Archives par étiquette : plein

Droit du sol : en plein doute, la gauche reporte le projet de loi

Unknown-11Le chef du gouvernement italien Paolo Gentiloni (Parti démocrate) a annoncé le renvoi à l'automne du vote au sénat sur le droit du sol visant à accorder la nationalité italienne aux enfants nés sur le territoire de parents étrangers.

"Considérant les échéances urgentes qu'on ne peut reporter à l'agenda du sénat et des difficultés survenues dans certaines franges de la majorité, je considère que les conditions ne sont pas réunies pour approuver le projet de loi avant la pause estivale".

Déjà adopté par les députés, le projet de loi était débattu depuis un mois au sénat où il a suscité des débats houleux entre la gauche, qui le défend, et la droite qui y est farouchement opposée.

Membre de la majorité, le parti centriste du ministre des Affaires étrangères Angelino Alfano a fait part de ses doutes quant à l'opportunité de voter le texte alors que l'Italie fait face à un afflux d'immigrés.

La Ligue du Nord qualifie ce projet "d'erreur culturelle".

Lire la suite de l'article

Scandale du silence médiatique :un professeur agressé en plein cours dans une école catholique

Cette info ne circule pas dans les médias aux ordres : 

"Une enseignante a été agressée en plein cours par un homme au visage dissimulé, hier, au lycée catholique Saint-Michel d'Annecy, rapporte France Bleu Pays de Savoie. La professeure de mathématique est sortie de l'hôpital, mais elle doit passer des examens complémentaires. L'établissement a porté plainte pour intrusion. L'agresseur n'a pas été identifié".

Lire la suite de l'article

Jean Sévilla : “La mécanique du terrorisme intellectuel bat son plein : diabolisation, amalgame, indignation sélective”

Extrait de l'interview de Jean Sévilla pour l'Homme Nouveau :

Sommes-nous bien effectivement dans une situation de terrorisme intellectuel ?

Il y a quelques mois, un refrain courait sur certains sites et dans certains journaux : la gauche a échoué dans tous les domaines et, dans la guerre culturelle qui se déroule aujourd’hui, c’est la droite qui a gagné la bataille des idées puisqu’elle impose ses thèmes. Or je constate que nous assistons au spectacle exactement inverse. Que ce soit lors de la primaire de la droite où le système poussait la candidature d’Alain Juppé, un homme de droite aimé par la gauche, ou lors de la campagne présidentielle du premier tour où ce même système a poussé Emmanuel Macron et s’est employé à démolir la candidature de François Fillon, quoi qu’on pense de ce dernier par ailleurs, puis actuellement dans la campagne de l’entre-deux-tours où le système, toujours lui, considère par principe le vote Marine Le Pen comme illégitime, quoi qu’on pense de celle-ci également, on s’aperçoit que la mécanique du terrorisme intellectuel bat son plein.

Un terrorisme intellectuel dont les références puisent dans la pensée de gauche : il convient d’être moderne, ouvert, tolérant, partisan d’une société multiculturelle et adepte d’un monde fluide débarrassé des préjugés du passé. C’est ce qu’Emmanuel Macron nomme le « progressisme ». Or toute la classe politique et médiatique partage cette vision ou s’y soumet par lâcheté ou par crainte des représailles. Les rares récalcitrants prennent le risque d’être politiquement et socialement ostracisés.

Comment s’incarne aujourd’hui cette

Lire la suite de l'article

L’explosion en plein vol de LR appelle la constitution d’une force politique résolument de droite

Jean-Frédéric Poison écrit dans une tribune :

Unknown-27"Dimanche soir 23 avril, la droite et le centre ont payé quelques décennies d'atermoiements, son incapacité à assumer une ligne conservatrice, et le manque de cohérence de son projet politique. Tout cela lui a coûté une place au second tour, que pourtant, chacun lui croyait garantie en novembre dernier.

Comme tout le paysage politique français, la droite est traversée par un clivage marqué entre, d'un côté, ceux qui sont favorables à la domination de l'économie de marché et, de l'autre, ceux qui considèrent que la première valeur à défendre est la dignité humaine et tout ce qui la protège: la famille, la nation, et les corps intermédiaires. Si les Républicains ont tant de mal à tomber d'accord sur un positionnement clair pour l'entre-deux tours, c'est qu'ils n'ont pas souhaité trancher sur une ligne idéologique. Or, dans ce contexte d'affaiblissement généralisé des formations politiques, un parti n'est audible que s'il est capable de défendre une ligne politique claire sur laquelle tout ses membres s'accordent, du moins sur les sujets fondamentaux.

