Archives par étiquette : Quand

Quand Marlène Schiappa découvre que la vérité sort de la bouche des enfants

Amusant :

Commentaires (3)

Dans le même ordre d'idée, regardez les visuels à la page d'accueil du jour de GOOGLE et faites des copies d'écran !

Pour vous, cela ressemble-t-il à la France et à la Belgique ?

Rédigé par : Meltoisan | 10 juil 2018 11:26:17
____________________________________

Bien joué… Mais elle a répondu quoi ?

Rédigé par : Roque | 10 juil 2018 13:30:49
____________________________________

Vous me l'ôtez du clavier, "Roque | 10 juil 2018 13:30:49": quelle a été la réaction de la dame?

Rédigé par : C.B. | 10 juil 2018 15:00:42
____________________________________

Lire la suite de l'article

Avortement et combat politique ou culturel : quand La Croix s’emmêle

Cutting ribbon for web Le quotidien La Croix du 12 juin annonce l’ouverture dans le diocèse d’Edimbourg d’un centre « pro-life », en commentant que l’objectif du centre est de coordonner une campagne anti-avortement.

Un tour sur le site internet du diocèse montre que ce centre a pour but de développer une culture de vie. C'est l'archevêque qui, l'année dernière, a initié la création de ce Centre Pro-Vie dans le cadre d'une réforme globale de sa curie. Ce Centre permettra de coordonner au sein de l'Archidiocèse les questions pro-vie, diffusant des informations, des idées et des encouragements, notamment au sein des paroisses.

Nous sommes gourmands de lire la justification de Guillaume Goubert quant à l'attachement au combat culturel pro-vie du quotidien La Croix…

Lire la suite de l'article

Quand Mgr Matthieu Rougé rappelait les principes non négociables

2319437897Mgr Matthieu Rougé, le nouvel évêque de Nanterre, fut curé de Sainte-Clotilde en 2003, et donc aumônier des parlementaires. Lors du motu proprio Summorum Pontificum, il y institua une messe hebdomadaire selon la forme extraordinaire, chaque lundi, qu’il célébra lui-même. En 2016 il a célébré à Notre-Dame de Paris la messe d’envoi du pèlerinage de Notre-Dame de Chrétienté.

En 2012, avant les élections, il rappelait les principes non négociables :

"[…] Certains se disent peut-être qu’aucun candidat ne répond pleinement à leurs attentes, en particulier à l’égard des sujets essentiels pour la dignité de toute personne humaine. Les réflexions du Cardinal Vingt-Trois, au début de son livre "Quelle société voulons-nous ?" peuvent les éclairer : « Nous devons soigneusement distinguer ce qui relève de l’impossibilité de conscience et ce qui relève d’un choix encore acceptable, même s’il ne correspond pas totalement à nos convictions, parce que, alors, un bien, même modeste, reste réalisable ou peut être sauvegardé, en tout cas davantage que dans d’autres hypothèses. Il ne s’agit pas de se résigner au moindre mal, mais de promouvoir humblement le meilleur possible, sans illusion ni défaitisme, et simplement avec réalisme ».

Qu’est-ce qui « relève de l’impossibilité de conscience » ? Benoît XVI a eu plusieurs occasions de résumer ce sur quoi il est impossible de transiger :« le respect et la défense de la vie humaine, de sa conception à sa fin naturelle, la famille fondée sur le mariage entre homme et femme, la liberté d’éducation des enfants et la promotion du bien commun

Lire la suite de l'article

Cathophobie larvée : quand on fait semblant de s’inquiéter qu’un lycée catholique soit… catholique

Ca se passe à Saint Jean de Passy. La tiédeur est partout. Même en minorité, elle se fait entendre : 

"Des parents et des enseignants dénoncent un virage «tradi» de la part de la direction du lycée privé catholique parisien, arrivée il y a trois ans. Qui se défend.

Que se passe-t-il derrière les hauts murs de Saint-Jean-de-Passy ? La vie au sein du vénérable lycée du XVIe arrondissement, dont la devise latine est « Labor et Dilectio » (travail et amour), n’est plus un long fleuve tranquille. Les initiatives du chef d’établissement, François-Xavier Clément, suscitent de forts remous en interne.

Si l’Apel, l’association locale des parents d’élèves, loue son action – « Saint-Jean-de-Passy a pris un coup de fouet, parce que François-Xavier Clément sait ce qu’il veut et qu’il avance », selon sa présidente – certains parents et enseignants, sous couvert d’anonymat, décrivent une « inflexion de l’esprit d’ouverture de Passy », craignant une « dérive national catholique » selon l’un des frondeurs.

C’est cette mère, choquée du rythme des confessions beaucoup plus « soutenu » qu’avant, selon elle. C’est ce professeur, qui évoque une collégienne privée des « compliments » à son conseil de classe, il y a un an, au motif qu’elle « passe trop de temps avec des garçons » (suite).

