Archives par étiquette : pour

29-30 septembre : pèlerinage pour la Bretagne

Capture d’écran 2018-06-13 à 16.58.23

Accroître les liens d’amitié : telle est l’idée à l’origine de ce pèlerinage :

"Oui, chers amis, il faut se donner les moyens de favoriser nos amitiés, de les enraciner plus largement sur le territoire où l’on vit, dans la vigueur de nos énergies et de nos convictions. Notre foi est trop vive pour que nous demeurions reclus. Un pèlerinage est avant tout un temps fort. La ferveur pèlerine réunit d’excellentes conditions pour optimiser la force des liens qui unissent une communauté d’hommes et de femmes ayant les mêmes appartenances. Pèleriner, c’est le temps ensemble qui nous est donné plus intensément (deux jours côte à côte comptent davantage que quelques heures de tête à tête).

C’est le renoncement évangélique à l’esprit mondain, se dépouiller de l’accessoire pour aller vers l’essentiel. Pèleriner, c’est l’accomplissement du sacrifice consenti et de l’effort commun. Cela conduit à la vertu de compassion, « souffrir avec l’autre » (cum patior), qui est aussi la « sympathie » (sym patheia), véritable charité fraternelle qui aboutit à la miséricorde.

Pèleriner, c’est s’approprier un territoire. Vivant en Bretagne, c’est en Bretagne que nous agissons. Nos racines puisent dans un sol sanctifié et multiséculaire, où l’omniprésence du patrimoine sacré est une invitation à le découvrir et à l’honorer. Enfin, pèleriner, c’est la marche vers un but noble, transcendantal, qui nous réunit par nos attachements autant qu’il nous élève par nos aspirations. C’est notre sanctification par la prière (la prière commune de l’assemblée des fidèles, l’ecclesia, qui est l’Église). C’est la

Lire la suite de l'article

Camp Notre-Dame de Grâce pour garçons de 8 à 12 ans durant deux semaines

Le camp Notre-Dame de Grâce, organisé et encadré par des prêtres et séminaristes de la Fraternité Saint-Pierre, accueille des jeunes garçons de 8 à 12 ans pour deux semaines sous tente. Au programme : tournois, olympiades, grand jeu, exploration, mais aussi messe quotidienne, catéchisme avec les abbés. Nous camperons cette année dans la région du Mans. Il reste des places disponibles ! Le camp recherche également encore quelques moniteurs (de plus de 17 ans) pour encadrer les enfants. Renseignements et inscriptions : camp.nd.grace[at]gmail.com ou www.nd-grace.com

Thumbnail-12

Lire la suite de l'article

Samedi 14 Juillet à L’Ile-Bouchard : Pèlerinage des enfants pour la France

18_bandeau-IB_14-juilletA la suite des enfants que la « Belle Dame » a encouragés à prier pour la France, que ce soit à Pontmain en 1871 où notre pays était sous la menace des Prussiens, ou à l’Ile-Bouchard, en 1947 où nous frôlions la guerre civile, aujourd’hui encore nous nous appuyons sur la prière des enfants.

Pour la troisième année de suite, nous continuons à répondre à cette invitation : le Sanctuaire de L’Ile-Bouchard propose aux enfants de faire un pèlerinage pour la France, le samedi 14 juillet 2018.

Les enfants pérégrineront par petits groupes, appelés chapitres, dans un grand parc clos. Par des circuits différents selon les âges, ils seront amenés à découvrir les différences et ressemblances entre les apparitions de Pontmain et celles de l’Ile-Bouchard, ainsi que l’importance de la prière.

Pendant ce temps, pour les parents, le Père Renaud Saliba, Chapelain de Pontmain, donnera une conférence : « Quand la France est en danger, les parents prient » qui nous éclairera, nous aussi, sur les rapprochements que l’on peut faire entre Pontmain et l’Ile Bouchard. Il sera ensuite disponible pour un temps de question-réponses ou échanges simples.

Le programme :

Le matin : 10h30 : chapelet pour la France ; 11h15 : Messe pour la France ; et 12h30, pique-nique tiré du sac.

L’après-midi, pour les enfants, à 14h30 : lancement du pèlerinage des enfants pour la France, jusqu’à 17h30. Les enfants seront par petits groupes, encadrés par des adultes.

Pour les adultes à 15h : conférence du Père Renaud Saliba, à l’Eglise St Gilles, suivie d’un temps de questions-réponses.

