Archives par étiquette : porc

À l’heure de « balance ton porc », cette exposition devrait être interdite

Isabelle Surply, conseillère régionale Front national, dénonce les critères flous d’attribution des subventions par la commission « Culture » du Conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes, qui, avec la Ville de Saint-Étienne, finance une galerie présentant des expositions outrancières. Elle demande des excuses de la part de la majorité LR qui doit rendre des comptes aux contribuables, et qu’on suspende immédiatement cette exposition qui,  » en faisant l’apologie de toutes les violences sexuelles, fait mal. À l’heure de #BalanceTonPorc, tout le monde devrait s’emparer du sujet. »

Lire la suite de l'article

Balance ton porc à La Mecque

Dans la foulée de #balancetonporc, et #MeToo, c'est un autre hashtag, #MosqueMeToo qui a permis à d'autres femmes de témoigner de harcèlements sexuels, voire d'agressions, subis lors du pèlerinage à La Mecque. Initié le 5 février par une journaliste américano-égyptienne Mona Eltahawy, le hashtag a depuis été utilisé des milliers de fois sur Twitter. 

Capture d’écran 2018-02-12 à 19.13.26"J'ai partagé mon expérience d'agression sexuelle pendant le hajj en 1982 alors que j'avais 15 ans, dans l'espoir que cela aiderait les femmes musulmanes à briser le silence et le tabou". 

"Je n'ai jamais autant été harcelée que dans la Ville sainte".

"Une de mes amies a subi des attouchements durant le hajj et quand elle a fait des histoires, ses camarades de hajj lui ont demandé de laisser tomber".

"Une des raisons pour lesquelles je ne dis jamais 'Oui' quand les gens ont demandé 'Voulez-vous aller à La Mecque une fois de plus ?'"

"C'était dégueulasse, ça m'a déroutée".

"J'ai aussi été harcelée à La Mecque et à Médine pendant le hajj quand j'avais une vingtaine d'années. Je l'ai dit à mes parents tout de suite, mais je n'ai pu donner les détails que l'année dernière".

"Les gens pensent que La Mecque est l'endroit le plus sacré pour les musulmans, donc personne n'y ferait rien de mal. [C'est] totalement faux".

"les femmes musulmanes subissent du harcèlement". "Mais quand cela arrive dans un contexte religieux, on leur demande de se taire pour une cause plus importante qu'elles".

Lire la suite de l'article

Ni “balance ton porc”, ni libertaire

De Gabrielle Cluzel sur Boulevard Voltaire :

Capture d’écran 2018-01-16 à 06.58.44"« La semaine où “Me Too” et la “liberté d’importuner” se sont écharpés », titrait, lundi matin, Madame Figaro pour résumer le pugilat de gynécée des jours passés. Et il faudrait donc que toute femme choisisse son camp ? Catherine Millet ou Caroline De Haas ? Caroline De Haas ou Catherine Millet ? Merci bien, mais ça ne fait pas rêver. Permettez que je tire ma révérence, ciao, salut, je retourne au pays des femmes ordinaires, celles de la vraie vie, avec de vrais soucis, celles qui ne se demandent pas, toute la sainte journée, avec des postures de vestale, si elles aiment être un peu, beaucoup, pas du tout importunées, et si frôler n’est pas frotter.

Mesdames, ôtez-moi un doute : vous ai-je jamais élues, cooptées, désignées, déléguées, missionnées, pressenties pour me représenter ? Alors, de quel droit prétendriez-vous parler en mon nom ? Comme le dit Élisabeth Lévy, il n’y a pas de « parti unique des femmes », et je revendique le droit d’avoir une pensée propre, dont l’alpha ne serait pas mon ovaire gauche et l’oméga mon ovaire droit.

