Archives par étiquette : République

Tranquillement, Macron explique au Royaume britannique qu’il n’y a pas de démocratie en République française

Capture d’écran 2018-01-22 à 18.56.05Dans un entretien à la BBC diffusé dimanche, Emmanuel Macron estime que les Français auraient "probablement" voté pour une sortie de l'UE, s'ils avaient eu le même choix que les Britanniques. 

Dans le cadre du sommet franco-britannique auquel il a participé jeudi dernier, Emmanuel Macron a accordé une interview à la BBC. Le chef de l'Etat revient ainsi sur le Brexit qui sera effectif en mars 2019. Et alors qu'il évoque le "risque" d'un référendum où un peuple doit simplement choisir entre "oui" ou "non" dans "un contexte très compliqué", le journaliste lui demande si le vote des Français aurait pu être le même que celui des Britanniques en 2016. "Oui", lâche le Président, qui semble toutefois hésiter.

"Probablement… Dans un contexte similaire". "Mais notre contexte était très différent. Donc je ne veux pas pas faire le moindre pari, mais j'aurais définitivement combattu très durement pour gagner". "Je pense que c'est une erreur de juste demander 'oui ou non' quand vous ne dites pas aux gens comment améliorer la situation ou leur expliquer comment l'améliorer". 

Lire la suite de l'article

Croix, crèche et crucifix. La République laïque contre les symboles chrétiens ?

La Revue des Amis de la Fraternité Saint-Pierre, Tu es Petrus, est un trimestriel illustré d'une centaine de pages, pour un public non spécialiste, qui  propose à ses lecteurs des articles d'analyse de l'actualité, tant sur les grandes questions de société que sur la vie de l'Eglise, des articles de doctrine, de nombreuses recensions et pistes de lecture. De nombreux prêtres et religieux mais également des laïcs à la compétence reconnue y contribuent. Extrait d'un article du numéro de cet hiver, du Pr. Cyrille Dounot :

Capture d’écran 2018-01-08 à 19.45.17"Le Conseil d’État, dans deux arrêts du 9 novembre 2016, a entendu trancher le sort des crèches de Noël installées par les personnes publiques. […]

Les deux affaires dirimées par le Conseil d’État concernent des installations de crèches par des personnes publiques, l’une par le conseil départemental de Vendée dans le hall d’entrée de l’hôtel départemental, l’autre par la commune de Melun dans la cour intérieure de l’hôtel de ville. Dans ces arrêts d’assemblée, le motif de droit soulevé est identique, l’atteinte au principe de neutralité des personnes publiques découlant du principe de laïcité. Dès lors que les interdictions d’apposer des symboles religieux « ont pour objet d’assurer la neutralité des personnes publiques à l’égard des cultes », elles « s’opposent à l’installation par celles-ci, dans un emplacement public, d’un signe ou emblème manifestant la reconnaissance d’un culte ou marquant une préférence religieuse ».

Le Conseil n’ignore pas qu’il existe des exceptions ménagées à cette interdiction, notamment « la possibilité pour les personnes publiques d’apposer de tels signes ou emblèmes dans

Lire la suite de l'article

Le président de la République islamique d’Iran entre partisans d’une ouverture à l’Occident et Gardiens de la Révolution

Thomas Flichy de la Neuville, enseignant et chef du département des études sur la guerre à l'école spéciale de Saint-Cyr, est interrogé sur RT France :

Lire la suite de l'article

Patrick Buisson : “République et démocratie : la fin des mythes ?”

Conférence de Patrick Buisson, Président de la Chaîne Histoire, sur le sujet "République et démocratie : la fin des mythes ?", à la fête du livre organisée par Renaissance Catholique, à Villepreux le dimanche 10 décembre

Lire la suite de l'article

Jean-Jacques Urvoas, qui raillait les exactions policières contre LMPT, devant la Cour de justice de la République ?

UnknownJean-Jacques Urvoas est passible de la Cour de justice de la République. L'ex-ministre de la Justice PS est soupçonné d'avoir transmis au député Thierry Solère (LR passé chez Macron) des informations sur un dossier judiciaire. Elles reprennent la synthèse des remontées d'information de la Direction des affaires criminelles et des grâces (DACG) concernant l'enquête préliminaire ouverte par le parquet de Nanterre à l'encontre du député Thierry Solère.

En 2013, Jean-Jacques Urvoas était député et se moquait des jeunes de la Manif pour Tous agressés par des CRS. Pour lui, "le climat était à la raillerie".

Nous verrons si "le climat sera à la raillerie" s'il passe devant la Cour de justice de la République.

Commentaires (1)

Le climat est plutôt à la déraillerie générale, et pas seulement à la SNCF.

