Archives par étiquette : plus

Jeanne d’Arc : l’un des personnages le plus documenté de tous les temps

Un monumental Dictionnaire encyclopédique de de Jeanne d’Arc vient de paraitre : travail de fourmi, enquête passionnée, il livre aux curieux une masse impressionnante de documents qui sans cela auraient risqué de tomber dans l’oubli. L'un des auteurs, Pascal-Raphaël Ambrogi, répond dans l'Action française 2000. Extrait :

Capture d’écran 2017-07-21 à 07.52.32

Capture d’écran 2017-07-21 à 07.53.24

Lire la suite de l'article

Ne plus être esclave de cette atmosphère relativiste

Viktor Ober, directeur de l’université d’été Academia Christiana, est interrogé dans Présent. Extrait :

 

2c1a94_4986de6a0bca494aac9f955af9bedc81mv2_d_1310_1904_s_2[…] Il faut tirer les leçons des échecs du passé et chercher des solutions adaptées à notre époque. La seule chose que nous sommes sûrs de pouvoir reconquérir, c’est nous-mêmes, et je crois qu’il faut commencer par là : apprendre à ne plus être esclave de cette atmosphère relativiste, reconquérir notre volonté paralysée par l’embourgeoisement. Le principal défaut de la résistance catholique depuis des années, c’est bien le manque de courage et de générosité de ses protagonistes car « tout le nerf du règne de Satan réside dans la mollesse des chrétiens » disait saint Pie X. Cette reconquête personnelle passe évidemment par l’engagement dans une reconquête plus large, celle de la cité, dont nous faisons la promotion à Academia Christiana.

De Guillaume Bernard à Laurent Dandrieu, de Martial Bild à Anne Coffinier, le panel est cette année encore de qualité : avec quoi doivent repartir vos « élèves » après une semaine de conférence ?

Ces universités d’été sont conçues comme une grande réunion de famille annuelle dans laquelle se retrouvent tous ceux qui désirent combattre pour le bien commun, qu’ils soient catholiques ou non. Le but de l’événement est bien évidemment la formation, chaque « académicien » doit acquérir des principes clairs pour guider ses choix et ses actions dans l’année. Mais cela ne suffit pas car nous voulons aussi que nos participants reçoivent la soif de l’engagement et nous quittent avec des résolutions. Nous insistons beaucoup sur l’importance des liens

Lire la suite de l'article

L’absurdité du jour : interdite parce que dangereuse, une pratique ne fait plus de victimes. Elle est donc à nouveau autorisée.

Gaguesque si l'enjeu n'était pas vital :

"Selon un arrêté paru ce jeudi au Journal officiel, les personnes séropositives et atteintes d'hépatites décédées pourront désormais recevoir des soins funéraires. La levée de cette interdiction, qui était en vigueur depuis 1986, était réclamée de longue date par les associations de lutte contre le sida (…=)

Contacté par LCI, le président du syndicat des thanatopracteurs, Cédric Ivanes, semble moins enjoué. Ce dernier affirme notamment que certains de leurs adhérents "ne sont pas d'accord sur le fait de prendre de tels risques". Selon lui, "le risque de coupures et de piqûres est considérable", notamment quand les soins sont réalisés à domicile. "Nous alons transmettre ce dossier à notre avocat pour voir dans quelle mesure nous pourrons exercer notre droit de retrait", a-t-il conclu.

Interrogé par LCI, Enzo Poultreniez dit "comprendre que les thanatopracteurs ne soient pas des spécialistes du sida et des hépatites", mais qu'il est "temps de se mettre à jour". "On est sur le même stigma qu'on retrouvait dans les années 90 où l'on pensait qu'on pouvait être contaminé par un simple postillon".  Et d'ajouter : "En trente ans, il n'y a jamais eu de cas rapporté de transmission du VIH à un professionnel des soins funéraires dans le cadre de son activité".

Evidemment puisque les professionnels n'avaient pas le droit de toucher ces corps!

