Archives par étiquette : puisque

Puisque le MRJC, la CEF et le CMR prônent “le dialogue”, commençons par dialoguer sur le financement du CMR et du MRJC

Suite au scandale du MRJC, de nombreux lecteurs du Salon beige ont déjà écrit à leur évêque. En voici un exemple :

Unknown-19"Monseigneur,

Depuis trois semaines, la polémique n'a cessé d'enfler à propos du communiqué (ci-joint) publié par le bureau national du Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne, daté du 19 janvier 2018, et condamnant la Marche pour la Vie qui a eu lieu le 21 janvier. Etant un fidèle participant à cette manifestation depuis 2005, je puis témoigner que je n'y ai jamais entendu " les messages de culpabilisation, d’intolérance et de haine " (sic) que dénonce le MRJC. De plus, il semble bien difficile de reconnaître la doctrine de l'Eglise dans cet extrait du Rapport d’Orientation du MRJC 2014-2021 : " Nous défendons le droit fondamental pour les femmes et les couples d’avoir recours à l’IVG".

L'évêque de Montauban, Monseigneur Ginoux, a rapidement réagit en écrivant au secrétaire général du MRJC, en mettant en copie tous les évêques de France et la Conférence des Evêques de France (cf. ci-joint). Pour les défenseurs de la vie, cadeau du Dieu vivant, cette mise au point sans détour constitue un encouragement de poids en tant que véritable signe de " l'Espérance qui ne déçoit jamais."

Certes, la Conférence des Evêques de France a pris le soin à son tour de publier un communiqué de presse, le 29 janvier, dans lequel est précisé : "si l'Église entend la souffrance des personnes qui affrontent la perspective d'une naissance difficile, elle ne peut considérer l'avortement

Lire la suite de l'article

Bachar El-Assad : le rival d’Hollande, c’est Daech “puisque leurs cotes de popularité sont très proches”

Extrait de l'entretien exclusif de Paris-Match avec le président syrien, à paraître demain :

Pm

"Estimez-vous que les frappes de la coalition vous aident ? 

Bachar El-Assad: On ne peut pas mettre fin au terrorisme par des frappes aériennes. Des forces terrestres qui connaissent la géographie et agissent en même temps sont indispensables. C’est la raison pour laquelle il n’y a pas eu de résultats réels après deux mois des campagnes menées par la coalition. Ce n’est donc pas vrai que les frappes de la coalition nous aident. Elles nous auraient certainement aidés si elles étaient sérieuses et efficaces. C’est nous qui menons les combats terrestres contre Daech, et nous n’avons constaté aucun changement, surtout que la Turquie apporte toujours un soutien direct dans ces régions. 

Est-ce que vous avez peur de mourir de la même façon que Saddam Hussein ou que Kadhafi ? 

Bachar El-Assad: Le capitaine ne pense pas à la mort, ni à la vie, il pense à sauver son navire. S’il fait naufrage, tout le monde mourra. Il faut donc mieux tout faire pour sauver son pays. Mais je voudrais souligner une chose importante. Mon but n’est pas de rester président, ni avant, ni pendant, ni après la crise. Mais quoiqu’il arrive, nous autres Syriens, n’accepterons jamais que notre pays devienne un jouet entre les mains de l’Occident. C’est un principe fondamental pour nous. 

François Hollande continue de vous considérer comme un adversaire, est-ce que vous pensez qu’à un moment le contact pourra être renoué ? 

Lire la suite de l'article