Archives par étiquette : rester

Pour rester ouvert au monde, il faudrait relancer la fécondité en Europe dès maintenant

De Jacques Bichot dans Les 4 Vérités :

"[…] L’Union européenne semble ne pas avoir de véritable stratégie démographique, ni pour la natalité, ni pour les mouvements migratoires. Une note récente de la Fondation Robert Schuman intitulée « Europe 2050 : suicide démographique », due à Jean-Michel Boussemart et Michel Godet, le confirme : « Quel silence étourdissant face au suicide démographique de l’Europe à l’horizon 2050 ! » Et les auteurs de la note publiée par cette fondation – qui ne saurait être soupçonnée d’animosité de principe à l’égard de la construction européenne – ajoutent en commentant des projections démographiques de l’ONU à l’horizon 2050 : « Si 1 % du surcroît de la population africaine s’installait en France d’ici à 35 ans (ce qui est aussi proche de nous que 1980), cela ferait 13 millions d’habitants en plus dans l’hexagone d’ici à 2050, soit 20 % de plus ! Quand on songe que l’Union européenne a été fragilisée et ébranlée en 2015 par un million de réfugiés dont les trois-quarts politiques, on se rend compte que l’Europe devrait se préparer à de telles perspectives. »

Les conseils donnés par les deux auteurs cités ci-dessus sont très pertinents. Premièrement, s’inspirer du Canada, qui a une « politique de quotas en fonction des besoins du marché du travail ». Et, parallèlement, « encourager la relance de la fécondité dans le vieux continent, car l’intégration se fait d’abord par le brassage des cultures dans les écoles. » La comparaison qu’ils utilisent

Lire la suite de l'article

Centre de formation pour migrants à Jouy : de l’intérêt de rester vigilants et réactifs

CaptureSamedi, nous apprenions que le préfet de la région Île de France ajournait le projet d’installer à Jouy en Josas un centre de formation pour immigrés, en partenariat avec Emmaüs. Il s’agissait d’accueillir et d’héberger, par roulement semestriel, des « promotions » de 300 migrants venant se former aux rudiments de notre langue.

Avec un très faible taux d’encadrement en dehors des heures de formation, ces migrants livrés à eux-mêmes, majoritairement masculins, ne maîtrisant pas le français, auraient probablement erré en ville. Dans ce contexte, le projet pouvait légitimement inquiéter cette petite ville d’à peine plus de 8000 habitants.

Il est intéressant d’analyser comment les autorités préfectorales et municipales ont révisé la décision qu’elles avaient promue à l’insu de la population.

Tout est parti du refus d’un conseiller municipal d’opposition de voter en faveur d’une demande du maire. Ce dernier a en effet soumis à son conseil la renonciation d’exercer un droit de préemption sur l’ex-centre de formation Thales, afin de rendre possible l’accord entre la préfecture de région, le propriétaire et Emmaüs. En l’absence d’information complète, le conseiller municipal d’opposition s’est abstenu et a demandé de plus amples informations, lesquelles ont été données le 12 avril lors d’une réunion publique.

Capture.JPG1Malgré les vacances scolaires d’avril puis les jours fériés de mai, plusieurs réunions d’information des habitants ont eu lieu, débouchant sur la signature d’une pétition et la programmation d’une manifestation. Il convient également de signaler que le FN est le seul parti politique à s’être impliqué dans cette réaction, bien

Lire la suite de l'article

Lier le versement des fonds européens au respect des valeurs européennes ? Il ne va plus rester grand monde

D'Olivier Bault sur Réinformation.tv :

Unknown-27"La Commission européenne, soutenue par certains pays (France, Allemagne, Italie…) s’apprête à provoquer une nouvelle crise majeure dans l’UE. […] Il s’agit pour la Commission européenne non élue de lier le versement des fonds européens dans le cadre du budget pluriannuel qui sera décidé pour les années 2021 à 2027 au respect de l’état de droit et des valeurs européennes.

