Archives par étiquette : promotion

Le Conseil départemental de Gironde fait la promotion du transsexualisme

Lu sur Infos Bordeaux :

Gironde-conseil-departemental-510x383"Le Conseil départemental de Gironde a décidé de décorer les murs de l’assemblée présidée par le socialiste Jean-Luc Gleyze. On peut y voir deux personnes d’origine extra-européenne : Un homme maquillé comme une femme avec du rouge à lèvre dans la main et à ses côtés, une femme qui porte une moustache !

L’affiche a suscité plusieurs réactions sur les réseaux sociaux, dont celle du Conseiller départemental du Front national, Grégoire de Fournas. Dans un communiqué de presse, celui-ci dénonce cette « œuvre d’art ».

 « Ces peintures militantes visent évidemment à faire la promotion de la vision totalement idéologue de la société par la majorité socialiste du Conseil Départemental. Une société asexuée, non genrée et multiculturelle » (…) « Si le Parti Socialiste veut peindre un migrant transsexuel, il peut le faire sur sa permanence avec son argent ! ».

Lire la suite de l'article

Marcher le 21 janvier, c’est demander que la « promotion » de la vie devienne un objectif politique

Conseiller régional PCD en Ile-de-France, Nicolas Tardy-Joubert explique dans Valeurs Actuelles pourquoi il est important de participer à la Marche pour la vie :

9024-p6-affiche"Le 21 janvier à Paris, les marcheurs pour la Vie montreront à nos compatriotes qu’il existe une autre voie, face à celle d’une culture de mort prégnante dans notre société : celle de la défense de la Vie. La liberté des marcheurs est d’affirmer leur attachement au respect de la vie de la conception à la mort naturelle pour des raisons personnelles ou collectives.

Marcher, c’est manifester sa volonté de voir la Vie mieux protégée dans les politiques publiques. Chacun sait qu’il n’y aura pas de majorité au Parlement pour abroger la loi Veil, mais pourquoi n’y aurait-il pas une majorité favorable au déploiement de politiques publiques pour encourager l’accueil de la vie dans notre pays, et mettre en place une politique familiale ayant des répercussions économiques favorables ? En comparant les résultats de nos politiques avec d’autres pays, nous ne pouvons que déplorer que pour une population équivalente à l’Italie et inférieure à celle de l’Allemagne, le nombre d’avortements soit deux fois plus élevé en France. Sur un strict plan économique, une démographie plus vigoureuse dans notre pays, donnerait des opportunités de croissance. Ne faudrait-il pas fixer un objectif de réduction du nombre d’avortements dans le cadre d’une mandature ? Pourquoi ne pas aider les jeunes femmes enceintes et les jeunes parents à accueillir la vie, lever les freins psychologiques, économiques et sociaux qui existent ?

Lire la suite de l'article

« La parité dont vous faites la promotion au sein du gouvernement, est-ce que vous la reconnaissez à son origine : un homme, une femme pour faire un enfant ?»

Tugdual Derville, délégué général d’Alliance VITA, était l’invité de Pascal Praud sur CNEWS, le 26 septembre 2017, dans l’émission « Pour ou Contre », pour débattre de la « théorie du genre » face à Caroline De Haas. Au préalable, Pascal Praud redonne une définition de la théorie du genre : « c’est une thèse expliquant la construction de l’identité sexuelle à partir de facteurs non biologiques ». Verbatim extraits de l’émission :

« Je suis favorable à ce qu’on retrouve une articulation, un équilibre entre la biologie et la culture. Qu’est-ce qui fait que nous sommes différents, que nous sommes nés avec des organes différents ? Les femmes portent des enfants ; nous avons tous séjourné dans le corps d’une femme. Nous avons des corps qui ont des fonctions différentes dans le domaine de la procréation. Il ne s’agit pas de valoriser un sexe par rapport à l’autre, mais de reconnaître ces différences. Ce que je conteste dans la théorie du genre, c’est la dévalorisation de cette différence qui peut aboutir à la neutralisation du genre. » 

« Le risque de cette théorie du genre c’est qu’elle aboutit, sur le plan politique, à laisser entendre qu’un enfant pourrait, sans dommage, être privé de son père. Une des grandes souffrances de notre société est cette errance du père, cette évacuation du père. »

« Nous héritons tous de l’ADN mitochondrial de nos mères : dans les ovocytes, il y a des gènes qui se situent à l’extérieur du noyau et qui sont transmis

Lire la suite de l'article

Nouvelle promotion de l’avortement

220 000 avortements en France chaque année, ce n'est sans doute pas assez.

