Archives par étiquette : raciste

Simone Veil a sa place au Panthéon, en compagnie du raciste et misogyne Voltaire, et des grandes figures de la Révolution et de sa Terreur

De Jeanne Smits, vice-présidente de l'AGRIF :

"Simone Veil, « santa subito » ! Le décès de celle qui a porté la loi portant massacre légal des innocents a donné lieu à une avalanche de louanges, jusque de la part de la Conférence des évêques de France qui a salué « sa volonté de bâtir une Europe fraternelle, sa conviction que l'avortement est toujours un drame ».

L’AGRIF ne se joint pas à ce concert, et si elle s’associe à la demande de panthéonisation de Simone Veil, c’est uniquement pour qu’elle y soit en compagnie du grand raciste et du misogyne indécrottable, Voltaire, et des grandes figures de la Révolution française et de sa Terreur, matrice de tous les génocides contemporains.

Simone Veil a survécu à l’abominable génocide des Juifs, et l’AGRIF veut croire que c’est par aveuglement ou par inconscience qu’elle a ouvert en France les portes à un massacre légal. Le nombre de victimes se compte à ce jour par millions. Mais elle ne l’a jamais publiquement regretté…

Pour une association antiraciste comme la nôtre, force est de constater que Simone Veil a – en compagnie de Valéry Giscard d’Estaing et de Jacques Chirac, sous l’impulsion des forces de la maçonnerie qui revendiquent cela comme une victoire – rendu possible la forme ultime du racisme, celle qui autorise, organise, finance l’élimination de petits d’homme parce qu’ils gênent ou parce qu’ils ne sont pas conformes à un minimum d’exigence génétique.

Elle a rendu légale la décision d’une femme de tuer son propre enfant. C’est

Lire la suite de l'article

Le Sida est raciste et homophobe

C'est Libération qui constate :

"A Paris, la situation est préoccupante, pour ne pas dire mauvaise: l’épidémie y est cinq fois plus élevée que la moyenne française et deux fois plus que dans le reste de l’Ile-de-France. Les cas parisiens représentent un cinquième du chiffre pour toute la France, alors que les Parisiens représentent un peu plus de 3% de la population. Ce sont plus d’un millier de nouvelles contaminations par an. Et à Paris encore, l’épidémie y est très particulière, fortement concentrée – à près de 90% – dans deux groupes : les hommes ayant des rapports sexuels entre hommes (52%) et les migrants, principalement de pays à forte prévalence (38%). Enfin, géographiquement, l’épidémie est surtout forte dans les quartiers centraux (Ier à IVarrondissements) et dans le nord-est (Xe, XIe, XVIIIe, XIXe et XXe arrondissements) mais aussi dans le XIIIe."

Une conséquence de la Gay Pride et de toutes les incitations à la débauche ?

Lire la suite de l'article

Festival raciste “Nyansapo Fest” : l’AGRIF se porte partie civile

Suite à la diffusion de l'information par FDesouche, beaucoup s’indignent contre l’organisation à Paris du festival « afroféministe Nyansapo Fest » par le collectif du nom de Mwasi, même Anne Hidalgo et la Licra. L'Agrif a décidé de se porter partie civile :

"En effet, si l’ensemble de ce festival n’est pas explicitement interdit aux blancs, certains ateliers le sont et l’esprit en est très expressément raciste. Mais c’est l’étonnement des indignés qui est étonnant. Car Mwasi n’est qu’une des expressions de l’esprit du Parti des Indigènes de la République de Houria Bouteldja et de Saïd Bouamama, diffuseurs notamment des provocations de « Nique la France » contre lesquelles seule l’AGRIF a réagi, déboutée hélas par une magistrature imprégnée par l’idéologie officielle de l’antiracisme.

Et seule encore parmi les organisations agissant dans le cadre de la loi dite antiraciste, l’AGRIF a mis en avant que l’idéologie appelée « antiracisme » n’était qu’un racisme en sens contraire.

Madame Hidalgo, la Licra et leurs comparses sont en fait responsables du racisme antifrançais et antiblanc, dont ils ont longtemps, scandaleusement, nié la réalité pour des raisons de récupération clientéliste et d’aversion contre une saine conception, non raciste mais culturelle, de l’identité française modelée par ses racines greco-latines et judéo-chrétiennes.

Naturellement, l’AGRIF, forte de sa légitimité et de ses dossiers de plaintes antiracistes, va se porter partie civile contre le racisme du « Nyansapo fest » et de ses soutiens aux relents de Mwasi."

