Archives par étiquette : religieuse

Dans la plupart des nations où les musulmans dominent, la liberté religieuse est complètement écrasée

Le département d’État des États-Unis a publié le 29 mai, son Rapport sur la liberté religieuse dans le monde pour l’année 2017. Bill Donohue, président de la Catholic League, vient de faire dans un communiqué quelques commentaires sur les passages de ce rapport traitant de la situation de la liberté religieuse dans les pays musulmans. Christianophobie Hebdo a traduit :

Bill-donohue"Les résultats ne sont pas encourageants. Dans la plupart des nations où les musulmans dominent, la liberté religieuse est complètement écrasée ou n’existe qu’à peine. Sur les quinze nations du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, seules quatre – Égypte, Jordanie, Libye et Tunisie – ont quelques mesures de sauvegarde de la liberté religieuse. L’Iran présente la pire situation. Sur les cinq nations d’Asie centrale et du sud [sur la liste qui apparaît dans le document du département d’État], seul le Bangladesh peut être comparé aux quatre pays du Moyen-O-rient et d’Afrique du Nord, en offrant un semblant de liberté religieuse.

On s’attend à ce que des nations communistes comme la Corée du Nord, oppriment les croyants, mais que les dirigeants d’une religion mondiale fassent de même – au nom de Dieu ou de leur inspirateur spirituel –, c’est à tout le moins troublant. Heureusement, le rapport sur les deux autres religions monothéistes, le christianisme et le judaïsme, est plutôt bon. Quand des gens sont punis pour s’être convertis à une autre religion – jusqu’à subir la peine de mort –, c’est que nous avons affaire à des régimes diaboliques. Nous

Lire la suite de l'article

Il faut réfléchir à la situation religieuse actuelle de la France, sans tabou, ni préjugés

Du père Michel Viot à propos du terrorisme islamiste :

Viot-b"[…] Certes, il y a eu des progrès : on est passé du « je suis Charlie. » au « pas d’amalgame. » « à l’islam dévoyé. » pour parler maintenant de « terroristes islamistes. » ! Mais est-ce suffisant ? Je ne le crois pas, en particulier parce que la France continue depuis un peu plus de deux siècles à être le seul pays civilisé au monde où l’on ne puisse pas parler librement des relations entre le politique et le religieux, j’entends par là sortir de l’intellectuellement correct, dicté, si l’on y réfléchit bien, par une coalition bien étrange. On y trouve en effet pêle-mêle, la franc-maçonnerie du Grand Orient de France, un certain catholicisme de gauche, des pêcheurs de voix dans tous les domaines où cela rapporte, inutile de les nommer, le tout figé dans une médiocrité intellectuelle qui n’a d’égale que sa sous-culture historique et philosophique, prête à se repaître de tous les syncrétismes et les relativismes. En fait, ce qui unit cet assemblage hétéroclite, c’est son adoration du progrès et son individualisme forcené, sans parler de sa furieuse envie d’être toujours à la mode, qui lui fait croire que le temps des religions est révolu ! Il y a toujours des chrétiens pour parler de christianisme areligieux, de post chrétienté et se croire autorisés à innover encore en matière liturgique !

Eh bien, le couteau va les rappeler à l’ordre. Et pour me faire

Lire la suite de l'article

Une « guerre religieuse mondiale » se met en place et les chrétiens en constituent l’une des cibles

Ancien gouverneur du Kansas (2011-2018), Sam Brownback, homme politique chevronné converti du christianisme évangélique au catholicisme en 2002, a été choisi par Donald Trump, le 26 juillet 2017, pour les fonctions d’ambassadeur extraordinaire des États-Unis pour la liberté religieuse, choix ratifié par le Sénat en janvier 2018, et il a prêté serment le 1er février suivant. Il a participé, le 10 mai dernier, à un sommet qui s’est tenu à Washington D.C. sur la persécution mondiale des chrétiens et la manière de la contrer. Breitbart en a rendu compte le jour même dans un article. En voici l’essentiel, par Christianophobie Hebdo :

Unknown-24"Sam Brownback, le nouvel ambassadeur extraordinaire pour la liberté religieuse internationale, a rejoint des responsables religieux, des militants, des experts et des laïcs lors d’un sommet qui s’est tenu sur la colline du Capitole le jeudi [10 mai], destiné à exhorter les chrétiens des États-Unis à cesser d’ignorer la situation désespérée de leurs coreligionnaires brutalement persécutés à l’étranger. Brownback a déclaré qu’une « guerre religieuse mondiale » se mettait en place et que les chrétiens en constituaient l’une des cibles.

