Archives par étiquette : rose

La mafia rose va-t-elle remporter une victoire au sein de l’Eglise ?

De Christian Daisug dans Présent :

"Il y a plusieurs semaines maintenant qu’a éclaté le plus gros scandale homosexuel de l’histoire récente de l’Eglise : le cardinal Theodore McCarrick, 88 ans, personnage incontournable de l’institution ecclésiale, ex-archevêque de Washington et à ce titre l’un des dirigeants les plus influents de l’Eglise américaine, a été pendant plus de cinquante ans un prédateur sexuel. Il a abusé à partir de 1971, peu après son ordination, de jeunes garçons de son entourage, des enfants de chœur, des dizaines, peut-être des centaines de séminaristes et de jeunes prêtres.

Une vague d’horreur et de consternation traverse actuellement des millions de fidèles. Comment l’odieux a-t-il pu cheminer si longtemps ? Comment le cynisme a-t-il pu parvenir sans encombre au sommet de la hiérarchie vaticane ? McCarrick a démissionné le 20 juin dernier du collège des cardinaux. […]

Qu’un scandale oblige un cardinal à s’effacer constitue déjà une affaire exceptionnelle comme l’histoire en a peu connue. Mais l’essentiel n’est pas là. L’ahurissant et le gravissime se situent autant dans l’enchevêtrement constant de silence, d’hypocrisie et de compromissions que dans le verrouillage subtil d’une vérité que beaucoup, par leur fonction, avaient pu connaître. […]

Combien d’évêques savaient-ils ? Sans doute, plusieurs dizaines. […] Tout évoque une mafia : l’activisme, la solidarité, le noyautage. Et par-dessus tout, le silence. Mais pas un silence ordinaire qui ressemble à une simple discrétion. Le silence de la mafia est absolu, féroce, implacable. Celui de la mafia rose dans l’Eglise est de même nature : celui qui parle voit sa carrière brisée,

Lire la suite de l'article

On ne va pas aider les personnes avec des articles en rose qui engluent l’intelligence

La lecture de l'article du dernier numéro du magazine "Aime" sur le stérilet a fait bondir l'une de nos lectrices. Elle a d'ailleurs trouvé un petit encart sur Internet à propos du Dr Paganelli, datant de juin 2016, interrogé par Aime. Son mépris affiché pour les femmes et les enfants est difficile à supporter :

SYNGOF-FB-15-juin-2016-e1466363796145

Comment est-il possible que le magazine Aime ait pu prendre comme référence ce médecin qui a pratiqué tant et tant d'avortements à Tours ? C'est juste invraisemblable. Nous avons interrogé cette lectrice.

Que trouvez-vous de scandaleux alors que cet article rappelle que le stérilet empêche le développement d'une vie humaine ?

BSmVsvAk_400x400Cet article me noue les tripes. Parler ainsi du stérilet, aussi légèrement, me révulse. J'ai moi-même porté un stérilet au cuivre avec justement cette idée "de rester à l'écoute de mon cycle", pensant tout faire pour ne pas être enceinte voyant alors l'enfant comme la menace suprême. Et je me suis retrouvée enceinte. Oh, "très peu" ! Si peu que ce bébé est presque tout de suite "parti". Eh oui, je pensais moi aussi que le cuivre empêchait les spermatozoïdes de rencontrer l'ovule. Et pourtant le test était bien positif. c'est "juste" que le bébé n'a pas réussi à s'implanter. Et il est mort. C'est ça le mot. Mort. Il m'a fallu un temps fou et surtout un accident de la route où j'ai à mon tour frôlé la mort, pour voir, sur une radio, ce stérilet incrusté dans mes entrailles, pour réaliser,

Lire la suite de l'article

Albert II de Monaco touché par la beauté de Notre Dame de la Rose à Montélimar

ThumbnailLe patrimoine historique très ancien de Notre Dame de la Rose à profondément touché Albert II de Monaco qui a fait un don de 20 000 euros  pour la chapelle. Tout comme la Fondation du Patrimoine, le Prince a souhaité contribuer financièrement à ce beau projet pour préserver cette pépite romane des méfaits du temps.

L'origine de la chapelle remonte au XIIe siècle comme peut l'attester le texte du Pape Lucius en l'an 1183. Dévastée pendant les guerres de religion à la fin du XVIe siècle et délaissée, Notre-Dame de la Rose ne sera relevée qu'un siècle plus tard, en 1684.

Au début des années 2000, la pérennité de l'édifice est gravement menacée. Lors des pluies, l'eau pénètre par la toiture de la chapelle. Des infiltrations d'humidité dans les murs altèrent ces derniers. Il y a des manques dans les vitraux. Un état des lieux réalisé par un cabinet d'architectes du patrimoine de Lyon confirme l'intérêt patrimonial de la chapelle et définit les travaux à réaliser. La chapelle étant mis hors d'eau, il est temps  maintenant d'envisager la restauration des décors intérieurs de la chapelle en faisant appel à CredoFunding

Lire la suite de l'article

Paris bleu blanc rose – Pari gagné pour La Manif Pour Tous !

