Nous sommes au regret de ne pas pouvoir raser le Sacré-Coeur de Montmartre»

UnknownParmi les 2 446 projets déposés pour le budget participatif de la ville de Paris, un habitant de Montmartre avait proposé de «Raser le Sacré-Cœur», qualifiant l'édifice religieux construit à partir de 1875 de «verrue versaillaise qui insulte la mémoire de La Commune de Paris». 

Réponse officielle apportée par la ville de Paris mardi :

«Nous sommes au regret de ne pas pouvoir retenir votre proposition, pour la raison suivante : elle n'entre pas dans le champ de compétence de la Ville de Paris. En effet, le Sacré-Cœur est la propriété de l'Archidiocèse de Paris. A ce titre, la Ville de Paris ne peut pas intervenir pour réaliser un investissement dans le cadre du budget participatif. Nous vous remercions de votre compréhension.»

En attendant de confisquer la basilique ?

Lire la suite de l'article

Camaret-sur-Aigues, consacrée au Sacré-Cœur

ConsécrationLe maire de Camaret-sur-Aigues, Philippe de Beauregard, a consacré sa ville au Sacré-Cœur en 2015 lors d’une cérémonie organisée avec le curé de la paroisse, le père Pascal M’Bamba. Dans la courte déclaration qu’il lit à l’assistance, le maire s’engage personnellement à ne pas prendre de décision contraire à l’enseignement de l’Eglise et implore le Sacré-Cœur de l’inspirer dans les actes quotidiens de son administration de la commune.

Comme le veut la tradition, cette consécration est depuis renouvelée tous les ans, cette année le 23 juin lors d’une cérémonie qui a réuni de nombreux paroissiens dans l’église du village.

Lire la suite de l'article

Mgr Rey : «si le Sacré-Cœur de Jésus ne sauve pas la France, personne ne le fera ! »

Voici l'éditorial du curé du Luc-En-Provence – Le-Cannet-des-Maures :

Capture d’écran 2017-06-13 à 07.04.36"Il y a quelques années, lors d’une visite de notre évêque Monseigneur Rey au Luc-en-Provence, alors que quelques personnes lui confiait leur interrogation sur la pertinence aujourd’hui de confier notre pays au Sacré-Cœur, il répondait du « tac-au-tac » : «si le Sacré-Cœur de Jésus ne sauve pas la France, personne ne le fera ! »

Mais, si confier notre pays est non seulement beau mais capital, cela passe par notre relation, notre offrande personnelle à ce même Sacré-Cœur.

Notre Seigneur Jésus-Christ disait lors d’une apparition à Sainte Marguerite-Marie a sujet de son Sacré-Cœur : « Voici ce Cœur qui a tant aimé les hommes, qui n’a rien épargné jusqu’à s ‘épuiser et se consumer pour leur témoigner son amour. Et pour reconnaissance, je ne reçois de la plupart que des ingratitudes par leurs irrévérences et leurs sacrilèges et par les froideurs et les mépris qu’ils ont pour moi dans ce sacrement d’amour (ndlr : l’Eucharistie) »

Ainsi, ce mois particulièrement, essayons de rallumer le feu de notre amour pour Son Sacré-Cœur, plaçons dans notre quotidien des moments privilégiés de dialogue amoureux avec Lui. Tel Saint Jean, choisissons des moments précis où nous exprimons notre désir de poser notre tête sur sa poitrine.

Mais laissons se feu gagner notre entourage ! Soufflons sur ce brasier naissant pour qu’il gagne vos vies conjugales, priez et consacrez vos couples au Sacré-Cœur, puis vos familles, en vous entourant de vos enfants pour le prier

Lire la suite de l'article

Soutien scolaire et cours à distance : le Cour du Sacré-Coeur recrute

Capture d’écran 2017-04-04 à 19.28.30Depuis son ouverture, l’effectif du Cours du Sacré-Cœur double chaque année : pour la prochaine année scolaire, il pourrait atteindre plus de 400 élèves.

Pour assurer son développement, le Cours du Sacré-Cœur recherche de nouveaux professeurs, dans toutes les matières, et pour tous les niveaux, mais seuls les candidats diplômés et expérimentés seront retenus.

Les professeurs travaillent à temps partiel (à domicile) pour rédiger des cours, pour évaluer les élèves, et éventuellement les aider (en cours de soutien) : soit à l’oral par visioconférence (Skype), soit à l’écrit en corrigeant les copies (envoyées par mail).

Les candidats doivent déposer leur candidature sur le site du Cours du Sacré-Cœur (cliquez ici).

Lire la suite de l'article

Reconsécration du Ghana au Sacré-Cœur de Jésus

Unknown-14Le Pape François a fait de S.Em. le Cardinal Giuseppe Bertello son Envoyé spécial chargé de présider la cérémonie de reconsécration du Ghana au Sacré-Cœur de Jésus.

S.Em. le Cardinal Giuseppe Bertello célébrera en outre la Messe d’Action de grâce à l’occasion du 60ème anniversaire de l’indépendance du Ghana et celle du 40ème anniversaire de l’ouverture de la Nonciature apostolique, respectivement les 4 et 5 mars prochains.

La cérémonie aura lieu en la Cathédrale du Saint Esprit à Accra. Le Cardinal Bertello sera assisté par le Nonce apostolique au Ghana et par le Président de la Conférence épiscopale du Ghana, en présence d’autres Evêques et de responsables religieux.

Le Ghana a été consacré au Sacré-Cœur de Jésus le 3 mars 1957 par les Evêques du Ghana de l’époque, dans l’imminence de la proclamation de l’indépendance du pays.

Lire la suite de l'article

À Paray-le-Monial, le Sacré-Cœur vient ranimer la flamme de notre amour refroidi

De Cotignac 500 :

Le Christ « passionné d’amour pour les hommes » constate avec douleur que « l’amour n’est pas aimé » et il se confie à Marguerite-Marie : « Voici ce cœur qui a tant aimé les hommes et qui n’en reçoit que des ingratitudes. » La demande de réparation publique par la fête solennelle du Sacré-Cœur sera exaucée au XIXe siècle, mais Jésus continue d’appeler tous les hommes à entrer en son intimité profonde pour devenir eux aussi les témoins et les apôtres de son amour.

Esc1-3

Dans la première apparition du Sacré-Cœur à Paray-le-Monial (Saône-et-Loire), en juin 1675,Jésus vient révéler à Marguerite-Marie Alacoque (1647-1690), religieuse visitandine, que son cœur est passionné d’amour pour tous les hommes et qu’il l’est aussi pour elle en particulier. Elle en sera très frappée et confessera : « Je découvrais pour la première fois les merveilles de son amour qu’il m’avait tenue cachées. » Marguerite-Marie n’était pas une enfant, comme sont souvent les bénéficiaires des apparitions de la Vierge Marie : elle était une religieuse qui avait déjà une grande et belle connaissance et expérience de la foi, mais cette révélation lui apporte un supplément décisif et nouveau. Le message du Sacré-Cœur est une initiative du bien aimé qui veut se révéler comme tel. Il est certainement spécialement destiné aux chrétiens déjà engagés, pour les inviter à découvrir Jésus d’une manière nouvelle, à s’ouvrir à quelque chose de nouveau, de plus profond, de fondamental.

En reposant longuement sur le Cœur de

Lire la suite de l'article