L’Institute on Religion and Democracy (IRD) accueillait, ce jeudi, une conférence intitulée : « Sommet sur la persécution mondiale des chrétiens : pourquoi les chrétiens se fichent-ils des chrétiens ? »Lors de ce sommet, les intervenants ont appelé les chrétiens d’Occident à s’occuper de leurs frères et de leurs sœurs persécutés, en faisant valoir que, jusqu’à présent, les chrétiens américains avaient oublié les disciples du Christ

Lire la suite de l'article

En Arabie, le cardinal Tauran réclame la liberté religieuse

SaoudLe cardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, se trouve depuis le 13 avril dans la capitale d’Arabie Saoudite où il restera jusqu’au 20 avril pour rendre la visite faite au Vatican, le 20 septembre 2017, par le Secrétaire général de la Ligue Islamique Mondiale, le Sheikh Mohammed Abdul Karim Al-Issa. Accueilli par le principe Mohammed ben Abderrahmane ben Abdelaziz, vice-gouverneur de Ryad, le cardinal Tauran a tenu au siège de la Ligue Musulmane, pendant sa rencontre avec le Sheikh Al-Issa, un discours sans précédent dans l’histoire des rapports entre le christianisme et l’islam, non pas pour les choses qu’il a dites mais bien pour le lieu dans lesquelles il les a dites. C’est en effet la première fois qu’en Arabie Saoudite, dans la patrie du wahhabisme, c’est-à-dire de l’un des courants les plus radicaux de l’islam, un haut représentant de l’Eglise catholique s’exprime publiquement et avec netteté sur des questions cruciales telles que la liberté de religion et l’égalité des droits entre les croyants de toutes confessions.

Extraits de ses déclarations:

« La religion peut être proposée mais jamais imposée, et ensuite acceptée ou refusée ». « Toutes les religions doivent être traitées de la même manière, sans discrimination, parce que leurs fidèles, tout comme des citoyens qui ne professent aucune religion, doivent être traités de la même manière ».

« Les leaders spirituels ont un devoir : celui d’éviter que les religions soient au service d’une idéologie et être capable de reconnaître que certains

Lire la suite de l'article

La maman de Christophe Castaner était-elle religieuse ?

Christophe Castaner,  délégué général de la République en Marche (LREM), invité ce matin sur RTL, est revenu sur l'entretien d'Emmanuel Macron dimanche soir, et notamment celui sur le voile islamique, au sujet duquel le président de la République a déclaré que « dans la République, nous devons le tolérer », tout en critiquant :

« Ce n’est pas conforme à la civilité dans notre pays, c'est-à-dire au rapport qu'il y a entre les hommes et les femmes ».

Christophe Castaner justifie stupidement :

« On s’est posé la question, il y a quelques années, quand toutes les femmes catholiques portaient un voile ? Je ne crois pas. » « Il y a quelques années, quand en France, y compris nos mamans portaient un voile, portaient le voile catholique, on ne se posait pas la question ».

Les historiens sont perplexes… Seules les religieuses catholiques portent le voile. Les femmes, conformément au code de droit canonique de 1917, portaient une mantille à l'église. Le code de 1983 n'en parle plus.

Méfiez-vous des intégristes catholiques… :

Da6GnNjX4AANMUN

Lire la suite de l'article

Tu es Petrus : La formation religieuse au service de la vie spirituelle

Capture d’écran 2018-01-08 à 20.40.22Extrait de l'éditorial de l'abbé Benoît Paul-Joseph :

"En cette période où l’Église nous invite à contempler le mystère de l’Incarnation du Verbe éternel, le présent numéro de Tu es Petrus vous propose, à travers plusieurs articles, d’approfondir cet évènement prodigieux, en méditant sur ses innombrables richesses. Tel est d’ailleurs l’objectif de la formation chrétienne continue dont Tu es Petrus se veut l’un des modestes instruments : non pas engendrer une simple érudition, une « culture chrétienne » sans lien avec la vie spirituelle, mais aider les âmes chrétiennes à entrer toujours plus profondément dans les mystères insondables et inépuisables de leur religion, afin que ceux-ci sans cesse nourrissent et fortifient leur vertu de foi. Car, sans tomber dans un intellectualisme desséchant, il importe toutefois de ne pas oublier que la vertu théologale de foi est reçue dans notre intelligence, octroyant à celle-ci une lumière supérieure pour qu’elle puisse adhérer à des vérités qui, naturellement, la dépasse. La foi est ainsi la « vertu de l’intelligence » dans le sens où sa croissance dépend, en partie, de notre connaissance des vérités révélées. Il est en effet difficile d’adhérer solidement et d’aimer profondément ce que l’on connaît peu ou mal. La formation chrétienne est donc au service de notre vie spirituelle, remettant régulièrement devant nos yeux des vérités auxquelles nous croyons, mais parfois à travers une connaissance superficielle ou qui, avec le temps, finissent pas être frappées d’une forme d’irréalisme. Ce dernier danger guette surtout les âmes ayant eu la

Lire la suite de l'article

Montmartre en rouge pour la liberté religieuse

Image002Jeudi 12 octobre 2017, l’AED illuminera la Basilique du Sacré-Cœur pour interpeller le grand public sur le déclin de la liberté religieuse dans le monde. Au cœur de 24h dédiées à ce droit fondamental, l’évènement s’inscrit dans le cadre des 70 ans de l’association.

