Archives par étiquette : profanées

Marseille : une quinzaine de tombes catholiques profanées

Lu ici :

"Dix chapelles endommagées, une urne vidée, cinq livres funéraires et dix amphores cassées… C'est le bilan d'un acte de vandalisme perpétré le 7 février dernier au cimetière catholique de Saint-Louis dans le 15e arrondissement de Marseille. L'affaire n'a été révélée qu'hier. Sur place, aucune inscription n'a été découverte. L'acte n'a pas été revendiqué.

Jean-Claude Gaudin le maire de Marseille a condamné fermement "la profanation honteuse" de ces tombes. Il a rajouté :"Je souhaite que ces effroyables actes soient sévèrement punis et je suivrai attentivement le déroulement de l'enquête judiciaire. Le culte des morts est sacré et quelles que soient les croyances de chacun, tous les lieux de recueillement doivent être respectés."

Lire la suite de l'article

Pendant que les médias nous gavent d’islamophobie en France : 104 églises profanées en 4 mois.

Du boulevard Voltaire : 

"Le site lagauchematuer.fr a relevé que, du 1erjanvier au 15 février, 45 églises ont été visitées par des infidèles indélicats. Une par jour. Cela va du tabernacle vandalisé à l’église incendiée, en passant par des tags démoniaques défigurant chœur et autel. Le site propose « un panorama de cette christianophobie ordinaire ».

Mais il y a pire statistique encore. Sur un autre site spécialisé dans l’observation des actes de christianophobie, dirigé par Daniel Hamiche (www.christianophobie.fr), sont répertoriés l’ensemble des actes commis contre des églises, des lieux de culte, de dévotion, des écoles et des sites Internet chrétiens en France. La synthèse mensuelle de ces actes est tout simplement ahurissante ! Et totalement ignorée du gouvernement et de ses complices les médias. Pendant les quatre premiers mois de l’année, ce sont 170 actes qui ont été relevés par cet observatoire, dont 104 concernent des églises ! Une interruption de messe aux cris de Allahu Akbar, le caillassage de l’église de Lacanau, une sacristie incendiée, des tags anarchistes sur une église de Tours. Car ces actes christianophobes ne sont pas toujours le fait des adorateurs d’Allah mais souvent, aussi, celui de jeunes satanistes ou de cette secte des antifas, les milices armées de notre Premier ministre, qu’il ne veut surtout pas dissoudre pour entretenir un certain désordre sur notre sol. Et c’est peut-être bien là son seul bilan positif" (suite).

Lire la suite de l'article

Eglises profanées, chrétiens chassés : les islamistes sévissent désormais au Mali

Tout cela se passe à la barbe des unités françaises déployées au Sahel contre le terrorisme :

"La conférence épiscopale du Mali s'est déclarée dimanche "inquiète" après plusieurs attaques commises récemment contre des églises et des chapelles dans le centre de ce pays du Sahel à 90% musulman où les catholiques sont très minoritaires.

"Ces dernières semaines, ces derniers mois, nos églises, nos chapelles, ont été victimes de plusieurs attaques par de présumés jihadistes. (…) Nous sommes inquiets", a déclaré à l'AFP le secrétaire de conférence épiscopale du Mali, Edmond Dembélé.

"La semaine dernière, dans le village de Dobara (centre, 800 km au nord de Bamako), des hommes armés ont forcé la porte de l'église et y ont retiré crucifix, images et statue de la Vierge Marie, nappes d'autel et ont brûlé le tout devant ladite église", a précisé Edmond Dembélé.

"D'autres attaques d'églises et de chapelles dans le centre du Mali se sont déroulés devant des fidèles" les semaines précédentes, a-t-il ajouté.

"En septembre toujours, dans la localité de Bodwal (centre), des Chrétiens ont été chassés de leur lieu de culte par des hommes armés avec ce message: +Nous allons vous tuer si nous vous voyons prier encore dans l'église", a-t-il poursuivi".

