Archives par étiquette : presse

E. Ménard : “Faisons le pari du talent des journalistes : supprimons les aides publiques à la presse”

Lire la suite de l'article

Manifestation contre une prière musulmane dans la rue : la presse dénonce… les élus

Entre Le Parisien et Le Lab c'est un festival :

Capture d’écran 2017-11-10 à 17.35.45

Capture d’écran 2017-11-10 à 17.36.38 Capture d’écran 2017-11-10 à 17.41.50A Clichy aujourd'hui, des élus ont manifesté et chanté la Marseillaise devant la prière de rue organisée par des musulmans. 3 conseillers régionaux d'Ile de France du FN se sont associés à cette manifestation menée notamment par Valérie Pécresse (LR) et Rémy Muzeau Maire de Clichy La Garenne.

Lire la suite de l'article

La chute du parti démocrate entrainera-t-elle celle de la presse gauchiste ?

Capture d’écran 2017-10-30 à 20.31.21Charles Gave évoque deux affaires qui ont « explosé » aux USA et dont les conséquences ultimes pourraient être gigantesques et entrainer dans la tourmente non seulement les Clinton mais aussi une bonne partie de l’administration du Président Obama, lui compris. A ce jour, il n'y a eu aucune mention de ces nouveaux développements dans la presse française. Notre presse est en dessous de tout lorsqu'il s'agit d'évoquer l'actualité politique américaine, à l'image de cet article de France Info sur le doigt d'honneur d'un cycliste doublé par la voiture de Trump… Le Monde les évoque très brièvement. Voici ce qu'écrit Charles Gave :

"Chacun se souvient que quelques semaines avant l’élection US, un « dossier » complètement  ignominieux était sorti sur les relations qu’aurait eu le Donald avec des prostituées à Moscou, ce qui aurait pu rendre le Président Américain extrêmement vulnérable à des chantages menés par le gouvernement Russe. Ce dossier aurait été remis par nul autre que l’ex ambassadeur de Grande-Bretagne à Moscou au sénateur Mc Cain, Républicain, candidat à la Présidence huit ans plus tôt contre le jeune Obama, grand supporter depuis toujours des interventions militaires US un peu partout et ennemi juré de Donald Trump. Mc Cain l’aurait remis alors à James Comey patron du FBI à l’époque et ne s’en serait plus préoccupé (?). James Comey l’aurait montré au Président Obama et à monsieur Trump et presque immédiatement ce gros tas d’ordures aurait « fuité » dans la presse sans que quiconque comprenne comment, ce qui était bien sur très regrettable mais la

Lire la suite de l'article

100,2 millions d’euros d’aides directes à la presse

En 2016, les aides indirectes à la presse se sont élevées à 1,305 milliard d’euros, soit 93% du total des aides, et 17% du chiffre d'affaires du secteur.

En 2016, l'État a versé 100,2 millions d'euros d'aides directes à la presse, dont 89,5 millions € réservés à la presse papier. 8,6% des titres de presse captent 99% des aides directes.

Source : Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne.

Le Salon Beige, lui, ne vit que de vos dons.

Lire la suite de l'article

Un député britannique pro-vie et pro-famille, lynché par la presse

Jrm-800x500Le député conservateur britannique Jacob Rees Mogg fait l’objet d’un lynchage de la part de nombreux médias car il a osé se déclarer fidèle à l'enseignement de l'Eglise sur le mariage et la famille. Invité sur le plateau de la chaîne ITV, le député Jacob Rees Mogg a notamment été questionné sur l’avortement et la dénaturation du mariage :

« Je suis opposé à l’avortement «.

Et sur l'insistance du journaliste, il a précisé que, même en cas de viol ou d’inceste, l’avortement n’est pas la bonne réponse. Il a encore déclaré que la vie était sacrée et commençait dès la conception de l’enfant.

Ensuite, concernant le « mariage » homosexuel, le parlementaire a répondu :

« Je soutiens l’enseignement de l’Eglise catholique« .