La Commission va faire connaître la version définitive de ses propositions lors du lancement officiel des discussions sur le prochain cadre budgétaire le 2 mai prochain. Un tel pouvoir arbitraire pour les instances européennes n’étant pas prévu dans les traités européens, ceux-ci sont contournés en expliquant qu’il s’agira par exemple de suspendre le paiement des fonds européens aux pays où l’indépendance de la justice ne sera pas garantie et ou l’on ne peut donc pas être sûrs que ces fonds ne seront pas dévoyés par des politiciens corrompus. Qui pourra juger de l’indépendance de la justice dans un pays de l’UE ? Ce pourrait être un vote à la majorité du Conseil européen sur demande de la Commission, une nouvelle instance « indépendante » ou bien la seule Commission. Dans tous les cas, il s’agirait de contourner l’exigence d’un vote à l’unanimité prévu pour imposer des sanctions à un pays membre en vertu de l’article 7 du Traité sur l’UE. Il ne serait plus questions de priver de ses droits de votes un État, qui ne respecterait par exemple pas les « valeurs européennes » de la majorité en refusant d’accueillir

Lire la suite de l'article

10 mesures politiques simples pour aider les couples à rester ensemble

Photo-marriage-1200x67566 % de divorces en plus en 40 ans : c’est le constat du naufrage du mariage en France.

Et les conséquences sont lourdes pour la société et les familles : drames familiaux, précarisation des conditions de vie, insécurité émotionnelle, coût économique lourd à porter, hausse de l’échec scolaire, 1 million d’enfants « sans domicile fixe » …

La réponse de l’Etat ?

Fin du divorce pour faute, banalisation du divorce par consentement mutuel, divorce sans juge : sur le papier, il est désormais plus facile de divorcer que de résilier un abonnement téléphonique.

Face à ce constat, la majorité a déjà baissé les bras

Le divorce n’est plus remis en question. Le couple durable est relégué aux réalités d’une autre époque. L’amour dure trois ans et les couples se font et se défont.

Et vous, vous acceptez ça ?

Ce site en ligne veut prouver que le taux de divorce n’est pas une fatalité ! En prenant quelques décisions politiques essentielles, nous pouvons inverser la courbe des divorces et consolider les couples et la famille. Les AFC vous proposent de soutenir 10 mesures politiques simples et concrètes pour construire un environnement qui aide les couples à durer. Soutenez ces propositions  dès maintenant en les envoyant à votre député ! C’est maintenant ou jamais.

Voici une liste de mesures simples et concrètes pour soutenir ces couples. Choisissez celle que vous voulez envoyer à votre nouveau député pour l’interpeller sur la question :

1.) Mettre en place une préparation au mariage civile obligatoire pour tous les couples qui veulent se marier civilement.

Lire la suite de l'article

Les chefs de parti de droite peuvent-ils rester enfermés dans leur silo ?

Dans Valeurs Actuelles, Nicolas Tardy-Joubert (PCD) s'interroge sur la refondation de la droite :

"[…] Nicolas Sarkozy a été battu en 2012 pour n’être pas resté sur la ligne politique pour laquelle il avait été élu en 2007. Une des conséquences a été un très mauvais report des voix d’électeurs du FN qui à un moment avaient pu voter pour lui. Ceux-ci se sont sentis trahis par un manque de constance et de cohérence dans la politique menée. De son style est né l’anti-sarkozysme. Résultat : 5 ans de Hollande et la France dans la rue sur des sujets majeurs de société, à l’instar des centaines de milliers de militants de la Manif Pour Tous.

En 2017, la Droite devait gagner et remettre le pays sur des rails. Du coté des LR, le manque de clarté de la ligne politique a éclaté au grand jour avec les primaires (communautarisme, sujets de société….). François Fillon s’est empêtré dans les affaires, avec une communication affligeante, et un manque de combativité sur les sujets qui avaient fait descendre les français dans la rue. Sa qualification pour le deuxième tour a aussi été impossible avec Nicolas Dupont-Aignan faisant cavalier seul ; les 5% d’insatisfaits qui ont voté pour lui le sont probablement d’autant plus avec l’élection d’Emmanuel Macron.

