Archives par étiquette : presse

Un député britannique pro-vie et pro-famille, lynché par la presse

Jrm-800x500Le député conservateur britannique Jacob Rees Mogg fait l’objet d’un lynchage de la part de nombreux médias car il a osé se déclarer fidèle à l'enseignement de l'Eglise sur le mariage et la famille. Invité sur le plateau de la chaîne ITV, le député Jacob Rees Mogg a notamment été questionné sur l’avortement et la dénaturation du mariage :

« Je suis opposé à l’avortement «.

Et sur l'insistance du journaliste, il a précisé que, même en cas de viol ou d’inceste, l’avortement n’est pas la bonne réponse. Il a encore déclaré que la vie était sacrée et commençait dès la conception de l’enfant.

Ensuite, concernant le « mariage » homosexuel, le parlementaire a répondu :

« Je soutiens l’enseignement de l’Eglise catholique« .

Jacob Rees Mogg n’est pas un inconnu de la vie politique britannique. Ce député est également eurosceptique et avait bataillé en faveur du Brexit aux côtés de Nigel Farage. Personnalité montante au sein du parti conservateur, Jacob Rees Mogg pourrait prétendre à un poste ministériel lors du prochain remaniement.

Commentaires (4)

Voilà un responsable politique courageux ! Nos "grenouilles françaises" (soi disant) de droite feraient bien d'en prendre de la graine ! Au lieu de coasser en choeur dans les marais fétides du politiquement correct !

Rédigé par : Irishman | 8 sep 2017 08:22:59
____________________________________

Soros doit être fou de rage . Tant mieux , certains états ne veulent plus se vendre à l idéologie dévastatrice mondialiste; cela nous pousse à aller de l'avant et à tomber les digues de notre soumission à la

Lire la suite de l'article

“Il n’y aura pas de victoire de nos idées sans l’existence d’une puissante presse alternative”

Martial Bild est interrogé par Caroline Parmentier dans Présent à propos de TV Libertés. Extraits :

Capture d’écran 2017-08-18 à 15.39.05"Au départ, peu de personnes pariaient sur la réussite du projet de Philippe Millau : construire et pérenniser une chaîne de télévision généraliste alternative. Plus de trois ans ont passé et les premiers beaux succès sont au rendez-vous. En mai dernier, nous avons franchi le cap des 2,5 millions de vues, rien que sur Youtube. Nous avons dépassé le cap des 100 000 téléspectateurs qui nous suivent quotidiennement sur Youtube, notre site (tvlibertes.com http://tvlibertes.com) et sur les réseaux sociaux. C’est un grand motif de fierté. Mais les chiffres ne disent pas tout… Il y a notre joie de donner la parole à des milliers d’intellectuels, d’experts, de simples citoyens sans kaléidoscope et sans fard. Il y a le plaisir d’instaurer de vrais débats et des nouveaux espaces de confrontation des idées. Et puis, il y a la satisfaction d’avoir su créer une école vivante du journalisme en formant toute une nouvelle génération de journalistes, de présentateurs, de réalisateurs, de cadreurs et de monteurs. Grâce aux efforts de son président, TV Libertés est la plus belle aventure qu’il m’a été permis de voir et de vivre ces dernières années. […]

Nous ne sommes qu’au début d’un processus de révolte contre des médias mainstream dont les deux mamelles sont la vente de soupe et la diffusion de propagande. Depuis les Illusions perdues de Balzac, les choses semblent ne pas avoir bougé. La presse de masse, ni libre, ni indépendante, ni

Lire la suite de l'article

La loi de moralisation porte atteinte à la liberté de la presse

Minute a interrogé Me Frédéric Pichon, spécialiste du droit de la presse. Extrait :

Unknown-8"Sous couvert de « redonner confiance dans la vie publique », les députés viennent de modifier la loi sur la presse. Qu’en pensez-vous ?

Ce qui vient de se passer est très grave parce que, dans l’esprit du législateur, la loi sur la presse avait été conçue comme une loi de dérogation à quelque chose de fondamental : la liberté d’expression. Autrement dit, si la loi sur la presse est caractérisée par un certain nombre de procédures extrêmement rigoureuses, c’est parce qu’on rappelle que la liberté d’expression est le principe, et la dérogation à cette liberté l’exception.

Concrètement, cela veut dire – voulait dire ? – qu’en matière d’infraction à la loi sur la presse, les peines sont moins sévères. Par exemple, on peut être condamné à une peine de prison mais de façon exceptionnelle. Et les peines sont aménagées : on n’est pas emprisonné dans les mêmes conditions qu’un délinquant de droit commun.

Dans la hiérarchie de la répression pénale donc, les délits de presse sont moins graves que les délits de droit commun. Or là, on fait précisément l’inverse ! Potentiellement, ce sont bien sûr les députés de la droite nationale qui sont visés parce que ce type d’infraction va très vite. On peut très facilement être condamné, ainsi qu’Eric Zemmour en a fait l’expérience – même si ses condamnations ne sont pas définitives puisque dans un cas il a fait appel, dans l’autre il

Lire la suite de l'article

Donald Trump rappelle à la presse les violences de la gauche alternative

Lire la suite de l'article

Le porte-parole du gouvernement veut museler la presse et créer une injustice envers les enfants

Unknown-3Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, a estimé qu’une évolution de la législation était envisageable après l’avis rendu par le CCNE sur la PMA, ouvrant la voie à la fabrication d'enfants privés de père.

Il a aussi demandé à la presse de "ne pas chercher à affaiblir" le ministre du Travail Muriel Penicaud, ancienne responsable de Business France visé par une enquête, "car nous sommes dans un moment important pour la réforme du travail".

