Archives par étiquette : robe

Un symbole LGBT sur la robe du portrait officiel de Michelle Obama

Lu ici :

Lhistoire-derriere-la-robe-portee-par-michelle-obama-sur-son-portrait-officiel_1"Pour leurs portraits officiels respectifs, dévoilés ce lundi 12 février à la National Portrait Gallery de Washington, l'ex-président des États-Unis et son épouse avaient fait appel à des artistes très différents; quand Kehinde Wiley s'est attelé à immortaliser Barack Obama sur toile, c'est Amy Sherald qui avait été sélectionnée par Michelle Obama pour la représenter.

Sur son portrait, Michelle Obama est représentée sur fond bleu, posant dans une robe signée de la créatrice Michelle Smith de la marque Milly. Cette création graphique, en noir et blanc aux rares notes de couleurs n'aurait pas été choisie au hasard par l'artiste et l'ex-First Lady. (…) Interrogée par Vogue.com, la créatrice (…) explique que cette tenue est censée représenter une «robe que Mme Obama pourrait porter dans sa vie de tous les jours, comme sur un portrait emblématique.» (…) Cette saison là, j'étais inspirée par un désir d'égalité, d'égalité des droits de la personne, d'égalité raciale et d'égalité pour les personnes LGBT», confie la créatrice au Washington Post, «L'un des éléments récurrents de la collection était le laçage sous différentes formes (…) censé suggérer le sentiment d'être retenu… que nous ne sommes pas encore arrivés à l'égalitéUn message clair, dans la lignée des prises de position de l'ex-First Lady ainsi que de ses tenues."

Heureusement, les Américains sont débarrassés d'une telle "first lady" pour quelques années…

Lire la suite de l'article

La robe, toute la robe, rien que la robe

Le monde des bâtonniers doit lui aussi faire face aux revendications communautaristes. Lu ici :

"Laïcité : « La robe, toute la robe, rien que la robe », les autorités appelées à réglementer l’usage et la forme du costume d’audience

La Conférence des bâtonniers, réunie en assemblée générale, a adopté le 18 novembre 2016 une résolution relative au « Port de la robe et signe d’appartenance religieuse ou politique ».

Cette résolution fait suite au rapport du bâtonnier Le Mière, après sollicitation du bâtonnier du barreau de Seine-Saint-Denis sur l’attitude à adopter face à la revendication d’une avocate de son barreau qui prétendait se présenter à l’audience portant un voile islamique au-dessus de sa robe d’avocat et qui, après que son bâtonnier lui ait demandé de ne pas porter ce vêtement avec la robe, l’a remplacé par le port de la toque. Pour donner son avis sur la place du religieux dans un cadre professionnel, le rapporteur reprend les fondements juridiques des contours de la laïcité et met en garde : « Les écoles d’avocats sont également confrontées à ce type de situation dans les promotions d’élèves. Les tensions actuelles sur la question des signes apparents d’appartenance religieuse doivent conduire les instances ordinales à réagir avec la plus grande prudence afin d’éviter que soient prises des décisions qui pourraient apparaître déplacées lorsque l’émotion médiatique sera retombée ».

Dans sa résolution, la Conférence des bâtonniers « rappelle son attachement aux principes essentiels de la profession qui doivent conduire chaque avocat dans l’exercice de ses fonctions

Lire la suite de l'article

Jean-François Copé porte une robe

Un lecteur a découvert la présence du livre pro-gender "Pape porte une robe" au sein de la bibliothèque municipale de la ville de Meaux, dont Jean-François Copé est le maire. L'air ingénu, il a demandé si le maire approuvait l'achat de ce genre d'ouvrage sur les fonds publics, destinés aux petits enfants, et, sur une réponse affirmative de la bibliothécaire, il a décidé d'écrire à Jean-François Copé.

Lire la suite de l'article