Lire la suite de l'article

Elle dénonce leur eugénisme, ils la traitent de raciste

Inversion accusatoire typique des gauchistes : dans l’émission Le Club 28′ diffusée le 3 mars sur Arte, la porte-parole du réseau politique l’Avant-Garde, Julie Graziani, a suscité une vive controverse lors d’un débat sur l’avortement, en comparant les personnes atteintes de trisomie et les noirs. Sur Aleteia, elle entend préciser son propos et poursuivre la réflexion sur l’eugénisme :

"Le 3 mars, sur un plateau télé, j’ai dénoncé l’horreur du racisme chromosomique en demandant s’il semblerait normal à quiconque « d’avorter un enfant parce qu’il est noir » tandis qu’on avorte tous les jours, dans l’indifférence générale, des enfants trisomiques à des stades avancés de la grossesse.

Par un de ces raccourcis baroques dont la pensée unique a le secret, certains ont eu l’idée de prétendre que j’avais « comparé les noirs avec les trisomiques », dans une intention dépréciative pour les premiers, comme s’il pouvait venir sérieusement à l’idée de quelqu’un d’assimiler la pigmentation de la peau à un handicap…

Il ne s’agissait évidemment pas de comparer deux personnes, mais deux époques et deux persécutions. Qu’est-ce que le racisme d’ailleurs, sinon une construction intellectuelle qui utilise des différences perçues pour exclure et discriminer ? Car il n’y a pas de races dans l’espèce humaine qui est une et indivisible.

De nos jours, le racisme fondé sur la couleur de la peau répugne ; il est acquis pour la majorité que de telles pratiques sont abominables. Pourtant, pendant quelques siècles, la bonne morale bien-pensante considérait tout à fait normal de réduire nos prochains en esclavage,

Lire la suite de l'article

«Humour» raciste : un ex-journaliste du BondyBlog supprime plus de 50 000 tweets

Lu sur RT :

Capture d’écran 2017-02-19 à 17.04.15Dans son numéro du 1er février, Les Inrocks allaient à la rencontre de Christiane Taubira, mais aussi de «Mehdi et Badrou, 24 ans chacun, [qui] ont été chroniqueurs à France Inter [et] journalistes au Bondy Blog». Ce dernier est un média hébergé par Libération et partenaire des chaînes publiques LCP et France Ô, qui se donne pour objectif de «raconter les quartiers populaires». Le magazine de la gauche branchée décrit alors les deux jeunes hommes comme «l’avant-garde d’une nouvelle génération venue de banlieue qui compte bien faire entendre sa voix»…

Deux semaines plus tard, une multitude d'anciens tweets écrits par l'un de ces deux représentants de «l'avant-garde» des banlieues – Mehdi Meklat – étaient déterrés par des internautes, provoquant l'indignation de nombre d'entre eux. Le contenu politiquement incorrect (c'est le moins que l'on puisse dire) de certains de ces tweets, en effet, a de quoi faire défriser plus d'un lecteur des Inrocks. «Pourquoi les juifs ont le droit de prendre le métro [?]», s'interrogeait ainsi Mehdi Meklat dans un tweet d'avril 2014."

Cela ne gêne pas Christiane Taubira de poser à ses côtés.

58a98a26c461881b038b47b5 58a98a3bc4618868308b4783

Lire la suite de l'article

Gaulois : la gauche n’est-elle pas raciste en refusant la culture française aux étrangers ?

Lu dans Les 4 Vérités à propos de la polémiques autour de "nos ancêtres les Gaulois" :

S"Voici quelques mois, est paru en France un livre d’entretiens avec le cardinal Sarah, africain et noir comme l’ébène. Ce dernier disait n’avoir eu aucune difficulté à apprendre dans les écoles françaises que ses ancêtres étaient Gaulois – ce qui, du point de vue ethnique, était évidemment absurde. Il ajoutait qu’il en avait éprouvé de la reconnaissance pour la France qui lui offrait de participer à son prestigieux héritage culturel.

Est-il si difficile de comprendre que c’est cela que nous devrions offrir aux immigrés présents sur notre sol? Et la gauche n’est-elle pas infiniment plus raciste que Nicolas Sarkozy en leur refusant la culture française ?"

