Archives par étiquette : plaisir

Le cortège de Madame Veil lors de sa panthéonisation sera constitué des millions d’enfants sacrifiés sur l’autel du plaisir et du confort

Le Président général du Souvenir Français a récemment rédigé un article à la gloire de Mme Veil, qui va bientôt être panthéonisée. L'abbé Girod, membre du Comité de Marlieux du Souvenir Français, lui a écrit :

Capture d’écran 2018-06-09 à 11.21.10"Monsieur le Président, 

La Lettre n° 29 du Souvenir Français contient un texte que vous avez rédigé sur la panthéonisation prévue de Simone Veil.

Vous reprenez à ce sujet les paroles qu’André Malraux avaient prononcées lors de la même cérémonie organisée pour Jean Moulin, en les appliquant à Simone Veil : « Entre ici ». Vous imaginez le cortège qui l’accompagne, qui comprend notamment « des millions de femmes à qui elle a rendu la maîtrise de la maternité ».

Je suis loin de partager votre enthousiasme pour ce progrès que constituerait l’avortement, véritable meurtre des enfants à naître dans le sein de leur mère. Le cortège de Madame Veil lors de cette mascarade de canonisation qui se déroulera dans une église spoliée aux fidèles sera plutôt constitué des millions d’enfants sacrifiés sur l’autel du plaisir et du confort par notre société égoïste. Il s’agit d’un véritable génocide des enfants à naître, qui a déjà fait en France plus de huit millions de victimes, tuées par les moyens les plus répugnants, allant du pesticide anti-humain (RU 486) au démembrement par aspiration.

Je ne vois pas de plus en quoi votre fonction à la tête du Souvenir Français vous permet de faire un tel éloge d’une personnalité quelque peu controversée. Le Souvenir Françaisa pour mission de faire connaître la geste

Lire la suite de l'article

“On nous empoisonne pour le plaisir des hommes !”

Il y a tout juste 50 ans, le 19 décembre 1967, la loi Neuwirth autorisant la contraception, et la pilule en particulier, était adoptée par l'Assemblée nationale.

Une étude de l’Ined (Institut national d’études démographiques) révélait en 2014 que de plus en plus de femmes ont tendance à la délaisser : le recours à la pilule est ainsi passé de 50% à 41% entre 2010 et 2013. En cause, notamment, le danger sanitaire : accident vasculaire cérébral, thrombose veineuse profonde, AVC, déprime, prise de poids, infertilité…

Nombre d’anciennes utilisatrices dénoncent :

"La pilule détruit la santé, beaucoup de chose nous sont cachées à son sujet, mais il y a de plus en plus de cancer du sein, du col de l'utérus".

"Je me suis retrouvée enceinte sous pilule."

Yvette a arrêté la pilule depuis 3 ans "à la suite d’une embolie pulmonaire et d’une phlébite dûes à la prise de ma pilule depuis trop longtemps."

Pointe aussi, un besoin de méthodes naturelles.

"On nous empoisonne pour le plaisir des hommes !"

Lire la suite de l'article

Les femmes et la pilule contraceptive : « On nous empoisonne pour le plaisir des hommes »

Abrogeant la loi en vigueur depuis 1920 qui interdisait « la propagande et l’utilisation des moyens de contraception », la loi Neuwirth du 28 décembre 1967 a autorisé la pilule et légalisé ainsi la contraception. Le 8 février 2017, le Sénat a rendu hommage à l’ancien député gaulliste en proposant la mise en service d’un timbre-poste à l’effigie du « père de la pilule ». Si la loi Neuwirth est considérée comme un symbole de libération de la femme, la réalité est tout autre. La pilule « a fait long feu ». Les femmes se détournent de ce moyen contraceptif qui altère leur santé sans les affranchir pour autant. Certaines dénoncent même : « On nous empoisonne pour le plaisir des hommes ». Gènéthique revient avec Grégor Puppinck, docteur en droit et Directeur du Centre Européen pour le Droit et la Justice (ECLJ-Strasbourg), sur les tendances historiques qui ont conduit à l’adoption de cette loi.

Unknown-33"Dans quel contexte la loi Neuwirth est-elle votée ?

La loi Neuwirth n’est pas le fruit du hasard : c’est un événement français qui participe d’un mouvement plus large en Occident. Lucien Neuwirth, alors ministre du Général de Gaulle, ne fait qu’appliquer en France un programme mondial de contrôle des naissances, le « birth control », par la diffusion des moyens de contraception. En France, l’opinion publique parle d’ailleurs de la contraception orale comme d’une importation américaine : la pilule a été mise au point en 1956 par le docteur Gregory Pincus, biologiste américain, et, dans Archimède le clochard, film diffusé en 1959, Jean Gabin dénonce

Lire la suite de l'article

“Dans une société souvent éprise de consommation et de plaisir, d’abondance et de luxe, d’apparence et de narcissisme”

Homélie du pape lors de la messe de minuit :

"En cette nuit, resplendit une « grande lumière » (Is 9, 1) ; sur nous tous brille la lumière de la naissance de Jésus. Comme les paroles du prophète Isaïe que nous avons écoutées sont vraies et actuelles : « Tu as prodigué la joie, tu as fait grandir l’allégresse » (9, 2) ! Notre cœur était déjà rempli de joie par l’attente de ce moment, mais maintenant, ce sentiment est multiplié et surabonde, parce que la promesse s’est accomplie, finalement elle s’est réalisée. Joie et allégresse nous assurent que le message contenu dans le mystère de cette nuit vient vraiment de Dieu. Il n’y a pas de place pour le doute ; laissons-le aux sceptiques qui, pour interroger seulement la raison, ne trouvent jamais la vérité. Il n’y a pas de place pour l’indifférence qui domine dans le cœur de celui qui ne réussit pas à aimer parce qu’il a peur de perdre quelque chose. Toute tristesse est bannie, parce que l’Enfant Jésus est le véritable consolateur du cœur.

Aujourd’hui, le Fils de Dieu est né : tout change. Le Sauveur du monde vient pour se faire participant de notre nature humaine ; nous ne sommes plus seuls ni abandonnés. La Vierge nous offre son Fils comme principe d’une vie nouvelle. La lumière vient éclairer notre existence, souvent enfermée dans l’ombre du péché. Aujourd’hui découvrons d’une façon nouvelle qui nous sommes ! En cette nuit, nous est rendu manifeste le chemin à parcourir pour rejoindre le but. Maintenant, toute

Lire la suite de l'article

Pas question de censurer Zemmour pour faire plaisir à un membre du gouvernement

Christopher Baldelli, ancien patron de France 2 et directeur de RTL, justifie la présence d'Éric Zemmour sur les ondes :

"Il est très populaire, les ventes de son dernier livre le prouvent. Mais c’est surtout une question essentielle de liberté d’expression. On n’allait pas le retirer de l’antenne parce que ses propos ne plaisaient pas à tel parti politique, à tel membre du gouvernement ou à tel arbitre des élégances. RTL est une radio totalement indépendante : nous n’allions surtout pas céder aux pressions. Le pluralisme, c’est donner la parole à des personnes qui n’ont pas du tout son avis. Notre force, en étant première radio de France, est de permettre à toutes les sensibilités d’exister même si elles ne sont pas politiquement correctes. Nous ne voulons pas de la dictature de la pensée unique, surtout pas en cette période"

Pourquoi ? Certains censeurs voudraient-ils restreindre la liberté d'expression ?

Lire la suite de l'article