Archives par étiquette : polonaise

La FAFCE soutient sans réserve l’initiative polonaise pour la vie

La Fédération des Associations Familiales Catholiques en Europe (FAFCE) exprime son soutien total à l'initiative citoyenne polonaise #StopAbortion qui consiste en une proposition de loi visant à supprimer l'avortement dit thérapeutique :

Nyb1cx3cbe"Alors qu'une telle initiative requiert un minimum de 100.000 signatures, ses organisateurs en ont récolté 830.000, en les déposant au Parlement Polonais, lequel est désormais tenu de discuter de cette proposition de loi dans les trois mois qui viennent.

95% des avortements en Pologne sont réalisés à cause d'anomalies du fœtus ou à cause de maladies décelées avant la naissance: ce qui signifie que, depuis l'entrée en application de la loi de 1993, actuellement en vigueur, environ 20.000 enfants ont disparu à cause de l'avortement dit thérapeutique.

Antoine Renard, Président de la FAFCE, souligne que « tous les media et les dirigeants devraient réfléchir à la véritable signification de l'avortement qui est toujours une tragédie, pour l'enfant, pour la mère et pour tous leurs proches. Notre histoire récente en témoigne, particulièrement en ce qui concerne l'eugénisme. En même temps –ajoute-t-il- les Institutions européennes doivent respecter le principe de subsidiarité dans ce domaine et aucune résolution ne peut empiéter sur une initiative populaire légitime : c'est une bon signe pour la démocratie que 830.000 citoyens puissent exprimer leur volonté et participer ainsi au processus démocratique ».

La FAFCE et ses membres agissent en coopération avec tous, organisations et peuples, en faveur d'une Europe où la vie soit vraiment accueillie et protégée."

Lire la suite de l'article

La Diète polonaise rend un avis négatif sur les conclusions LGBT du Conseil européen

Lu sur Nouvelles de France :

D"La Commission des Affaires européennes de la Diète polonaise (la chambre basse du parlement polonais) vient de rendre un avis négatif sur les conclusions du Conseil européen du 16 juin 2016 sur l’égalité de traitement à l’égard des personnes LGBTI. Des conclusions qui, une fois de plus, cherchent à créer des droits spéciaux en faveur des membres du lobby LGBT, au détriment des libertés de pensée, d’expression, de conscience et d’éducation. L’avis négatif de la commission de la Diète polonaise est une initiative des nationaux-démocrates membres du parti Kukiz’15 et du parti catholique, conservateur et pro-vie Prawica Rzeczpospolitejde l’ancien président de la Diète Marek Jurek, aujourd’hui député au Parlement européen élu sur les listes du PiS. Mais cet avis négatif a aussi reçu le soutien des députés du PiS, ce qui a permis son adoption à 15 voix contre 5, selon les informations qui nous ont été transmises par Marek Jurek lui-même. L’initiative du Conseil européen en faveur du lobby homosexualiste a donc toutes les chances d’être rejetée par le parlement polonais.

Voici le texte de l’avis négatif de la Commission des Affaires européennes de la Diète polonaise, adopté le 19 octobre :

« La Commission des Affaires européennes de la Diète de la République de Pologne évalue de manière très critique les Conclusions du Conseil européen « sur l’égalité de traitement à l’égard des personnes LGBTI » adoptées le 16 juin 2016.

Ce document, sur le fond et sur le plan des concepts utilisés,

Lire la suite de l'article

La presse polonaise accuse Laurence Rossignol de censure de la vérité sur l’avortement

Capture d’écran 2016-09-24 à 13.39.11Le quotidien polonais Nasz Dziennik rapporte les propos du ministre français des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes, Mme Laurence Rossignol, qui a déclaré sur France Info préparer des mesures contre les sites alternatifs sur l'avortement. Ces derniers seraient selon elles passibles d’un « délit d’entrave numérique ». Ces propositions devraient être présentées lors de la Journée internationale pour le droit à l’avortement.

La directrice du bureau polonais de l’organisation internationale « pro-vie » CitizenGO, Mme Magdalena Korzekwa-Kaliszuk, qualifie l’initiative de « tentative de censure de la vérité sur l’avortement "

Lire la suite de l'article

Laurence Rossignol reçoit une leçon de démocratie de la part de son homologue polonaise

Notre ministre de la santé, Laurence Rossignol, s'est cru autorisée d'essayer de convaincre son homologue polonaise que restreindre l'avortement n'était pas une bonne chose, en vantant la situation en France, qui n'a pourtant rien d'enviable (220 000 avortements par an, immigration de masse, politique familiale désastreuse). En retour, elle a reçu une discrète leçon de démocratie. Elzbieta Rafalska lui aurait effectivement répondu que

« ce dossier ne relevait pas de sa compétence et que le gouvernement polonais était sensible aux initiatives citoyennes démocratiques qu’il était obligé de laisser s’exprimer au Parlement"

Le projet de loi actuel visant à interdire l’avortement dans le cas d'un examen prénatal indiquant une grave pathologie irréversible chez l’embryon ou pour une grossesse résultant d’un viol ou d’un inceste est un projet de loi citoyen qui a dépassé début juin le seuil des 100 000 signatures nécessaires pour être examiné par le Parlement.

Que les politiciens se sentent obligés de respecter les aspirations démocratiques des citoyens est tellement inconcevable en France que laure Rossignol n'a même pas dû se rendre compte de la leçon…

 

Lire la suite de l'article

Le président de la conférence épiscopale polonaise demande l’interdiction totale de l’avortement

À l'occasion du 1050e anniversaire du baptême de la Pologne, le président de la conférence épiscopale polonaise, Mgr Gadecki, demande l'interdiction totale de l'avortement.

« En ce 1 050e anniversaire du baptême de la Pologne, nous demandons à tous les hommes de bonne volonté, croyants et non croyants, de prendre les mesures nécessaires à la protection juridique complète de l’enfant à naître. La vie de chaque personne est protégée par le cinquième commandement du Décalogue : “ Tu ne tueras pas”. Par conséquent, la position des catholiques est claire et immuable : tout être humain doit être protégé, de la conception à la mort naturelle. Nous ne pouvons pas nous contenter du compromis actuel exprimé dans la loi du 7 janvier 1993. Cette communication sera lue dans les églises polonaises, le dimanche 3 avril, juste avant la Journée de la sainteté de la vie humaine.»

A quand un texte similaire du président de la CEF ?

Lire la suite de l'article

Nous aimons la laïcité à la polonaise

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

D"En ce 37e anniversaire de l’élection de Karol Wojtyla au siège de Pierre, le président polonais Andrzej Duda a déposé des fleurs devant la grande croix de la place Pilsudski de Varsovie, qui commémore la première visite historique du pape polonais dans sa patrie sous régime communiste.

Le Parlement polonais a quant à lui tenu ce matin une réunion solennelle sur l’enseignement social de Jean-Paul II. La session a été ouverte par la présidente du Parlement, et, en ouverture de la discussion, l’archevêque de Varsovie le cardinal Kazimierz Nycs a souligné la contribution exceptionnelle de Jean-Paul II à la doctrine sociale de l’Eglise, qui n’est pas une idéologie mais une lumière pour tous les hommes.

Également au programme de la journée, l’installation dans la chapelle du Parlement d’une relique de saint Jean-Paul II, une goutte de son sang. Elle sera remise aux parlementaires par le cardinal Stanislaw Diwisz, archevêque de Cracovie, ancien secrétaire de Jean-Paul II. Le reliquaire a été réalisé grâce à une collecte à laquelle ont participé des parlementaires de tout bord."

Lire la suite de l'article