Archives par étiquette : Philippot

La vision politique de Florian Philippot reste très horizontale et très politiquement correcte

Hervé de Lépinau, élu FN, réagit sur Boulevard Voltaire à la charte des Patriotes de Florian Philippot. Extrait :

PQ6HM7NI_400x400"[…] Nous avons la démonstration formelle que Florian Philippot, en tant que vice-président chargé du programme et de la communication, a de toute évidence amené la présidente du Front national dans une impasse dans le cadre de cette élection présidentielle. Avec certitude, cette charte aujourd’hui ressemble passablement à un programme politique. De toute évidence, monsieur Philippot va chercher à faire entrer son coin dans la bûche des nationaux-souverainistes. Existe-t-il suffisamment de place pour lui ? Je n’en suis pas certain.

En tant qu’ancien suppléant de Marion Maréchal-Le Pen, pouvez-vous nous dire si cette ligne est celle que le Front national dit « du Sud » a toujours plus ou moins combattue ?

Je ne suis pas sur un clivage géographique. Je note, par exemple, dans cette charte que la condition humaine passe après la condition animale. De plus – car je suis aussi très sensible au bien-être des animaux -, j’observe que, dans le chapitre consacré à cette question, on demande l’arrêt de la corrida et de la chasse à courre, mais on ne se prononce absolument pas sur la problématique de l’abattage rituel, qui est une mise à mort cruelle des animaux de boucherie. J’aurais aimé que cette charte ait un peu plus de verticalité, mais la vision politique de monsieur Philippot reste très horizontale et très politiquement correcte.

Considérez-vous les Patriotes comme des adversaires politiques ou de potentiels alliés ?

Je ne dirais pas qu’il s’agit

Lire la suite de l'article

La bande à Philippot se rallie à la loi Taubira

PUn peu plus d'un mois après la création de son nouveau parti Les Patriotes, l'ex-vice-président du FN a dévoilé la «charte des Patriotes.»

Décliné en 26 points, ce texte aux allures de programme électoral a été dévoilé mardi sur le site internet du parti. Parmi lesquels :

«Le gouvernement doit se concentrer sur les grands problèmes de la nation et laisser à la société le soin de définir son modèle de société». «Selon cette philosophie, Les Patriotes respectent les derniers choix de société comme le mariage pour tous.»

Évidemment, personne n'est surpris.

Lire la suite de l'article

Nouvelle vision pour l’Europe ? Virginie Joron succède à Florian Philippot

Lu dans Minute :

J"[…] Il n’est pas innocent, à l’égard de l’évolution de la ligne politique que Marine Le Pen ne veut pas reconnaître, que la direction du Front national ait choisi, pour succéder à Florian Philippot à la tête du groupe FN au conseil régional du Grand Est, région frontalière s’il en est, l’élue alsacienne Virginie Joron qui avait signé en juin dernier sur Boulevard Voltaire une tribune très remarquée, qui avait été reprise par de nombreux sites, intitulée « L’Europe que nous voulons ». Habilement, elle y défendait une vision européo-centrée du combat politique du Front national (« La civilisation européenne, cet ensemble unique de peuples, de cultures, de traditions, de conscience de soi face au reste du monde, a toujours été dans l’ADN de notre mouvement »), n’excluant pas qu’il soit possible de réformer l’Union européenne « pour qu’elle devienne réellement l’instrument de la grandeur retrouvée des peuples européens » (« L’avenir le dira ») mais disait, « à titre personnel », préférer « le modèle du Conseil de l’Europe », qui, « refondé, renforcé et disposant d’un volet en matière de coopération militaire et de sécurité ferait du bien à l’Europe, du bien à la France ».

C’est, aussi, sur la question européenne que va se jouer la crédibilité du Front national alors que, justement, le prochain scrutin qui se profile est les élections européennes de 2019. « C’est le moment où il faut refaire du contenu », a lancé Marine Le Pen à Toulouse

Lire la suite de l'article

Après le départ de Philippot, il faut que le FN change de ligne

Selon Robert Ménard :

"Marine Le Pen ne doit pas faire du Philippot sans Florian Philippot. C’est une bonne nouvelle à condition que cela se traduise par un changement de ligne politique, c’est-à-dire par la poursuite d’une ligne politique moins anti-européenne et moins mélenchoniste. […] Je souhaite que le Front national cesse de faire peur à un certain nombre de gens et puisse s’allier avec le reste de la droite. On ne peut pas gagner tout seul. La droite classique ne gagnera pas toute seule non plus maintenant. Or nos électorats partagent bien des points communs. Ecartons ce qui nous sépare. Je pense par exemple, à la sortie de l’Euro ou encore aux revendications sur les 35 heures et la retraite à 60 ans. Ensuite, voyons comment on peut construire à partir de la base un nouveau mouvement capable non seulement de faire un gros score aux élections, mais aussi de gagner une élection. Or aujourd’hui, ce qui vient de se passer c’était un préalable qu’il fallait remplir. Ce préalable est rempli. Monsieur Philippot n’est plus là. Il sera ailleurs. Maintenant, encore une fois, il faut changer de ligne politique, être plus réaliste, plus terre à terre, plus près des gens, et pleins de bons sens. Voilà la politique qu’il faudrait adopter et gagner les élections. […]"

Lire la suite de l'article

Très peu d’élus suivent Florian Philippot

Selon Olivier Faye (journaliste au Monde spécialiste du FN) :

«Florian Philippot a pour l’instant une 20aine d’élus qui le suivent : des conseillers régionaux, une députée européenne (Sophie Montel). Ca fait très peu. Ca n’a rien à voir avec la scission mégretiste à la fin des années 90 où le parti était vraiment scindé en 2.»

