Archives par étiquette : relaxé

Victoire pour Riposte Laïque : la Cour d’Appel de Paris relaxe Pierre Cassen

La Cour d'Appel de Paris vient de confirmer, un an après, la décision de la 17e Chambre correctionnelle : elle a relaxé Pierre Cassen, estimant ne pas disposer de suffisamment de preuves pour établir qu'il demeurait le directeur de publication de Riposte Laïque, ce que voulaient démontrer le Parquet de Paris et les associations dites antiracistes.

Cette décision ne met pas fin au harcèlement  judiciaire subi depuis plusieurs années par Pierre Cassen. En effet, ce dernier passera de nouveau devant les tribunaux, le 23 mai, le 13 juin et le 27 juin ! Mais Pierre Cassen et son avocat, Maître Pichon, forts de cette relaxe, seront en bien meilleure position pour répondre aux accusations obsessionnelles des associations dites antiracistes et du Parquet.

Lire la suite de l'article

Grand remplacement et enfants musulmans : Robert Ménard encore une fois relaxé !

Après l'affaire des affiches sur Midi libre, Robert Ménard est à nouveau relaxé pour ses propos sur les musulmans dans sa ville de Béziers :

"La cour d’appel de Paris a relaxé, mercredi 14 mars, le maire de Béziers, Robert Ménard, proche du Front national, condamné en 2017 pour avoir déclaré qu’il y avait trop d’enfants musulmans dans les écoles de sa ville. La cour a ainsi infirmé un jugement du tribunal correctionnel de Paris qui, le 25 avril 2017, avait condamné M. Ménard à 2 000 euros d’amende pour « provocation à la haine et la discrimination ».

Les juges d’appel ont justifié ce revirement par un changement de la jurisprudence de la Cour de cassation, qui exige désormais que les propos incriminés contiennent « une exhortation éventuellement implicite » à la haine ou à la discrimination pour que le délit de « provocation » soit constitué, ce qui n’est ici, selon eux, pas le cas.

L’élu était poursuivi pour avoir publié sur Twitter, le 1er septembre 2016, le message suivant : « #rentréedesclasses : la preuve la plus éclatante du #GrandRemplacement en cours. Il suffit de regarder d’anciennes photos de classe. » Il était également jugé pour avoir déclaré sur LCI, le 5 septembre 2016 : « Dans une classe de centre-ville de chez moi, 91 % d’enfants musulmans. Evidemment que c’est un problème. »"

 

Lire la suite de l'article

Presse aux ordres : Robert Ménard relaxé

C’est une bonne nouvelle pour la liberté d’expression :

“Le maire de Béziers  Robert Ménard (…) poursuivi pour diffamation par le journal Midi Libre et son propriétaire, Jean-Michel Baylet, pour une affiche de 2016 accusant les reporters du quotidien d’être «en laisse», a été relaxé vendredi à Béziers.

Le quotidien régional et son copropriétaire, alors ministre des Collectivités territoriales au sein du gouvernement du président Hollande, avaient été directement visés par une campagne d’affichage municipal du maire de Béziers (Hérault).

Sur la photo, un chien tenant dans sa gueule un exemplaire de Midi Libre. Et un slogan: «Tous les jours, l’info en laisse». «A qui appartient Midi Libre?», interrogeait aussi l’affiche: «A J.-M. Baylet, ministre des collectivités territoriales».”

Ce n’est pas un hasard si la presse écrite est en perte de vitesse

Lire la suite de l'article

Relaxé par la justice, le général Piquemal est radié des cadres de l’armée française

L'affaire avait fait grand bruit en février 2016. Relaxé par la justice en mai 2016 après un rétro pédalage politiquement correct, le ministre de la défense a eu ce qu'il voulait : la radiation des cadres du général (2S) Piquemal :

7781772016_le-general-piquemal-lors-d-une-manifestation-interdite-a-calais-samedi-6-fevrier-2016"Le général de corps d'armée Christian Piquemal, qui avait participé à une manifestation non autorisée contre la politique migratoire à Calais le 6 février dernier, est, selon nos informations, radié des cadres. Cette mesure disciplinaire très forte intervient comme une surprise, cinq mois après sa comparution devant le tribunal de Boulogne-sur-mer, d'autant que l'institution judiciaire l'avait finalement relaxé le 26 mai (…)