Unknown-5Dans Le Deuxième Sexe, Simone de Beauvoir dénonçait l’essentialisation de la femme, et s’indignait que l’on réduise celle-ci à ses organes génitaux. Comme on peut voir, son combat a porté ses fruits : à quoi la philosophe féministe Olivia Gazalé, dans son livre Le Mythe de la virilité, réduit-elle la femme, décrite en tant que « pénétrée » (sic), opprimée par les « pénétrants » (re-sic) ? Et à quoi le hashtag

Lire la suite de l'article

Plus important que l’interdiction du porc à la cantine : l’islamisation à l’école

Lire la suite de l'article

La mairie de Beaucaire propose à nouveau du porc à la cantine et supprime les repas de substitution

DPy1tRNWsAApn9QCette simple décision de bon sens est bien évidemment présentée par les médias encadrants comme une discrimination. Julien Sanchez, le maire FN de Beaucaire, explique sa décision dans les colonnes de Valeurs actuelles :

Pourquoi avez-vous décidé, au premier janvier, de supprimer les repas de substitution dans vos cantines ?

Comme toute municipalité, nous sommes soumis aux règles de la commande publique et nous sommes donc tenus de mettre en concurrence les entreprises quand un type de dépense représente plus de 25.000 euros. Notre marché des denrées alimentaires arrivait à échéance et il fallait donc le relancer pour quatre ans, ce qui nous a amenés à nous poser un certain nombre de questions sur la consommation dans les cantines et sur le marché des fournisseurs. S’est forcément posée la question des repas de substitution. J’ai souhaité mettre fin à cette pratique parce que je précise qu’à Beaucaire, nous n’avions pas deux choix chaque jour, mais seulement les jours où du porc était servi. J’ai trouvé cela anormal pour une raison simple : c’est une intrusion du religieux dans l’enceinte des établissements scolaires.

On vous répondra que ces enfants ne mangent pas de porc, et qu’il faut bien qu’ils mangent pourtant…

Je vous le disais à l’instant, les impératifs religieux n’ont pas leur place dans un établissement scolaire. C’est une revendication purement communautariste : le porc n’est quand même pas connu pour être un aliment particulièrement allergène me semble-t-il. Les enfants qui, pour des raisons religieuses, n’en mangent pas peuvent

Lire la suite de l'article

Un prêtre insulté : « Espèce de mécréant ! Espèce de porc ! »

Un prêtre de Werl en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, témoigne :

« Samedi en début d’après-midi, je prends place pour payer à la caisse du Lidl de Werl. Je portais mes habituels vêtements de prêtre de tous les jours, j’étais donc reconnaissable en tant que prêtre. Le supermarché était pas mal rempli et, si j’ai bien vu, toutes les caisses étaient ouvertes. Il y avait encore trois clients devant moi et encore un autre derrière moi.

Juste devant moi se trouvait une dame, sans doute d’origine (?), vêtue d’un long manteau marron-beige et d’un foulard marron foncé. Elle était en train de poser ses emplettes sur le tapis de caisse. Soudain, celui qui était à l’évidence le mari de cette femme l’a rejointe. Lorsqu’il m’a vu, il a commencé à m’injurier dans sa langue maternelle. Il ne faisait aucun doute que c’étaient bien des injures. Je n’ai pas réagi, d’aucune manière. Mais l’homme en question a alors saisi mon chariot et s’est mis à le secouer et à le pousser en tous sens tout en continuant à m’injurier. Là-dessus, je me suis senti obligé de réagir et ai dit à ce monsieur sur le ton normal de la politesse qu’il pouvait tranquillement me parler en langue allemande, langue que je comprenais fort bien. Il a aussitôt changé de langue et m’a injurié en ces termes : « Espèce de mécréant ! », « Espèce de porc ! » Sans rien dire, j’ai aussitôt composé sur mon portable le numéro de la police qui s’est déclarée incompétente. Aucune

Lire la suite de l'article

Menu sans porc : la laïcité qui place la république au-dessus des familles est une grave offense à l’enseignement de l’Eglise

Le scandale des menus sans porc dans les établissements scolaires de la ville de Chalon-sur-Saône ne se réduit pas à la seule circonférence de cette bourgade de province, ni ne se limite aux habitudes alimentaires des musulmans et des juifs. Aujourd'hui, le porc à Chalon-sur-Saône, demain le poisson sur le territoire de la république.