Le ministre va défendre le projet de loi d'habilitation à réformer le droit du travail par ordonnances. Selon Libération, elle a "validé" certaines dépenses relatives à l'organisation d'une soirée à Las Vegas où Emmanuel Macron, alors ministre de l'Economie, avait rencontré des dirigeants de start-up françaises, un "contournement des règles" de l'agence publique chargée de faire la promotion de la France auprès des investisseurs étrangers. Elle aurait ensuite tenté d'étouffer l'affaire, selon le quotidien. Selon Le Canard enchaîné, le coût de l'opération réalisée par Havas pour Business France, sans appel d'offres, aurait été de 381.759 euros, dont 100.000 euros pour frais d'hôtel. Dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte notamment pour favoritisme, les sièges de Business France et d'Havas ont été perquisitionnés le 20 juin.

Lire la suite de l'article

Recherche bénévole pour revue de presse sur le respect de la vie

Annonce :

"Depuis plusieurs dizaines d’année, je fais un travail de documentation pour plusieurs organisations pro-vie comme « Choisir la Vie », « les Femmes et les Enfants d’Abord », « Laissez-les Vivre », « La Trève de Dieu »… A maintenant 83 ans, je souhaite passer le relais.

Ce travail consiste à photocopier systématiquement tous les articles de presse ayant trait au sujet et les envoyer à ces organisations pro-vie. C’est facile mais fastidieux et pourrait convenir à un(e) retraité(e) habitué(e) au travail de bureau et habitant dans une grande ville.

Merci de contacter : François Toulet l’Assomption, les Granges 63760 Bourg-Lastic feo.toulet@gmail.com

Lire la suite de l'article

Une vingtaine de médias s’inquiètent de l’indépendance de la presse

Unknown-6C'est un peu tard, il fallait y penser avant de consacrer toutes les unes à Emmanuel Macron…

"Une vingtaine de sociétés de journalistes se sont alarmées mardi dans une tribune publiée sur plusieurs sites de "signaux extrêmement préoccupants" envoyés par le gouvernement en matière d'"indépendance des médias" et de "protection des sources". "Face à la liberté d'informer, le nouvel exécutif fait le choix de la tentative de pression, de la répression judiciaire et du procès d'intention", déplorent dans ce texte les SDJ de l'AFP, Alternatives économiques, BFMTV, les Echos, Europe 1, l'Express, France 2, Rédaction nationale de France 3, Libération, les JT de M6, Mediapart, le Monde, l'Obs, le Point, Premières Lignes Télévision, Radio France, RFI, RMC, RTL, Télérama, la Vie et les rédactions de Dream Way Production et LaTeleLibre."

Lire la suite de l'article

Liberté de la presse

Le 27 avril dernier, les sociétés de journalistes de plusieurs medias ont signé le texte suivant :

"A l’occasion de la campagne pour le second tour de l’élection présidentielle, le Front national a décidé de choisir les médias qui sont autorisés à suivre Marine Le Pen. Plusieurs titres de presse ont ainsi vu leur représentant tenu à l’écart de toute information et de toute possibilité de suivi sur le terrain de la candidate du Front national. Ainsi, après Mediapart et Quotidien (et avant lui Le Petit Journal), l’AFP, Radio France, RFI, France 24, Le Monde , Libération et Marianne, notamment ont été à un moment ou à un autre victimes de ces exclusives ."

Aujourd'hui, nous attendons la réaction de ces mêmes journalistes. En effet, l'Élysée a contacté individuellement certains journalistes pour accompagner le déplacement du nouveau chef de l'État vendredi au Mali, sans laisser le choix aux rédactions.

La Lepénisation du chef de l'état serait-elle "En Marche" ?

Lire la suite de l'article

En France, l’Etat peut recommander à la presse de ne pas communiquer sur un événement qui concerne un candidat

La liberté de la presse, c'est quand ça arrange le système. En attendant, les réseaux sociaux, eux, réagissent.

C_GYbCUXgAA7ved

Commentaires (7)

[quote]
si je comprends bien, Macron est un fraudeur à la solde du capitalisme financier, des grandes banques et du Nouvel Ordre Mondial

tandis que MLP est une patriote qui va redonner à la France sa souveraineté et la débarrasser des hordes islamistes [/quote]

Oui, c'est exactement ça ! Confirmé par le scandale en cours Macronleaks ! Tout ce que vous conceviez de pire sur Macron se révèle exact !

Ainsi, au cours du débat, il avait une oreillette minuscule pour recevoir les conseils de son staff !

https://pbs.twimg.com/media/C_A75IOXkAE8Pbf.jpg

Rédigé par : Nabulione | 6 mai 2017 10:00:08
____________________________________

Liberté de la Presse, Esprit Charlie, Démocrates en tout genre, Républicains éternels, où êtes-vous ?? en tout cas l'info concernant les manuels d'Histoire Equitable préconisés par l'Institut Montaigne est une pépite… En avant la remise à zéro des cerveaux !

Rédigé par : oxygène | 6 mai 2017 10:35:55
____________________________________

Il y a des choses intéressantes dans les documents CEVIPOL, Blue Planet et deux sociétés aux Bahamas (étrange rÉtrocomission de 5%) dans le fichier Macron.rar

http://www.cjoint.com/doc/17_05/GEgi15Xbn3x_macron-rar.png

Rédigé par : Raoul C, | 6 mai 2017 11:07:19
____________________________________

Entre nous :

Voici ce qui peut faire tomber Macron :

Le document "CONTRAT AVEC CIVIPOL 25-11-03" fait état d'un accord entre CIVIPOL (société de service et de conseil du ministère de l'Intérieur à destination de clients étrangers) et Blue planet limited, filiale de Thalès

Lire la suite de l'article