Guillaume Daudin, journaliste de l'AFP chargé de suivre le FN, a fait la liste des personnes ayant suivi Philippot :

DKQFPu_XkAARgWU

Selon le Quotidien, Florian Philippot a fait 693 apparitions télés ces 3 dernières années soit 231 apparitions par an en moyenne = 4,5 fois par semaine.

Lire la suite de l'article

Florian Philippot quitte le FN

Le désormais ex-vice-président du FN va sans doute se consacrer désormais à la culture du bonsaï :

Commentaires (6)

ENFIN !!!

Rédigé par : David | 21 sep 2017 08:52:50
____________________________________

Un non événement. Il était bien representatif du vide en politique et pour cela fort apprecie des médias. Ceux ci vont encore le soutenir pour contrer MLP et vraisemblablement le système le sortira du placard à chaque élection, jusqu'à épuisement.

Rédigé par : Stephe | 21 sep 2017 09:10:20
____________________________________

Enfin !

Rédigé par : Mld | 21 sep 2017 09:11:09
____________________________________

Bon débarras

Rédigé par : gaudete | 21 sep 2017 09:13:46
____________________________________

Bien tard. C'est bien avant les élections qu'il aurait fallu faire cela tout en changeant la ligne du FN sur les questions économiques et sociales.

Rédigé par : Bernard Mitjavile | 21 sep 2017 09:57:42
____________________________________

houste ! du balai ! et qu'il ne revienne plus ni là ni ailleurs

Rédigé par : michel benigne | 21 sep 2017 10:07:56
____________________________________

Lire la suite de l'article

En partant, Florian Philippot évite l’humiliation électorale au prochain congrès du FN

Jean-Yves Le Gallou estime que l'on ne peut pas comparer l'affaire Philippot à l'affaire Mégret : 

Unknown-3"Dix-huit ans après l’exclusion des mégrétistes du FN, Philippot s’apprête à subir un sort comparable. La comparaison est tentante. Un Le Pen chasse une capacité médiatisée. Après le polytechnicien venu du RPR dans les années 1980, c’est au tour de l’énarque Philippot issu des rangs chevènementistes de passer au tourniquet. Mais la comparaison doit s’arrêter là, tant les divergences sont nombreuses !

Bruno Mégret est resté quatorze ans au FN. Il a largement contribué à structurer son appareil. À former ses cadres et ses militants. À s’en faire aimer, lui permettant ainsi qu’à ses amis de gagner les élections internes au congrès de Strasbourg (1997). À construire un courant de pensée avec la revue Identité, matrice du courant identitaire si important aujourd’hui. Bruno Mégret a aussi conduit des campagnes électorales brillantes faisant partout progresser les résultats. Recueillant même à Vitrolles, avec son épouse Catherine, plus de 50 % des suffrages avec une participation au vote de plus de 90 % des inscrits : un record qui reste à battre au FN ! Bruno Mégret bénéficia aussi d’une bonne image médiatique assez vite instrumentalisée contre Jean-Marie Le Pen. Les couvertures d’hebdomadaire sur le thème « Mégret plus dangereux que Le Pen » contribuèrent à nourrir la méfiance réciproque. Lors de la scission, plus de la moitié des élus et des responsables suivirent Mégret, entraînant avec eux les militants de leurs fédérations. Mais une fois chassé du FN, Mégret fut prié par le Système de

Lire la suite de l'article

Pour Florian Philippot, la PMA est une diversion

Le vrai sujet, en effet, c'est de savoir si l'on va acheter nos bébés conçus par GPA en franc ou en euros…

Lire la suite de l'article

Florian Philippot prépare-t-il sa sortie du FN ?

DKADMUvWsAA2eX0Lundi, sans poser d'ultimatum à Florian Philippot, Marine Le Pen s'est montrée ferme lors d'un bureau politique à huis clos, bureau politique élargi pour travailler à la refondation du FN. Elle l'a invité à trancher entre ses fonctions au FN et la tête de son association Les Patriotes. Il a répondu sur France Inter :

«Bien évidemment, je ne quitterai pas la présidence des Patriotes»

Plusieurs membres du bureau politique ont demandé à Philippot de jouer «moins perso». L'intéressé s'est défendu en s'estimant mal-aimé au sein du parti. A l'exception de Sophie Montel. Philippot a pointé une des faiblesses du mouvement : la baisse du nombre d'adhérents. A croire qu'il les a fait fuir.

Selon plusieurs frontistes, Philippot serait en train de préparer sa sortie, en se posant en victime.

Lire la suite de l'article

Florian Philippot quittera-t-il le FN ?

Depuis l'éviction de Sophie Montel, la tension monte au sein du FN. 

Le journal l’Opinion révèle que Marine Le Pen a demandé lundi dernier à Florian Philippot de renoncer à la présidence de son association Les Patriotes, lors d’une réunion restreinte du bureau exécutif du FN à laquelle participaient cinq personnes.

Florian Philippot assure à ses proches n’avoir rien entendu de tel et être centré cette semaine sur le discours de sa présidente samedi en Haute-Marne. Autour de Marine Le Pen, le son de cloche est tout autre : “Ils ne se parlent même plus”, confie un eurodéputé à l’Opinion.

Pour Florian Philippot, les critiques à son encontre viennent de «ceux qui n'ont pas grand chose à faire et passent leur journée à déblatérer sur le travail des autres».

C'est vite dit. Invité ce matin sur Radio Classique, Nicolas Bay tacle :

"La question de l'euro se posera dans les années qui viennent. Ce n'est pas la priorité." "Nous n'avons rien à voir avec l'extrême gauche qui est fiscaliste et immigrationniste."

Désormais, beaucoup pensent que le temps de Florian Philippot est compté.

Lire la suite de l'article