Archives par étiquette : Propagande

Le Monde dénonce le service public d’information qui s’est mué en agence de propagande

Le Monde dénonce « le service public d’information [qui] s’est mué en agence de propagande et les médias privés rachetés les uns après les autres par des proches du pouvoir

Mais en Hongrie. Pas en France :

"Zsolt Havasi, lui, distribue le dernier numéro de Magyar Nemzet. Appartenant à un oligarque opposé à Viktor Orban, ce quotidien a mis la clé sous la porte au lendemain des élections, asphyxié économiquement.« Maintenant, je vais me reposer », ironise le journaliste sportif au chômage, sous un immense drapeau réclamant l’aide de l’Union européenne. « Mais plus sérieusement, je pense qu’on doit pouvoir laisser s’exprimer les oppositions normalement, non ? »

Ce rédacteur fait référence à l’absence de pluralisme devenu criant en Hongrie, alors que le service public d’information s’est mué en agence de propagande et que les médias privés sont rachetés les uns après les autres par des proches du pouvoir. « Mon pays n’est plus une démocratie », renchérit Eszter Kaiser, une styliste ayant vécu vingt-huit ans en Suisse romande."

Sur ce journal, Yves Daoudal expliquait :

"Magyar Nemzet (la Nation hongroise), deuxième quotidien hongrois, appartenait à l’homme d’affaires richissime Lajos Simicska (qui a fait sa fortune ailleurs). Lajos Simicska est, était, un ami de plus de 40 ans de Viktor Orbán. Brusquement, en 2015, il a décidé de s’opposer à lui. C’est alors que Magyar Nemzet est devenu un « journal d’opposition ». Lajos Simicska avait décidé de jouer la carte Jobbik. Jubilation dans la classe politico-médiatique européenne : peu importe que Lajos Simicska

Lire la suite de l'article

Un clip de propagande pour une Europe blanche et chrétienne ?

Selon le jury choisissant les capitales européennes de la culture, le clip de la ville hongroise de Székesfehérvár, réalisé pour devenir capitale européenne de la culture en 2023 est… de la propagande pour une Europe blanche et chrétienne. Et en conséquence, la ville de Székesfehérvár a été éliminée.

Lire la suite de l'article

Coco : un Disney de propagande pour une vision païenne de la vie après la mort

Sur Réinformation.tv, Jeanne Smits analyse le dernier Disney; Extrait :

Unknown-41"Le dernier dessin animé des studios Disney-Pixar innove avec un film « sérieux » et des personnages « ethniques » réunis autour d’une arrière arrière-grand-mère qui est le pivot du film, Coco. Petit tour par le Mexique au moment de la fête des morts, El Dia de los Muertos, Coco est une réflexion sur les liens familiaux et l’au-delà. Terrain miné. Sans rêver d’un spectacle sur les fins dernières – après tout, c’est un film de divertissement pour un monde sécularisé – on se serait bien passé de cette propagande pour une vision païenne de la vie après la mort, débouchant sur un néant inéluctable. Sous la direction de John Lasseter, Pixar nous sert une mise à l’honneur des superstitions précolombiennes sur la mort, à peine mâtinées de christianisme. Vis-à-vis des enfants, première cible de cette superproduction, c’est une mauvaise action délibérée.

Disons-le d’emblée, comme à leur habitude, les studios Pixar – et le réalisateur Lee Unkrich (Toy Story, Le Monde de Nemo) ont réalisé un travail d’animation superbe, bien rythmé, talentueux – mais manquant singulièrement de la dose d’humour à laquelle il nous avait habitués. Miguel, petit gamin vivant avec ses parents, ses oncles, ses tantes, ses cousins, sa redoutable mais très aimante grand-mère et l’aïeule, Coco, est un héros grave, dévoré par une passion pour la musique latino dont sa famille ne veut pas entendre parler, et qui par un concours de circonstances va se trouver dans

Lire la suite de l'article

Le Conseil Régional d’Occitanie fait la propagande de l’écriture inclusive

Intervention de Gilles Ardinat, Professeur en Lycée et Conseiller Régional Front National, sur « l’écriture inclusive » lors de l’assemblée plénière du Conseil Régional d’Occitanie à Montpellier (Région « pionnière » en la matière !):

Lire la suite de l'article

Un peu de propagande pour allonger le délai légal pour avorter ?

