Archives par étiquette : retire

Si le peuple vote mal, on lui retire le droit de vote

Jusqu’à maintenant aux Pays-Bas, lorsqu’une pétition avait récolté plus de 300 000 signatures, le gouvernement se voyait contraint d’organiser un scrutin. Un référendum de ce type sur le pouvoir des services de renseignements est prévu le 21 mars. Ce pourrait bien être le dernier.

Le texte préparé par la ministre des Affaires intérieures, Kajsa Ollongren, met en fureur une partie de l’opposition. Les députés néerlandais ont adopté par 76 voix contre 69, jeudi, un projet de loi qui prévoit la suppression du référendum consultatif.

Commentaires (1)

Ils ont au moins le courage de le dire dans une loi… Sarkozy ne s'était pas pourvu d'une loi pour ne pas respecter le référendum sur l'Europe !

Rédigé par : Olivier HOUDEMONT | 16 avr 2018 18:13:19
____________________________________

Lire la suite de l'article

Nice : un candidat membre du PCD se retire au profit du FN

Didier Asin, Conseiller communal consultatif de la ville de Nice, communique :

"Candidat sur la 3ème circonscription, responsable du PCD (Parti Chrétien Démocrate) dans cette même circonscription, j'ai décidé de retirer ma candidature.

J'appelle les électeurs partageant les valeurs du mouvement que je représente, défendues par Jean-Frédéric Poisson dans le cadre de la primaire de la droite et du centre, à se reporter vers la candidature de Philippe Vardon. Il est le seul dans cette élection à réellement défendre l'identité niçoise, française, européenne et chrétienne dont nous sommes héritiers, ainsi qu'une politique économique au service de la proximité, des commerçants et artisans, des petites et moyennes entreprises. Dans la 3ème circonscription, Philippe Vardon est le seul vote possible pour la droite de conviction." 

Lire la suite de l'article

12e circonscription de Paris : François Potié Lussigny (PCD) retire sa candidature

Le candidat que nous avions interrogé explique sur son site :

Image"Après la gauche, la « Droite » des LR, vole aux habitants de la 12ème circonscription de Paris, leur élection en les privant volontairement de leur candidat PCD qu’ils attendaient depuis 5 ans. Face aux pressions, chantages vis à vis de Jean-Frédéric POISSON, petits calculs et mouvements de bas étages des Républicains, incarnés par Bernard ACCOYER, Philippe GOUJON et Jean-François LAMOUR qui demandent, ou plutôt exigent notre retrait de plusieurs circonscriptions, François POTIÉ LUSSIGNY décide aujourd’hui avec honneur, liberté et fidélité de reporter sa candidature aux prochaines élections.

Pouvez-vous être plus précis sur les faits ?

1 – Philippe GOUJON s’est engagé publiquement aux dernières municipales à garder la Mairie et ne plus se présenter aux législatives…

2 – Suite au 1er tour des élections présidentielles, Jean-Frédéric POISSON, homme libre et « droit dans ses bottes », soulève la colère et l’indignation de Bernard ACCOYER parce qu’il refuse la consigne de vote instantanée au profit d’Emmanuel MACRON.

3 – Les Républicains fustigent Jean-Frédéric POISSON suite à sa déclaration dans laquelle il qualifiait les LR de « parti fourre-tout ».

4 – Législatives : Devant la menace PCD, seul parti à incarner une vraie force de droite et du centre, les LR menacent de retirer l’investiture de JF POISSON faisant parti du bureau LR à l’Assemblée Nationale et sans aucunes autres attaches à leur égard.

5 – Philippe GOUJON, député-maire du 15ème arrondissement exige le retrait du candidat PCD dans sa circonscription. En réaction, nous

Lire la suite de l'article

L’hôpital Saint-Sacrement de Québec a retiré son crucifix

Unknown-16Malgré les centaines de protestations, l'Hôpital Saint-Sacrement maintient sa décision de retirer le crucifix de son hall d'entrée. Le CHU de Québec s'appuie sur la décision de la Cour suprême du Canada, qui a mis fin aux prières du maire Jean Tremblay durant les séances du Conseil municipal de Saguenay.