Lire la suite de l'article

Quand la droite débranche Mai 68

DejWprJX0AId2LoJeudi soir, environ 1250 personnes étaient réunis à Paris, salle Equinoxe, à l'appel de L'Incorrect et des Eveilleurs d'Espérance pour débrancher Mai 68. Parmi l'assemblée, il y avait notamment Emmanuelle Ménard et Jean-Frédéric Poisson. Après un documentaire intitulé L'Autre 68 revenant sur le mouvement étudiant, d'inspiration trotskiste et maoïste, qui a échoué avec l'entrée en scène du Parti communiste, deux débats se sont succédés, l'un pour se demander s'il fallait débrancher Mai 68 et l'autre sur comment y parvenir.

DejHoiSW0AEHWhZAutour de Pierre Nicolas, la 1ère table ronde réunissait Elisabeth Lévy, Gérard Leclerc et Jean Sévillia, qui a rappelé que Mai 68  a tu le Parti communiste et le gaullisme.

"On ne construit rien sur la rupture. On construit sur la transmission, la tradition."

Elisabeth Lévy a souligné que Mai 68 fut d'abord un évènement démographique avec l'arrivée de la génération du baby-boom. La France est passée de 60 000 étudiants en 1950 à 600 000 en 1968…, ajoutant que l'on pourrait regretter mai 68 quand on voit un retour aujourd’hui à la pudibonderie. Le féminisme de l’époque était plus rigolo ! Surtout, l'accès à la contraception a fait une révolution bien plus profonde que le happening de mai 68. Néanmoins elle a tenu à souligner qu'aujourd'hui l'hégémonie de la gauche est largement entamée :

"Les rapports de force idéologique ont changé. Quand j'ai commencé comme journaliste il y avait un consensus une unanimité, maintenant je suis mainstream dans les débats."

Gérard Leclerc a surplombé l'analyse en

Lire la suite de l'article

La Trappe Puur : quand des moines trappistes brassent une bière bio et écolo

Les moines aussi se mettent au vert, comme en témoigne la bière trappiste la Trappe Puur, de l’abbaye de Koningshoeven aux Pays-Bas ! Ce mois-ci Divine Box vous propose de découvrir la première bière trappiste entièrement bio, qui sera à découvrir dans la box trappiste de juin !

0

La splendide abbaye de Koningshoeven, aux Pays-Bas – Divine Box

L’abbaye de Koeningshoeven : une abbaye solidaire 

Les moines trappistes de l’abbaye de Koningshoeven aiment la bonne bière, mais ont aussi et avant tout un grand cœur. Ils tiennent en effet à soutenir tous ceux quils peuvent aider, notamment grâce au brassage de leurs bières trappistes. Leur seule brasserie donne par exemple du travail à une cinquantaine de personnes, dont certaines sont en situation de handicap mental ou physique, ou de réinsertion sociale. Et la vente des bières de labbaye permet de financer un monastère fondé en Ouganda ! Plutôt sympa, non ? La liste est encore bien longue : les moines emploient par exemple 120 handicapés mentaux dans la pépinière quils entretiennentpour ne citer quun autre exemple !
Et maintenant, place à la bière 

La Trappe Puur : une bière bio 

Pour brasser leurs bières, les moines ont besoin d’énergie, mais ils aiment respecter la nature, œuvre de Dieu. Alors quoi de mieux que dinstaller

Lire la suite de l'article

Quand le curé répond aux lecteurs du Forum catholique

Jeudi 17 mai, l’abbé Fabrice Chatelain était l’invité du Forum Catholique. Il est curé des paroisses de Mallemort, Alleins, Charleval et Vernègues (archidiocèse d’Aix-en-Provence) et ancien missionnaire au Pérou. Il anime quotidiennement le blog Apophtegmes. Il vient de publier « Quand le curé met son grain de sel, petites pensées salutaires », ouvrage qui reprend par thèmes un grand nombre de ses « billets » quotidiens, billets rédigés en fonction « de son inspiration et de la réflexion permanente qui l’habite ». Voici quelques extraits de ses réponses aux questions :

FIC138513HAB40"Alors en fait mes lectures sont les plus basiques possibles : je m'abreuve au bréviaire, aux lectures de la messe du jour, ainsi que bien entendu à la Bible. Il m'arrive de lire des livres d'histoire, comme le Saint Paul de Holzner ou des choses comme ça, mais c'est assez ponctuel. En fait je fais pour la religion comme pour la cuisine : je n'aime utiliser que des ingrédients de base, pas des plats préparés."

"Pour moi il est totalement évident que la culture Argentine du pape François tient une grande place dans sa façon de penser, ainsi que dans les thèmes qu'il aborde. Je comprends d'ailleurs à qui il s'adresse, et souvent ça ne concerne pas l'Eglise de France, ou même l'Eglise en Europe, mais des problèmes bien spécifiques de l'Eglise d'Amérique Latine (comme par exemple une trop grande exigence des prêtres envers leurs ouailles). Je pense que c'est en grande partie à l'origine de l'incompréhension, voire de

Lire la suite de l'article