Jacob Rees Mogg n’est pas un inconnu de la vie politique britannique. Ce député est également eurosceptique et avait bataillé en faveur du Brexit aux côtés de Nigel Farage. Personnalité montante au sein du parti conservateur, Jacob Rees Mogg pourrait prétendre à un poste ministériel lors du prochain remaniement.

Commentaires (4)

Voilà un responsable politique courageux ! Nos "grenouilles françaises" (soi disant) de droite feraient bien d'en prendre de la graine ! Au lieu de coasser en choeur dans les marais fétides du politiquement correct !

Rédigé par : Irishman | 8 sep 2017 08:22:59
____________________________________

Soros doit être fou de rage . Tant mieux , certains états ne veulent plus se vendre à l idéologie dévastatrice mondialiste; cela nous pousse à aller de l'avant et à tomber les digues de notre soumission à la

Lire la suite de l'article

“Il n’y aura pas de victoire de nos idées sans l’existence d’une puissante presse alternative”

Martial Bild est interrogé par Caroline Parmentier dans Présent à propos de TV Libertés. Extraits :

Capture d’écran 2017-08-18 à 15.39.05"Au départ, peu de personnes pariaient sur la réussite du projet de Philippe Millau : construire et pérenniser une chaîne de télévision généraliste alternative. Plus de trois ans ont passé et les premiers beaux succès sont au rendez-vous. En mai dernier, nous avons franchi le cap des 2,5 millions de vues, rien que sur Youtube. Nous avons dépassé le cap des 100 000 téléspectateurs qui nous suivent quotidiennement sur Youtube, notre site (tvlibertes.com http://tvlibertes.com) et sur les réseaux sociaux. C’est un grand motif de fierté. Mais les chiffres ne disent pas tout… Il y a notre joie de donner la parole à des milliers d’intellectuels, d’experts, de simples citoyens sans kaléidoscope et sans fard. Il y a le plaisir d’instaurer de vrais débats et des nouveaux espaces de confrontation des idées. Et puis, il y a la satisfaction d’avoir su créer une école vivante du journalisme en formant toute une nouvelle génération de journalistes, de présentateurs, de réalisateurs, de cadreurs et de monteurs. Grâce aux efforts de son président, TV Libertés est la plus belle aventure qu’il m’a été permis de voir et de vivre ces dernières années. […]

Nous ne sommes qu’au début d’un processus de révolte contre des médias mainstream dont les deux mamelles sont la vente de soupe et la diffusion de propagande. Depuis les Illusions perdues de Balzac, les choses semblent ne pas avoir bougé. La presse de masse, ni libre, ni indépendante, ni

Lire la suite de l'article

La loi de moralisation porte atteinte à la liberté de la presse

Minute a interrogé Me Frédéric Pichon, spécialiste du droit de la presse. Extrait :

Unknown-8"Sous couvert de « redonner confiance dans la vie publique », les députés viennent de modifier la loi sur la presse. Qu’en pensez-vous ?

Ce qui vient de se passer est très grave parce que, dans l’esprit du législateur, la loi sur la presse avait été conçue comme une loi de dérogation à quelque chose de fondamental : la liberté d’expression. Autrement dit, si la loi sur la presse est caractérisée par un certain nombre de procédures extrêmement rigoureuses, c’est parce qu’on rappelle que la liberté d’expression est le principe, et la dérogation à cette liberté l’exception.

Concrètement, cela veut dire – voulait dire ? – qu’en matière d’infraction à la loi sur la presse, les peines sont moins sévères. Par exemple, on peut être condamné à une peine de prison mais de façon exceptionnelle. Et les peines sont aménagées : on n’est pas emprisonné dans les mêmes conditions qu’un délinquant de droit commun.

Dans la hiérarchie de la répression pénale donc, les délits de presse sont moins graves que les délits de droit commun. Or là, on fait précisément l’inverse ! Potentiellement, ce sont bien sûr les députés de la droite nationale qui sont visés parce que ce type d’infraction va très vite. On peut très facilement être condamné, ainsi qu’Eric Zemmour en a fait l’expérience – même si ses condamnations ne sont pas définitives puisque dans un cas il a fait appel, dans l’autre il

Lire la suite de l'article

Donald Trump rappelle à la presse les violences de la gauche alternative

Lire la suite de l'article