Archives par étiquette : pour

17 août : Messe de requiem pour Monsieur l’abbé Chanut

Messe de requiem pour Monsieur l'abbé Christian-Philippe Chanut, prêtre catholique et grand aumônier de France, (né à Dieu Trinité le 17 Aout 2013 aux environ de 15H00).

Le Vendredi 17 août 2018 à 18h00, en la chapelle de la vierge Marie en l’église de l’Assomption de Notre-Dame de La Ferté-Alais (91590)

Lire la suite de l'article

Macron n’a pas de temps pour appeler ou recevoir les parents d’Adrien assassiné, mais reçoit la mère d’un terroriste incarcéré au Maroc

Aussi simple que ça

"Elle espérait une audience, et a été comblée. Arrivée samedi matin devant les grilles du fort de Brégançon, où le couple présidentiel passe ses vacances, la mère de Thomas Gallay, Français condamné en appel à 4 ans de prison au Maroc pour appartenance présumée à une cellule terroriste, a été reçu par Emmanuel et Brigitte Macron pour plaider la cause de son fils, qui clame son innocence".

Lire la suite de l'article

Affaire Benalla-Macron : pour la justice le couple molesté est exempt de reproche

Un pavé de plus dans le jardin de l'Elysée :

"Selon les informations du Monde, le couple molesté place de la Contrescarpe à Paris le 1er mai dernier par Alexandre Benalla et Vincent Crase «est vierge d’antécédents judiciaires, n’a pas cherché à dissimuler son identité et n’a pas provoqué de violences "graves" ou "répétées" contre les CRS». Ces nouveaux éléments proviennent de deux fiches rédigées par la police après l'arrestation du couple et transmises à la justice, démentant les propos du préfet de police Michel Delpuech, lors de son audition le 25 juillet devant la commission d'enquête de l'Assemblée nationale. Il avait alors expliqué que les deux jeunes interpellés n'avaient «pas de papiers sur eux» et avaient «déclaré de fausses identités».

Lire la suite de l'article

Action de grâce pour le rejet de la « Convention d’Istanbul » par la Cour constitutionnelle bulgare

Le Saint-Synode de l’Église orthodoxe de Bulgarie a publié le message suivant, en date du 3 août 2018, après le rejet de la Cour constitutionnelle bulgare de la « Convention d’Istanbul ».

« Gloire à Dieu pour tous Ses bienfaits au peuple bulgare ! Grâce à la grande Providence divine ainsi qu’à la sagesse et à la conscience de la majorité des juges constitutionnels, a été prise la décision juste et conforme à la constitution de rejeter la soi-disant « Convention d’Istanbul ».

Le Saint-Synode de l’Église orthodoxe de Bulgarie a exprimé en son temps sa position ferme contre son adoption, comme contrevenant à la doctrine orthodoxe de la création de l’homme et de la femme comme images et ressemblances de Dieu et aussi comme êtres biologiques. Le Saint-Synode s’est également prononcé contre l’introduction de concepts incompatibles avec l’ordre public et le droit bulgares. Par sa décision, le Saint-Synode avait appelé à élever des prières à la Très sainte Mère de Dieu dans les églises et monastères des diocèses de l’Église orthodoxe bulgare contre l’adoption de cette convention par l’Assemblée nationale. Dieu seul est juge, mais une décision juste est atteinte par les efforts, l’inspiration, la conscience et la sagesse de nombreuses personnes, le clergé, les savants, les acteurs de la société, les journalistes, les juristes, les représentants de l’État, les politiciens, la majorité du pieux peuple bulgare.

Tous ensemble se sont unis, ayant à l’esprit les fondements moraux de la société, aspirant à préserver l’État et à défendre l’avenir de la Bulgarie

Lire la suite de l'article

Autre privilège pour Alexandre Benalla : un passeport diplomatique

Révélé par Valeurs Actuelles :

"La liste des privilèges et des passe-droits dont bénéficie Alexandre Benalla est si importante (une Renault Talisman équipée par le garage de l’Elysée, un logement de fonction au quai Branly, une accréditation secret défense…), que personne ne prend le temps de relever cette information aussi invraisemblable qu’incongrue. Selon nos sources, aucun membre du GSPR ne dispose de ce genre de passeport. Et pourtant, Alexandre Benalla, qui est en charge de la sécurité du président, et notamment des déplacements privés d’Emmanuel Macron, bénéficie de ce précieux sésame délivré par le ministère des Affaires étrangères.

Plus troublant encore, selon les informations que Valeurs actuelles a pu recueillir, le passeport diplomatique d’Alexandre Benalla lui a été attribué le 24 mai… 2018, après que l’adjoint au chef de service de l’Elysée a achevé les quinze jours de suspension que lui a signifié Patrick Strzoda, le directeur de cabinet du président de la République et après que ses prérogatives ont été limitées et circonscrites à des fonctions de logistiques auprès du président. Trois semaines donc après avoir été « sanctionné », Alexandre Benalla se voit donc délivré un passeport diplomatique.

