Archives par étiquette : Racistes

Nouveau scandale sexuel en Grande-Bretagne. Ceux qui savaient ont eu peur de passer pour des racistes

Abominable :

"Il a fallu 18 mois d’enquête au journal The Mirror pour révéler un nouveau scandale sexuel en Grande-Bretagne : cette fois-ci, ce sont plus de 1000 jeunes filles droguées, battues et violées par des gangs asiatiques. Pendant 40 ans, ceux qui savaient n’ont rien dit.

L’histoire se répète indéfiniment, avec ses mêmes horreurs, ses mêmes secrets, ses mêmes pudeurs antiracistes et ses mêmes vies brisées. Les autorités britanniques viennent en effet de dévoiler ce qui pourrait être l’un des plus gros scandales sexuels du pays, rapporté par une longue enquête du journal The Mirror. Des gangs d’asiatiques réduisaient depuis plus de 40 ans des jeunes filles du prolétariat à l’état d’esclaves sexuelles. Il y aurait plus de 1000 victimes.

Les journalistes ont entendu 12 d’entre elles, qui ne se connaissaient pas. Et les récits sont glaçants. Tout aurait commencé en 1981, lorsque deux pédophiles auraient commencé à cibler des jeunes filles d’un foyer local de la ville de Telford. Suivent ensuite des histoires toutes plus sordides les unes que les autres. Ces jeunes filles étaient repérées à 11 ans, attirées, rendues dépendantes à la drogue, battues et violées. […]

Les victimes n’étaient pourtant pas les seules à savoir, certaines ont essayé de parler depuis les années 1990 déjà : selon le journal, les autorités locales étaient au courant, des médecins, des policiers, des assistantes sociales ainsi que des professeurs également. Et personne pour agir ou réagir. Pire encore, les journalistes précisent que certaines autorités « ont tenté d’entraver

Lire la suite de l'article

Les antiracistes sont racistes

Ils ne s'en rendent même pas compte :

Unknown-9"Le 19 octobre, lors du festival de musique Pop Explosion à Halifax, la chanteuse canadienne d’origine afro-colombienne Lido Pimienta (gagnante du prix Polaris 2017) a demandé­­­ à son public de se séparer : les hommes à l’arrière­­­, les femmes à l’avant. Et les femmes « de couleur » devant les femmes blanches. Son public, comme un mouton politiquement correct, élevé au biberon de la justice sociale, a acquiescé.

Sauf qu’une bénévole à la peau blanche, qui était là pour prendre des photos pour le Festival, a refusé de quitter sa place près de la scène. Ô scandale ! La chanteuse était furieuse, la photographe qui a réagi violemment a été évincée !

Au lieu de dénoncer cette ségrégation stupide, cette distinction idiote entre personnes de couleur et personnes à la peau blanche, la direction du Festival a écrit à Pimienta pour s’excuser pour le « racisme évident »… dont la bénévole aurait fait preuve ! Le RACISME d’avoir refusé de se faire discriminer selon la couleur de sa peau ? Faut le faire.

On a l’impression d’être en plein milieu d’un roman de George Orwell. Dans 1984, il disait : « La guerre, c’est la paix. La liberté, c’est l’esclavage. L’ignorance, c’est la force. » Au Festival Pop Explosion de Halifax, on dit : « Le raciste, c’est celui qui s’oppose à un comportement raciste­­­ ».

Mais attendez, ce n’est pas tout ! Le Festival Pop Explosion s’est aussi engagé à offrir

Lire la suite de l'article

Recours contre le décret liberticide du 3 août qui réprime les propos prétendument racistes et homophobes

Me Frédéric Pichon a déposé un recours pour excès de pouvoir au conseil d'état contre le décret liberticide du 3 août dernier qui réprime les propos prétendument racistes et homophobes et qui insère la notion de l'identité de genre pour la première fois dans l'arsenal répressif. Il estime notamment que

"Les notions d’identité de genre et d’orientation sexuelle sont floues, subjectives et de nature idéologiques. Si les notions de sexe et de handicap ne posent pas de difficulté particulière, il n’en va pas de même s’agissant de la notion d’orientation sexuelle et celle d’identité de genre. Il s’agit de constructions idéologiques qui ne relèvent pas de la science ou de la biologie mais correspondant à des échafaudages intellectuels particulièrement contestables. En sociologie, l'identité de genre se réfère au genre auquel une personne a le ressenti profond d'appartenir. Il s'agit à la fois du fait qu'une personne parle d'elle-même comme d'une femme ou d'un homme ou bien se décrit de façon moins conventionnelle et du fait que les autres personnes attribuent un genre à quelqu'un sur la base de ce qu'elles connaissent des indicateurs sociaux de genre (vêtements, coiffure, démarche, etc.). Dans ce dernier cas, on peut plus précisément parler du « genre social » de la personne. On peut aussi parler du genre « légal » (de l'état civil) lequel ne correspond pas forcément avec l'identité de genre en termes de vécu et de ressenti de la personne concernée.

Qu’est-ce qu’une orientation sexuelle ? Le Larousse indique que «

Lire la suite de l'article

Séminaire de racistes sur l’antiracisme : l’antiracisme est un racisme

Imaginez un séminaire interdit aux personnes noires. Impossible : tous les lobbys antiracistes seraient déchainés, Manuel Valls fustigerait l'extrême-droite et Bernard Cazeneuve prononcerait illico la dissolution de tout cela et la ville accueillant ce séminaire annulerait tout.

1608240242100093Oui mais là c'est interdit aux blancs. Donc c'est possible :

"« La non-mixité est une nécessité politique », soulignent les organisateurs.

Ce racisme revendiqué ne pose aucun problème à la directrice du centre qui héberge le séminaire, ni à la Ville de Reims : « Rien ne permet d'interdire cette rencontre à ce jour. »

Nul doute que les réactions auraient été les mêmes si le séminaire avait été une formation à l’antiracisme excluant les noirs… Et voilà une illustration de plus que l’antiracisme n’est qu’une forme de racisme, qui anesthésie les esprits."

Lire la suite de l'article

Racistes les médecins ? Ils réclament des excuses

Jérôme Marty, président de l’UFML (Union française pour une médecine libre), s'indigne de la feuille de route du gouvernement sur l'intégration, qui prévoit des "testing" pour vérifier que les médecins acceptent de prendre les patients d'origine étrangère :

"L’accusation, bien sûr n’est pas prononcée, mais le fait de proposer, parmi les 44 propositions censées lutter contre les discriminations et améliorer la politique d'intégration, qu’« en matière de soins, des opérations de testing soient envisagées auprès de médecins, dentistes ou opticiens pour lutter contre les refus de soins. », revient à l’affirmer : Les médecins, les professionnels du soin sont des racistes ! (Vidéo I TELE)

Jamais de toute l’histoire de la Ve république un gouvernement n’avait à ce point insulté ceux qui soignent.

Après les médecinscupides, nantis, responsables des déserts médicaux, dynamiteurs de l’accès au soin, fuyant les gardes, prescrivant trop, tout et n’importe quoi, ne se formant pas, voici donc l’ultime insulte, l’ultime mépris : le médecin raciste.

L’UFML affirme haut et fort qu’elle ne laissera pas impunément des responsables politiques insulter une profession qui a fait du soin à son prochain un engagement de vie.

Lorsque des responsables politiques osent salir des professions qui servent la France à toute heure et en tout lieu, bien plus qu’eux, alors une barrière est franchie, et cela est dangereux.

Essayer d’opposer les professionnels du soin et le peuple de France est un jeu dangereux ….pour le politique…

L’UFML

Lire la suite de l'article