17h30 : Prière

Lire la suite de l'article

Le Supérieur général de la FSSPX a pour mission d’œuvrer à une reconnaissance de la part du pape

L’abbé Niklaus Pfluger, premier assistant général de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X, c’est-à-dire qu’il seconde directement Mgr Bernard Fellay, vient d’accorder un entretien au journal américain Catholic Family News. Ses propos interviennent à quelques semaines de l’élection du nouveau supérieur de l’œuvre fondée par Mgr Lefebvre et dont les instances vont se réunir courant juillet à Écône à l’occasion du 4e chapitre général de son histoire. Dans ses réponses qui ont été traduites et publiées sur le site de la Maison Générale de la FSSPX, l’abbé Pfluger, prêtre suisse germanophone, rappelle la nécessité de travailler à la reconnaissance de la communauté de prêtres par le Saint-Siège :

Unknown-15« Nos Statuts donnent un principe de solution : le Supérieur général en son Conseil a pour mission d’œuvrer à une reconnaissance de la part du pape. Ce n’est rien d’autre que la procédure normale pour tout nouvel Institut religieux : il ne commence réellement d’exister que lorsqu’il est érigé canoniquement au sein d’un diocèse. Encore une fois, c’est la manière de faire propre à tout Institut religieux dans l’Eglise. Et c’est en vertu de ce principe que Mgr Lefebvre est allé à Rome, pour s’entretenir avec les papes Paul VI, Jean-Paul II, ainsi qu’avec des membres de la Curie. Garder le contact avec Rome : c’était là une nécessité impérieuse pour notre Fondateur à partir de la première injuste condamnation dont il fit l’objet, en même temps que son œuvre, et ce dans le but précis de faire lever cette sanction

Lire la suite de l'article

6ème université d’été de La Manif Pour Tous les 22-23 septembre dans le sud de Paris

Sont déjà annoncés 

  • Pierre Manentprofesseur de philosophie politique et directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales.
  • Gregor Puppinck, directeur de l'ECLJ ;
  • Patrick Buisson.

20 euros le week-end tout compris pour les moins de 25 ans (avec même dîner et soirée du samedi soir, nuit sous le chapiteau).

L'inscription se fait par là.

Ue2018-Savethedate-PartFB

Lire la suite de l'article

Médine est une arme de soft power pour une partie des islamistes, c’est-à-dire un outil d’influence

De Julien Langella à propos du prochain concert de Médine au Bataclan :

Unknown-13"[…] Médine incarne une vérité que nous devons tous avoir en tête : en islam, il n’y a pas cette séparation stricte et infranchissable entre les meurtriers, qui suivent le Coran à la lettre, et les autres, obligés de verser un peu d’eau dans leur thé à la menthe pour conserver une foi impossible à mettre en pratique jusque dans ses moindres commandements. Les uns comme les autres obéissent au même texte écrit directement, croient-ils, de la main de Dieu. Ce qui en limite les interprétations possibles… C’est la raison pour laquelle la théologie musulmane est quasi-inexistante et que les juristes musulmans, en revanche, sont légion : ces derniers sont indispensables au croyant devant assumer quotidiennement une doctrine justifiant la mort des kouffars (« mécréants »). L’islam est une tribu aux liens tellement serrés que le musulman dit « modéré » préférera défendre l’honneur de son frère criminel plutôt que d’admettre l’origine coranique du terrorisme. L’équation se vérifie constamment.

Alors, de quoi Médine est-il le nom ? C’est très simple : Médine est un immigré musulman donneur de leçons, comme un très grand nombre de ses cousins, avec un sens aigu de la solidarité tribale, là aussi… comme ses cousins. Ni plus, ni moins. Et c’est la raison pour laquelle il est indécent de le voir se produire, lui qui chante « on a colonisé / je viens rendre la pareille », dans un lieu où des Français ont été assassinés par d’autres immigrés, pratiquant la vengeance communautaire

Lire la suite de l'article

Les trois médecins experts nommés par la justice pour examiner Vincent Lambert se désistent

Capture d’écran 2018-06-14 à 23.39.06Ils devaient réaliser un "tableau clinique" de Vincent Lambert, mais les avocats des parents avaient demandé leur révocation, estimant qu'ils n'étaient pas compétents dans ce domaine médical. Les trois médecins nommés par le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne se sont désistés, constatant la trop grande pression qui pesait sur eux. Il faut dire qu'ils avaient droit de vie ou de mort sur Vincent Lambert…

Ils écrivent :

"Le collège d'experts ne peut que prendre acte qu'il n'a pas la stature pour résister à ces tentatives de manipulation et aux critiques diverses".

