Archives par étiquette : réponses

Législatives : les réponses des candidats à La Manif Pour Tous

Boomerang2017, le site de campagne de La Manif Pour Tous, a donné à tous les candidats l’occasion d’expliquer leurs positions sur les enjeux principaux de la famille et de la filiation en répondant à un questionnaire. Certains candidats n'ont pas pris la peine de répondre. Chaque électeur peut ainsi connaître les convictions des candidats de sa circonscription et savoir lesquels n'ont pas daigné s'exprimer.

Vous pouvez retrouver ici les réponses des candidats suivants : 

Nom Prenom Code circo Parti
ARDINAT Gilles 34005 FRONT NATIONAL
Poinsard Xavier 89003 PCD
de FROMONT BRUNO 75011 PCD
Margain Franck 75008 PCD
van Hemelryck David 45002 DLF; RCF
Demasse Jean 03002 Debout la France
Lassalle Isabelle 16002 Front national
Roullaud Brigitte 30004 Front national
ArribagÈ Laurence 31003 Les RÈpublicains
Dombes Marie 31007 Front national
Lareigne Pierre 33001 PCD
Rechagneux Julie 33002 Front national
Jamet France 34001 Front national
Canaud Nancy 34002 Les RÈpublicains
Aliotti Pierre 34002 Front national
DardÈ Catherine 34003 Les RÈpublicains
Comte Joëlle 34003 Debout la France
Troise Lauriane 34003 Front national
Phocas Gilles 34004 Debout la France
Gaubert FranÁois 34004 Front national
Aboud Elie 34006 Les RÈpublicains
Magne Laurence 34007 Les RÈpublicains
Roques Myriam 34007 Front national
Julien Arnaud 34008 Les RÈpublicains
Colas Michel 34008 Debout la France
Prato GÈrard 34008 Front national
Vouzellaud Guillaume 34009 Front national
Salmon Emeric 35001 Front national
Masson Julien 35002 Front national
de Blic Marie 35005 PCD
Nadler Anne 35008 PCD
Cinieri Dino 42004 Les RÈpublicains
Bainvel Julien 44001 Les RÈpublicains
NoÎl Doris 44007 Front

Lire la suite de l'article

Questions autour des réponses de l’ONU à l’exploitation des femmes

Communiqué de La Manif Pour Tous :

"La session 2017 de la Commission de la condition de la femme de l'ONU va-t-elle omettre de traiter les nouvelles formes d'exploitation de la femme ? Production et transfert d'ovocytes, gestation pour autrui, vente de lait maternel, etc… sont pourtant en plein développement.

C'est en sa qualité d'organisme consultatif auprès de l'ECOSOC (Comité des droits économiques, sociaux et culturels), principal organe exécutif de l'Assemblée générale des Nations Unies, qu'une délégation de La Manif Pour Tous Tous participe à la session annuelle de la Commission de la condition de la femme qui se tient actuellement au siège des Nations Unies à New York (13 au 24 mars). Le thème de cette année est « L'autonomisation économique des femmes dans un monde du travail en évolution ». Emmenée par Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous, la délégation participe également aux conférences et débats. La délégation rencontre de nombreuses ONG lors de rendez-vous ou d'événements satellites. Alors que les interventions en séances plénières portent largement sur les discriminations à l'égard des femmes, en particulier sur le plan professionnel, les nouvelles formes de violences et d'exploitations – telles que l'exploitation procréative – qui connaissent actuellement un développement fulgurant, ne sont pas abordées.

L'urgence d'une mobilisation internationale 

En participant à ce sommet mondial de premier plan, le mouvement montre une nouvelle fois sa capacité à s'impliquer efficacement dans les combats majeurs qui sont les siens autour de la famille, de l'intérêt supérieur de l'enfant et de la dignité de l'homme et de la femme. La question de la

Lire la suite de l'article

Face aux attaques, des réponses judiciaires de SOS Chrétiens d’Orient deviendront nécessaires

L’Œuvre d’Orient a envoyé début décembre un courrier à ses donateurs afin de se démarquer de « SOS chrétiens d’Orient ». Un article paru dans La Croix du 4 janvier indique que le président de l’Œuvre d’Orient, Mgr Pascal Gollnisch, met en garde contre la récupération de la cause des chrétiens d'Orient « à des fins de politique intérieure française », et évoque Charles de Meyer, ancien assistant du député Jacques Bompard, et Benjamin Blanchard, ancien collaborateur de l’eurodéputé FN Marie-Christine Arnautu.

