Archives par étiquette : propos

A propos de la coupe du monde de football

Il ne sera pas dit que Le Salon beige n'aura pas évoqué cet évènement.

Robert Lewandowski est un footballeur international polonais. Il joue actuellement au poste d'attaquant au Bayern Munich, dans le championnat d'Allemagne, et en sélection polonaise. Il est considéré comme l'un des meilleurs avant-centres du monde, notamment grâce à son jeu complet redoutable dans les surfaces de réparations adverses. Et il témoigne de sa foi :

Lire la suite de l'article

Lettre ouverte à propos de l’union des patriotes républicains

A Saint-André-de-Cubzac (Gironde), un collectif d’élus et d’adhérents issus des rangs FN, de Debout la France et des Républicains tente localement l'union des droites. Si le RN regarde cela d'un oeil favorable, il n'en est pas de même côté LR, qui a exclu du parti le maire de Cavignac. Aussi, il publie une longue lettre, de près de trois pages, adressée « à nos amis LR » :

Lire la suite de l'article

Pourquoi avoir réagi si fortement aux propos de Thérèse Hargot ?

6a00d83451619c69e20224df31156d200b-120wiSuite au texte assez lapidaire du père Louis, prieur du Barroux, diffusé par Le Salon beige, concernant le dernier ouvrage de Thérèse Hargot, certains ont critiqué une lecture biaisée avec des citations sorties de leur contexte. Par conséquent, le père Louis est revenu plus longuement sur cet ouvrage :

Pourquoi avoir réagi si fortement aux propos de Thérèse Hargot dans le livre co-écrit avec Mgr Emmanuel Gobilliard Aime et ce que tu veux, fais-le ! ?

« Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose sous le ciel : un temps pour déchirer, et un temps pour coudre ; un temps pour se taire, et un temps pour parler ; un temps pour la guerre, et un temps pour la paix ». (Qo 1,7-8)

Il y a un temps pour taper du poing sur la table, et un temps pour expliquer les choses paisiblement.

Pourquoi j'ai voulu réagir

Je souhaite préciser le sens de ma réaction vis-à-vis de Thérèse Hargot. Tout a commencé suite à l'interview de Mgr Gobilliard dans FC (n° 2101). Cet article, en ne rapportant que les propos de l'évêque, jette un voile pudique sur T. Hargot et induit en erreur les lecteurs en ne présentant qu'un versant du livre. L'interview limpide de Mgr Gobilliard fait ainsi de la publicité pour le livre co-écrit avec T. Hargot, dont certains passages salissent l'Église, je préciserai plus loin de quelle façon. J'ai donc écrit à Famille Chrétienne, qui a accepté de publier un résumé de

Lire la suite de l'article

Les propos d’Eric Zemmour entre la cour d’appel et le CSA

Eric Zemmour a été condamné, jeudi 3 mai, par la cour d’appel de Paris à 5 000 euros d’amende pour provocation à la haine religieuse. Lors de l’émission « C à vous » diffusée le 6 septembre 2016 sur France 5, il avait estimé qu’il fallait donner aux musulmans « le choix entre l’islam et la France ». Il avait affirmé que la France vivait « depuis trente ans une invasion » et que « dans les innombrables banlieues françaises où de nombreuses jeunes filles sont voilées » se jouait une « lutte pour islamiser un territoire », « un djihad ». La cour d’appel a estimé que ces deux passages « visaient les musulmans dans leur globalité et constituaient une exhortation implicite à la discrimination ».

En revanche, la cour n’a pas retenu trois autres passages de l’émission, pour lesquels Eric Zemmour avait été condamné en première instance : « tous les musulmans, qu’ils le disent ou qu’ils ne le disent pas » considèrent les djihadistes comme de « bons musulmans ». La cour d’appel a estimé que ces passages ne comportaient « pas d’exhortation, même implicite, à la provocation à la haine». Outre l’amende, Eric Zemmour a été condamné à verser 1 euro de dommages et intérêts à l’association CAPJPO EuroPalestine, qui avait engagé les poursuites, et 3 000 euros pour les frais de justice.