Lire la suite de l'article

Fouchécourt (88) : tombes chrétiennes profanées au cimetière

Lu dans la presse locale, silence dans les medias aux ordres : 

"Depuis ce week-end, la cinquantaine d’habitants de la commune de Fouchécourt vit dans l’incompréhension et la colère. Dans la nuit de vendredi à samedi, des individus ont pénétré dans le cimetière du village et ont profané sept tombes. Ces faits on ne peut plus sinistres ont été constatés par Jeannette Munier, l’épouse du maire, dès le samedi matin, alors qu’elle s’était rendue aux abords du site de recueillement pour entretenir un parterre de fleurs.

C’est là qu’elle a découvert avec effroi l’ampleur des dégâts. Des pierres tombales de plus de 200 kilos avaient visiblement été déplacées au pied de biche avec plus ou moins de succès. La porte d’une chapelle a carrément été décrochée et des dalles ont été soulevées pour tenter d’accéder aux cercueils. D’ailleurs, l’un de ceux-ci a carrément été ouvert… En l’occurrence, celui du frère de Jacques Munier, le maire du village. « Comment peut-on en arriver à des choses pareilles ? On se demande ce qu’ils cherchaient », déclare l’édile de ce village très tranquille, situé à proximité de Monthureux-sur-Saône. « Cet acte est même plus que bestial car même les bêtes ne font pas ça », ajoute Jeannette Munier, toujours dans l’incompréhension après ces faits.

Bruno, le fils, est révolté et il le fait savoir dans un langage très explicite : « Alors qu’ils sont tranquilles et qu’ils se reposent désormais, il faut qu’on vienne les emmerder… » (suite).

Lire la suite de l'article

Fresnes-sur-Apance (52) : tombes profanées et cercueils ouverts

Dans la presse locale

"Dans le village haut-marnais de Fresne-sur-Apance, situé à une dizaine de kilomètres de Fouchécourt, des faits similaires ont été constatés : près d’une dizaine de tombes ont été profanées au cours de la même nuit et un cercueil a été ouvert".

Lire la suite de l'article

42 tombes profanées, mais ouf, pas de “connotation religieuse”

Dans le village de Saint-Cyr, en Saône-et-Loire, 42 tombes ont été profanées le week-end dernier. Le procureur de la République de Chalon-sur-Saône prend soin de préciser :

“Il n’y a aucune connotation religieuse. Il s’agit plutôt de vandalisme”.

Lire la suite de l'article

Plusieurs églises profanées ce week-end en Bretagne

Dans la nuit de samedi à dimanche, des inscriptions injurieuses ont été peintes en blanc sur les portes de la chapelle Notre-Dame [des Vertus] qui jouxte la mairie de Loudéac. Même inscription sur les portes de l’église de Laurenan, La Chèze et La Motte.

Une enquête est ouverte par la gendarmerie de Loudéac pour tenter de retrouver le ou les auteurs de ces dégradations. 

Le ministère de l'Intérieur a dénombré, en 2014, 807 atteintes aux lieux de culte et aux sépultures dont 673 à l'encontre de sites chrétiens.

Lire la suite de l'article

Une quinzaine de tombes profanées à La Chapelle-du-Bard (Isère)

Le maire a porté plainte : les 2 cimetières ont été vandalisés.

Dans l'un, plusieurs tombes ont été endommagées avec des plaques funéraires brisées ou renversées, ou même inversées. Dans l'autre, toutes les croix ont été brisées.

Lire la suite de l'article

Rouvroy : des tombes d’anciens combattants profanées

De la presse locale

"Suite aux actes de vandalisme perpétrés au cimetière de Rouvroy, plusieurs associations patriotiques et des familles victimes de ces actes inqualifiables se sont réunis ce samedi après-midi.Le ou les auteurs de ce saccage qui avait ému de nombreuses personnes, avaient cassé des plaques funéraires, des vases ou encore des croix.

“44 tombes ont été impactées et une vingtaine de tombes profanées” déplore le 1er adjoint au maire Alain Ponchel.

11 plaintes ont été déposées au commissariat d’Abbeville dont les enquêteurs continuent activement leurs recherches pour retrouver le ou les auteurs de ces actes abjects en collaboration avec la police municipale.

Grâce à une cagnotte en ligne lancée par François Pellegrin (président du collectif des anciens volontaires Opex) qui a récolté 960 euros, sept plaques d’ACPG-CATM ont pu être commandées afin de remplacer celles cassées par les délinquants (…).