Pour en savoir plus, Le Salon Beige a interrogé le président de SOS Chrétiens d'Orient.

Charles de Meyer, SOS Chrétiens d'Orient est-elle une association ayant des objectifs politiques ?

CTrois évêques nous ont fait officiellement confiance, nous travaillons au quotidien avec plusieurs patriarches et des dizaines d’évêques orientaux. En France, la co-présidente du groupe d’étude sur les chrétiens d’Orient, le président du groupe d’étude France-Syrie, le vice-président de la commission des lois, des parlementaires, des journalistes prestigieux, des écrivains, nous ont fait confiance. Permettez-moi de citer deux personnes s’exprimant sur notre action.

Le premier est l’ancien ministre Thierry Mariani, député des Français de l’étranger et président de la Commission des migrants et réfugiés politiques au Conseil de l’Europe : « Les jeunes de SOS Chrétiens d’Orient accomplissent un travail remarquable pour secourir des populations en grand danger » ; le second est André Bercoff, ancien reporter au Liban et président du Press-club de France, éditorialiste et écrivain bien connu, qui écrivait récemment dans Valeurs actuelles, à

Lire la suite de l'article

Synthèse des réponses des candidats interrogés par les AFC 44

Cropped-cropped-bandeau-essai-31

Les AFC 44 avaient envoyé un questionnaire aux candidats pour les régionales dans les Pays de la Loire, et Michel avait posté des extraits des réponses de chaque candidat.

Les AFC 44 proposent sous le lien suivant une synthèse de ces réponses, afin que chacun puisse voter en son âme et conscience. On peut retrouver l'intégralité des questions posées ici.

Lire la suite de l'article

Régionales dans les Pays de la Loire : les réponses des candidats aux AFC

Les AFC 44 ont reçu des réponses aux questions posées aux candidats :

Extraits des réponses de Pascal Gannat (FN) :

"Nous affirmons notre respect de la vie humaine de sa conception à sa fin naturelle et redisons notre souhait de permettre à chacun, quel que soit son état de santé ou son mode d’hébergement, de vivre pleinement jusqu’à sa mort naturelle."

"Il faut mettre en œuvre une politique de prévention, d’information et d’accompagnement afin de les aider à garder leur enfant contrairement à ce que prône le planning familial depuis trop longtemps ! Nous nous opposerons aux subventions pour ces organismes et demanderons la suppression pure et simple du « pass contraception »."

"Nous pensons que les parents doivent être les seuls éducateurs de leurs enfants, pour leur inculquer le bien et le mal, et préserver leur santé physique et morale. L’école est faite pour enseigner et non pour éduquer."

Extrait des réponses de Bruno Retailleau :

"Quelles que soient nos opinions ou nos convictions sur ce sujet, personne ne peut nier que l’avortement est toujours un drame. Le rôle des pouvoirs publics est de permettre une véritable écoute et d’établir un vrai dialogue avec les femmes qui s’orientent vers une IVG et à qui nous devons proposer également des alternatives. C’est pourquoi je me suis opposé

Lire la suite de l'article

“Option préférentielle pour la famille: 100 questions et cent réponses autour du Synode”

Ce fascicule est un véritable manuel qui a été rédigé par trois évêques : l'archevêque de Paraiba (Brésil) Mgr Aldo Di Cillo Pagotto, l'évêque de Santa Rosa (Californie) Mgr Robert Francis Vasa, l'évêque auxiliaire d'Astana (Kazakhstan) Mgr Athanasius Schneider. Le manuel s'ouvre avec une préface du cardinal Medina Estevez:

"Dire que la famille traverse une crise grave et profonde nous semble objectivement vrai. Face à cette réalité, une attitude qui l'ignore ou la minimise ne serait pas sage: il est nécessaire de la prendre en considération, avec ses dimensions et sa magnitude, et identifier ainsi les moyens pour la surmonter. C’est à cela que vise ce livre".

