Archives par étiquette : Poitiers

Projection de La Rébellion cachée près de Poitiers

La Rébellion cachée : projection ce jeudi 16 août à 20h à l'UDT du Pays réel dans la région de Poitiers, en présence du réalisateur. Pour organiser vous aussi une projection pour votre rassemblement d'été : rebellion.rabourdin@gmail.com

Thumbnail

Lire la suite de l'article

La mosquée de Poitiers, financée par le Qatar, porte le nom arabe de la bataille de Poitiers

Unknown-2C'est sur cette mosquée, encore en construction, que des membres de Génération Identitaire étaient monté.

Dans une vidéo en arabe, sur la chaîne qatarie Al Rayyan, en 2015, Boubaker Al-Hadj Amor, figure de l’UOIF, révèle le vrai nom de la “Grande Mosquée de Poitiers” : Balat al-Chouhada… le nom islamique de la bataille de Poitiers en 732 !

« Pourquoi avez-vous nommé cette mosquée “Pavé des Martyrs”? L’avez-vous appelé du nom de la bataille qui a eu lieu ici ? »

« Oui, grâce à Dieu, cet endroit est sur la ligne principale passée par l’armée islamique. C’était une route pavée par les Romains, et l’armée islamique est passée par cette route. Alors, grâce à Dieu, cet endroit est à côté de la ligne principale. C’est pour cela qu’on l’a nommée “Mosquée Pavé des Martyrs” ».

La « bataille du Pavé des Martyrs », comme la désignent les historiens arabes, ou bataille de Poitiers, a vu la victoire en 732 de Charles Martel sur l’armée d’Abd er-Rahman, signant la fin des incursions musulmanes au nord des Pyrénées, et préparant la Reconquista au sud.

« Nous voulons que ce centre soit une mosquée et un centre de rayonnement culturel ». « Le but de ce centre est de créer les conditions d’une rencontre avec l’islam et parler de cette religion sainte et pour qu’il soit un centre de prédication. Inch’Allah. »

L’imam de Poitiers admet aussi avoir bénéficié de fonds étrangers pour poursuivre la construction de la mosquée, interrompue plusieurs années durant en raison d’un manque de financement par les fidèles

Lire la suite de l'article

La mosquée de Poitiers louée 4,5€ par an

Minute relate l'hallucinante séance au tribunal de grande instance de Poitiers où étaient jugées les Identitaires pour avoir osé déployer une banderole sur le toit de la mosquée. Au détour du récit, Antoine Vouillazère mentionne le coût dérisoire de la location octroyée par la ville :

Capture d’écran 2017-10-25 à 07.54.02

Commentaires (4)

Les financiers mondialistes, successeurs de ceux qui ont financé les bolcheviques et les nazis, financent aujourd'hui l'islam en Europe. Ils préparent ainsi une 3e guerre mondiale. Ils pensent arriver enfin à leur satanique gouvernement mondial, mais Dieu leur réserve une surprise le jour même où ils croiront triompher.

Rédigé par : toto | 25 oct 2017 08:28:16
____________________________________

Quelqu'un d'autre paye le vrai loyer, et c'est nous…

Rédigé par : A.F | 25 oct 2017 09:09:39
____________________________________

dhimmis

Rédigé par : Bernard | 25 oct 2017 09:26:26
____________________________________

Trahisons des élus qui forniquent avec l'extreme droite islamiste, ce pouvoir politique d'un état supranational mondial !!!

De surcroît je me demande en matière de droit si il n'existe pas ici une manifeste discrimination, particulièrement vis-à-vis des personnes physiques ou morales qui louent des locaux appartenant à cette " mér-ie" vérolée ???? Bien, exponentiellement plus haut que ce loyers de 4,5€ par AN !!!! Nonobstant de la violation des lois de la république particulièrement celle de 1905 …………….. Ils semblent peu nombreux les Avocats qui osent attenter une action judiciaire, certain préférant assurer la défense des islamistes.

Rédigé par : J.EFF | 25 oct 2017 10:56:59
____________________________________

Lire la suite de l'article

Poitiers : le procès des Identitaires a été l’occasion de montrer le vrai visage de l’imam

Cinq militants identitaires étaient jugés la semaine dernière à Poitiers pour avoir occupé, en 2012, pendant quelques heures, l’immense mosquée en construction. Parmi eux, Damien Rieu, qui revient au micro de Boulevard Voltaire sur le déroulement de ce procès et souligne le fait qu’il a été l’occasion de montrer le vrai visage de l’imam de Poitiers. Le verdict sera rendu le 7 décembre.

Lire la suite de l'article

Radical ou déséquilibré : portrait de l’imam de Poitiers

Damieu Rieu, responsable de la communication de la mairie de Beaucaire, fait partie des identitaires qui étaient montés sur le toit de la mosquée de Poitiers, affaire actuellement jugée. Sur Twitter, il a déroulé une petite enquête sur l'imam de la mosquée de Poitiers :

"Côté face, cet imam tient des discours mielleux sur la tolérance et le dialogue interreligieux, bien aidé par la dramatique naïveté du diocèse Poitiers qui lui apporte sa caution régulièrement. Côté pile, il est vice-président UOIF, branche française des Frères Musulmans organisation islamiste classée terroriste et interdite dans de nombreux pays. Pour faire très simple, les Frères Musulmans c'est la chariah par les urnes, là où Daesh pratique le djihad armé. Divergence stratégique mais objectif similaire.

Boubaker El Hadj Amor est également directeur de l'IESH, un "institut" de formation des imams qui dupe l'État derrière une façade proprette. Mais en quelques clics sur leur site internet , on découvre dans l'onglet Fatwas (sic) que cette école se revendique tranquillement de Yussef El Qaradawi un dangereux prédicateur islamiste recherché par INTERPOL et désormais interdit de séjour aux USA, au Royaume Uni et en France. Il légitime attentats suicides, la mise à mort des juifs et des homos la violence contre les femmes et a participé au financement d'Al-Qaïda. Bref une créature infâme quoi. 

Sa fiche Wikipédia vaut le détour. Il a fait des conférences pour l'IESH que préside Boubaker El Hadj Amor, comme cette vidéo le montre. 

DMhAoZFX0AYM_ZM

Plus anecdotique, Boubaker s'était opposé au rectorat (il est prof) qui voulait

Lire la suite de l'article