Archives par étiquette : Philippe

Création de l’école Saint Philippe Néri à Vernouillet – 78

L'école St Philippe Néri c'est

  • une école indépendante fondée par des parents à Vernouillet-78
  • une école de confession catholique
  • une école ouverte à tous, avec pour socle la convivialité, l’entraide et le soutien des parents
  • une école qui aura la chance d’accueillir des enfants trisomiques dès Septembre 2018
  • l’ambition de contribuer à la formation complète des élèves : intellectuelle et humaine, spirituelle, artistique et physique
  • une ouverture du Primaire en Septembre 2018 avec 3 classes « double niveau » : Maternelles-CP
  • un collège envisagé pour Septembre 2020

Leur devise : Nourrir l’intelligence et réjouir les cœurs Fort de sa devise, l'école Saint Philippe Néri veut offrir aux enfants une formation complète, de qualité, adaptée aux capacités de chacun, enracinée dans la foi catholique, à la recherche du beau, du vrai et du bien ; et ainsi les rendre capables de réfléchir et d’exercer leur jugement dans la fidélité à leurs engagements de baptisés.

Dans la lignée de leur devise "Nourrir l'intelligence et réjouir les cœurs", la pédagogie s'appuiera sur plusieurs piliers :

Thumbnail

Pour aider c'est ici.

Lire la suite de l'article

Philippe Chevrier : Pour un Front libéré et non ligoté

Cadre dirigeant au sein du groupe Air France, Philippe Chevrier a été cadre dirigeant du FN pendant plus de 25 ans. Démis de ses fonctions, il a lancé “Le Front Libéré”, présenté des candidats aux législatives de 2017 et proposé un programme axé sur l’économie et la finance. Conseiller régional d’Ile-de-France, Philippe Chevrier cherche à tracer une nouvelle voie dans une droite nationale en pleine reconstruction.

Lire la suite de l'article

Edouard Philippe trouve une mission pour Dominique Voynet

Lu dans Présent :

X6tRD5dg_400x400"Après Jean-Louis Borloo, ancien ministre (de la Ville, de l’Emploi, de l’Economie et de l’Ecologie) chargé d’éclairer le gouvernement sur les quartiers défavorisés de notre pays, c’est au tour de Dominique Voynet, ancien ministre de l’Ecologie, et de Marcel Renouf, ancien fonctionnaire de la Défense et ancien administrateur supérieur de Wallis et Futuna, d’être missionnés en Guyane et à Mayotte.

La raison ? La forte pression migratoire a entraîné il y a peu un important mouvement social qui paralysa ces territoires pendant plusieurs semaines ; nos compatriotes, n’en pouvant plus d’être les premières victimes de l’immigration clandestine, avaient ainsi voulu dénoncer l’insécurité qui est leur lot quotidien.

Les deux missi dominici du gouvernement Philippe doivent donc « redéfinir » la coopération sanitaire en Guyane et à Mayotte et « réfléchir » à un éventuel statut extraterritorial des hôpitaux de ces territoires « pour éviter un tourisme sanitaire qui conduit ensuite à des installations dans la durée » […]"

Commentaires (9)

Deux imbéciles qui pourraient vivre en bonne intelligence : Borloo qui croit que le 93 est la France de demain et Voynet qui est venue à l’écologie par la lutte sociale, sans rien comprendre aux deux sujets. Une synthèse dont la République, qui détruit la France, a le secret.

Rédigé par : Letalle | 18 avr 2018 14:59:36
____________________________________

Oh mais toutes nominations au frais du contribuable vont vraiment bien nous aider sur ces sujets ;-))))

Rédigé par : marcantoine | 18 avr 2018 15:06:09
____________________________________

Vous voulez enterrer un dossier?

Lire la suite de l'article

Un cœur pour Philippe (suite)

Nous vous avions informé en janvier dernier de l'opération "Un cœur pour Philippe" au profit du fils naturel du lieutenant Roger Degueldre qui n'a jamais connu son père (voir ici). Le bulletin de Pâques de Secours de France fait un point de l'opération et des dons récoltés qui ont atteint plus de 100 000€ ce qui est considérable mais encore insuffisant.

Image1

Si vous souhaitez contribuer à cette opération, rédigez votre chèque à l’ordre de Secours de France. Au dos, portez la mention « Un cœur pour Philippe » et adressez le à : Georges Belmonte – 10, av Montesquieu – 33240 Saint-André de Cubzac. Vous recevrez un reçu fiscal.