Il y a 13 chapitres dans lesquels sont réparties les 100 questions et réponses, exprimées dans un langage agile et accessible au lecteur moyen. On part de ce qu'est un Synode et de la préparation au rendez-vous d'octobre 2014. On passe ensuite à "Église et famille" et, à travers d'autres chapitres comme par exemple ceux sur "Doctrine morale et pratique pastorale" et "Conscience personnelle et Magistère", on arrive à "mariage et famille" et aux questions délicates bien connues concernant les divorcés remariés et les homosexuels.

Très intéressant, le chapitre XI sur "quelques mots-clé du débat synodal", des mots qualifiés de "talisman", car ils sont souvent altérés dans leur signification originelle par l'utilisation qui en est faite, pliée aux exigences de l'objectif "ouverturiste" à atteindre : parmi eux "approfondissement", "personnes blessées", "miséricorde".

Lire la suite de l'article

Ses réponses, c’est du vide, il brode. Rien de concret, ce n’est que de la langue de bois

La France participe pour la première fois au projet lancé en 2007, "back to school" qui consiste à envoyer les représentants des Etats membres sur les bancs de leurs anciens lycées pour "promouvoir l’Europe" et faire de la "pédagogie". Faire la propagande de l'union européenne en fait

C'est donc Harlem Désir qui s'est rendu lycée Claude Monet, dans le XIIIe arrondissement de Paris, où il fût lycéen. Ambiance :

"Vu qu’il a regardé des tableaux, c’est peut-être le ministre de la Culture?" ; "C’est un ministre ? Je ne sais pas, des Finances? " (…) A la sortie de la rencontre, Harlem Désir trouve ses successeurs au lycée Monet «très affûtés».

Les élèves, eux, sont divisés. "Ma grand-mère dit qu’il est démagogue, moi je l’ai trouvé objectif et intéressant", soutient Sarah. «C’est bien qu’il vienne, renchérit Noémie, l’Europe nous paraît naturelle, nous avons tendance à oublier qu’il faut se mobiliser pour elle». Aucun n’était en âge de voter pour les dernières élections. «Ses réponses, c’est du vide, contre-attaque Emma, il brode." "Rien de concret, embraie Lou, ce n’est que de la langue de bois." Dans le petit groupe «de gauche», l’oubli de «l’Europe sociale» a fâché. «Ce qui est paradoxal, c’est qu’il donne envie de croire en l’Europe, mais on ne peut pas s’empêcher de trouver ça utopique», achève Martin."

Ils ne sont peut-être pas tant intoxiqués que cela nos

Lire la suite de l'article

Loire-Atlantique : les réponses des candidats aux AFC

La Fédération des Associations Familiales Catholiques de Loire-Atlantique a interrogé tous les candidats aux Départementales des 22 et 29 mars. Cette action a été menée par les AFC 44 pour permettre à ses 1250 familles adhérentes, soit potentiellement 4000 personnes en âge de voter, de mieux connaitre chaque candidat et surtout ses intentions vis à vis des 7 points évoqués :

  1. Accueil de la Vie et Soutien mère en difficulté
  2. Adoption
  3. Promotion de l’idéologie du Genre, de la PMA, de la GPA
  4. Neutralité des Interventions dans les collèges
  5. Enseignement Catholique
  6. Subventions Culturelles et Hellfest
  7. Soins Palliatifs

Voici les résultats :

0

Pour lire les réponses détaillées, c'est par ici.

Lire la suite de l'article

Je ne suis pas Charlot, je veux des réponses !

Un lecteur du Salon Beige nous propose un article qu'il a écrit suite aux divers évènements qui ont secoué la France ces derniers temps. Un article très bien documenté  et complet, et qui pose les bonnes questions :

"L’émotion populaire étant retombée, peut-être allons-nous enfin pouvoir analyser ce qui vient de se passer pour en tirer les conclusions qui s’imposent et se prémunir d’une réédition tragique.

