Archives par étiquette : projet

« Mouvance France » présentera d’ici un an un Projet pour la France

Sans titreSous la houlette de Roland Hureaux, ancien collaborateur de Philippe Séguin, premier adjoint puis maire (2003) de Cahors ; ancien élève de l’Ecole normale supérieure et de l’Ecole nationale d’administration, agrégé d’histoire. Auteur de plusieurs livres sur les questions nationales et internationales dont le dernier : D’une crise à l’autre (Euro, mondialisation, France, Allemagne), Perspectives libres 2017 et de nombreux articles :

Hors des partis politiques, un groupe de personnalités qualifiées et d’experts, issus de tous horizons, a décidé de se rassembler au sein de l’association Mouvance France, à l’appel de Roland Hureaux, ancien collaborateur de Philippe Séguin et élu du Lot en vue de bâtir un Projet pour la France.

Mouvance France veut être un pôle de compétences à même de proposer, dans un délai d’un an, les premiers axes d’un Projet pour la France orienté autour des enjeux essentiels : l’indépendance, la transmission de l’héritage national , notamment à l’école, la puissance économique et militaire, aujourd’hui mise en péril par un démantèlement industriel accéléré, la justice et la sécurité et, avant tout, la paix civile, menacée par le communautarisme et les déséquilibres démographiques. Comme l’a constaté Roland Hureaux, président provisoire cette association qui tiendra sa première assemblée générale le 26 janvier 2018, « il n’y a aucun exemple dans l’histoire qu’ un face à face entre communautés hétérogènes ne se soit pas terminé par une guerre civile. C’est d’abord cela qu’il faut éviter ».

MLe Projet pour la France qui émanera des travaux de l’association et du réseau d’experts qu’elle

Lire la suite de l'article

Mouvance France : pour élaborer un projet applicable en cas d’alternance

Communiqué :

Roland Hureaux"Hors des partis politiques, un groupe de personnalités qualifiées et d’experts, issus de tous horizons, a décidé de se rassembler au sein de l’association Mouvance France, à l’appel de Roland Hureaux, ancien collaborateur de Philippe Séguin et élu du Lot, en vue de bâtir un Projet pour la France.

Mouvance France veut être un pôle de compétences à même de proposer, dans un délai d’un an, les premiers axes d’un Projet pour la France orienté autour des enjeux essentiels : l’indépendance, la transmission de l’héritage national, notamment à l’école, la puissance économique et militaire, aujourd’hui mise en péril par un démantèlement industriel accéléré, la justice et la sécurité et, avant tout, la paix civile, menacée par le communautarisme et les déséquilibres démographiques. Comme l’a constaté Roland Hureaux, président provisoire de cette association qui tiendra sa première assemblée générale le 26 janvier 2018, « il n’y a aucun exemple dans l’histoire qu’un face à face entre communautés hétérogènes ne se soit pas terminé par une guerre civile. C’est d’abord cela qu’il faut éviter ».

Le Projet pour la France qui émanera des travaux de l’association et du réseau d’experts qu’elle a déjà commencé à constituer, devra porter la marque de la compétence, du courage et, d’abord, du réalisme, c’est-à-dire qu’il sera applicable immédiatement en cas d’alternance politique.

C’est pourquoi figurent principalement dans Mouvance France des personnalités expertes dans leur domaine : professeurs, militaires, économistes, géopoliticiens, démographes. Leurs noms, dont certains sont très connus, seront rendus publics au fur et

Lire la suite de l'article

Le Sénat des Etats Unis a adopté un projet de réforme fiscale qui « donne des droits aux ‘enfants in-utéro’ »

Lu sur Gènéthique :

"Samedi 2 décembre, le Sénat des Etats Unis a adopté « à 51 voix contre 49 » un projet de réforme fiscale qui « donne des droits aux ‘enfants in-utéro’ ».

Dans la section 1202 de la réforme fiscale sont évoqués les « Plans 529 », un programme existant depuis 1996 « qui permet aux familles américaines d'épargner pour offrir des études à leurs enfants, tout en bénéficiant d'avantages fiscaux ». Ont été ajoutés aux membres de la famille, les « enfants in utero », avec une définition de l’embryon compris comme « un membre de l'espèce des homo-sapiens, quel que soit son stade de développement, porté dans le ventre [d'une femme] ». Cet ajout, qui implique que la personnalité juridique « s’acquiert à la conception », pourrait remettre l’avortement en question.

Pour entrer en vigueur, cette nouvelle loi doit être « harmonisée avec le texte déjà adopté par la Chambre des Représentants », possiblement avant Noël selon les vœux des Républicains."