Les Républicains peuvent-ils continuer à dériver toujours plus en abandonnant régulièrement les combats qu’ils avaient choisi de mener il y a encore peu ? Ne devraient-ils pas déployer un programme économique et social au service

Lire la suite de l'article

“Si les Européens veulent rester entre eux, qu’ils fassent des enfants !”

Lire la suite de l'article

La question principale consiste à savoir si l’Europe pourra rester le continent des Européens

Traduction de quelques extraits du compte rendu officiel du discours de Viktor Orban en clôture de l’université d’été et camp d’étudiants de Tusnádfürdő, le 21 juillet.

Tn496c0"(…) Pour illustrer l'ampleur du changement au cours de la dernière année, il a noté que si le premier discours majeur du président américain Barack Obama à l’étranger avait été au Caire en 2009, le premier discours important de Donald Trump à l'étranger a été à Varsovie, où il a demandé que « tous se battent comme les Polonais – pour la famille, pour la liberté, pour le pays et pour Dieu ». L'émergence de Trump, a-t-il ajouté, a rendu visible la lutte entre l’élite supranationale ou « globale » – et les dirigeants nationaux patriotes. Dans cette lutte, a déclaré M. Orbán, la Hongrie est du bon côté: celui des patriotes. (…)

Il a souligné qu'un pays pour être fort ne peut pas être en déclin démographique, car seuls les pays qui sont biologiquement capables de se maintenir survivront. Pour que la Hongrie devienne un tel pays, le nombre moyen d'enfants par famille devrait être de 2,1. L’Etat ne peut y aboutir qu’en créant un environnement familial, a-t-il expliqué. L'argent que la Hongrie consacre au soutien à la famille est pris de sociétés multinationales sous la forme d'un certain nombre de taxes, a-t-il souligné. (…) « Nous prenons une partie de leurs gros bénéfices pour le donner à ceux qui travaillent et élèvent des enfants, assurant ainsi l'avenir de la nation », a-t-il expliqué. (…)

En

Lire la suite de l'article

Les parents de Vincent Lambert sont les seuls à rester à son chevet tous les jours

Me Jérôme Triomphe, qui était devant le Conseil d’État lundi 10 juillet, fait le point de la situation scandaleuse de maltraitance dans laquelle se trouve depuis quatre ans Vincent Lambert. Le combat juridique pour que Vincent puisse bénéficier des soins nécessaires, notamment de kinésithérapie, et être transféré dans un autre hôpital se poursuit.

Lire la suite de l'article

Le droit de rester dans son pays précède celui d’immigrer

C'est ce que déclare Mgr Bernardito Auza, observateur permanent du Saint-Siège auprès des Nations-Unies à New-York:

Unknown-4"Au paragraphe 43 de la Déclaration de New York, la communauté internationale s’est engagée à aborder « les facteurs qui créent ou exacerbent de grands mouvements » afin de « coopérer pour créer des conditions qui permettent aux communautés et aux individus de vivre en paix et dans la prospérité dans leurs pays d’origine ».

À cet égard, le Saint-Siège continue d’insister sur le droit de tous de rester dans leur pays en paix et avec une sécurité économique. Si les conditions d’une vie décente sont satisfaites et que les moteurs de la migration sont adéquatement abordés, les gens ne se sentiront pas forcés de quitter leur domicile.

Ma délégation demande donc instamment que le Pacte mondial souligne le droit de rester avant le droit d’émigrer. Cela ne signifie pas qu’un droit soit plus important que l’autre, mais qu’en assurant ce droit antérieur, les flux migratoires deviendront volontaires, réguliers et sûrs et par conséquent plus faciles à gérer et durables. Lorsque le droit de rester est respecté, la migration devient un choix plutôt que quelque chose de forcé ou d’involontaire. Toutefois, pour que ce droit soit efficace, les facteurs qui contraignent les personnes à émigrer doivent être pris en charge par une coopération internationale fondée sur la confiance, la responsabilité et la solidarité mutuelles.