Communiqué de La Manif Pour Tous :

Cpparigagnelmpt.002

"Plus de 200.000 manifestants ont répondu ce dimanche à l'appel de La Manif Pour Tous. « Notre mouvement social fait une entrée en campagne fracassante pour la famille »se réjouit Ludovine de La Rochère. « Nous sommes la première force militante de France. Aucun parti ni candidat ne réussit à mobiliser autant » poursuit-elle.

Pendant 3 heures et demi, les manifestants ont défilé dans le calme avec enthousiasme et détermination pour demander à François Hollande de stopper la déconstruction de la famille et de la filiation. N'en déplaise à certains détracteurs, 4 ans après les débats sur le mariage et l'adoption pour tous, le mouvement social de La Manif Pour Tous est toujours vivant, et bien vivant. Avec la mobilisation de ce dimanche, les familles entendent pousser le Président de la République à faire appel de la condamnation de la France par la CEDH pour refus de transcription à l'état civil d'enfants nés de GPA à l'étranger. Le délai expire le 21 octobre…

PMA « sans père », scandale de la GPA, diffusion du genre à l'école… les familles ont envoyé un message clair et net au gouvernement, mais aussi à l'opposition. Alors que s'ouvre une année riche en échéances électorales, il faudra bel et bien compter avec les familles. De nombreux élus étaient présents pour afficher leurs ambitions en matière de politique familiale et de reconstruction de la famille. Parlementaires et élus locaux ont battu le pavé parisien aux côté des familles Jean-Frédéric Poisson, Bruno Retailleau

Lire la suite de l'article

La canaille rose et verte

De Jean-Pierre Maugendre, président de Renaissance catholique :

Images-4"Georges Bernanos fustigeait, en 1931, de façon cinglante la « canaille dorée de 1740 ». Que dirait-il aujourd’hui alors que l’actualité se concentre sur la légitimité, ou non, de produire un concert de rap à Verdun ?

En réalité la société actuelle dite post-moderne ne se propose même plus de durer. Tout n’y est orienté que vers la jouissance immédiate, la satisfaction des instincts les plus bas d’un peuple humilié par des repentances incessantes, avili par la pornographie, lobotomisé par une déséducation nationale tyrannique, coupé de ses racines et de ses élans par un consumérisme hédoniste frénétique.

Ce peuple qui fut libre (franc signifiant libre et noble) n’est plus maître de son destin ni de ses initiatives. De petits hommes gris qui fixent le prix de la betterave et ne sauraient pas faire pousser des radis règlent les moindres détails de sa vie quotidienne.

Ce peuple qui fut brave a interdiction de se défendre quand il est agressé. Le monopole de la violence doit, paraît-il, rester aux forces de sécurité plus promptes à verbaliser les excès de vitesse qu’à réduire les zones de non droit dans les banlieues.

Des classes dirigeantes indignes, corrompues et coupées du réel, croyant sans doute que Le bon coin est le nom d’un restaurant à la mode, rejettent un héritage qui les écrase parce qu’elles sont incapables intellectuellement de le comprendre et spirituellement de le vivre. Elles ont la haine de la transmission et de son support naturel : la

Lire la suite de l'article

22 février 1943 : décapitation de la “Rose Blanche”

RLe 22 février 1943, trois étudiants allemands d'une vingtaine d'années sont décapités dans la prison de Stadelheim, près de Munich. Leur crime est d'avoir dénoncé le nazisme dans le cadre d'un mouvement clandestin, « La Rose blanche » (Die Weiße Rose en allemand).

Résidant à Ulm et âgé de 14 ans en 1933, le lycéen Hans Scholl n'est pas au début insensible aux discours de Hitler. Comme tous les jeunes Allemands de son âge, il s'engage avec sa soeur Sophie (12 ans) dans les Jeunesses Hitlériennes mais prend assez vite ses distances. Aidé par ses parents et encouragé par l'éditeur Carl Muth du mensuel catholique Hochland, il rompt avec le national-socialisme et se consacre à ses études de médecine. Il lit les penseurs chrétiens (Saint Augustin, Pascal) et l'écriture sainte. Mais il est arrêté et emprisonné en 1938 pour sa participation à un groupe de militants catholiques.

Quatre ans plus tard, sa décision est prise. Il décide d'entrer en résistance par l'écrit après avoir lu des sermons de l'évêque de Münster Mgr von Galen dénonçant  la politique du gouvernement à l'égard des handicapés.