Lire la suite de l'article

L’humain, au cœur du projet de l’Institut de l’Oratoire à Lyon

Thumbnail-3Bénie en 1892 par Mgr Couillé, la Chapelle de l'institut de l'Oratoire a accueilli sous ses voûtes nombre d'élèves et futur(e)s maîtres de l'Enseignement catholique. Depuis maintenant 10 ans, ce lieu de prière est devenu aussi un lieu de culture musicale grâce à l'animation de l'association « Face à Face musical ». Chaque année, une dizaine de concerts y sont proposés un dimanche par mois. Avec le temps, ce lieu riche de tradition chrétienne, s'est usé. Les murs, les voûtes et les peintures ont besoin d'un rafraîchissement afin de poursuivre dans un cadre accueillant leur projet éducatif.

Depuis 20 ans, l'Institut développe une formation des enseignants qui accueillent en apprentissage un public en grande difficulté scolaire et en situation de handicap. C'est un lieu de formation où un étudiant trouve les conditions du développement de son identité professionnelle et de son enrichissement personnel. Ce centre de formation répond, non seulement au service public d'enseignement, mais également au projet de l'église d'assurer à tous une éducation au service de la dignité humaine.

Lien vers CredoFunding : www.credofunding.fr/chapelledeloratoire

Lire la suite de l'article

L’Ecole de Vie Don Bosco pour réfléchir à un projet

Le Salon Beige a interrogé la direction de l'Ecole de vie Don Bosco.

1. Qu'est-ce que l'Ecole de Vie Don Bosco, à qui s'adresse-t-elle et quels diplômes délivre-t-elle ?

Don_bosco__005425500_1158_02042014-1L'École de Vie don Bosco s'adresse à des jeunes de 18 à 22 ans désireux de prendre un an pour réfléchir à un projet de vie qui soit en accord avec leur personnalité et leur foi en devenant acteurs de la société, serviteurs de leurs frères et responsables de leur vie. Cette formation humaine et spirituelle, située dans l'Oise, accompagne les étudiants dans le moment crucial de leur orientation professionnelle et de leurs choix de vie. Cette année se veut une année de maturation personnelle. A ce titre, elle ne délivre pas de diplôme.

Les enseignements variés donnés par des professionnels reconnus (en bioéthique, économie, théâtre, droit, théologie, philosophie, médecine, génétique etc.), les temps de prière, la découverte de soi et des autres, la vie commune, les services, les sports etc. sont les clefs de cette année pour que chacun gagne en responsabilité et s'élance ensuite vers une vie engagée, joyeuse, enracinée dans l'Église !

2. Cette école est-elle reconnue par l'Etat, le diocèse, le Saint-Siège ? Et à combien s'élèvent les frais de scolarité ?

L'École de Vie don Bosco est en relation avec les Salésiens et a lien particulier avec Paris depuis plusieurs années. L'École est par ailleurs approuvée et encouragée par plusieurs Évêques. Les frais de scolarité sont de 5 700 euros et couvrent la pension complète, les

Lire la suite de l'article

Projet de documentaire sur Hélie de Saint Marc, témoin du siècle

Hélie de Saint Marc, témoin du siècle– une histoire française  est un projet de documentaire destiné à être diffusé à la télé et en DVD. Autour d'archives inédites couvrant la période de 1914 à 2014, il a l'ambition de faire découvrir une période de l'histoire de France au plus grand nombre à travers le témoignage du Commandant de Saint Marc, résistent, déporté, héros des guerres d'Indochine et d'Algérie et auteur de plusieurs ouvrages dont Les Sentinelles du Soir, Les Champs de Braises, L'aventure et l'Espérance.

Le projet a l'ambition d'apporter un éclairage nouveau sur une histoire encore mal connue.

Vous pouvez contribuer au financement de ce reportage. Le financement servira principalement à financer les moyens techniques (banc de montage, caméras, post-production) et de diffusion (pressage des DVD, réservation des espaces de visionnage) qui permettront au film d'exister.

Lire la suite de l'article

Projet d’attentat de l’ultradroite : c’était du bidon

Il n'a pas fallu attendre longtemps pour que le ministre de l'Intérieur l'avoue :

Lire la suite de l'article

Le projet de loi relatif à la sécurité intérieure oublie de désigner l’ennemi

Voici l'allocution du député Marie-France Lorho, qui a succédé à Jacques Bompard, hier à l'Assemblée Nationale, sur le projet de loi relatif à la sécurité intérieure :

"La France est confrontée à un danger violent : l’islamisme. Un ennemi autrefois extérieur et circonscrit par des frontières s’est insinué au cœur de nos métropoles et de nos villages. Cet ennemi s’enracine au cœur de notre patrie : choyé comme clientèle électorale, instrumentalisé par les propagateurs de la haine de soi, laissé libre d’ouvrir mosquées et madrasas dans le pays de Saint Louis. Actuellement, les groupes terroristes qui sévissent en Irak, en Syrie, au Mali ou ailleurs, utilisent bien entendu cette faille nationale pour atteindre notre corps social et nos symboles. Leurs actions insupportables ont pu se propager à cause des erreurs géopolitiques des quinquennats précédents. Nous n’aurions pas dû détruire la Libye, nous n’aurions pas dû alimenter les factions islamistes de la rébellion syrienne, nous n’aurions pas dû enfermer nos échanges orientaux dans le piège tendu par les pays du Golfe.