Il n’y a pas de pire crise causée par l’homme et conduisant les gens à migrer de force ou les populations à se déplacer

Lire la suite de l'article

Une publication destinée aux époux séparés qui aspirent à rester fidèles à leur mariage

Capture d’écran 2017-05-05 à 14.30.36Une nouvelle publication de Life éditions (www.life-europe.fr) destinée aux époux séparés qui aspirent à rester fidèles à leur mariage. Elle compte trois chapitres :

  • La neuvaine, avec une méditation originale pour chaque jour suivie d’une prière de consécration à Marie. A noter que chaque méditation porte sur un aspect particulier qui rejoint ceux qui souffrent de la séparation conjugale : la solitude, le besoin de tendresse, l’estime de soi, le pardon, la paix intérieure, l’amitié …
  • Les litanies à Marie : Prière originale durant laquelle la Vierge Marie est invoquée pour aider les époux blessés à avancer dans la confiance.
  • Une méditation sur la communion avec Jésus-hostie, qui est le grand cadeau pour chacun de ceux qui désirent être consolés, humainement et spirituellement.

Extraits :

"O Marie, la situation conjugale que je vis en ce moment est pour moi source d’une immense tristesse ; je trouve si difficile de vivre cet état de solitude affective et humaine. L’on me regarde différemment, y compris parmi mes proches (…) Je vous le demande de tout mon cœur, ô Marie, intercédez pour moi afin que je vive cette épreuve en ne lâchant jamais votre main…."

"O Marie, vous connaissez ma soif de relations humaines authentiques et vous savez à quel point j’ai pu souffrir du mensonge, de la calomnie (…) Je vous le demande, ô Marie, venez guérir ma psychologie et mon affectivité de toute blessure liée à l’abandon ou au manque d’amour. Venez me guérir de tout désir de contrôle"

"Très sainte

Lire la suite de l'article

La Hongrie aide les chrétiens d’Orient à rester chez eux

Lu dans Christianophobie Hebdo :

"La Hongrie du Premier ministre Viktor Orban se distingue par un souci très vif du sort des chrétiens du Moyen-Orient. Un souci qui s’accompagne de faits comme en témoigne le don substantiel que vient de décider le gouvernement magyar. Rapporté aux PIB respectifs de la Hongrie et de la France (20 fois plus important) en 2015, si notre pays devait suivre proportionnellement l’effort hongrois, cela équivaudrait à un don de 780 millions d’euros pour les chrétiens d’Orient – ce qui ne représenterait, après tout, que 20 % du montant de nos ventes d’armes à l’Arabie saoudite en 2015…

Le gouvernement hongrois va accorder aux communautés chrétiennes du Moyen-Orient un don de plus d’un milliard de forints [1,2 milliard soit environ 3,9 millions €] pour les aider à demeurer chez elles, selon un décret gouvernemental publié dans le Journal Officiel (Magyar Közlöny) lundi [27 mars]. Selon ce décret, l’aide sera aussi destinée aux familles d’autres groupes religieux ou ethniques persécutés. Sur le détail de la répartition de ce don, le décret précise que 580 millions de forints seront consacrés à la reconstruction de maisons en Irak et que 620 millions de forints seront accordés à l’oeuvre humanitaire menée par des organisations caritatives catholiques et orthodoxes opérant au Liban."

Lire la suite de l'article

Florian Philippot : « En 2017, le FN, je vais voir comment ça tourne. Je vais pas forcément y rester des années »

Unknown-13Gilbert Collard, député apparenté FN du Gard, déclare vouloir « virer » le vice-président du Front National en se présentant contre lui à l’élection interne du parti lors du prochain congrès, d’après des propos rapportés dans une biographie de Florian Philippot à paraître jeudi. Gilbert Collard affirme aussi :

« Si Marine ne remporte pas la présidentielle, il va s’en prendre plein la gueule »

Ce congrès est prévu à l’automne ou à l’hiver prochain.

Plusieurs frontistes considèrent que l’influence de Florian Philippot sur la ligne du FN pourrait être remise en cause lors de ce congrès si Marine Le Pen échouait à passer le cap du premier tour de la présidentielle ou en cas de défaite trop large au second.

Florian Philippot indique aux auteurs ne pas fixer « de limites a priori » à ses objectifs.

« En 2017, le FN, je vais voir comment ça tourne. Je vais pas forcément y rester des années ».

Lire la suite de l'article