Ils estiment n'avoir "aucun moyen de mettre de l'ordre dans cette procédure d'expertise", et "d'affirmer une autorité qui mettrait au pas ceux qui manient opprobre et dénigrement ou fausses vérités".

Le président du tribunal administratif a accepté leur demande de désistement.

Les avocats des parents se réjouissent.

"C'est exactement ce que réclament depuis des semaines les parents, frère et soeur de Vincent, qui attendent des nouveaux experts à nommer compétence et rigueur".

En attendant la nomination du prochain collège de médecins, une nouvelle audience sur "les modalités de l'expertise" se tiendra mercredi 20 juin au tribunal administratif.

Lire la suite de l'article

Le vice-ministre de la Justice de Pologne à la Marche pour la vie avec son fils porteur de la trisomie 21

Lire la suite de l'article

Pour rester ouvert au monde, il faudrait relancer la fécondité en Europe dès maintenant

De Jacques Bichot dans Les 4 Vérités :

"[…] L’Union européenne semble ne pas avoir de véritable stratégie démographique, ni pour la natalité, ni pour les mouvements migratoires. Une note récente de la Fondation Robert Schuman intitulée « Europe 2050 : suicide démographique », due à Jean-Michel Boussemart et Michel Godet, le confirme : « Quel silence étourdissant face au suicide démographique de l’Europe à l’horizon 2050 ! » Et les auteurs de la note publiée par cette fondation – qui ne saurait être soupçonnée d’animosité de principe à l’égard de la construction européenne – ajoutent en commentant des projections démographiques de l’ONU à l’horizon 2050 : « Si 1 % du surcroît de la population africaine s’installait en France d’ici à 35 ans (ce qui est aussi proche de nous que 1980), cela ferait 13 millions d’habitants en plus dans l’hexagone d’ici à 2050, soit 20 % de plus ! Quand on songe que l’Union européenne a été fragilisée et ébranlée en 2015 par un million de réfugiés dont les trois-quarts politiques, on se rend compte que l’Europe devrait se préparer à de telles perspectives. »

Les conseils donnés par les deux auteurs cités ci-dessus sont très pertinents. Premièrement, s’inspirer du Canada, qui a une « politique de quotas en fonction des besoins du marché du travail ». Et, parallèlement, « encourager la relance de la fécondité dans le vieux continent, car l’intégration se fait d’abord par le brassage des cultures dans les écoles. » La comparaison qu’ils utilisent

Lire la suite de l'article

Chantiers pour Jeunes de rénovation d’un Monument Historique

Capture d’écran 2018-06-09 à 11.26.12Pour la 4ème année consécutive l’association des Amis du Château de Braux-Sainte-Cohière, classé Monument Historique, lance un chantier travaux dans le cadre de l’ouverture au public. Dans une ambiance familiale et joyeuse, nous recherchons des jeunes gens à partir de 16 ans révolus à la date du chantier. Si vous êtes passionnés de belles demeures historiques et que vous souhaitez participer à cette belle aventure de remise en état d’un monument historique, vous êtes les bienvenus.

Aucune compétence n’est exigée, les travaux seront dirigés par une personne expérimentée. Au programme : joints et enduits à la chaux, décapage et peinture à l’ocre, organisation des jardins, électricité, découverte de savoir-faire… liste non exhaustive.

Mais aussi : bonne ambiance de camaraderie, apprentissages de techniques à l’ancienne, veillée au coin du feu, chants scouts, baignades, et franches rigolades.

Conditions :

  • Chantier bénévole
  • A 2 heures de Paris en Champagne-Ardennes,
  • Dates : minimum 1 semaine entre le 1er juillet et le 31 août
  • Adhésion à l’association obligatoire (assurances),
  • L’intendance sera assurée par l’association et encadrée par les propriétaires qui vous recevront.
  • Vous serez logés en dortoir (que de garçons),
  • Des activités culturelles et ludiques sont programmées
  • Transport possible en voiture depuis Versailles ou Paris toutes les fins de semaine ;
  • PAF : 50 euros par semaine

Merci d’adresser votre motivation par mail : chateaudebraux@gmail.com 

Lire la suite de l'article