Depuis sa relaxe, le général Piquemal s'estimait «totalement blanchi», le Parquet n'ayant pas fait appel de ce jugement. Mais sur le plan administratif, une procédure disciplinaire, lancée en mars par le ministre de la Défense, vient d'aboutir à sa radiation des cadres, le devoir de réserve du militaire étant au cœur du dossier. Le général, qui l'a seulement appris mi-septembre par un courrier recommandé, avait été entendu le 14 juin par le Conseil Supérieur de l'Armée de Terre (CSAT), siégeant disciplinairement à l'Hôtel des Invalides à Paris. L'instance avait transmis son avis consultatif – non communiqué au général ni à ses deux avocats – au ministère de la Défense, et la radiation avait ensuite été prise par un décret du 23 août signé par le président de la République, le premier ministre et le ministre de la Défense (…)

«Profondément indigné

Lire la suite de l'article

“Les bandes qui dévalisent, violentent” : Eric Zemmour relaxé

Deuxième relaxe pour Zemmour, cette fois par la Cour d'appel de Paris, pour des propos tenus sur l'antenne de RTL :

"Les Normands, les Huns, les Arabes, les grandes invasions d'après la chute de Rome sont désormais remplacés par les bandes de Tchétchènes, de Roms, de Kosovars, de Maghrébins, d'Africains qui dévalisent, violentent ou dépouillent".

La Cour d'appel de Paris a, mercredi, confirmé la relaxe d'Eric Zemmour, poursuivi pour provocation à la haine raciale et diffamation raciale. 

Lire la suite de l'article

Relaxe pour le général Piquemal

Sans-titreLu ici :

"Le général Piquemal, ancien patron de la Légion étrangère, a été relaxé jeudi par le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-Mer des faits d'organisation d'une manifestation interdite par la préfecture.

Cloué au pilori après sa participation à une manifestation hostile aux migrants au mois de mars dernier, à Calais, le général Piquemal, qui dirigea notamment la Légion étrangère a finalement été relaxé des faits d’organisation d’un rassemblement interdit par la préfecture. Pour rappel, Le procureur de la République avait requis lors du procès le 12 mai une amende de 500 euros à l'encontre de Christian Piquemal."

C'est la moindre des choses quand on se souvient des conditions de son arrestation et du tollé que cela avait soulevé

Lire la suite de l'article

Ivan Rioufol relaxé

Il l'annonce sur son blog :

"La XVIIe chambre du Tribunal correctionnel de Paris a débouté, jeudi, le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF) de l'action en diffamation qu'il avait engagée contre votre serviteur pour des propos tenus sur RTL, en m'accordant la relaxe, au nom de la liberté d'expression."

Lire la suite de l'article

Ivan Rioufol relaxé

Il l'annonce sur son blog :

"La XVIIe chambre du Tribunal correctionnel de Paris a débouté, jeudi, le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF) de l'action en diffamation qu'il avait engagée contre votre serviteur pour des propos tenus sur RTL, en m'accordant la relaxe, au nom de la liberté d'expression."

Lire la suite de l'article

Prière de rue et Occupation : le procureur demande la relaxe de Marine Le Pen

Capture-d’écran-2015-10-20-à-17_37_19-371x330Poursuivie pour incitation à la haine raciale, Marine Le Pen voulait profiter de son procès pour disposer d'un espace de liberté d'expression. Il faut croire que la justice souhaite écourter cette estrade médiatique car le procureur de la république vient à la surprise générale de requérir sa relaxe. Mais ne serait-ce pas aussi justice que de permettre à chacun de déclarer une phrase aussi banale que :

"Je suis désolée mais pour ceux qui aiment beaucoup parler de la Seconde Guerre mondiale, s’il s’agit de parler d’Occupation, on pourrait en parler, pour le coup, parce que ça [les prières de rue, NDPC] c’est une occupation du territoire" 

Le procureur a notamment déclaré

"Les propos ne visent pas l'ensemble de la communauté musulmane (…) C'est une opinion, et il n'y a pas de délit d'opinion. La violence du verbe fait partie du quotidien des déclarations des politiques. C’est un monde virulent. Ce qui prime c’est la communication au détriment du fond. On peut le regretter mais c’est une réalité (…) La provocation doit résulter d’une exhortation claire et sans équivoque. Ce qui n’est pas le cas ici. Madame Le Pen n’a fait qu’exprimer des opinions politiques dans un débat public. Vous ne pourrez pas condamner Madame Le Pen" 

Marine Le Pen a de son côté défendu sa liberté d'expression et le fond de ses propos mais aussi lancé une pique à Bruno Gollnisch et condamné les prières publiques contre l'avortement : 

"On me fait un mauvais procès. Je n’ai commis aucune

Lire la suite de l'article

Il y a une justice : Éric Zemmour a été relaxé

ZÉric Zemmour a été relaxé par le tribunal correctionnel de Paris, dans une affaire dans laquelle il était poursuivi pour provocation à la haine alors qu'il avait évoqué à la radio :

"Les Normands, les Huns, les Arabes, les grandes invasions d'après la chute de Rome sont désormais remplacés par les bandes de Tchétchènes, de Roms, de Kosovars, de Maghrébins, d'Africains qui dévalisent, violentent ou dépouillent." 

