Archives par étiquette : rappelé

Le MRJC rappelé à l’ordre : un mouvement d’Eglise ne peut pas justifier l’avortement

Extrait du communiqué publié ce jour suite à une rencontre entre le MRJC et la CEF :

Pnnpnzhezg3pbjocwru1_400x400-2"[…] Lorsqu’elle est canoniquement reconnue comme mouvement d’Église, une association de fidèles a véritablement la confiance de l’Église catholique pour porter et diffuser une parole conforme au magistère et fidèle à l’Évangile. Elle peut même être soutenue au travers de la nomination d’une aumônerie pour l’accompagner dans sa mission, parfois aussi par la mise à disposition de locaux et de moyens logistiques, selon les capacités des diocèses.

Sur la base de cette confiance, la liberté de parole est légitime dans la mesure où elle sert la vocation de tout baptisé à transformer le monde à la lumière de l’Évangile. Il est normal d’avoir une diversité d’approches. Si les situations sont éclairées par un même enseignement à portée universelle, les implications concrètes et singulières peuvent être, quant à elles, diverses.

Le MRJC génère en bien des espaces ruraux des initiatives originales pour retisser et servir les liens des personnes habitant un même territoire. Par son engagement auprès des jeunes, et du travail réalisé avec les collectivités publiques et associations, il est souvent force de proposition là où des progrès sont réalisables pour un développement humain intégral.

Ce développement s’enracine cependant dans une culture de la vie. C’est pourquoi la Conférence des Évêques a interpellé le MRJC. Car si l’Église entend la souffrance des personnes qui affrontent la perspective d’une naissance difficile, elle ne peut considérer l’avortement comme une réponse appropriée.

Ce qui est attendu d’un

Lire la suite de l'article

Frère Clément-Marie : “Demain, en France, nous irons en prison pour avoir rappelé que l’embryon est une personne humaine”

Extrait de l'homélie prononcée par le frère Clément Marie, prêtre de sein de la Famille Missionnaire de Notre Dame, qui, comme chaque année, a participé à la Marche pour la Vie : 

Mqdefault"(…) La proclamation de l’Évangile est à la fois un appel à la conversion, le don d’une guérison et l’annonce d’une bonne nouvelle, d’une « grande joie pour tout le peuple » (Lc 2, 10). Voilà où s’enracine notre démarche de cet après-midi. Voilà le sens de notre marche pour la vie : elle fait partie de l’appel à la conversion que – comme chrétiens – nous avons le devoir de lancer à la suite de Jésus. Et elle est aussi, et inséparablement, un appel à la guérison et un témoignage rendu à la beauté et à la joie de la vie.

Notre marche cette année revêt une importance particulière, pour deux raisons. D’abord parce que nous entrons dans une année d’élections importantes. Or ceux qui vont se présenter pour nous gouverner doivent voir, entendre et prendre en compte une autre France : la France pour la vie, la France pour la famille, la France des valeurs, la France chrétienne. C’est-à-dire la France de demain. Une seconde raison nous mobilise cette année : le gouvernement s’applique en ce moment à faire passer en urgence une loi au caractère totalitaire, interdisant d’informer sur ce qu’est l’avortement. On veut faire taire les messagers de l’évangile de la vie. Nous devons être courageux : plus on voudra nous faire taire, et

Lire la suite de l'article

Manuel Valls rappelé à l’ordre par les laïcistes

"On est toujours le fasciste de quelqu'un" et Manuel Valls, pourtant parmi les plus sectaires en matière de laïcisme, vient de l'apprendre à ses dépends. Interrogé sur RFI, l'ex-ministre de l'écologie, Pascal Canfin a mis en garde le premier ministre (à partir de 2'57'') : 

«Je voudrais die un mot sur les propos de Manuel Valls "c'est l'essense de la France qui a été touchée". Il n’y a pas plus d’essence de la France qui est touchée lorsqu’il s’agit d’une église que lorsqu’il s’agit d’une synagogue ou d’une mosquée (…) L'essense de la France serait lié à la religion catholique ? (…) On tombre dans la grille de lecture de certains jihadistes et fondamentalistes (…)

Attention, quand on est Premier ministre de la République laïque, à ne pas dire que d'un côté, il y aurait des cultes liés à l'essence de la France et d'autres qui seraient en quelque sorte importés, qui seraient là un peu parce que c'est comme ça, c'est l'Histoire. Non, il y a une République laïque qui reconnaît à égalité tous les cultes et qui doit absolument garder cette neutralité de façon à ne surtout pas laisser penser qu'il y aurait une seule religion plus naturelle"

Ces gens sont fous…

Commentaires (2)

Quand ça se gâtera peut-être violemment pour lui et les siens, je souhaite à ce ministre que la grâce lui soit donnée de se tourner vers le Christ…

Rédigé par : lupin | 23 avr 2015 13:49:40
____________________________________

Et Manuel Valls

Lire la suite de l'article

Il y a 20 ans, Jean Ousset était rappelé à Dieu

Aujourd'hui dans la joie de la résurrection, nous nous souvenons du rappel à Dieu, il y a 20 ans, de Jean Ousset, le fondateur de la « Rue des Renaudes ». Il aura donné sa vie en serviteur pour le bon combat et le seul roi qui puisse répondre à nos désirs de bonheur : le Christ Roi. Il aura été un courageux « gardien de l'âme française » ! 

L'actualité d'un gouvernement de la France qui a perdu tout sens de la nature humaine et de ce qui est bon pour l'homme, mobilise enfin certains de nos concitoyens pour rechercher sur quoi fonder une vraie sociabilité dans un pays divisé de croyance. La Doctrine Sociale de l'Eglise est redécouverte par les nouvelles générations comme étant finalement le seul « corpus cohérent » qui résiste à l'expérience et à la raison. 

Nous vous proposons pour stimuler votre zèle « d'acteur ardent » au service de la Cité de relire son appel à l'action lors du congrès de Lausanne en 1976. C'est plus que jamais actuel et pertinent pour maintenant. Comment face à l'esprit dialectique du « monde », incarner la doctrine dans les faits par la culture et l'amitié ? Comment rejoindre les humbles et ceux qui se croient perdus ? Comment aller « aux périphéries » pour reprendre l'expression du Pape François et « aller au large » ?

"[…] Me comprendrez-vous si je vous dis : n'ayez aucune ambition personnelle !! N'ayez même pas l'ambition

Lire la suite de l'article