La rapidité avec laquelle des cadres LR se sont jetés dans les bras de Macron provoque un terrible dégoût chez les sympathisants de droite qui ne se reconnaissent plus dans ce parti, dont les primaires avaient déjà souligné le fossé qui sépare les cadres du parti et ses militants. L'explosion en plein vol de la droite à laquelle nous assistons depuis dimanche dernier appelle la constitution d'une force politique résolument de

Lire la suite de l'article

Délit d’entrave : il y a plein de sites à faire fermer

Infocatho les a recensés : sous une apparence très sérieuse, voire scientifique, ces sites donnent des informations qui peuvent dissuader une femme à avorter. Vite Laurence Rossignol, faites fermer ces sites :

  • Biomedcentral
  • BMJ open
  • Degruyter
  • Elsevier
  • Koreascience
  • Medical sciences monitor
  • Nature
  • Oxford Academic
  • PLoS Med
  • Reproduction
  • Royal College of Psychiatrists
  • Springer
  • Wiley Online Library

Ces sites indiquent en effet que :

  • La vie d’une personne commence à la fécondation
  • L’avortement augmente des risques de cancer
  • L’avortement favorise la prématurité
  • L’avortement augmente les risques d’autisme chez les enfants suivants
  • L’avortement provoque des troubles psychologiques

Lire la suite de l'article

JF Poisson est le seul candidat qui se présente comme chrétien à temps plein avec un programme compatible avec l’Evangile

Le site Breizh Infos relais la tribune de Charles Hardy, membre du groupe des Veilleurs de Carhaix. Extraits :

"(…) La présidentielle de 2017 est probablement une des dernières chances que nous ayons de préserver, dans le calme, une culture et une tradition chrétienne en France (…)

Le choix sur lequel nous devons nous prononcer n’est pas seulement, ni même d’abord, un choix économique et social car l’économique n’est pas une fin en soi. Les décisions premières sont prises en vue du respect de la dignité de la personne humaine et de l’ordre naturel des choses. On ne recherche pas tant un « avoir plus », qu’un « être mieux». Le Pape Benoit XVI a précisé que « la vie démocratique a besoin de fondements vrais et solides, c’est-à-dire de principes éthiques que leur nature et leur rôle de fondement de la vie sociale rendent « non négociables ». Parmi ceux-là, la protection de la vie à toutes ses étapes, la reconnaissance et la promotion de la structure naturelle de la famille, la protection du droit des parents d’éduquer leurs enfants. Or, parce qu’ils n’auraient pas à « imposer » leurs convictions à ceux qui ne les partagent pas, on voudrait que les chrétiens gardent leurs convictions dans la sphère de leur vie privée.

Mais, convaincu de servir le bien commun, le chrétien ne divise pas son action en sphère privée ou publique. Demander au chrétien de n’agir que dans une « sphère privée », c’est lui demander de renoncer à être ce

Lire la suite de l'article

Xavier Baudry estime que l’on peut être catho et membre du FN sans en prendre “plein la gueule”

Droit de réponse de Xavier Baudry, Conseiller Régional, Conseiller Municipal et communautaire de Perpignan, Membre du Collectif Audace, sur la citation de ce post :

B"Je fais suite à votre article: "Quand on est catho et membre du FN depuis plus de quatre ou cinq ans, on en prend plein la gueule"

J'avoue ne pas bien comprendre l'intérêt d'une telle publication…

En effet, Il est clairement effarant, pour ma part, de constater que certains personnes écartées de leurs responsabilités au sein du mouvement auquel j'appartiens, le Front National, mettent en avant convictions religieuses pour justifier leur éviction, prenant ainsi en otage les adhérents et sympathisants, ayant les même sensibilités.

Il est bien évident que le Front National recrute ses cadres, non en fonction de leurs orientations religieuses, mais avant tout en fonction de leurs qualités relationnelles et de leurs compétences.

A titre personnel, moi-même catholique de sensibilité traditionnelle, adhérent depuis 1995, élu à deux reprises sur la liste du député européen Louis Aliot, je trouve déplorable ce procédé d'anciens cadres qui tentent de se victimiser, en mettant en avant leur Foi catholique !

Votre citation: "Quand on est catho et membre du FN depuis plus de quatre ou cinq ans, on en prend plein la gueule", relève du pur fantasme! Car nom seulement de nombreux catholiques sont membres du Front National, mais surtout ses élus, Marine Le Pen en tête, défendent clairement les racines chrétiennes de la France.

Quant au procédé digne de nos pires adversaires, qui consiste

Lire la suite de l'article

“Quand on est catho et membre du FN depuis plus de quatre ou cinq ans, on en prend plein la gueule”

Malheurs à ceux qui font de l'orme à Marine Le Pen. Pierre Grandjean présidait le «Collectif Audace», structure du Rassemblement Bleu Marine, pour promouvoir le FN auprès des jeunes entrepreneurs. Le collectif organise colloques et tables rondes, et alimente de ses notes le FN. Mais Pierre Grandjean a été viré pour avoir pris des libertés (économiques) avec la doxa du parti.