Par ailleurs, le CSA a mis Europe 1 en demeure, suite aux propos tenus par Eric Zemmour sur Omar Sy, dans l’émission "Village Médias", le 17 octobre 2017. Le journaliste, faisant écho à une polémique l'opposant publiquement à Omar Sy, avait déclaré : "Je sais bien qu'entre Trappes

Lire la suite de l'article

Syrie : A propos de la poche d’Afrin

Décryptage de Géoculture :

65464

De plus en plus de voix réclament une intervention diplomatique, voire militaire, de la France ou de l’Europe pour protéger la poche kurde d’Afrin menacée par les troupes turques. De nombreux médias s’alarment d’un risque d’épuration ethnique de grande ampleur contre les populations civiles.

Nous nous retrouvons à nouveau dans une vision manichéenne de la guerre en Syrie, opposant le mal absolu (ici incarné par la Turquie) au bien, à savoir les Kurdes. Or, c’est exactement ce type de représentation qui a ruiné la diplomatie française au Moyen-Orient depuis 2011.

Quelques rappels s’imposent :

-Ankara intervient contre les Kurdes d’Afrin avec le soutien de milices islamistes, d’ex-jihadistes de Jabhat al-Nosra et même de groupes issus de l’ASL, l’Armée syrienne libre, que l’Europe a voulu armer, et que le France continue de soutenir comme seule alternative à Bachar al-Assad. Lorsque l’ancien président français, François Hollande, s’étonne que la Turquie apporte son soutien à des jihadistes contre « nos alliés » kurdes, il feint d’ignorer que la Turquie aide d’autres groupes que nous considérons aussi comme nos « alliés ».

-Le président Bachar al-Assad négocie son soutien aux Kurdes d’Afrin, afin de rallier les Kurdes syriens ; si ceux-ci acceptent son aide contre la Turquie, ils devront aussi le payer en aidant le régime de Damas à réinstaurer son autorité sur la zone au nord de l’Euphrate, qu’ils contrôlent avec l’aide des États-Unis.

-Washington hésite à intervenir militairement directement au profit des Kurdes d’Afrin, car alors ce serait un conflit ouvert avec la Turquie,

Lire la suite de l'article

Le MRJC rappellera-t-il les propos de Mère Teresa ?

Le MRJC organise un évènement pour la paix dans le diocèse d'Angers :

Qu'il n'oublie pas de citer durant ces 24 heures de la Paix, les propos de Mère Térésa:

"Le plus grand destructeur de la Paix aujourd'hui est le crime contre l'enfant à naître"

Lire la suite de l'article

Propos immondes de Catherine Millet à propos d’Anne-Lorraine Schmitt

Dans la série "balance ta truie", Catherine Millet tient le pompon. En gros, elle écrit dans Le Point que c’est de la faute de cette pauvre catholique si elle a été assassinée : elle aurait dû se laisser violer !

Marlène Schiappa doit défendre les femmes contre cette apologiste du viol.

DXC28EhWsAI9xjH

Lire la suite de l'article

Réponse à Alain Escada à propos de la Marche pour la Vie du 21 janvier

De Jean-Pierre Maugendre, président de Renaissance catholique :

Sous le titre « La Marche pour la Vie impose une réflexion stratégique » et le sous-titre « Prier comme si l’action était inutile. Agir comme si la prière était insuffisante », le président de l’Institut Civitas dénonce ce qu’il estime être « les erreurs stratégiques » de la Marche pour la Vie.