Le scandale se situe dans l'inacceptable violence des défenseurs d'une pseudo-laïcité qui, ne voulant affronter de face la religion musulmane – et ses électeurs -, s'en prend directement à la Famille arguant du fait que celle-ci doit être soumise à la république pour reprendre les termes lus sur BFMTV et de la même veine que ceux-ci :

La Famille, fondée par Dieu depuis la Création, dominée, écrasée par un mode de fonctionnement de l'Etat, vieux de 200 ans et né dans le sang des martyrs de la Révolution? Vous y croyez, vous autres? Staline, Mao, réveillez-vous!

Que dit l'enseignement de l'Eglise sur les relations entre la Famille et l'Etat? Rien de bien incompréhensible (Rerum novarum – 1891 – Léon XIII) : 

"Aussi bien que la société civile, la famille, comme Nous l'avons dit plus haut, est une société proprement dite, avec son autorité propre qui est l'autorité paternelle. C'est pourquoi, toujours sans doute dans la sphère que lui détermine sa fin immédiate, elle jouit, pour le choix et

Lire la suite de l'article

Fin du menu sans porc : atteinte à la liberté de culte ?

Lu ici :

"La décision de Gilles Platret, maire Les Républicains de Chalon-sur-Saône, de mettre fin dès la prochaine rentrée au menu de substitution au porc dans les cantines de la ville sera examinée mardi par le tribunal administratif de Dijon. Un recours en référé-suspension a été introduit par la Ligue de défense judiciaire des musulmans, présidée par le controversé avocat Karim Achoui, connu pour avoir défendu plusieurs figures du grand banditisme."

L'un des avocats a fait valoir qu'il s'agit, selon lui, "d'une atteinte à la liberté de culte et de conscience".

Lire la suite de l'article

Pas de porc dans… les manuels scolaires

Certains se sont demandé si c'était du lard ou du cochon. La presse britannique vient de révéler que les Presses universitaires d'Oxford avaient demandé aux auteurs de manuels scolaires de ne plus représenter de porc, sous quelque forme que ce soit, afin de ne pas offenser juifs et musulmans. Le plus intéressant dans cette affaire, c'est la justification qui a été donnée par la suite :

"Une grande partie du matériel éducatif que nous publions au Royaume-Uni est vendu dans plus de 150 pays. Partant de là, ces livres doivent prendre en compte une gamme de sensibilités culturelles différentes."

Le porc viendrait donc allonger une liste connue de sujets et images bannis dans les manuels scolaires par le culturellement correct, au nom de la priorité donnée à l'exportation : politique, alcool, religion, sexe, drogue, -ismes (communisme par exemple).

Nous aurait-on menti au sujet de la mondialisation heureuse, celle qui doit nous permettre de nous enrichir mutuellement de nos différences, favorisant de ce fait la paix et le dialogue entre les cultures ?

Lire la suite de l'article

A la cantine, du porc et c’est comme ça

Lu ici :

"Au pays des rillettes, le porc est roi. A Sargé-lès-Le Mans, dans l'agglomération du Mans (Sarthe), le maire DVD a décidé de ne plus donner le choix aux élèves lorsqu'il y a du porc au menu des cantines scolaires de sa commune. Ce sera porc et c'est tout, n'en déplaisent aux enfants qui n'aiment pas le cochon ou dont la religion ou la culture interdit de manger de cet animal."[…]

27 enfants sur les 220 que compte l'école se disent concernés par cette mesure, et les représentants des parents d'élèves sont montés au créneau. Cependant, rien d'illégal dans tout cela, car la loi n'oblige pas les maires à proposer un plat de substitution. Après tout, les petits catholiques qui se voient proposer de la viande le vendredi n'en font pas tout un plat : ils mangent leurs 5-fruits-et-légumes-qui-sont-bons-pour-la-santé sans ameuter les populations. Problèmes de pays riches…

Lire la suite de l'article

La menace au porc de Najat Belkacem

Le ridicule ne tue pas, sinon le ministre de l'égalité serait déjà 6 pieds sous terre.

Najat Belkacem a affirmé que les communes dirigées par le FN obligeront les enfants à manger du porc. Voilà un argument politique de poids.

Lire la suite de l'article