Jeudi 28 septembre, à 09h00 au Palais Bourbon, la Délégation de l'Assemblée nationale aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes, entendra lors d'une audition, ouverte à la presse :

  • Mmes Laurence Esterle et Emmanuelle Lhomme, coprésidentes de l'Association nationale des centres d'IVG et de contraception (ANCIC), et Mme Chantal Birman, membre du conseil d'administration de l'ANCIC et vice-présidente de l'Association nationale des sages-femmes orthogénistes (ANSFO) ;
  • Mme Caroline Rehbi, coprésidente du Mouvement français pour le Planning familial, Mme Sarah Durocher, membre du bureau national du Planning familial.

C'est la Journée mondiale pour le droit à l'avortement. Un collectif d'associations pro-avortement remettront une pétition au Parlement européen à l'issue d'une manifestation à Bruxelles pour exiger des gouvernements la mort des enfants à naître dans les pays où c'est encore interdit ou très restreint : Malte, Irlande, Chypre, Pologne.

Lire la suite de l'article

Marie-France Lorho : “Je place au premier plan la sauvegarde et la promotion de notre civilisation”

Extrait de l'entretien donné dans Présent par le député Marie-France Lorho, qui succède à Jacques Bompard :

Unknown-7"Jacques Bompard avait axé particulièrement ses interventions à l’Assemblée sur les sujets sociétaux, la défense de la famille et la défense de la vie. Allez-vous prendre le relais sur ces thèmes-là ?

Je ferai une priorité de la défense de la vie, de la défense de notre identité, de la lutte contre l’islamisation et contre la substitution de notre population. Je place au premier plan la sauvegarde et la promotion de notre civilisation. Nous ne serons pas si nombreux à nous battre sur ces terrains-là. […]

Est-ce que vous envisagez de rejoindre une formation ou une autre ? Le Front national, les LR ? Ou de vous allier à eux pour certains amendements ou certains votes ?

Si leurs idées et leurs initiatives vont dans la même direction que nous et suivent la même ligne que ce que nous défendons, je le ferai bien sûr avec plaisir. L’union des droites est en plein cœur de l’actualité. Plus nous serons nombreux et plus nous pourrons nous opposer à la vague macroniste. Il faut que l’on s’entende. Je suis ouverte à toutes les propositions qui vont dans le même sens que nous."

Lire la suite de l'article

La promotion du député Gilles Le Gendre à la Caisse des dépôts est illégale

Extrait d'un article passionnant de Mediapart sur l'irrégularité de la nomination du président du conseil de surveillance de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC), qui est un festival de n'importe quoi, d'amateurisme juridique, et de mépris pour l'opinion publique… Pour mémoire, la CDC gère la bagatelle de 146 milliards d'euros :

Unknown-5"[…] la désignation, le 19 juillet dernier, du député (LREM) Gilles Le Gendre au poste de président de la commission de surveillance de la CDC serait, selon nos informations recueillies auprès de services parlementaires, frappée d’illégalité ; et, du même coup, tous les actes et décisions pris depuis par cette même commission seraient frappés de nullité.

C’est de manière fortuite que cette illégalité a été découverte, à la suite des très nombreuses enquêtes de Mediapart sur les indemnités illégales perçues par les parlementaires siégeant dans de nombreux établissements publics, dont la CDC. À l’occasion de ces enquêtes, nous avions en effet fréquemment rappelé que l’article LO 145 du code électoral édictait une règle très stricte au terme de laquelle « un député désigné en cette qualité dans une institution ou un organisme extérieur ne peut percevoir à ce titre aucune rémunération, gratification ou indemnité » – règle qui durcit une ordonnance organique de 1958 ayant le même objet qui, comme nous l’avions révélé, a été allègrement violée à la CDC comme dans de nombreux autres établissements publics.

Sous la pression de nos enquêtes, les services du Parlement ont toutefois eu des sueurs froides en se replongeant dans la législation en

Lire la suite de l'article

Général Georges Loustaunau-Lacau : nouvelle promotion de l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr

La 203e Promotion (2016-2019) de l'École Spéciale Militaire de Saint-Cyr porte le nom du général Georges Loustaunau-Lacau, né à Pau le 17 avril 1894 et mort à Paris, le 11 février 1955.

Biographie éloquente :

Unknown-20"Lors de la mobilisation en août 1914, sous-lieutenant, il est affecté comme officier de liaison au 332e régiment d'infanterie. Promu lieutenant en juillet 1915 puis capitaine en juin 1916, il reçoit la croix de chevalier de la Légion d'honneur en juillet 1917 en tant que « commandant d'une compagnie de mitrailleuses, d'une bravoure remarquable ». Blessé légèrement d'un éclat d'obus en février 1918, il est nommé en juin au centre d'instruction des officiers américains. Il est décoré de la croix de guerre avec palmes (3 palmes, 1 étoile).