Malheureusement le déni cynique et la légèreté irresponsable des « élites » politico-médiatiques font craindre qu’aucun enseignement n’en soit tiré et que ce genre d’attentat se reproduise plus vite qu’on ne le pense… il ne suffit pas d’ânonner « plus jamais ça », comme en en 18, pour conjurer le sort. Encore faut-il avoir le courage de comprendre comment on en est arrivé là. Et la direction prise par le pouvoir est à l’opposé d’une prise de conscience salutaire, confinant au renforcement de la pensée unique pour étouffer toute contestation populaire.

Aussi est-il indispensable et urgent que les Français lucides posent ces questions fondamentales à leurs élus, en exigeant une réponse sans langue de bois :

Sur les protagonistes :

Lire la suite de l'article

Irak : les réponses hasardeuses de Laurent Fabius

Député des Bouches-du-Rhône, Valérie Boyer, répond à Famille chrétienne. Extraits :

"Laurent Fabius et Bernard Cazeneuve ont affirmé, le 28 juillet, que la France était prête à favoriser l’accueil des chrétiens d’Irak « sur notre sol au titre de l’asile ». Est-ce une solution que de les aider à quitter leur pays ?

Ont-ils une alternative ? Ils sont dépouillés, rançonnés, exilés et cette situation n’est malheureusement pas nouvelle. Ils n’ont pas le choix : soit ils se convertissent, soit ils meurent. La France a toujours été protectrice des minorités chrétiennes au Moyen-Orient, et cette proposition d’asile, qui faisait partie des celles que je souhaitais adresser à Laurent Fabius, répond à la mission protectrice et historique de la France vis-à-vis des chrétiens d’Orient, comme Valérie Giscard d’Estaing le fit en son temps pour les Mong.

Cette déclaration de la diplomatie française était attendue depuis plusieurs jours. Arrive-t-elle trop tard ?

Je suis surprise du silence de la France. Les mobilisations de ces derniers jours montrent pourtant bien l’inquiétude des Français pour cette région du monde qui est, ne l’oublions pas, le berceau de nos racines. Pourquoi n’a-t-elle pas été à l’initiative d’une action au niveau de l’Europe et des instances internationales ?

Le 23 juillet, en réponse à une question orale que je lui avais adressée à l’Assemblée nationale, Laurent Fabius m’a affirmé que la France était à l’origine d’une déclaration internationale aux Nations unies. Mais selon mes vérifications, cette affirmation est fausse. Cette déclaration était à l’initiative de la Grande-Bretagne. De même, le ministre des

Lire la suite de l'article

Les réponses d’Alain Juppé au lobby LGBT

Elles sont consultables ici (pdf 6 pages).

Le maire sortant de Bordeaux adhère à l'ensemble des revendications de ce lobby, en faisant même à certains égards de la surenchère. Ainsi, il s'engage sans surprise à ce que tous les mariages homosexuels soient "célébrés" à la mairie de Bordeaux ; mais il va plus loin : il "s'engage à ce que tous les supports de communication" de la ville relaient les campagnes de la LGBT; fier d'avoir annoncé la Gay pride de Bordeaux dans le journal municipal, il affirme "si nous pouvons faire plus nous le ferons".

Toutefois, à la lecture de la suite de sa réponse, on se demande ce qu'il "pourra faire de plus". Juppé confirme qu'il à l'intention de subventionner le centre LGBT de Bordeaux (association Girofard) et de le faire figurer dans des commissions municipales chargée de lutter contre l'homophobie à Bordeaux, notamment la COBADE, sorte de HALDE municipale créée par Juppé en 2005.

Toujours plus en pointe dans la propagande LGBT, Juppé s'engage à promouvoir le communautarisme gay en "multipliant les partenariats" avec associations municipales telles que notamment "la maison des adolescents" (des mineurs).

Juppé s'engage aussi à intervenir auprès du ministre des anciens combattants pour faire reconnaitre la déportation des homosexuels (et il donnera une place dans les cérémonies officielles de la ville, à cette interprétation communautariste de la déportation, au travers de l'invitation d'associations subventionnées par lui).

Concernant les enfants, Juppé souhaite que les associations LGBT puisse intervenir devant les enfants pour diffuser

Lire la suite de l'article