Archives par étiquette : procréation

Lire Humanae Vitae : 5e jour, Deux aspects indissociables : union et procréation

HumanaeVitae_texte_commenteDeux aspects indissociables : union et procréation

« Cette doctrine, plusieurs fois exposée par le Magistère, est fondée sur le lien indissoluble, que Dieu a voulu et que l’homme ne peut rompre de son initiative, entre les deux significations de l’acte conjugal : union et procréation. En effet, par sa structure intime, l’acte conjugal, en même temps qu’il unit profondément les époux, les rend aptes à la génération de nouvelles vies, selon des lois inscrites dans l’être même de l’homme et de la femme. C’est en sauvegardant ces deux aspects essentiels, union et procréation que l’acte conjugal conserve intégralement le sens de mutuel et véritable amour et son ordination à la très haute vocation de l’homme à la paternité. Nous pensons que les hommes de notre temps sont particulièrement en mesure de comprendre le caractère profondément raisonnable et humain de ce principe fondamental. »Humanae Vitae, §12.

* * *

Ce numéro 12 peut à bon droit être considéré comme le centre de l’encyclique. Il exprime un principe anthropologique essentiel qui n’avait pas été dit ainsi par les papes précédents. Dieu a voulu qu’il y ait dans l’acte conjugal deux significations liées entre elles de façon indissoluble : l’union et la procréation. Avant d’être une norme (cf. n° 14), il s’agit ici d’une « vérité à recevoir », aussi simple que profonde.

Karol Wojtyła avait déjà réfléchi philosophiquement sur la vérité interne de l’acte conjugal dans son livre Amour et responsabilité. Une fois devenu pape, il a proposé ses catéchèses sur la

Lire la suite de l'article

Ouverture d’un showroom clandestin de la procréation

Opération de communication d'Alliance Vita pour dénoncer la PMA :

Blobid7_1523975833961"Pour dénoncer la menace cachée derrière la notion de « PMA pour toutes », l’association expose pendant 3 jours un « marché de la procréation » dans une boutique située passage Choiseul, rue commerçante du 2ème arrondissement de Paris.

Comme l’ont expliqué successivement Tugdual Derville, délégué général, Caroline Roux, coordinatrice de ses services d’écoute et directrice de VITA international, Blanche Streb, directrice de la formation et de la recherche, cette initiative vise à prévenir le basculement de notre société dans ce marché qui fait de l’être humain « un produit, une marchandise qu’on fabrique sur commande, qu’on sélectionne et qu’on trie, qu’on achète et qu’on jette ».

La prétendue « PMA pour toutes » dont la France débat cette année vise à abandonner le critère d’infertilité médicale pour accéder aux techniques de procréation artificielles. Alliance VITA démontre qu’il s’agit-là d’un basculement vers un nouveau paradigme procréatif – le droit à l’enfant fabriqué par PMA – qui aurait des conséquences abyssales pour la dignité humaine en général et les êtres humains les plus fragiles en particulier.

Par cette boutique où sont présentés en rayonnage des femmes porteuses, des géniteurs anonymes, des stock de gamètes, et des bébés sur mesure, VITA dénonce :

  • ce qui se fait déjà ailleurs,
  • ce qui se propose déjà en France, en toute impunité,
  • et ce qui pourrait se faire demain, en toute légalité…

Lorsque la loi ne la régule pas, les nouvelles techniques ne cessent d’ouvrir de nouveaux

Lire la suite de l'article

La violation des droits des enfants issus d’Assistance Médicale à la Procréation

Capture d’écran 2018-03-30 à 07.40.13L'ECLJ (European Centre for Law and Justice) a publié un rapport sur "La violation des droits des enfants issus d'AMP" (Priscille Kulczyk et Nicolas Bauer, sous la direction de Grégor Puppinck). Il est disponible en ligne. En voici un résumé.

Quarante ans après la naissance du premier bébé-éprouvette (1978), les progrès de la science et de la médecine combinés aux évolutions juridiques permettent toujours plus d’évolutions en matière d’assistance médicale à la procréation (AMP). Mais sont-elles conformes aux droits et intérêts des enfants naissant à l’aide de ces techniques ? La réponse est clairement négative comme le montrent la médecine, la psychologie, le droit naturel, le droit positif mais aussi le simple bon sens.

L’AMP est contraire au bien de l’enfant qui en est issu.