Rédigé par : A.F | 14 déc 2017 08:31:12
____________________________________

Lire la suite de l'article

La République Tchèque ne veut pas d’immigrés

TAndrej Babiš, le nouveau Premier ministre tchèque a répété qu’il n’y aurait pas de migrants dans son pays. Evoquant la procédure engagée par la Commission européenne devant la Cour de Justice de l’UE, il a déclaré :

« La Commission peut retirer les charges à tout moment. Nous devons négocier sur ce sujet, et offrir différents modèles, comme garder les frontières ou aider les autres pays. Mais nous ne voulons aucun réfugié. » « L’UE doit comprendre que si elle n’écoute pas nos propositions, alors l’influence de partis extrémistes comme l’AfD ou le SPD va grandir, dont la stratégie est de détruire l’UE. »

Le SPD tchèque, Liberté et Démocratie directe, est un nouveau parti nationaliste, qui a obtenu plus de 10% des voix et 22 sièges.

Andrej Babiš est tout autant contre l’euro que contre la politique migratoire de l’UE, et contre la bureaucratie bruxelloise…. Et pour une Europe des nations comme ses confrères du groupe de Visegrad.

Lire la suite de l'article

La révolution conservatrice passe par une refondation de notre République

Robert Ménard se réjouit de la victoire des autonomistes en Corse, avec 56,5% des suffrages exprimés, devant la liste régionaliste de droite de Jean-Martin Mondoloni (18,29%) :

Images-13"[…] Je ne cesse de le répéter, la véritable révolution – une révolution conservatrice – que j’appelle de mes vœux passe par une refondation de notre République. Une refondation qui redonne le pouvoir au niveau où il peut le mieux s’exercer. Avec deux impératifs : l’autonomie et la subsidiarité. Cette dernière consistant à préférer, à compétence égale, le niveau le plus proche du citoyen. Cette approche va, c’est vrai, à l’encontre de tout ce que pense, de tout ce que pratique notre classe politique. Celle-ci est, quasi unanimement, centralisatrice. Et quand elle met en place la décentralisation, c’est pour construire des baronnies qui, dans chaque région, dupliquent le modèle parisien. Une sorte de jacobinisme au petit pied. Et cela ne date pas d’hier. C’est Friedrich Engels qui réclamait « l’extermination des Serbes et autres peuplades slaves, ainsi que des Basques, des Bretons et des Highlanders d’Écosse ». Et Karl Marx qui renchérissait : « La prochaine guerre mondiale fera disparaître de la surface de la terre, non seulement des classes et dynasties réactionnaires, mais des peuples réactionnaires entiers. Ceci fait aussi partie du progrès. » Et ils restent les modèles de certains…

Est-ce si important ?

C’est Tocqueville qui expliquait que « l’esprit de liberté » ne pouvait se cultiver qu’au niveau des associations locales et des communes. J’en suis persuadé. Mes propres amis reprochent à l’Europe de décider à

Lire la suite de l'article

Progrès, République, Démocratie : la fin des mythes ? au menu de la Fête du livre le 10 décembre

Jean-Pierre Maugendre évoque pour Présent la 26e Fête du livre qui aura lieu le 10 décembre.

Arton629-f58a5"[…] Nous essayons d’abord de mettre en avant des auteurs qui ont des livres récents susceptibles de retenir l’attention de nos visiteurs. Dans ce cadre, la présence de Laurent Dandrieu avec son livre l’Eglise et l’immigration. Le grand malaise s’imposait tout naturellement. En effet, les positions du pape François sur ce sujet troublent de nombreuses personnes et il nous a paru utile de faire un point, textes en mains. Ensuite, Jean-Louis Harouel traitera d’un thème qui n’est pas sans liens avec le précédent : Les Droits de l’homme contre le peuple, titre de son avant-dernier ouvrage. La religion, car c’en est une, des Droits de l’homme, est devenue un système totalitaire qui étend son emprise sur tous les citoyens. Enfin, Patrick Buisson sera présent avec deux événements éditoriaux. Tout d’abord la sortie en DVD du film Il était une foi, présentation tout à fait exceptionnelle de l’œuvre de Gustave Thibon à partir de nombreux documents d’archives. Ensuite la publication du superbe album : La Grande Histoire des Guerres de Vendée, préfacée par Philippe de Villiers. Ce travail est désormais la référence sur le sujet, aussi bien sur le fond que sur la forme.

Cependant Patrick Buisson a souhaité traiter un sujet plus actuel : Progrès, République, Démocratie : la fin des mythes ? Je crois que nous vivrons tous un grand moment d’intelligence française, à la fois enracinée dans notre histoire et profondément actuelle. Comme vous le voyez, nous serons donc

Lire la suite de l'article

La République en marche vers la disparition de la pédophilie à l’âge de 13 ans

la secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes et entre les hommes et les femmes [Réflexe gauche tarée : pour qu'il y ait égalité entre les deux sexes, je les nomme une fois chacun à la première place. NDL], Marlène Schiappa n'en finit pas de surprendre

"L'âge de présomption de non-consentement des mineurs, seuil en dessous duquel un enfant ne pourrait être considéré comme sexuellement consentant, est "en train d'être débattu" et se situera entre "13 et 15 ans", a indiqué aujourd'hui la secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa".

Cela signifiera que par défaut, un enfant de plus de 13 ans – si c'est l'âge qui est retenu – pourra être reconnu consentant. Débauche pour tous et pédophilie voilée, voilà ce qui attend la jeunesse de demain.

Lire la suite de l'article