(Merci à BH)

Lire la suite de l'article

A l’heure où les députés n’ont plus le droit de faire travailler leurs proches, il emploie sa femme comme assistante présidentielle

Lui, c'est le président de 8% des Français, mais président de la république quand même. Sa femme sera dotée avec l'argent public :

"À l’heure où les emplois familiaux doivent être interdits à l’Assemblée nationale, les députés de l’opposition, de droite et de gauche, fustigent le futur statut de la Première dame. Pendant sa campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait déclaré que la Première dame aura « un rôle, un vrai statut, une vraie capacité à faire ».

Lire la suite de l'article

Russie : plus de 60 000 personnes ont participé à une procession en l’honneur des Romanov

Dans la nuit du 16 au 17 juillet, alors que l’on commémore l’assassinat de la sainte famille impériale, a eu lieu la procession habituelle à Ekaterinbourg. Celle-ci se déroule sur une distance d’environ 20 kilomètres, depuis le lieu de l’assassinat jusqu’au lieu où ont été cachés les restes de la famille impériale. C’est là que se trouve aujourd’hui un monastère dédié à ces saints martyrs. La procession a commencé immédiatement à l’issue de la divine liturgie, laquelle était présidée par le métropolite d’Astana et du Kazakhstan Alexandre.

Vers 3h du matin, après la liturgie, les fidèles ont commencé la procession, dans la prière, sur le trajet du transport des dépouilles mortelles de la famille impériale en 1918. Les évêques se trouvaient à la tête de la procession. Selon les calculs provisoires, plus de 60.000 personnes y ont participé, soit le même nombre que l’an passé. Vers 7h du matin, la colonne des pèlerins a atteint le monastère des saints martyrs impériaux à Ganina Yama. La communauté monastique a accueilli le clergé et les pèlerins au son des cloches. Lors de leur arrivée à la mine N°7, où les régicides tentèrent de cacher les preuves de leur crime, a eu lieu un office d’intercession. C’est alors que l’évêque diocésain d’Ekaterinbourg, le métropolite Cyrille s’est adressé aux pèlerins :

« La procession est passée non seulement par les rues de la ville, les champs et les forêts. Mais elle a principalement touché nos âmes. Y aurait-il maintenant un seul homme qui resterait

Lire la suite de l'article

Selon un élu FN, il ne faut plus “négliger l’électorat de droite”

Pierre Cheynet, conseiller municipal et communautaire d’Aurec-sur-Loire, membre élu du comité central du FN, SD de Haute-Loire de novembre 2000 à décembre 2014, fait 14 propositions sur sa page Facebook pour réformer le FN. Extrait :

  • Unknown-14Ne plus négliger l’électorat de droite, proche de nos idées et faiseur de roi dans le cadre de nombreux seconds tours. La liberté d’entreprendre, la défense de la famille ou la promotion du mérite sont des valeurs centrales au sein de notre famille politique. Il est contre-productif de les ringardiser ou de les reléguer au second plan.
  • Cesser de tenir un discours anxiogène sur l’Europe : nous sommes pour une Europe des nations, pas pour la mort de l’Europe. Les formules trop simplistes effrayent un grand nombre d’électeurs sensibles à la communauté de valeurs qui nous unit à nos voisins européens et que l’UE trahit par sa politique mondialiste et libre-échangiste.
  • Ne plus mépriser les identités régionales au nom d’un jacobinisme qui n’a plus lieu d’être aujourd’hui. Beaucoup de Français patriotes sont attachés à nos régions, à leurs particularismes et même à leur langue parfois. Il est absurde d’opposer cette légitime fierté au sentiment national. L’un et l’autre procèdent de la même logique d’enracinement.
  • Ne pas transformer le vote frontiste un vote de classe. C’est une fierté pour le FN d’être, depuis 1995, le premier parti ouvrier de France. Mais ce serait un problème pour lui de n’être que cela. Le Front se nourrit depuis toujours de la diversité du peuple français,

Lire la suite de l'article

“Le chef d’état-major des armées ne fait que dire la vérité : avec des budgets en constante baisse, nos missions ne pourront plus être remplies”

Pdv2Le jeune Emmanuel Macron a beaucoup perdu en croyant qu'il pouvait s'en prendre publiquement à un général d'armée tant apprécié dans les armées françaises : 

"La Croix : Que pensez-vous du rappel à l’ordre de Pierre de Villiers par Emmanuel Macron au sujet des moyens alloués à l’armée ?