Ses conséquences négatives pour celui-ci en sont la preuve. Si aucune AMP n’est sans risque pour la santé physique et psychique de l’enfant (prématurité, faible poids à la naissance, syndrome du survivant, secrets de famille etc), l’emploi de gamètes de tiers donneurs (AMP hétérologue) pose des problèmes supplémentaires de nature psychologique dérivant du fait que l’enfant est intentionnellement empêché d’être élevé par ses parents biologiques. Ces difficultés sont exacerbées lorsqu’un principe d’anonymat s’applique à un tel don, l’enfant étant alors empêché de connaître ses parents biologiques, c’est-à-dire ses origines. Si la potentialité d’effets psychologiques dévastateurs est évidente, une telle situation induit aussi des dangers sanitaires liés à l’absence d’accès à l’histoire médicale familiale, de même qu’une augmentation du risque d’inceste involontaire. En outre, lorsqu’une femme

Lire la suite de l'article

La procréation humaine ne peut être régie par des marchés ultra-libéraux ou étatisés

Communiqué d'Alliance Vita :

Blobid2_1516358750169"Alors que les Etats généraux de la bioéthique viennent d’être lancés, Alliance VITA alerte aujourd’hui sur le risque de basculement vers un marché ultralibéral ou étatisé de la procréation.

« Ce marché qui menace l’humanité se nourrit de l’industrialisation des modes de procréation ; il considère les femmes et les hommes comme de la main d’œuvre, des producteurs de matière première (ovocytes, sperme, utérus) pour fabriquer des enfants sur commande, voire sur mesure », s’alarme Tugdual Derville, Délégué général d’Alliance VITA.

Experte sur les questions bioéthiques, Alliance VITA sera mobilisée pendant toute la durée des Etats généraux sur l’ensemble des sujets (modifications génétiques et interventions sur l’embryon humain, intelligence artificielle, fin de vie, don d’organe, eugénisme et handicap) faisant l’objet de débats. Elle sera auditionnée officiellement par le CCNE.

Alliance VITA annonce aujourd’hui le lancement de trois initiatives destinées à impliquer les citoyens dans le processus du débat public autour de ces questions :

  • Une pétition nationale adressée au Président de la République pour faire barrage à l’explosion du marché ultralibéral de la procréation ainsi qu’à l’émergence d’une industrie étatisée de la procréation humaine et des produits du corps humain.
  • Un espace Etats généraux de la bioéthique sur le site d’Alliance VITA pour suivre, analyser et commenter les différentes étapes de ce processus participatif et proposer au débat des sujets clés trop souvent occultés : notamment les causes et traitements médicaux de l’infertilité et l’accueil et le soutien des personnes handicapées.
  • Un appel à témoins à destination des personnes qui

Lire la suite de l'article

Les mères porteuses et la procréation artificielle seront elles légales en France en 2018 ?

Table ronde du 12 janvier, à 20h au centre pastoral de la Renaissance à Segré (avec la participation Virginie Tellenne (Frigide Barjot de l’Avenir pour tous), Père d’Andigné, Gaétan de la Rousserie (La Manif pour tous 49), Guillaume de Thieulloy (Le Salon Beige).

Thumbnail-2

Lire la suite de l'article

Marlène Schiappa annonce une mesure qui profitera au business de la procréation et coûtera aux travailleurs

Communiqué de La Manif Pour Tous :

“Sur RMC ce matin, la secrétaire d’Etat Marlène Schiappa a déclaré que l’extension de la PMA aux femmes célibataires et aux couples de femmes, c’est-à-dire sans père, serait légalisée en 2018 avec la révision de la loi de bioéthique. Son argument de justice sociale, particulièrement mal venu de la part d’une secrétaire d’Etat, omet complètement l’enfant et le père, pourtant au centre de la question. Quant à l’engagement prétendument pris par Emmanuel Macron à ce sujet, La Manif Pour Tous appelle la Secrétaire d’Etat à relire précisément les propos du Président à ce sujet : il avait, au contraire, prudemment posé des conditions et s’était bien gardé d’un engagement ferme.

Par sa déclaration matinale, Marlène Schiappa instrumentalise l’enfant et la famille en espérant calmer la fronde sociale. En réalité, la PMA sans père coûterait très cher aux travailleurs et aux contribuables, tout en rapportant à tous les profiteurs du business de la procréation. Contrairement à ce que croit manifestement Marlène Schiappa, la PMA sans père est une mesure de logique ultra-libérale : elle serait du plus grand profit du lobby médical et pharmaceutique !

Contrairement à ce que Marlène Schiappa semble imaginer, les Français sont largement opposés à la PMA sans père : pour 77% d’entre eux, « l’Etat doit garantir aux enfants conçus par PMA d’avoir un père et une mère » ! Alors que l’un des premiers engagements d’Emmanuel Macron a été d’agir pour rassembler les Français, la méthode de

Lire la suite de l'article

Le cardinal Erdö encourage la diffusion de l’enseignement des méthodes naturelles pour la procréation responsable

Unknown-15Le rapporteur général du Synode sur la famille, le cardinal Peter Erdö, a lu une longue relation introductive à l’ensemble des pères synodaux. Il a abordé trois points essentiels : les défis, la vocation et la mission de la famille.