Un noyau dur se constitue autour de Hans et Sophie Scholl (protestants) et de trois étudiants en médecine que lie une solide amitié : Alexander Schmorell (25 ans, orthodoxe et fils d'un médecin de Munich) ; Christoph Probst (23 ans marié et père de trois jeunes enfants), et Willi Graf (24 ans, catholique). Il est bientôt rejoint par Traute Lafrenz, une amie de Hans. En juin 1942, alors que Hitler est

Lire la suite de l'article

Le lobby LGBT n’est pas rose

Commentaire désabusé d'un blogueur LGBT qui milite depuis 40 ans, à l'approche des Etats Généraux LGBT, les 13,14 et 15 novembre à Avignon :

Unknown-6"[…] Présentée comme la plus radicale, Act-up, est en déshérence. AIDES se restructure, la coordination des Marche est morte de ses errances, l’EuroPride de Marseille fut un désastre, rongée par les maux mêmes de la “Communauté” (concurrence associative, querelles d’égo, commercialisation…), les espaces commerciaux se rétrécissent. Une ou deux associations surnagent avec plus ou moins de dynamisme…

J’ai assisté durant trois décennies, avec des sentiments mélangés, aux convulsions des structures associatives subventionnées (la destruction des services publics s’accompagna de la dévolution de ses missions au secteur associatif jusqu’au jour où la même logique vient l’asphyxier à son tour). Elles furent et restent souvent régies par un “esprit d’entreprise” qui fait trop souvent fi du personnel tout en lui faisant porter le chantage à la noblesse de ses missions, et cultivent une centralisation parfois extrême dans laquelle la démocratie, l’autonomie, l’initiative sont sous… le contrôle absolu d’un centre (parisien) jaloux de son autorité jusque dans le moindre détail. Un peu comme on gère sa marque… sans même le sens de la subsidiarité de l’Europe libérale. […]

Comme bien d’autres j’ai été atterré, durant le déchaînement des ci-devant “manifs pour tous”, de l’atonie des associations LGBT, les principales se contentant de communiqués mi effrayés mi indignés et, sans doute, de conciliabules temporisateurs dans les ministères socialistes […].

J’ai vu ainsi avec une triste ironie pas moins de trois “campagnes

Lire la suite de l'article

Avortement : Lila Rose secoue l’ONU

Lu sur C-Fam :

"Une salle de conférence de l’ONU remplie d’environ 400 jeunes assis dans des fauteuils de diplomates qui ont bondi sur leurs pieds pour applaudir une jeune femme la nuit dernière. Lila Rose et ses vidéos clandestines montrant la pratique de l’avortement impitoyable de Planned Parenthood, ont fait leur première apparition dans le bâtiment aout.

“Je demande pardon pour comment mon pays a exporté la violence contre les plus innocents » partout dans le monde, a-t-elle déclaré. Et je veux partager ce que mes équipes ont vu au sein de l’industrie de l’avortement ».

New-York est le lieu de naissance de Planned Parenthood, la plus grande chaine d’avortement aux Etats-Unis et un puissant acteur politique au niveau international, a-t-elle soulevé.

Lila a montré les vidéos d’employés de Planned Parenthood expliquant comment on obtient un avortement pour la sélection du sexe, un avortement en fin de grossesse et comment obtenir de façon frauduleuse une aide du gouvernement.

“Si nous ne traitons pas les membres les plus faibles de notre société avec le même respect que nous avons pour nous-mêmes, où est la justice ? Où est l’égalité ? Où est la défense des droits de l’homme ? a clamé Lila à la foule. […]"

Lire la suite de l'article

Voilà la brigade rose de la presse

L'association AJL des journalistes lesbiennes, gay, bi et trans veut aider (sic) les journalistes à parler des thématiques LGBT sans discrimination, grâce à un kit.

Dans la série, police de la pensée ou réécriture de la réalité, le lobby veut censurer des termes et des thèmes, mais aussi empêcher les photos désobligeantes qu'il est pourtant facile de prendre lors de la séance de débauche que constitue la Gay Pride.

Commentaires (2)

Trente "journalistes" LGBT vont scruter la prose de leur collègues et nous rappeler le "bon temps" ou les communistes faisaient la Loi. J'attends avec impatience le moment ou des demi-gauchistes se verront traîner à leur tour dans la boue car ils auront osé (par pure inadvertance) utiliser tel ou tel terme interdit par Big Gaybrother, nous verrons alors ces gens faire leur autocritique "spontanée" devant un jury gaypopulaire autodésigné avant de partir pour un temps (jamais défini) de rééducation dans un obscur canard de province, ils seront alors punis par le monstre qu'ils auront fait naître.

Rédigé par : Stephe | 23 juin 2014 21:57:42
____________________________________

Vive la liberté d'expression.

Rédigé par : nv | 23 juin 2014 22:19:53
____________________________________

Lire la suite de l'article

Le GODF voit rose

… pardon, rouge. Et va porter plainte contre X pour avoir retrouvé devant son siège ces quelques inscriptions :

GODF

GODF 2

L'agression n'a pas été encore revendiquée, mais il s'agit sûrement de chemises brunes nostalgiques des HLPSDNH.

Lire la suite de l'article