Archives par étiquette : poche

Syrie : A propos de la poche d’Afrin

Décryptage de Géoculture :

65464

De plus en plus de voix réclament une intervention diplomatique, voire militaire, de la France ou de l’Europe pour protéger la poche kurde d’Afrin menacée par les troupes turques. De nombreux médias s’alarment d’un risque d’épuration ethnique de grande ampleur contre les populations civiles.

Nous nous retrouvons à nouveau dans une vision manichéenne de la guerre en Syrie, opposant le mal absolu (ici incarné par la Turquie) au bien, à savoir les Kurdes. Or, c’est exactement ce type de représentation qui a ruiné la diplomatie française au Moyen-Orient depuis 2011.

Quelques rappels s’imposent :

-Ankara intervient contre les Kurdes d’Afrin avec le soutien de milices islamistes, d’ex-jihadistes de Jabhat al-Nosra et même de groupes issus de l’ASL, l’Armée syrienne libre, que l’Europe a voulu armer, et que le France continue de soutenir comme seule alternative à Bachar al-Assad. Lorsque l’ancien président français, François Hollande, s’étonne que la Turquie apporte son soutien à des jihadistes contre « nos alliés » kurdes, il feint d’ignorer que la Turquie aide d’autres groupes que nous considérons aussi comme nos « alliés ».

-Le président Bachar al-Assad négocie son soutien aux Kurdes d’Afrin, afin de rallier les Kurdes syriens ; si ceux-ci acceptent son aide contre la Turquie, ils devront aussi le payer en aidant le régime de Damas à réinstaurer son autorité sur la zone au nord de l’Euphrate, qu’ils contrôlent avec l’aide des États-Unis.

-Washington hésite à intervenir militairement directement au profit des Kurdes d’Afrin, car alors ce serait un conflit ouvert avec la Turquie,

Lire la suite de l'article

En annonçant Fillon, Juppé et Sarkozy dans un mouchoir de poche, les sondeurs ont démobilisé les électeurs de Jean-Frédéric Poisson

Lu sur Boulevard Voltaire :

"Contrairement à ce qu’a écrit François Teutsch, Jean-Frédéric Poisson est la grande victime de l’énorme baffe que viennent de prendre journalistes et sondeurs. En effet, en annonçant, la veille du scrutin, que Fillon, Juppé et Sarkozy seraient à quasi-égalité dans un mouchoir de poche, les médias ont poussé les électeurs naturels de Jean-Frédéric Poisson à se tourner vers le vote utile François Fillon pour en finir avec Sarkozy et Juppé.

Si les sondeurs et les journalistes avaient été plus réalistes en annonçant Fillon seul en tête avec plus de 15 points d’écart, Poisson aurait probablement retrouvé ses soutiens naturels avec un score de 4 à 7 % et Fillon aurait fait probablement moins de 40 %. Voilà la réalité. Tout le reste n’est que de l’égarement.

Car, enfin, le mauvais score de Jean-Frédéric Poisson n’a rien à voir avec les arguments développés par François Teutsch. Que les catholiques aient préféré les baisses d’impôts aux valeurs est un argument qui ne tient pas (en particulier pour tous ceux qui ne sont pas imposables), et c’est leur faire un mauvais procès d’intention. La soi-disant Bourgeoisie-Catholique-Française, (et pan pour l’amalgame BCF) serait aveuglée par le conformisme dont elle serait un des vecteurs principaux ! Rien que ça ! Non, François, il faut vous réveiller car vous vivez un mauvais cauchemar. Quels « catholiques » avez-vous rencontrés ces derniers temps pour avoir la prétention de les connaître tous en les déguisant en Cahuzac planqueurs de feuilles d’impôts et imperméables aux valeurs, alors que nombre d’entre eux sont tout

Lire la suite de l'article

Avez-vous un couteau de poche ? Hop, au tribunal

Article relevé dans le Courrier de l'Ouest du 12 décembre 2013 :

J

Lire la suite de l'article