Unknown-13"Serait en cause un petit livre produit par le collectif, «Vivent nos entreprises» – que le secrétaire général du FN, Nicolas Bay, dédicaçait à tour de bras lors des dernières universités d’été du parti, en septembre à Fréjus. Franchement libérales, les propositions développées dans le livre n’ont pas plu à la direction frontiste, qui avait dénoncé dans la loi travail un «choc de précarisation» pour les salariés.

Pas de quoi décourager Pierre Grandjean, qui a enfoncé le clou voilà quinze jours dans un entretien à Minute :

«Soit on dit qu’en 2017, le programme doit se situer autour de la stratégie définie par Florian Philippot, c’est-à-dire autour de l’étatisme, et le FN va continuer à prêter le flanc à l’accusation d’avoir une politique de gauche économiquement parlant […] Soit on adopte un discours en faveur des libertés économiques et la sécurité économique du pays, et à mon avis il y a un gros réservoir de voix auprès des électeurs de droite.» «Je pense qu’il faut aller vers cette deuxième solution.»

Contacté par Libération, Pierre Grandjean conteste avoir été mis à pied, évoquant un retrait volontaire pour «raisons professionnelles». Un retrait assez soudain pour avoir provoqué l’annulation d’un colloque

Lire la suite de l'article

Les ravages du Brexit : plein emploi en Angleterre

ALe taux de chômage est tombé à 4,9% au Royaume Uni en juillet. En dessous de 5% on considère qu’il y a plein emploi.

Le taux d’emploi entre mai et juillet s’établit à 74,5%, le plus élevé depuis que les statistiques actuelles existent (1971).

C'est le genre d'apocalypse que l'on ne redoute pas.

Lire la suite de l'article

En plein jeux paralympiques, le scandale du gouvernement et de la cagnotte Handicap

Le Gouvernement s'est trouvé une nouvelle réserve financière au détriment de l'emploi des handicapés : 

"Entre la sécurité des fac et l'emploi des personnes handicapées, elle a choisi. A la veille d'une rentrée placée sous le signe de la menace terroriste, la ministre de l'Enseignement supérieur Najat Vallaud-Belkacem a promis le 30 août, à l'Université d'été de la Conférence des présidents d'universités (CPU), de débloquer 30 millions d'euros pour sécuriser les campus universitaires. Et , cette somme sera piochée… dans les caisses du Fonds pour l'insertion professionnelle des personnes en situation de handicap dans la fonction publique (FIPHPF).

Le FIPHFP a une double fonction. D'une part, il collecte les amendes dont doivent s'acquitter les administrations publiques qui ne respectent pas l'obligation légale – valable dans le public comme dans le privé - d'atteindre 6% d'employés handicapés. Avec cet argent, il finance ensuite l'adaptation des lieux de travail au handicap. Comme les universités n'ont pas atteint la barre fatidique, elles sont censées lui payer chaque année 45 millions d'euros d'amende. Finalement, donc, le FIPHFP devra se contenter cette année de 15 millions".

Lire la suite de l'article

27 juillet : théâtre en plein air à Cracovie

La Troupe de théâtre Duc In Altum, qui existe depuis 14 ans, a pour mission d'évangéliser les cœurs et les âmes avec Sainte-Thérèse de l'Enfant-Jésus, et jouera la pièce "Briser la Statue" de Gilbert Cesbron aux JMJ !

Cette pièce retrace les passages vivants et parfois douloureux de la vie de Sainte-Thérèse de l'Enfant-Jésus au Carmel, entourée de ses novices.

Mais des instants vécus toujours avec Espérance et guidés par l'Amour du Christ.

Les Ducistes (membres de la troupe) vous attendent nombreux, car "Tout est grâce" !

Rendez-vous Place Wolnica à Cracovie, mercredi 27 juillet à 17h00.

Visuel Cracovie

 

Lire la suite de l'article

brexit

En plein Brexit, la commission menace l’Espagne et le Portugal

Le 7 juillet, la Commission européenne a constaté que l’Espagne et le Portugal n’ont pas respecté leurs engagements en matière de déficits publics. L’Espagne et le Portugal ont dix jours pour se justifier.

La Commission européenne a vingt jours pour définir les sanctions (qui seront adoptées automatiquement).

L’affaire arrive en plein Brexit et même chez les eurocrates les plus bornés on se rend compte que le moment n’est pas très bon

Lire la suite de l'article