Je reconnais à votre gouvernement quelques inflexions en la matière. Il n’est que temps et nous devrions collectivement admettre que seul un retour au bon sens et au pragmatisme pourra servir notre sécurité nationale. Les Chrétiens d’Orient comme d’autres minorités nous en alertent depuis longtemps. Toutefois, cette situation géopolitique ne peut résumer la cause de la multiplication des attentats sur notre sol.

La première cause de cette recrudescence d’attentats, c’est l’affrontement au cœur de notre société de modèles de civilisation

Lire la suite de l'article

Italie : report de l’examen du projet de loi sur le droit du sol

Lu dans Présent :

"Nouveau rebondissement dans le débat très animé et très tendu en Italie autour de la possible introduction du « droit du sol » dans le code de la nationalité. Mardi 12 septembre, le Sénat a en effet supprimé du calendrier du mois de septembre la fameuse proposition baptisée jus soli, donnant droit à la nationalité italienne aux enfants d’étrangers nés en Italie.

Cette reculade, saluée comme une importante victoire par les opposants au texte, au premier desquels on trouve les activistes de la droite sociale du mouvement Casapound, est largement liée à un contexte particulièrement peu favorable à cette mesure. En effet, les incidents et les drames liés à la submersion migratoire se multiplient dans toute la péninsule et l’exaspération d’une part importante de la population ne cesse de croître. « Le timing n’est pas bon… » reconnaît ainsi un promoteur du texte dont l’adoption entraînerait la possible naturalisation immédiate de 600 000 mineurs étrangers. […]"

Lire la suite de l'article

Le CDI de projet sera applicable aux mères porteuses

Belle synthèse libérale-libertaire des projets de Macron par la CFTC :

8f11e-famillle“Entre le désir et l’avoir, il y a ce qu’on appelle « le marché » : le « droit à » ouvre et régule ce marché. Droit au logement, droit de se nourrir, droit de se soigner, droit de mourir dans la dignité….

Beaucoup d’articles de ce blog traitent de la question de l’Homme parfois réduit à n’être qu’instrument de travail. Etre instrumentalisé, ce n’est jamais agréable. Parfois, nous y consentons, parfois, nous ne nous en rendons compte qu’après coup, et nous en sommes souvent furieux.

Nous ne supportons pas qu’un être humain soit réduit, parce que cette personne, ce peut être nous. C’est pour cela que la souffrance nous touche, de même que la joie ou l’émotion nous bouleversent lorsque nous regardons des films. L’autre me rejoint dans mon humanité, une résonnance s’établit toujours entre deux êtres humains. C’est aussi pour cela que les familles « syriennes » de la gare Saint Lazare nous insupportent : elles sont instrumentalisées par des souteneurs et des réseaux, captives. Leur insertion et leur bonheur sont rendus impossibles : cela nous indispose. Qu’elles se laissent faire nous révolte.

Notre émotion vient d’un désir de justice qui se réveille en chacun de nous, de justice sociale, au sens des droits fondamentaux, existentiels. Mal-logement, absence d’hygiène, violence, misère physique, orale ou intellectuelle, cela nous interpelle très profondément, parce que l’une des vertus de l’Homme est de désirer la justice.

Du coup, ceux qui,

Lire la suite de l'article

Droit du sol : en plein doute, la gauche reporte le projet de loi

Unknown-11Le chef du gouvernement italien Paolo Gentiloni (Parti démocrate) a annoncé le renvoi à l'automne du vote au sénat sur le droit du sol visant à accorder la nationalité italienne aux enfants nés sur le territoire de parents étrangers.

"Considérant les échéances urgentes qu'on ne peut reporter à l'agenda du sénat et des difficultés survenues dans certaines franges de la majorité, je considère que les conditions ne sont pas réunies pour approuver le projet de loi avant la pause estivale".

Déjà adopté par les députés, le projet de loi était débattu depuis un mois au sénat où il a suscité des débats houleux entre la gauche, qui le défend, et la droite qui y est farouchement opposée.

Membre de la majorité, le parti centriste du ministre des Affaires étrangères Angelino Alfano a fait part de ses doutes quant à l'opportunité de voter le texte alors que l'Italie fait face à un afflux d'immigrés.

La Ligue du Nord qualifie ce projet "d'erreur culturelle".

Lire la suite de l'article