Archives par étiquette : Régional

3 élues au Conseil Régional d’Ile-de-France quittent le FN : trop à gauche

Yasmine Benzelmat, Conseillère Régionale d’Ile-de-France (Yvelines), Vanessa Juille Ex-Conseillère Municipale d’Arpajon, Conseillère Régionale d’Île-de-France (Essonne), Béatrice Troussard, Conseillère Municipale de Chelles, Conseillère Régionale d’Île-de-France (Seine-et-Marne) expliquent dans un communiqué :

Images-2« Après mûres réflexions, nous avons choisi de partager notre expérience d’élue, toutes les trois ensemble, et nous avons constaté que nous avions le même diagnostic sur la situation actuelle, tant dans l’exercice de notre mandat à la Région, dans nos départements qu’au niveau national, dans le parti que nous avions rejoint.

Nous avons toutes les trois la même volonté d’avancer des projets et de construire une autre manière de faire de la politique, dans le respect de toutes les sensibilités de Droite.

Jeunes élues du Front National, nous considérons que le pilotage du parti est trop marqué par des consignes contradictoires voire hasardeuses.

Le virage à gauche du FN s’est de plus en plus accentué, et des désaccords idéologiques se sont multipliés à cause d’une ligne trop ancrée à gauche, alors que nous sommes trois femmes de Droite : nous croyons à la liberté personnelle qui prend appui sur la famille, à la liberté d’entreprendre et à la force du travail, à la liberté d’éducation sans que l’Etat soit omniprésent. Or, progressivement, le FN a changé de l’intérieur, ses repères ont éclaté et ses zigzags actuels dans les prises de position, hier interdites mais aujourd’hui mises en avant, ressemblent plus à du « marketing de produit » plutôt qu’à des positions sincères et authentiques. Le brouillage des messages est aujourd’hui total, ce qui est de nature

Lire la suite de l'article

Mireille Chevet (FN) demande une crèche de Noël dans le hall du Conseil régional des Hauts de France

En séance plénière du jeudi 23 novembre, Mireille Chevet demande à l'Exécutif l'installation d'une crèche de Noël dans le hall du Conseil régional. Son intervention touchante se termine par une chanson A Capella "Entre le boeuf et l'âne gris". Insensible, l'Exécutif de X.Bertrand refuse cette demande légitime.

Lire la suite de l'article

Le Conseil Régional d’Occitanie fait la propagande de l’écriture inclusive

Intervention de Gilles Ardinat, Professeur en Lycée et Conseiller Régional Front National, sur « l’écriture inclusive » lors de l’assemblée plénière du Conseil Régional d’Occitanie à Montpellier (Région « pionnière » en la matière !):

Lire la suite de l'article

Ile de France : Le budget régional consacré à la rénovation du patrimoine doit passer de 5 à 9 millions

Trinite_2-r270Amélioration en vue pour les églises de la région Ile de France. Lundi, la présidente LR de la région Valérie Pécresse a présenté une série de mesures en faveur du petit patrimoine francilien. Près de 4000 monuments protégés, dont quelques grands châteaux ou abbayes, existent en Île-de-France. En 2018, le budget global consacré au patrimoine passera de 5 à 9 millions d'euros. Les dispositifs d'aide à la restauration de monuments vont être simplifiés, deux aides prenant le pas sur les sept préexistantes. Une aide spécifique sera par ailleurs accessible pour le mobilier. Un nouveau «label patrimoine d'intérêt régional», octroyé par la région permettra aux bénéficiaires de toucher ces aides.

Mais neuf millions d'euros sont une goutte d'eau pour les besoins. La région va s'appuyer sur la Fondation du patrimoine, un organisme privé indépendant avec lequel elle a signé une convention. Afin d'encourager le mécénat des particuliers et des entreprises, chaque euro collecté par la Fondation pour du patrimoine francilien sera abondé d'un euro par la région, dans la limite de quinze mille euros par projet.

Pour voir l'état des églises parisiennes, c'est par ici.