Lire la suite de l'article

Racisme : voilà un peu de travail pour Edouard Philippe

XVM5372611a-2d16-11e8-8f40-c740ab83b836-805x604Le 19 mars, le Premier ministre Edouard Philippe dévoilait un nouveau plan contre le racisme et l'antisémitisme, avec l'ambition de mener une lutte sur la Toile

Le Figaro Etudiant conte que, depuis qu'un collectif d’extrême gauche s’est installé avec une centaine d'immigrés dans des locaux universitaires situés à Saint-Denis, des tags anti-France, anti-blancs fleurissent sur les murs. L’Université a annoncé qu’elle portait plainte. On ne sait pas si c'est pour dégradation ou pour racisme. Voici la poésie de ces gauchistes :

«Fuck White People», «Français = PD», «Femmes, voilez-vous!», «AntiFrance vaincra», «Mort aux blancs», «Beau comme une voiture de police qui brûle», «Kill Cops (au pluriel)».

Un enseignant-chercheur précise:

«Ce ne sont pas les migrants, les pauvres. Ils ne parlent pas français. Ce sont plus probablement les membres du collectif d’extrême-gauche.» «Certains de mes collègues ont reçu des menaces de mort».

Lire la suite de l'article

Philippe de Villiers invite la Jeanne d’Arc 2018 au Puy du Fou

Lire la suite de l'article

Ecoles libres : Philippe de Villiers interpelle Jean-Michel Blanquer

Philippe de Villiers s'inquiète dans Valeurs actuelles :

Unknown-2"Monsieur Blanquer, une proposition de loi visant à simplifier et à mieux encadrer le régime d’ouverture des classes et établissements privés hors contrat est à l’ordre du jour de la séance plénière au Sénat le 21 février prochain. Une initiative similaire avait été retoquée par le Conseil constitutionnel en janvier 2017. La revoilà pourtant.

On me dit que vous vous acharnez à défendre ce projet pour en finir avec les écoles hors contrat. La France avait l’impression, à lire vos premiers pas et à deviner ce que signifiait votre démarche, que vous vouliez redonner de la souplesse et de la liberté au système scolaire français. C’était une vraie joie pour beaucoup de professeurs, de parents et de citoyens. On allait peut-être réapprendre à lire et à écrire à l’école. Sans trop rêver, on pouvait quand même songer à ce qu’un jour, on apprenne la littérature et l’histoire de France, à nouveau, comme au temps du roman national. Et là, c’est la douche froide.

Vous êtes beaucoup plus jeune que moi. Je vous dirai simplement : souvenez-vous de M. Savary. C’était un de vos illustres prédécesseurs. Il avait une idée en tête : un seul peuple, une seule école. Laïque, universelle et obligatoire. Un grand service public qui devait unifier secteur privé et secteur public. Il y eut un million de Français qui descendit dans la rue. Et avec sagesse, le célèbre prédécesseur de M. Macron a renvoyé M. Savary à ses chères

Lire la suite de l'article

Philippe de Villiers : “Quand la politique est morte, il reste la métapolitique”

Forcé de rester en Vendée en raison de la neige, Philippe de Villiers n’a pu se rendre au 5e anniversaire de Boulevard Voltaire. Mais il a transmis un message :

"Je me faisais une joie d’être parmi vous ce soir mais malheureusement les conditions météorologiques ne m’ont pas permis de venir à Paris. Je voudrais simplement, à travers ces quelques mots, souhaiter d’abord à Boulevard Voltaire un bon anniversaire : cinq ans, ce n’est plus l’âge des balbutiements, ce n’est pas encore l’âge de raison, mais la croissance est belle à voir. Vous êtes, pour beaucoup de Français, une sorte de « kit » de survie, un ballon d’oxygène, c’est-à-dire un espace où l’on peut respirer librement. Il est d’autant plus nécessaire et vital, aujourd’hui, que la liberté d’expression est chaque jour un peu plus garrottée.

Hélas, les Français ne voient pas ce qui est en train de se passer : nous changeons, en même temps, de régime et de peuplement. Changer de régime signifie que nos pouvoirs sont partis ailleurs, la politique n’est plus qu’un simulacre compassionnel. Changer de peuplement : la préférence pour le migrant plutôt que pour l’enraciné fait basculer la société dans une vision multiculturelle qui sera, demain, multidéculturée et multiconflictuelle.

La France part en lambeaux, livrée aux deux mondialismes – hédoniste et islamiste – qui se nourrissent l’un l’autre.

Nous commémorons cette année – c’est une coïncidence symbolique – le 100e anniversaire de la naissance de Soljenitsyne et le 50e anniversaire de Mai 68. Ces deux commémorations symbolisent le face-à-face qui

Lire la suite de l'article