Vincent Desportes : Je suis, comme beaucoup dans l’armée, très déçu de la réaction du président de la République. Et très étonné aussi car il jouissait jusque-là d’une très bonne image dans nos rangs.

Le choix de remonter les Champs-Élysées dans un véhicule militaire le 14 mai avait été apprécié, tout comme son discours aux accents très gaulliens devant nos troupes au Mali, en mai, lors duquel il s’était engagé à débloquer tous les moyens nécessaires. Jusqu’à cette réaction outrancière et humiliante à l’égard de Pierre de Villiers…

On la comprend d’autant moins que le chef d’état-major des armées ne fait que dire la vérité : avec des budgets en constante baisse, nos missions ne pourront plus être remplies, c’est un fait ! Et l’affirmer, ce n’est pas défendre les militaires, mais bien défendre la sécurité des Français.

Certes, mais Pierre de Villiers ne s’est-il pas affranchi de son devoir de réserve ?

V. D. : Aucunement. Les propos qu’on lui impute – et qui sont très directs, je vous l’accorde – ont été tenus devant la commission Défense de l’assemblée nationale (1). Il n’a fait qu’exprimer, devant les députés qui l’y invitaient, la situation budgétaire de l’armée. Et ce de

Lire la suite de l'article

En quoi est-ce plus horrible que l’avortement ?

Capture d’écran 2017-07-13 à 18.24.48

3 fœtus ont été retrouvés congelés. Placée en garde à vue, la mère est soupçonnée d'avoir étouffé les fœtus avant de les congeler.

En France, tous les jours, des foetus sont dépecés. Légalement. Et c'est même remboursé avec nos impôts.

Lire la suite de l'article

A l’école Saint-Michel, accueillons les plus fragiles

D3ed20a0L'école Saint Michel d'Yvetot a été créée le 03 mai 1707 par la Congrégation des Sœurs d'Ernemont. Depuis mars 2003, cet établissement est sous la tutelle des Sœurs de Saint Joseph de Cluny du fait de la fusion entre les deux congrégations susnommées.

L'école Saint Michel accueille aujourd'hui 604 élèves répartis en 21 classes maternelles et primaires. L'organisme de gestion (O.G.E.C) de l'école Saint Michel a su, au fil des années, se donner les moyens d'accompagner l'évolution de l'établissement pour qu'il soit un lieu d'accueil ouvert à tous les élèves et donc à toutes les familles.

En France, les enfants en situation de handicap sont rarement scolarisés. Les parents vivent un véritable cauchemar pour trouver des écoles. Pour répondre à cette attente, l'école Saint Michel à décider d'ouvrir ses portes pour aider ses nombreuses familles en détresse.

Le projet d'établissement de l'école a toujours laissé une place importante à la prise en compte de la différence et des besoins particuliers de certains élèves. Un regroupement d'adaptation fonctionne depuis septembre 2004 dans l'établissement. L'O.G.E.C a, pour sa part, financé l'embauche régulière d'employés de vie scolaire (E.V.S) pour apporter une aide humaine aux enfants bénéficiant d'une notification de la maison départementale des personnes handicapées (M.D.P.H) et notamment pour des enfants porteurs de troubles autistiques.

Depuis plusieurs années, ils souhaitent accueillir un dispositif U.L.I.S (unité localisée pour l'inclusion scolaire) au sein de leur établissement. Ce dispositif accordé dans le cadre du plan national "réussite et mixité scolaire" permet à des enfants porteurs d'un handicap

Lire la suite de l'article

Mise en place du “parti unique” LREM avec l’appui plus ou moins direct d’une grande partie des cadres LR

François Billot de Lochner commente la situation de la France après la séquence électorale 2017. Il dénonce la mise en place du "parti unique" LREM avec l'appui plus ou moins direct d'une grande partie des cadres LR.

Lire la suite de l'article