Lire la suite de l'article

Solère contraint par les élus à la démission de la présidence du groupe LR au conseil régional

A droite la recomposition se confirmerait :

Règlement de comptes chez les Républicains d'Île-de-France. Thierry Solère démissionne, sous la pression des membres du groupe LR qu'il présidait au Conseil régional. Ces derniers lui ont adressé une lettre dans laquelle ils lui reprochent son manque d'investissement. "Il apparaît que les responsabilités extérieures (présidence du comité d’organisation de la Primaire de la Droite et du Centre, porte-parolat de notre candidat aux Présidentielles) que tu as eues à exercer au cours de ton mandat de président ne t’ont pas permis de consacrer tout le temps nécessaire à l’exercice de ta fonction à la tête du groupe Les Républicains à la Région", ont-il adressé à Thierry Solère.

En coulisses, le motif n'est pas le même et Thierry Solère se voit reprocher un double jeu : il compte parmi les 24 personnalités Les Républicains qui ont rédigé de concert, lundi 15 mai, un communiqué de presse appelant la droite et le centre à "être à la hauteur de la situation de notre pays et de l'attente des Français" et à "répondre à la main tendue par le président de la République."

Mais ce n'est pas aussi simple. Alors que NKM a signé le même communiqué, LR a engagé une procédure contre Jean-Pierre Lecoq, candidat dissident face à NKM. Le maire LR du 6e arrondissement de la capitale expliquait :

"À l’allure où va la campagne des législatives, qui s’annonce aussi folle que celle de la présidentielle, rien ne dit que je ne vais pas, au final, finir par récupérer l’étiquette

Lire la suite de l'article

Carole Delga (PS) tente de retirer le micro à un élu FN du Conseil régional d’Occitanie

DScène incroyable : la présidente PS du Conseil Régional Carole Delga s’oppose physiquement aux propos tenus par un élu du Front National.

A ce moment, la présidente était sortie de la salle de réunion pour raisons personnelles. La séance était alors présidée par la première vice-présidente Sylvia Pinel. Les échanges sont alors houleux entre la gauche et la droite. A son retour dans la salle, la présidente Delga entend un élu FN, Emmanuel Crenne, dire que les socialistes qui « ont voté les pleins pouvoirs à Pétain en 1940 », n’ont pas de leçon de démocratie à donner aux élus FN. Elle passe près de lui, puis revient sur ses pas et tente de lui arracher son micro.

La séance a ensuite été suspendue et une réunion d’urgence organisée avec les présidents de groupe.

Lire la suite de l'article

Bruno Retailleau ne veut pas de crèche dans le hall du Conseil régional

Hier lors du Conseil Régional des Pays de la Loire, le FN a défendu un voeu pour obtenir une crèche :

"Permettez-moi d’abord de reprendre vos propres mots, monsieur le Président, car vous évoquiez en novembre 2016, la crèche de Noël comme « un symbole qui, très au- delà de son caractère cultuel auquel les Chrétiens sont légitimement attachés, fait partie intégrante de notre patrimoine culturel commun. ».

Vous avez fait installer une crèche de Noël à Fontevraud, mais pas dans le hall d’accueil de notre Hôtel de Région. Notre collectivité se situerait-elle en dehors de notre « patrimoine culturel commun » ?

Le 15 septembre 2016, dans un article intitulé Non monsieur le président, la France n’est pas une abstraction paru dans le Figaro, vous, monsieur Retailleau, rejetiez l’idée d’une France comme « vue de l’esprit », basée sur des idées abstraites. Nous appuyons votre propos. La France est une géographie, un peuple, un héritage. Un ensemble qui forme une nation,  que Renan définissait comme « une âme, un principe spirituel ». Vous ajoutiez dans ce même article : « Je ne peux m’empêcher de penser que les djihadistes sont le fruit des noces barbares entre le tout du totalitarisme islamistes et le rien du nihilisme occidental ». En effet monsieur le Président. Les laïcistes laïcards font le vide, les islamistes le remplissent. La France le premier pays européen pourvoyeur de djihadistes vers la Syrie. Il serait temps de s’interroger sur les raisons qui poussent certains de nos jeunes en déshérence culturelle, à se réfugier dans l’islam radical pour combler

Lire la suite de l'article