Marianne raconte des histoires à faire pleurer dans les chaumières… :

"Avec l’échographie, la médecin a pu déterminer le nombre de semaines de grossesse : 14. Soit deux de plus que le délai légal français pour une interruption volontaire. "La docteure a juste lâché : 'Ici, on ne peut rien faire si vous ne voulez pas de cet enfant. Votre seule solution, c’est l’étranger' et elle m’a dit de contacter le Planning Familial, raconte Rose. Le second coup a été très dur : j’ai réalisé que, bien que née dans un pays où l’IVG est légale, je devais passer de l'autre côté de la frontière pour pouvoir avorter".

Avec le soutien du Planning, comme en témoignent Véronique Sahier, coprésidente du Planning Familial puis Sandrine Heckmann, directrice du Planning Familial de Pau :

Unknown-25"Certaines des femmes concernées sont dans des situations précaires. Avorter à l’étranger, cela fait ressortir des inégalités très fortes, ce n'est pas normal, il faut que toutes les femmes soient égales face à l'IVG". "Parfois on est à la limite du légal. Notre objectif, c’est que les femmes puissent avoir accès à l’avortement dans de bonnes conditions, même quand ce n’est pas possible en France".

"Même si on ne peut techniquement pas les soutenir financièrement, on les aide à mettre en place une stratégie personnelle. Ceci dit, quand il s’agit de femmes en extrême précarité, on voit ce qu’on peut faire plus directement…". 

Tous ces arguments avaient déjà été utilisés en 2000, afin de

Lire la suite de l'article

Propagande de l’UE pour soutenir l’adhésion de la Serbie et du Kosovo

Lu ici :

"Bruxelles a décidé d'allouer plus de deux millions d'euros pour une campagne d'information en Serbie et au Kosovo, qui aura pour but de sensibiliser la population à l'intégration au sein de l'UE, selon une information exclusive de RT.

[…] Le projet prévoit une variété d'activités axées sur l'information et la communication : la publication d'articles dans les langues des deux pays sur internet et les réseaux sociaux, l'organisation d'événements publics de divertissement et de journées thématiques pour les citoyens, ainsi que la production de produits dérivés faisant la promotion de l'intégration européenne. […]

Interrogé par RT en russe, le politologue russe Vladimir Bruther estime qu'en finançant une telle campagne d'information, l'UE tente en réalité de résoudre un problème crucial, celui du statut du Kosovo. Depuis 2008, une trentaine de pays ne reconnaissent pas l'indépendance de cet Etat, dont la Serbie et la Russie pour qui le Kosovo reste partie intégrante de l'Etat serbe."

Commentaires (2)

Nous avons été bombarder les serbes, un jour ça va se payer…

Rédigé par : Beffroi | 31 août 2017 15:33:47
____________________________________

Quand notre cauchemar va-t-il enfin prendre fin?

L'UERSS est antidémocratique
l'UERSS est une dictature molle
Comment l'UERSS détruit les nations

http://www.alterinfo.net/Anne-Marie-Le-Pourhiet-L-Union-europeenne-est-consubstantiellement-anti-democratique_a14949.html

https://www.egaliteetreconciliation.fr/L-Union-europeenne-est-une-dictature-molle-qui-viole-les-peuples-et-les-nations-40866

http://www.economiematin.fr/news-union-europeenne-etat-nation-souverainete-famille

oui , la France et les Français peuvent,au fil du temps disparaître ,si un sursaut national ne provient pas!!!

Rédigé par : Alpin | 31 août 2017 15:39:15
____________________________________

Lire la suite de l'article

Donald Trump annule les célébrations de la propagande LGBT à la Maison Blanche

Comme quoi il n'y a pas que des mauvaises nouvelles :

Lire la suite de l'article

Quand la loi Neuwirth interdisait la propagande antinataliste

7787149106_lucien-neuwirth-a-l-assemblee-nationale-le-11-mai-1973Les adeptes de la culture de mort célèbrent aujourd'hui au Sénat la loi Neuwirth du 28 décembre 1967 relative à la régulation des naissances, dite loi Neuwirth, légalisant la pilule contraceptive. Cette loi a permis à la mentalité contraceptive de gagner du terrain et prépara ainsi la voie à la légalisation de l'avortement. Les études montrent que, contrairement à ce qui est souvent déclamé, plus il y a de contraception, plus il y a d'avortements. La loi de 1967 a ainsi institué les établissements d'information, de consultation et de conseil familial (EICCF) et les centres de planification ou d'éducation familiale (CPEF), pour accompagner la diffusion des méthodes contraceptives.

Comme pour la loi Veil (avec son respect de la vie et sa pénalisation de la publicité abortive), quelques limites avaient été posées pour rassurer le bon bourgeois. C'est le cas de l'article 5 :

Capture d’écran 2017-02-09 à 08.43.45

Cet article a été modifié en 1991 puis abrogé en 2000.

Lire la suite de l'article