Les migrations, les injustices sociales, les bas salaires, la mobilité professionnelle, la dénatalité, la violence contre les femmes, souvent contraintes à avorter, les stérilisations forcées, la gestation pour autrui pour satisfaire les désirs d’enfant à tout prix : voici quelques-uns des défis que les familles doivent affronter selon l’archevêque de Budapest. L’individualisme croissant est également pointé du doigt, ainsi que la société de consommation qui sépare la sexualité et la procréation.

Le cardinal Erdö souligne que l’indissolubilité du mariage est un don, car le mariage et la famille expriment de manière spéciale que « l’être humain est créé à l’image et à la ressemblance de Dieu », et que la différence entre l’homme et la femme est « pour la communion et la génération ».

Le rapporteur du synode rappelle l’importance de la bonne formation des époux et des prêtres qui accompagnent les familles « avec une maturation affective et psychologique ».

Les familles sont appelées à collaborer avec les institutions publiques, surtout dans les pays où le « concept officiel de famille ne coïncide pas avec celui des chrétiens ou avec son sens naturel ». 

Concernant la mission « délicate et exigeante » de l’Eglise pour intégrer ecclésialement les familles blessées, l’approche doit être miséricordieuse et accueillante et présenter clairement la vérité sur le mariage. 

« La miséricorde

Lire la suite de l'article

Le gouvernement laisse se développer un marché mondialisé de la procréation

Suite au vote de l'Assemblée, Alliance VITA dénonce le manque de volonté politique de la majorité et du gouvernement pour rendre effective l’interdiction de la GPA. Pour Caroline Roux, Secrétaire générale et coordinatrice des services d’écoute d’Alliance VITA :

A«Toutes les mesures de dissuasion de la pratique de la GPA sont  en train d’être éliminées. La circulaire Taubira de janvier 2013, comme le refus de faire appel sur la décision de la CEDH de juin 2014, constituent  une caution implicite de la gestation pour autrui.  Des sociétés étrangères font de la publicité et même organisent des réunions commerciales sur notre territoire national, sans que les pouvoirs publics aient pris des mesures pour interdire. En renonçant à résister à la GPA, le gouvernement laisse se développer un marché mondialisé de la procréation sans limite. C’est extrêmement préoccupant de voir naître ce « marché de la procréation »  qui instrumentalise la femme et les enfants, totalement en contradiction avec les droits de l’homme et la législation française. Il est urgent que le gouvernement engage des démarches internationales pour l’abolition de la gestation pour autrui. Nous demandons que la GPA soit reconnue, de façon universelle, comme une maltraitance originelle faite à l’enfant et une atteinte au principe de non instrumentalisation du corps des femmes ». 

Alliance Vita rappelle que la GPA organise l’éclatement de la maternité en deux voire trois femmes : la génitrice, la gestatrice et l’éducatrice. Alliance VITA soutient, avec d’autres ONG internationales, l’appel pour la prohibition universelle de la gestation pour

Lire la suite de l'article

La dénaturation du mariage ouvre la voie à une industrie de la procréation

Communiqué de Paul-Marie Coûteaux :

"Le SIEL se joint aux nombreuses associations et personnalités qui, aux côtés de la « Manif pour Tous », appellent les Français à se mobiliser pour l'abrogation de la loi Taubira, adoptée l'an dernier dans des conditions contestables et malgré une mobilisation populaire sans précédent. Semblable mobilisation est plus impérative que jamais tandis que nos plus hautes instances judiciaires reconnaissent l'adoption en France d'enfants étrangers issus d’une « procréation médicalement assistée », et que la « gestation pour autrui » pourrait connaître par le même biais la même reconnaissance.

Apparaît ainsi au grand jour l'enjeu réel du mariage homosexuel, dont le SIEL avait très tôt annoncé qu'il ne posait pas tant la question de la relation homosexuelle qu'il n'ouvrait, avec l'abandon de la loi naturelle, la perspective de la vente et l'achat d’enfants. Comme en tous lieux où fut institué le mariage homosexuel, la généralisation de la PMA et de la GPA ouvre la voie à une véritable industrie de la procréation artificielle et de la commercialisation de l’enfant : il n’est pas une victoire de la liberté une victoire de la marchandise, qui conquiert ainsi le dernier territoire qui lui restait interdit, l’enfant, l’être humain et finalement l’être lui même.

C’est bien à un « changement de civilisation » que nous assistons, comme l’avait dit Madame le Ministre de la Justice : mais ce changement est de plus grande ampleur que les nigauds l'ont cru, car la commercialisation de l’être, faisant écho aux

Lire la suite de l'article