Etant écartée l’hypothèse d’une demande individuelle, qui, dans la chefferie élyséenne, est intervenu auprès du quai d’Orsay pour qu’il l’obtienne ? François-Xavier Lauch, son N+1, qu’aucune des deux commissions parlementaires n’a pu à ce jour auditionner ? Patrick Strzoda ? Alexis Kohler, le secrétaire général de l’Elysée ? Emmanuel Macron lui-même ? Pour quelles raisons, quand rien ne justifie dans ses fonctions qu’il puisse y prétendre ?

Lire la suite de l'article

L’erreur humaine, la nouvelle excuse bidon du gouvernement pour ceux qui profitent du système à des fins personnelles

SchHonteuse impunité et énorme marque de mépris pour les Français :

"Édouard Philippe a reconnu une "erreur humaine" et annoncé un "réexamen" des procédures après une invitation en mai à une dédicace du livre de Marlène Schiappa envoyée par le service de presse du secrétariat d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes.

Dans une lettre adressée à Anticor, que l'association anticorruption a rendu publique ce jeudi 2 août, le Premier ministre assure que "depuis lors, les procédures présidant à l'utilisation du fichier des contacts presse du Secrétariat d'État ont été réexaminées". "Tout envoi par le service de presse est désormais doublement validé par la hiérarchie du cabinet", précise-t-il dans ce courrier daté de mercredi.

Dans un mail daté du 22 mai et dont l'AFP était destinataire, le service de presse du secrétariat d'État adressait une "invitation" au "lancement du livre de Marlène Schiappa 'Si souvent éloignée de vous'", organisé dans une librairie par sa maison d'édition, Stock.

"On a utilisé le fichier et les moyens de l'État. Cela pose un problème pénal, de 'détournement de finalité de fichier' (délit passible de cinq ans d'emprisonnement et 300.000 euros d'amende), mais aussi un problème déontologique", avait estimé Anticor. L'association avait alors saisi le Premier ministre et la Commission nationale de l'informatique et des libertés .

Lire la suite de l'article

Viktor Orban : le moment est venu pour la génération anti-communiste et chrétienne

Comme tous les ans, Viktor Orbán a prononcé, samedi, un discours à l’université d’été des Hongrois de Roumanie. Extrait du compte-rendu :

"Aux élections européennes, nous pourrons faire nos adieux à la démocratie libérale et à l'élite de 1968. Selon le Premier ministre, aux élections du Parlement européen de l'année prochaine nous pourrons dire adieu non seulement à la démocratie libérale mais aussi à l'élite de 1968. Il a déclaré qu'au lieu de la génération de 1968, le moment est venu pour la génération anti-communiste, chrétienne et engagée au niveau national qui a émergé dans les années 1990. En concluant son discours à Tusnádfürdő, M. Orbán a déclaré: « Il y a trente ans, nous pensions que l'Europe était notre avenir. Aujourd'hui, nous croyons que nous sommes l'avenir de l'Europe ».

Lire la suite de l'article

Argentine:les pro-avortements créent un jeu-vidéo pour tuer les enfants à naître

Dans le cadre du débat sur la dépénalisation de l’avortement en Argentine, un développeur de logiciels a créé une extension du jeu classique Doom dans le but de se moquer du mouvement pro-vie et banaliser l’avortement. Le jeu vidéo s’appelle “Doom Fetito” petit foetus” et a été créé par Florencia Rumpel. L’objectif est de tuer un «bébé géant» pour obtenir une récompense: le misoprostol, un médicament qui provoque l’avortement.

Rumpel a déclaré dans une interview récente que la figure du bébé en tant que «chef final» du jeu vidéo a été inspirée par l’enfant à naître de carton utilisé dans les marches pro-vie de l’Argentine. Avant que le joueur «confronte» le bébé, il doit d’abord tuer des prêtres catholiques, des policiers nazis et des femmes pro-vie. A la fin du jeu, le message est affiché: “Vous avez vaincu le fetito! Donnez ce misoprostol aux nécessiteux pour qu’ils aussi puissent le battre! ”

Silvina Spataro, directeur des campagnes plateforme Prolife CitizenGO a accusé ce jeu « honteux et répugnant », d’être un « fruit de la culture de la mort qui règne à travers les médias ». En outre jugé « nocif », « parce que cette façon la prise de conscience des enfants et des adolescents est anesthésié, la valeur de la vie est abaissée et le fétus  comme la figure de l’ennemi, précisément ceux qui cherchent à défendre et exalter la vie. » “Ils visent à éliminer l’enfant à naître, au lieu de le protéger, ils montrent le vrai

Lire la suite de l'article

80kmh : la taxe parfaite pour des Français qui sont des veaux

Profiter de la soumission totale des Français pour se remplir les poches avec une vraie fausse mesure : Macron a gagné son pari!

" Selon les premiers chiffres publiés un mois après la mise en place de la limitation à 80 km/h sur les routes nationales et secondaires, les flashs sont en forte hausse, notamment dans le Var et en Haute-Loire".

Lire la suite de l'article