Pourtant, la loi n'oblige pas l'établissement à bannir ce crucifix. Le ministre Stéphanie Vallée a précisé que son projet de loi sur la neutralité de l'État protège le patrimoine religieux du Québec, mais cela n'a pas fait bouger la direction de l'Hôpital.

«Le projet de loi 62 n'empêche aucunement aux institutions de conserver au sein de leurs murs des éléments patrimoniaux, au contraire», a-t-elle insisté.

Le Christ en croix était accroché au mur depuis la fondation de l'hôpital, en 1927. L'évêque auxiliaire du Diocèse de Québec, Mgr Marc Pelchat, a déclaré :

«On n'attend pas de nous à ce qu'on donne des leçons aux institutions publiques qui sont non confessionnelles, mais cette institution est quand même un héritage de notre histoire religieuse, un hôpital qui s'appelle "Saint-Sacrement", fondé par la communauté des Sœurs de la charité». «On souhaite qu'ils révisent leur façon de faire, qu'ils réfléchissent à la question. Ils voient bien qu'il y a un tollé, beaucoup de réactions dans la population, il y a peut-être d'autres façons de traiter la question que de simplement retirer le crucifix»

Voici les coordonnées de l'hôpital pour se plaindre : info@chudequebec.ca 

Lire la suite de l'article

Ile de France : Sens Commun retire un livret LGBT/porno des écoles

Trouvé dans Valeurs Actuelles :

LMarianne s'en inquiète en titrant :

"Quand la droite fourre son nez dans une BD sur la sexualité pour les ados"

Alors que l'on parle d'interventions dans les écoles publiques par une association subventionnée…

"Sens commun, c'est cette émanation politique de la Manif pour tous qui s'est greffée à la majorité de droite aux régionales de 2015. Son vice-président Arnaud Le Clere, élu régional, siège justement au conseil d'administration du Crips. Et il n'hésite pas à la parenté du retrait de la brochure. Il s'en explique auprès de Marianne, arguant que la bande dessinée posait "un problème global dans la manière d'aborder les choses". "La sexualité et nous" serait notamment "trop libertaire" dans son approche. La partie sur la pornographie, en particulier : Arnaud Le Clere la trouve "provocante". 

L'objet de ce malaise, ce sont les pages 24 à 27, intitulées "Le porno". Après deux planches de dessins mettant en scène avec humour deux ados découvrant une vidéo sur un YouPorn imaginaire ("Usex"), deux autres pages de texte simple expliquent aux adolescents que dans les films porno, "les femmes apparaissent comme des objets sexuels et les hommes comme tout puissants", précisant : "C'est du cinéma". "Dans la vie, rassurent les auteurs, tu n'es pas obligé de durer longtemps ni forcé d'atteindre l'orgasme". Et de répondre à la question que peuvent se poser les plus culpabilisés : "Chaque personne est libre de consulter des sites ou des magazines

Lire la suite de l'article

Le projet d’accord entre la France et l’Ile Maurice sur Tromelin retiré de l’ordre du jour

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

"Le projet de loi visant à autoriser l’accord entre la France et l’Ile Maurice sur Tromelin a été retiré de l’ordre du jour de l’Assemblée nationale.

L’accord a été signé en catimini en juin 2010 (Sarkozy). Le projet de loi destiné à l’approuver a été voté sans débat par le Sénat en 2012. Mais il fut retiré de l’ordre du jour de l’Assemblée en 2013, un député ayant découvert de quoi il s’agissait et l’ayant dénoncé sur la place publique.

Le texte a été réintroduit subrepticement mais quelques députés vigilants ont de nouveau fait du bruit, et on l’a donc de nouveau retiré, tout en promettant qu’on le remettrait sur les rails à la prochaine législature…

Tromelin est une île d’un kilomètre carré, revendiquée par l’Ile Maurice. En 2010, on a conclu avec Maurice un accord de « cogestion » économique, scientifique et environnementale. Première étape vers un largage pur et simple. Or Tromelin, ce n’est pas seulement un bout de terre. C’est tout ce qu’il y a autour : 280.000 km2 de domaine maritime exclusivement français.