Lire la suite de l'article

L’Amérique officielle est raciste, la police US tue les Noirs ? Intox

Lu sur Réinformation.tv :

"[…] Invitée par le journaliste à commenter une déclaration du gouverneur du Minnesota Mark Dayton, pour lequel Philando Castille (victime de l’une des bavures récentes de la police US) n’aurait pas été tué si les occupants de sa voiture avaient été Blancs, Hillary Clinton s’est d’abord réfugiée dans des généralités sur la nécessité de laisser l’enquête suivre son cours et de comprendre ce qui se passe dans les contrôles de routine, avant de lancer, aimablement pressée par son intervieweur : « Trop d’Afro-américains ont été tués dans des rencontre avec la police dans des affaires qui n’auraient pas du se terminer ainsi. Je répète qu’il faut des consignes nationales en la matière. (…) Franchement il faut s’occuper du racisme systémique qui est une réalité, et s’occuper du biais systémique » (qui existe dans la police US). Interrogée ensuite pour savoir comment elle traiterait la question raciale qui divise l’Amérique, elle a répondu : « J’appelle les Blancs, comme moi, à se mettre dans la peau des Noirs qui craignent toujours pour leurs enfants (…) Je crois que nous sommes ceux qui devons commencer à écouter la plainte légitime poussée par nos compatriotes afro-américains, et il y a tant de travail à faire. »

La police US ne tue pas les Noirs, les statistiques le prouvent

En d’autres termes, elle charge la communauté blanche du péché, avalise le mythe des policiers US tueurs de Noirs, appelle les Blancs à la repentance et à la conversion à une nouvelle politique d’ensemble pour effacer le

Lire la suite de l'article

Incendie raciste : un socialiste mis en examen

Le procureur de Valenciennes a mis en examen le socialiste Yohan Senez, directeur de cabinet de la députée-maire de Denain Anne-Lise Dufour-Tonini, mercredi 22 juin, pour complicité de l'«incendie volontaire» d'une épicerie roumaine, «commis en raison de la race, l’ethnie, la nation, la religion de la victime».

Dans la nuit du 20 au 21 mars 2016, un incendie avait frappé un magasin d’alimentation et de produits roumains, dans la petite ville de Denain, dans le Nord. Quelques jours plus tard, deux employés municipaux avaient été mis en examen, après qu'ils auraient reconnu être à l'origine de l'événement. L'un des employés municipaux aurait indiqué au magistrat instructeur «avoir organisé l’incendie criminel à la demande» du directeur de cabinet. Des échanges de SMS entre l’un des employés municipaux et Yohan Senez au cours du week-end précédant l'incendie attesteraient de la responsabilité de ce dernier.

Lire la suite de l'article

La fresque raciste, sexiste et pro-immigration a été subventionnée par la mairie de Paris

L'AGRIF a annoncé hier qu'elle porterait plainte. De son côté le FN condamne également cette fresque par la voix de Gabriel Robin, secrétaire général du tout nouveau Collectif Culture, Libertés et Création (CLIC) :

CHpMtVrWsAAjc1x"(…) A première vue, la démarche peut sembler positive et donner un peu de vie à un mur qui autrement serait nu. En outre, l’association donne à de jeunes artistes la chance de se faire connaître du plus grand nombre. Cependant, par delà les meilleurs intentions affichées par les membres de l’association, certaines œuvres sont fortement politisées et présentent un message particulièrement négatif et vulgaire. L’association se sert de l’art pour faire de la propagande raciste et promouvoir l’immigration illégale.

Sur l’œuvre exposée en ce moment, figurent deux mentions : « La France aux Français »  barrée, et juste en dessous « Les Françaises aux Africains ». Rappelons-nous qu’une jeune fille a été violée par plusieurs hommes à Evry l’an passé, au seul motif qu’elle était « française » et donc dans l’esprit de ces jeunes barbares « une fille facile». La mairie de Paris soutient un projet qui appelle à ne pas respecter la loi, et n’hésite pas à laisser une association faire la promotion de l’immigration massive et illégale. En outre, le message « Les Françaises aux Africains » est tout aussi raciste que sexiste, laissant penser que les Françaises doivent s’offrir à tous les immigrés clandestins. Dans cette peinture au propos abject, les femmes sont réifiées au

Lire la suite de l'article

Richet : ce médecin jugé eugéniste et raciste était aussi pro-euthanasie

La rue et l'hôpital Charles-Richet de Villiers-le-Bel ne porteront plus le nom de cet «éminent médecin», prix Nobel en 1913. Ses ouvrages et ses thèses sont jugés «eugénistes et racistes».

Ce que ne précisent pas ceux qui s'indignent que ce médecin puisse être honoré, c'est qu'il avait aussi proposé d'euthanasier les « enfants anormaux » (source en 1ère page).

La logique eugéniste et la logique euthanasique se rejoignent en effet dans l'élimination des personnes jugées "anormales" ou "inutiles".

Commentaires (1)

"il avait aussi proposé d'euthanasier les « enfants anormaux " et c'est pour cela qu'il a obtenu le prix Nobel, distinction éminente mais toujours un peu orientée.

Rédigé par : LB | 12 mar 2015 13:23:21
____________________________________

Lire la suite de l'article