Un évènement international

Après la fontaine de Trévi en Italie, l’abbaye de Westminster, la Jewish Liberal Synagogue et l’Imam Khoei Centre au Royaume-Uni, puis le Christ Rédempteur de Rio au Brésil en août 2017, l’AED parera la Basilique de Montmartre de la couleur du martyre, symbole de son combat pour la liberté religieuse.

A Montmartre (mont des martyrs), 24h pour la liberté religieuse

  • 11h15 : Ouverture des 24h. Messe dans la Basilique.
  • 17h-19h : « Boîte à questions » sur le parvis.
  • 19h15 : Illumination de la Basilique en rouge, couleur du sang versé en haine de la foi.
  • 20h : Stand up de silhouettes figurant les personnes tuées à cause de leur appartenance religieuse.
  • 20h30 : Veillée de prière pour ceux qui ne peuvent vivre leur foi librement.
  • 22h : Messe puis nuit d’adoration*.

Au service de la liberté religieuse depuis 70 ans

Fondée en 1947, l'AED a notamment pour mission de défendre la liberté religieuse, droit institué par la Déclaration des Droits de l’Homme, quelle que soit la religion concernée. Agissant dans 150 pays touchés par la persécution religieuse ou le dénuement, elle est un observateur privilégié des enjeux géopolitiques locaux et publie, tous les deux ans, un Rapport sur la liberté religieuse dans le monde à retrouver sur

Lire la suite de l'article

Trump nomme un catholique ambassadeur extraordinaire des États-Unis chargé de la liberté religieuse

Unknown-7Lu sur Americatho :

"Le gouverneur républicain du Kansas Samuel “Sam” Brownback, élu en 2011 et qui ne devrait pas solliciter un nouveau mandat, vient d’être désigné par le Président Trump pour devenir ambassadeur extraordinaire des États-Unis chargé de la liberté religieuse internationale. Il devrait ainsi succéder, dans cette fonction, au rabbin David Saperstein nommé par Barack Obama, et dont la mission s’est achevée le 20 janvier de cette année. Cette nomination présidentielle est, comme toute nomination d’ambassadeur, soumise à la ratification du Sénat. Ancien député du Kansas puis sénateur de ce même État au Congrès, Sam Brownback s’est converti au catholicisme en 2002."

Lire la suite de l'article

Non une religieuse ne va pas célébrer un mariage au Canada

Riposte catholique démonte la désinformation :

"Radio Canada a publié le 20 juillet dernier, un article au titre sensationnel : « Une première femme célèbre un mariage religieux en Abitibi-Témiscamingue ». Sensationnel en effet, mais faux ! Voici quelques extraits de cet article.

« Une sœur du Témiscamingue va célébrer un mariage, une première en Abitibi-Témiscamingue pour l’Église catholique. Sœur Pierrette Thiffault, de Moffet, va agir à titre de célébrante pour un mariage cette fin de semaine. Pierrette Thiffault s’est engagée auprès des sœurs catholiques de la Providence il y a 55 ans, mais jamais elle n’aurait pensé un jour célébrer un mariage ». La religieuse précise pourtant bien à Radio Canada qu’elle ne peut pas marier. « Je ne suis pas ordonnée et ce n’est pas dans ma fonction », rien n’y fait, Radio Canada persévère : « Pourtant, elle a reçu le 23 mai dernier une lettre qui confirme qu’elle peut présider un mariage. C’est la Congrégation du Culte divin et de la Discipline des sacrements de Rome qui lui en donne l’autorisation ».

Rappelons quelques principes. Le sacrement du mariage est échangé entre les époux (can. 1055), « c’est le consentement des parties légitimement manifesté entre personnes juridiquement capables qui fait le mariage » (can. 1057). Si une liturgie eucharistique du mariage est recommandée par les saints canons, elle n’est pas d’obligation pour que le sacrement soit valide. À défaut de l’évêque, du curé, d’un prêtre ou un diacre, la réception de l’échange du sacrement peut se faire « par un assistant au mariage

Lire la suite de l'article