Archives par étiquette : réussir

Un homme politique peut-il s’opposer à l’avortement et réussir ?

L’étoile montante du parti conservateur anglais, Jacob Rees-Mogg, est un catholique pratiquant, père de six enfants, et opposé à l’avortement. Interrogé ces jours-ci par la BBC, il a été d’abord félicité d’avoir été « honnête et clair » sur la question de l’avortement, en affirmant sans détours qu’il s’engagera à le combattre et à le limiter dans la mesure de ses moyens. Jeanne Smits a traduit ses réponses :

Capture d’écran 2017-11-16 à 07.01.15"Il y a toutes sortes de sondages, comme vous le savez… Je crois que le point clef, c’est la question de savoir à quel moment on pense que la vie commence. Si vous pensez que la vie commence à la conception, alors il faut la protéger, il y a un devoir de la protéger.

Même si la femme veut avorter à la suite d’un viol ? Vous dites que c’est mal.

Je pense qu’une vie a été créée, et que le fait de prendre cette vie ne répare pas le très grand mal qui a déjà eu lieu."

Si vous avez l’ambition de jouer un rôle, peut-être pas de dirigeant mais au moins un rôle d’influence au sein du parti conservateur, est-il possible d’avoir les opinions qui sont les vôtres sur l’avortement, sur le mariage gay – vous êtes en décalage par rapport à l’opinion majoritaire dans ce pays – est-il possible de jouer un rôle moteur avec vos opinions ?

Je crois qu’en réalité cela n’a pas vraiment d’importance. Mon travail consiste à représenter les habitants du North-East Somerset, et de

Lire la suite de l'article

Dupont-Aignan : “L’enjeu n’est donc pas tant de critiquer Macron que de réussir notre reconstruction”

Extrait de l'interview accordé par Nicolas Dupont-Aignan dans Ouest-France :

Comment voyez-vous l’avenir ?

L’avenir, c’est une grande coalition de la droite. Ni Marine Le Pen, ni Laurent Wauquiez, ni moi, ni personne à droite ne gagnera seul, alors même que nous sommes largement majoritaires dans le pays. Cette coalition n’est pas possible aujourd’hui parce que les appareils partisans, englués dans leurs contradictions et leurs rénovations, veulent garder leur pouvoir et tiennent nos programmes pour incompatibles. Nous sommes pourtant d’accord sur plus de 80 % des points !

Une union entre Front National et Républicains vous paraît vraiment possible ?

Nous sommes divisés parce que nous sommes culpabilisés par une pensée unique et une gauche totalitaire d’esprit. Elle aurait le droit de créer de très larges alliances et pas nous ? J’ai eu le courage de casser cette digue inventée par Mitterrand pour nous empêcher de gouverner. Il faut mettre de côté la question des personnalités, du leader et des appareils politiques vermoulus pour aller à l’essentiel : constituer une alternative à Macron. La droite, divisée, a abandonné l’opposition à un Mélenchon. C’est ça la vie politique française ? Ce n’est pas possible ! Il y a une autre voie, c’est évident, et nos électeurs nous demandent de la prendre.

Comment prétendez-vous rassembler ?

En forgeant un programme plus rassurant que celui du Front et plus audacieux que celui des Républicains. Avec Jean-Frédéric Poisson (le président du Parti Chrétien) nous avons lancé un site participatif, Les Amoureux de la France,

Lire la suite de l'article

Obama va-t-il réussir à faire redéfinir la notion de famille à l’ONU ?

Obama fait des pieds et des mains pour obliger les Etats membres de l'ONU à ne plus tenir compte de la définition de la famille dans la Déclaration universelle des droits de l'homme, afin d'y introduire les revendications homosexuelles. Jusqu'à présent, un certain nombre d'Etats ne voulaient rien entendre, dont des Etats africains, mais aujourd'hui, la résistance faiblit à cause des pressions américaines.

"Des délégués du monde entier ont raconté à C-Fam, l’éditeur du Friday Fax, que les diplomates américains au plus haut niveau, ont fait pression sur les capitales et les missions afin qu’elles demandent aux pays d’adoucir leur posture sur le langage de la famille dans les résolutions de l’ONU. Les délégations qui sont incapables de soutenir les droits LGBT, sont souvent priées de s’abstenir et de ne pas se présenter au vote des résolutions. Dans ce cas on leur a demandé de s’abstenir de proposer le langage de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Même les adversaires acharnés des droits des LGBT semblent prêts à abandonner le langage constant déclarant la famille comme «élément naturel et fondamental de la société.” A exception des fortes déclarations des pays africains.[…]

La reconnaissance des “familles” homosexuelles a encore du chemin à faire, mais si le gouvernement d’Obama réussit son parcours et obtient des états membres de l’ONU qu’ils renoncent à la Déclaration des Droits de l’Homme, il peut ouvrir la voie à une reconnaissance future des relations homosexuelles comme étant une famille, en droit et politique internationale."

Lire la suite de l'article

Quels talents pour faire réussir les actions des autres ?

0La mobilisation LMPT peut-elle se maintenir ? Quels sont les éléments indispensables à développer pour les animateurs et agents de liaison  d’une action globale dans la durée ?

Jean Ousset dans son livre l’Action au chapitre V de la cinquième partie, «Notes pour qui se donne plus spécialement au « style d’action » envisagé » (p. 271 à 278), propose 9 notes à relire avant la Manif du 5 et qui donnent l’esprit du Colloque Catholiques en Action le 12 octobre à Paris par Ichtus. Programme. S'inscrire. Extraits des notes 48 à 51 : 

48. Un minimum d’hommes et d’organisation  

Pour désintéressée que se veuille la forme d’action dont nous venons de parler, elle ne saurait ni exister, ni se développer sans un minimum d’organisation propre.

« Oeuvre centrifuge et non centripète », disons-nous parfois pour présenter ce style d’action…

Oeuvre « centrifuge » ? Autant dire : qui ne cherche pas à embrigader, à retenir ses membres. Reste que pour être centrifuge, il n’en faut pas moins ETRE tout court. Or cette action ne se développera que si un certain nombre d’amis s’y consacre spécialement.

Pour faire rendre aux actions des premier et deuxième degrés (action individuelle et action organique) leur plus sûre efficacité, il faut des hommes qui aient un souci strict de ce style d’activité. Et qui s’y donnent plus consciemment.

D’où l’entraînement… et la concertation souhaitables d’un certain nombre de volontaires qui seront moins les hommes d’un groupe, d’une association, d’un parti que les mainteneurs d’un certain style d’action, d’un

Lire la suite de l'article