Commentaires (9)

Où il est question de ces ennemis (les migrants) qui viendront comme un fleuve :

« Et, de sa bouche, le serpent lança de l’eau comme un fleuve derrière la femme, afin de l’entraîner par le fleuve. Et la terre secourut la femme, et la terre ouvrit sa bouche et engloutit le fleuve que le dragon avait lancé de sa bouche. » (Apo 12 :13-18)

« Quand l'ennemi viendra comme un fleuve, L'esprit de l'Éternel le mettra en fuite.
Un rédempteur viendra pour Sion, Pour ceux de Jacob qui se convertiront de leurs péchés, Dit l'Éternel. » (Esaïe 59 :19-20)

On y est !

Les 4 média mensonges :
Les migrants fuiraient la guerre comme l’exode des Français en 1940.
Les Français doivent faire acte de charité pour ces migrants.
Les migrants sont tous des immigrés syriens. http://www.nouvelordremondial.cc/2015/09/19/quatre-migrants-sur-cinq-ne-viennent-pas-de-syrie/
Les migrants amélioreront la richesse de l’Europe.
http://www.medias-presse.info/immigration-les-mediamensonges-alain-escada/39072

Rédigé par : Daniel PIGNARD | 22 sep 2015 15:33:09
____________________________________

On ne peut que se réjouir de cette décision, qui constitue un désaveu du Parquet de Paris et par ricochet du Ministère de la Justice

Lire la suite de l'article

“Y’a bon Banania, y’a pas bon Taubira” : l’abbé Beauvais relaxé

L'abbé Xavier Beauvais, ancien curé de la paroisse de Saint-Nicolas du Chardonnet à Paris (FSSPX), était poursuivi pour injure publique raciale pour avoir lancé "Y'a bon Banania, y'a pas bon Taubira" lors d'une manifestation en octobre 2013. Le parquet avait requis une amende de 3000 euros.

En soutane face aux juges, il avait lors de l'audience soutenu que, n'ayant ni ordinateur ni téléphone portable, ne lisant pas les journaux, ne regardant pas la télévision, il ne connaissait pas la connotation raciste de l'ancien slogan de la marque de chocolat en poudre.

La 17e chambre a estimé que le

"caractère véritablement outrageant et raciste n'est toutefois pas totalement avéré, sauf à considérer, ce qui n'est pas démontré, qu'elles ne pourraient être employées que par des personnes de couleur noire".

L'abbé Beauvais a ainsi pu

"utiliser le slogan litigieux en privilégiant son côté pseudo-humoristique et la possibilité de faire à la fois rimer le produit concerné avec le nom de Madame Taubiraet coïncider le nombre de pieds des deux propos dans une formule, procédé d'usage courant dans toute manifestation, ainsi qu'en attestent par exemple, dans un registre similaire, les formules "'Mitterrand fous le camp' ou 'Sarkozy ça suffit'".

Me Triomphe a rappelé à la 17e chambre son jugement récent concernant le racisme anti-blancs, notion qui

"ne recouvre aucune réalité légale, historique, biologique ou sociologique" ; "la blancheur ou la race blanche" n'est "en aucune manière une composante juridique de la qualité des Français

Lire la suite de l'article

Christian Vanneste relaxé en appel pour ses propos sur le pouvoir des lobbies homosexuels

Dans une vidéo accordée au site libertepolitique.com, en 2012, Christian Vanneste, député du Nord, avait fait une déclaration contre le pouvoir exorbitant des lobbies homosexuels. Il fustigeait au passage la falsification de l’Histoire et la « légende » de leur déportation durant l’occupation.

Malgré l'évidence historique, il a été poursuivi. Jusqu'en appel par le Parquet. Aujourd'hui, il a été relaxé.

A l'UMP, à l'époque, Bruno Le Maire, Sébastien Chenu et Nadine Morano avaient été les premiers à saisir le bureau politique pour réclamer l'exclusion de Christian Vanneste. Feront-ils amende honorable ?

Et tous les médias qui avaient largement relayé l'affaire, accorderont-ils la même place dans leurs colonne à cette relaxe ?

Commentaires (2)

Lobbies homosexuels = police de la pensée = police politique = Gaystapette !

Rédigé par : Yvon | 16 avr 2015 19:39:34
____________________________________

Sébastien Chenu, ne serait-ce pas le délégué à la culture du Front National?

Rédigé par : Pierre Le Morvan | 16 avr 2015 21:10:41
____________________________________

Lire la suite de l'article