Après la guerre, il rejoint l'École de guerre, où il est le condisciple de Charles de Gaulle. Il sort en tant que major de promotion. Il est promu chef de bataillon en décembre 1931. Il appartient ensuite aux états-majors de Weygand et de Lyautey avant de devenir officier détaché à celui du maréchal Pétain entre 1934 et 1938, succédant à de Gaulle au poste d’écrivain d’État-Major.

Il est l'initiateur à la fin de 1936 d'un service de renseignement anticommuniste dans l'armée, les réseaux Corvignolles. Son nom apparaît surtout lors de l’affaire de la Cagoule lorsque Corvignolles fut considéré semble-t-il faussement comme étant la « Cagoule militaire ». Cette image restera à jamais liée à son nom. En l'absence d'archives, toutes vraisemblablement détruites lors de la découverte du réseau Corvignolles

Lire la suite de l'article

Sida et promotion de la débauche : la région Ile de France jette l’argent par les fenêtres

La région Ile-de-France, dirigée par Valérie Pécresse, va financer 10 000 auto-tests pour éviter la propagation du VIH et des bus pour permettre le dépistage gratuit hors les murs. La présidente de la région a expliqué :

"L'IDF est la région la plus touchée par le sida", concentrant "42% des personnes ayant découvert leur séropositivité", et "près d'un tiers des personnes vivant avec le VIH en France habitent la région".

Pour améliorer la prévention et le dépistage, la région prévoit de financer 10000 auto-tests, qui seront distribués via les associations et les professionnels de santé.

"L'auto-test coûte en moyenne 28 euros, nous avons réussi à les avoir à 8 euros".

La région va également fournir une aide à l'acquisition de deux bus pour des associations qui pratiquent les tests rapides d'orientation (trod) à destination des populations qui échappent au dépistage traditionnel (migrants, quartiers populaires, etc.). Les populations les plus touchées à Paris sont les immigrés et les personnes homosexuelles. L'association extrémiste Aides est concernée.

La région est aussi en train de "recenser l'offre de distributeurs de préservatifs dans les lycées d'Ile-de-France", qu'elle intégrera dans son iPass contraception.

Autrement dit, l'incitation à la débauche ne baissera pas. Et donc l'épidémie non plus.

Lire la suite de l'article

Promotion LGBT : le ministre des sports ne perd pas de temps

La double championne olympique à l'épée Laura Flessel, devenue ministre des Sports, a réservé sa première visite officielle vendredi à une association de lutte contre l'homophobie, au terme de laquelle elle a prôné "l'inclusion par le sport". 

Celle qui a présidé le comité de lutte contre les discriminations dans le sport est également marraine des Gay Games qui auront lieu en 2018 à Paris.

Lire la suite de l'article

La machine à promotion d’Emmanuel Macron recourt à Mélenchon

Lu sur Polémia :

"La stratégie de l’attention vise à promouvoir la candidature d’Emmanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle. Elle consiste à mettre en scène en permanence le candidat surgi de nulle part et son mouvement prétendu, En Marche !, par le truchement des médias et des instituts de sondage. La stratégie de l’attention a correspondu au matraquage publicitaire du produit Macron. Les médias ont rendu Macron omniprésent pour diffuser dans l’opinion la conviction qu’il serait présent au second tour de l’élection présidentielle, ce qui ne va pourtant pas de soi.

Les médias ont scénarisé ses moindres faits et gestes comme ses meetings préfabriqués. Ainsi, par exemple en février, BFMTV a diffusé au total autant de minutes de meetings du fondateur d’En Marche… que de l’ensemble de ses quatre principaux concurrents réunis ! Comme d’habitude, d’ailleurs, puisque depuis sa déclaration de candidature à l’élection présidentielle, tous les meetings d’Emmanuel Macron sont diffusés en intégralité sur la première chaîne d’information en continu. Ce qui est bien loin d’être le cas pour les autres candidats.

Tout comme ils ont scénarisé les ralliements successifs dont Emmanuel Macron bénéficiait, afin de suggérer l’idée d’une dynamique politique à son profit.

Les sondages ont fermé la boucle promotionnelle

Les instituts de sondages ont ensuite donné la réplique aux campagnes médiatiques en faisant apparaître les bons scores du candidat : les commanditaires étant les mêmes, la machine promotionnelle fonctionnait donc en boucle ! Elle a donc permis d’enfermer les électeurs dans une bulle médiatique, destinée à leur faire

Lire la suite de l'article