Archives par étiquette : rentrer

La petite Marwa va bientôt rentrer chez elle

C'est la fin d'une longue affaire juridique, au cours de laquelle les parents s'étaient opposés à l'arrêt des soins recommandé par l'équipe médicale de l'hôpital de la Timone à Marseille. La petite fille de bientôt deux ans, avait été victime en septembre 2016 d'une infection virale foudroyante ayant entraîné de graves lésions cérébrales, une paralysie des membres et une dépendance à une respiration et une alimentation artificielles. À l'issue d'une procédure collégiale, l'équipe médicale avait proposé d'arrêter l'appareil respiratoire, jugeant ses troubles neurologiques «sévères et irréversibles». Ce à quoi la famille s'était vivement opposée. 

  1. Les parents avaient saisi le tribunal de Marseille qui avait ordonné la poursuite des soins.
  2. En retour, l'Assistance publique des hôpitaux de Marseille (AP-HM) avait fait appel au Conseil d'État.
  3. En mars 2017, la plus haute juridiction administrative française avait estimé que la poursuite des traitements ne relevait pas de l'obstination déraisonnable. 

Depuis, la fillette a changé d'hôpital et est suivie dans un centre spécialisé à Hyères. Ses parents se sont confiés sur l'état de santé de Marwa:

«Si on avait écouté l'hôpital, elle serait partie depuis longtemps. Mais Marwa va bien, son état est stable. Elle s'accroche, et nous avec, même si on doit sacrifier notre vie pour elle.» 

La fillette est néanmoins maintenue sous respiratoire artificiel. Si elle s'apprête à rentrer chez ses parents, sa chambre a dû être aménagée pour accueillir tous les soins médicalisés liés à sa trachéotomie. Ses parents ont également suivi une formation afin d'être bien préparés au retour de

Lire la suite de l'article

Le diocèse de Reims disjoncte : une invitation est désormais requise pour rentrer dans une église !

Et il faudrait demander l'autorisation au diocèse pour visiter une cathédrale.

Ca a du être plus souple pour Macron à Rodez…

Commentaires (14)

Il faut répondre au Diocèse de Reims, poliment mais clairement, pour moi c'est fait, j'ai répondu au twitt.

Rédigé par : jeanne | 6 mai 2017 10:43:31
____________________________________

Sauf que Macron ne porte pas en lui une cathédrale, puisque pour lui, il n'y a pas de culture. Quant au diocèse de Reims qui se met à faire de la ségrégation, ça leur va bien, donc pour ces pseudos catholiques il y aurait deux sortes de français les vrais style Macron et les autres les souchiens le bas peuple,honte à eux

Rédigé par : gaudete | 6 mai 2017 10:58:33
____________________________________

C est normal les évêque aiment La Croix sans Croix, qui lui vote pour macron…

Rédigé par : Marcantoine | 6 mai 2017 11:00:12
____________________________________

Que dire du personnel "d'église"?! De pauvres gens, bien trop souvent en France. on a fini par croire que ses personnes là ne croient plus guère au jugement dernier, à la Vie et comme le dit saint augustin à

Lire la suite de l'article

Après la libération de Mossoul, les occidentaux devront aider les réfugiés à rentrer

Alors que se profile la libération de la Plaine de Ninive, l'AED relaie le témoignage d'Irakiens. Leurs premières réactions témoignent d’une joie mêlée d’inquiétudes, car conscients que la libération d’une ville ou d’un village ne résout pas le conflit pour autant.

Aded, qui a perdu un fils et un neveu lors de la prise de la ville en 2014, est maintenant réfugié en France avec sa femme et sa fille. 

« Aujourd’hui, nous les chrétiens qui habitions cette zone, sommes dans la joie. Mais le futur s’annonce inquiétant. Les gens ont peur de rentrer chez eux. Tant qu’il n’y aura pas des forces internationales pour les protéger, ils ne rentreront pas. »

Martin était séminariste quand il a dû quitter Qaraqosh pour s’installer à Erbil. Ordonné prêtre il y a quelques semaines, il déclare à propos de la libération : 

«  La première chose que je veux faire, c’est rendre grâce à Dieu ! Je suis tellement content. Je n’imaginais que cela allait arriver un jour, mais maintenant, je hâte de le voir personnellement. Quand j’ai entendu la nouvelle, je me suis dis : le bien vaincra le mal. Dieu ne veut plus voir son peuple dans la tristesse, Il nous veut heureux. Nous sommes dans la joie et prions de pouvoir rentrer chez nous, un jour. Maintenant, nous avons le regard fixé sur Mossoul. »

Le patriarche chaldéen, Mgr Raphael Louis Sako, déclare : 

ACN-20140806-12150-225x300« J’espère que la libération de Mossoul et de la plaine de Ninive, qui vient de commencer sera gagnante. C’est un signe d’espérance pour nous tous. » « Après la libération

Lire la suite de l'article

Vous voulez rentrer illégalement en Europe? Ce site est fait pour vous aider

Cliquez ici.

Merci à l'Action française :

 

Lire la suite de l'article