Mais qui donc tient tant à abandonner un tel domaine ?"

Lire la suite de l'article

L’Allemagne jugée pour avoir retiré la garde d’enfants scolarisés à domicile

De Gregor Puppinck :

"Dans une affaire Wunderlich c. Allemagne (n°18925/15), la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) est appelée à juger l’Allemagne pour avoir retiré des enfants de la garde de leurs parents au motif que ceux-ci souhaitaient assurer eux-mêmes l’instruction de leurs enfants à domicile, ce qui est interdit dans ce pays.

L’ECLJ a été autorisé par la Cour à intervenir dans cette affaire et à lui soumettre des observations écrites.

L’Allemagne, avec la Turquie, est l’un des rares pays européens à interdire absolument le préceptorat ou l’éducation à domicile. Cette interdiction absolue a été précédemment admise par la CEDH notamment dans la décision Konrad c. Allemagne du 11 septembre 2006 (n° 35504/03), introduite par une famille chrétienne voulant élever ses enfants à la maison. La Cour avait alors posé une interprétation très étatiste du droit à l’éducation en jugeant « conforme à sa propre jurisprudence sur l’importance du pluralisme pour la démocratie » le fait d’imposer une scolarisation collective et d’interdire l’éducation à domicile en raison de « l’intérêt général de la société d’éviter l’émergence de sociétés parallèles basées sur des convictions philosophiques différentes, et [de] l’importance d’intégrer les minorités dans la société. »

Les faits de la présente affaire sont plus graves que dans l’affaire Konrad, car les enfants ont été physiquement retirés de la garde de leurs parents. À l’origine de la présente affaire est le choix de parents allemands, Dirk et Petra Wunderlich qui, de retour en Allemagne après avoir vécu dans plusieurs

Lire la suite de l'article

Amazon a retiré les “paillassons Jésus”

Rapide succès de la pétition lancée par l'Observatoire de la christianophobie que vous avez été nombreux à signer.

"Si dans le menu déroulant “paillassons” le sous-menu “paillassons Jésus” est toujours présent, lorsqu’on clique sur ce dernier on tombe sur une page avec deux propositions d’objets qui n’ont rien à voir avec Jésus ou la religion chrétienne. Par précaution, j’ai fait une recherche avec “Jésus” sur tout le catalogue en ligne : il y a 20 pages et des centaines d’objets mais plus aucun “paillasson Jésus”. Amazon a donc tenu compte de notre pétition – signée par près ou plus de 2 000 personnes, je n’ai pas si tôt le matin la possibilité d’en avoir le compte – et a supprimé de son catalogue de vente ces paillassons offensants. J’espère ne plus jamais les y revoir."

Merci à l'entreprise d'avoir retiré ces objets de la vente.

Lire la suite de l'article

Elle perd sa fille dans l’attentat de Nice, on lui retire le RSA

RDans un reportage sur France 3 côte d’Azur, la jeune femme raconte

« Ma fille, c’est ce que j’avais de plus cher au monde. J’ai laissé ma vie sur la Prom’. »

Depuis le drame, Margot, 22 ans, a déménagé, et s’est installée, avec ses parents, dans un autre quartier.

« Elle aurait dû rentrer en petite section de maternelle. Je n’ai jamais pu lui faire son bisou. Je ne l’emmènerai jamais à l’école ».

Pour cette famille terrassée par la douleur, le seul bref moment de réconfort fut celui de leur rencontre avec le Pape François, au Vatican.

Comment reprendre dès lors le cours de sa vie ? Surtout lorsque l’administration s’en mêle, de la manière la plus sordide. En effet, Margot a renoncé à son nouveau travail, assistante maternelle, lorsque l’attentat est survenu. Le RSA qu’elle percevait jusque là lui a été retiré car elle n’a plus d’enfant à charge… A l’incompréhension s’ajoute la colère.