Les « erreurs » de la Marche pour la Vie

26908033_1604989956274834_1655605721134502999_nAlain Escada affirme que « cette Marche pour la Vie n’a guère pu enrayer le processus mortifère, encore moins faire entamer au législateur machine arrière ». Les raisons en sont, selon lui, simples :

  • l’ambiance festive, sans rapport avec le drame des 220 000 avortements annuels qui serait responsable d’« anesthésier la potentielle vertu de force (des jeunes) qui pourrait les conduire à de grandes choses ».
  • aucune pancarte n’employant le mot avortement, le combat serait perdu d’avance car la Marche pour la Vie (LMPV) se laisserait imposer son vocabulaire.
  • faire référence aux droits de l’homme serait utiliser les références de l’adversaire et en accepter les faux principes, dont l’avortement ne serait qu’une conséquence ultime
  • L’erreur stratégique essentielle serait de faire « le silence total sur Dieu».

Enfin, selon notre stratège d’outre-Quiévrain, l’exemple à suivre serait celui de l’Amérique latine, de l’Europe centrale, en particulier la Pologne où le combat mené pour la défense de la vie est ouvertement catholique. Oportet hareses esse, disaient nos anciens. Il convient qu’il y ait des hérésies afin de permettre de préciser les vérités de la foi. Nous

Lire la suite de l'article

A propos de la polémique autour de La Procure

Le fait que La Procure puisse vendre sur son site internet un ouvrage ouvertement LGBT a provoqué beaucoup de réactions, ce qui n'est pas trop difficile à comprendre. La librairie La procure a diffusé une explication que je vous livre (cliquer sur les images pour les agrandir) :

0 1

Lire la suite de l'article

Recours contre le décret liberticide du 3 août qui réprime les propos prétendument racistes et homophobes

Me Frédéric Pichon a déposé un recours pour excès de pouvoir au conseil d'état contre le décret liberticide du 3 août dernier qui réprime les propos prétendument racistes et homophobes et qui insère la notion de l'identité de genre pour la première fois dans l'arsenal répressif. Il estime notamment que

"Les notions d’identité de genre et d’orientation sexuelle sont floues, subjectives et de nature idéologiques. Si les notions de sexe et de handicap ne posent pas de difficulté particulière, il n’en va pas de même s’agissant de la notion d’orientation sexuelle et celle d’identité de genre. Il s’agit de constructions idéologiques qui ne relèvent pas de la science ou de la biologie mais correspondant à des échafaudages intellectuels particulièrement contestables. En sociologie, l'identité de genre se réfère au genre auquel une personne a le ressenti profond d'appartenir. Il s'agit à la fois du fait qu'une personne parle d'elle-même comme d'une femme ou d'un homme ou bien se décrit de façon moins conventionnelle et du fait que les autres personnes attribuent un genre à quelqu'un sur la base de ce qu'elles connaissent des indicateurs sociaux de genre (vêtements, coiffure, démarche, etc.). Dans ce dernier cas, on peut plus précisément parler du « genre social » de la personne. On peut aussi parler du genre « légal » (de l'état civil) lequel ne correspond pas forcément avec l'identité de genre en termes de vécu et de ressenti de la personne concernée.

Qu’est-ce qu’une orientation sexuelle ? Le Larousse indique que «

Lire la suite de l'article

Bruno Roger-Petit, un personnage aux propos violents, vindicatifs, caricaturaux et ridicules

Ludovine de La Rochère s'indigne auprès de Boulevard Voltaire de la nomination de Bruno Roger-Petit, un personnage aux propos violents, vindicatifs, caricaturaux et ridicules.

Lire la suite de l'article

Totalitarisme LGBT : les propos privés seront poursuivis

Le 4 août est entré en vigueur un décret daté de la veille, "relatif aux provocations, diffamations et injures non publiques" qui renforce la répression de tout propos privé ayant un caractère de

« provocation, diffamation et injure non publiques à caractère raciste, sexiste, homophobe ou handiphobe »,

et

« élargit ces infractions aux cas où elles sont commises en raison de l’identité de genre de la victime »

Ce qui permet d'inclure la transphobie, nouvelle lubie du lobby LGBT.

Le décret

« substitue à la notion de race, qui n’est pas applicable aux êtres humains, celle de “prétendue race” ».

Il est donc désormais interdit de dire du mal de la prétendue race des hommes qui se prétendent femmes et vice versa.

Lire la suite de l'article