Parmi les personnes présentes ce samedi après-midi au cimetière de Rouvroy, des responsables d’associations patriotiques, des anciens combattants, des familles mais aussi une délégation de quatre personnes venues de Bar-le-Duc (Meuse).

Chacun a déposé une fleur blanche sur chacune des tombes frappées par ces actes de vandalisme".

Lire la suite de l'article

Plus de 40 tombes profanées et croix gammées dans le cimetière de Montjavoult dans l’Oise

France 3 région informe, mais c'est bien le seul média : 

"La gendarmerie, alertée par un employé communal, a immédiatement diligenté une enquête afin d’identifier les auteurs.

Le préfet de l’Oise, Emmanuel Berthier, "condamne avec la plus grande fermeté les dégradations de 43 tombes", constatées le 3 septembre 2015, au cimetière de la commune de Montjavoult. "Ces actes inadmissibles portent atteintes aux valeurs les plus fondamentales de respect et de dignité."

Conformément aux instructions du ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, et comme chaque fois qu’un cimetière ou lieu de culte, de quelque confession que ce soit fait l’objet d’une attaque ou d’une dégradation, toutes les mesures seront prises pour que les auteurs de cet acte odieux soient interpellés et traduits en justice".

Peut-on ajouter à l'article : "Conformément aux instructions et comme chaque fois qu’un cimetière catholique fait l’objet d’une attaque ou d’une dégradation, on pourra décréter qu'il s'agit de l'action d'un déséquilibré".

Lire la suite de l'article

Deux églises profanées, les Saintes Espèces volées

GexLu ici :  

"À Gex, les paroissiens de l’église Saint-Pierre ont trouvé porte close lundi matin. Juste une affiche, apposée sur la porte, renseigne sur les raisons de cette fermeture inhabituelle du lieu de culte : “Suite à la profanation de l’église, celle-ci restera fermée”.

Dimanche, des voleurs se sont introduits dans l’édifice, emportant avec eux le calice et le ciboire contenant des hosties de communion. Mais aucune effraction n’a pourtant été relevée par les gendarmes. Et la porte de l’église s’ouvre avec un digicode…

Il faut dire qu’en matière de sécurisation du lieu, le bâtiment s’apparente à une forteresse… « On a le digicode et l’interphone, ce qui est assez rare pour une église », reconnaît une fidèle paroissienne, désolée d’apprendre le vol des objets d’eucharistie. « Et puis il faut vraiment en vouloir pour forcer le tabernacle qui contient les hosties consacrées, car c’est du solide. Ironie du sort, du matériel de vidéoprotection avait été acheté, mais on tardait à l’installer car on se disait que l’église était bien assez sécurisée comme ça », confie encore la paroissienne".

La messe de réparation aura lieu demain, jeudi 20 août, à 19h00.

Lire la suite de l'article

Deux églises profanées, les Saintes Espèces volées

GexLu ici :  

"À Gex, les paroissiens de l’église Saint-Pierre ont trouvé porte close lundi matin. Juste une affiche, apposée sur la porte, renseigne sur les raisons de cette fermeture inhabituelle du lieu de culte : “Suite à la profanation de l’église, celle-ci restera fermée”.

Dimanche, des voleurs se sont introduits dans l’édifice, emportant avec eux le calice et le ciboire contenant des hosties de communion. Mais aucune effraction n’a pourtant été relevée par les gendarmes. Et la porte de l’église s’ouvre avec un digicode…

Il faut dire qu’en matière de sécurisation du lieu, le bâtiment s’apparente à une forteresse… « On a le digicode et l’interphone, ce qui est assez rare pour une église », reconnaît une fidèle paroissienne, désolée d’apprendre le vol des objets d’eucharistie. « Et puis il faut vraiment en vouloir pour forcer le tabernacle qui contient les hosties consacrées, car c’est du solide. Ironie du sort, du matériel de vidéoprotection avait été acheté, mais on tardait à l’installer car on se disait que l’église était bien assez sécurisée comme ça », confie encore la paroissienne".

La messe de réparation aura lieu demain, jeudi 20 août, à 19h00.

Lire la suite de l'article