« Quand je vois qu’une personne fichée S, récemment sortie de prison, a pu bénéficier du RSA et qu’on me le retire au profit de ce genre de personnes… Aujourd’hui, je n’ai plus rien. »

Lire la suite de l'article

Jésus mort à Pâques : France TV Education retire sa page

Suite à mon post d'hier sur les étranges leçons de christianisme de France TV Education, la chaîne m'a écrit ceci :

"Nous prenons acte de vos remarques, et nous vous présentons nos excuses pour l'erreur qui s'est glissée dans l'article « Les débuts du christianisme ».

L'information a été transmise au service concerné, le dossier sera corrigé dans les plus brefs délais avant sa republication.

Soyez assurés de nos meilleurs efforts à vous satisfaire."

Il n'y avait pas qu'une erreur : espérons qu'ils trouvent les autres. En attendant, la page n'est plus disponible.

Lire la suite de l'article

Italie : Beppe Grillo retire son soutien à l’union civile

Images-14Suite à l'énorme manifestation pro-famille, le chef du Mouvement 5 étoiles (M5S) a changé d'avis. Dans une note de blog publiée sur le site beppegrillo.it, Beppe Grillo appelle ses sénateurs, qui devront voter les articles du projet d'union civile, à user de leur "liberté de conscience" pour se prononcer sur le point le plus litigieux du texte offrant la possibilité d'adopter les enfants du conjoint. Une volte-face pour le M5S  (deuxième formation politique du pays) qui avait jusqu'alors affirmé vouloir voter cette proposition de loi avec le Parti Démocrate.

Beppe Grillo justifie sa décision en expliquant que le Mouvement n'a plus le temps d'organiser un référendum des militants sur le texte. Il semble que ce soit la manifestation monstre du samedi 30 janvier qui lui a fait comprendre que voter ce texte est une erreur.

Le sort de la loi Cirinnà est en péril : le Parti démocrate n'a pas la majorité au Sénat et 34 de ses sénateurs ont fait connaître leurs réserves. Le Parti du Nouveau centre droit (NCD), allié du gouvernement, est fondamentalement contre le texte. Enfin Matteo Renzi lui-même ne soutient la loi que du bout des lèvres et s'en remet lui aussi à la liberté de conscience de ses élus.

Angelino Alfano, ministre de l'intérieur et président du NCD exulte sur tweeter: 

"le match est relancé. Toute la loi pourrait sauter".

Le ministre de la Santé, Beatrice Lorenzin, a salué "la victoire de ceux qui réclamaient l'ouverture d'une discussion franche et sincère sur les possibles conséquences néfastes" de

Lire la suite de l'article

Bollène : le FN se retire pour empêcher l’élection de la gauche

Le bon sens a prévalu :

"Georges Michel et Jeanne Yvan viennent d'annoncer leur désistement. Avec 30,9% des suffrages, le duo était arrivé en troisième position derrière le binôme de gauche Lambertin-André (36,5 %) et celui de la ligue du sud Bompard-Fruleux (32,6%). Le FN entend ainsi faire barrage à la gauche."

Marion Maréchal Le Pen explique :

"En concertation avec nos candidats Georges Michel et Jeanne Yvan et avec l’autorisation du bureau exécutif, je vous annonce le retrait de nos candidats FN qualifiés au deuxième tour sur le canton de Bollène. Je tiens à faire savoir, qu’au lendemain du premier tour, j’ai contacté le président de la Ligue du Sud en vue d’établir un accord équitable. Cette initiative consistant à obtenir des désistements respectifs de nos candidats à Bollène et des leurs à Orange où nous sommes arrivés en première position. Une fois de plus, je me vis opposer un refus et reçu la proposition aberrante du retrait de nos deux binômes en échange de l’apparentement des élus LDS au groupe FN. Nos candidats étant arrivés en tête à Orange, cette proposition était totalement injustifiable auprès des électeurs qui nous ont fait confiance. Comme aux sénatoriales, ce micro-parti empêche toute négociation raisonnable.

Manifestement dépourvu de stratégie, la Ligue du Sud préfère s’enfermer dans une solitude coupable, mue par les règlements de compte personnels en favorisant ainsi la gauche au détriment des idées patriotes pourtant majoritaires chez les Vauclusiens. Après mûre réflexion et refusant de voir le scénario des sénatoriales

Lire la suite de l'article