Archives par étiquette : personnes

Meurtre d’Adrien Perrez : ” l’Etat a peur de cette minorité de personnes ultra-violentes qui terrorisent la majorité des pauvres gens”

ApSes parents s'expriment après la mort de ce jeune homme de 26 ans, poignardé alors qu'il volait au secours de son meilleur ami agressé par des racailles armées.

"Dans une interview accordée au Dauphiné Libéré, les parents d’Adrien Perez – le jeune homme de 26 ans tué d’un coup de couteau dimanche matin à Meylan – évoquent  longuement la mémoire de leur fils et se disent révoltés par ce drame. « Il y a eu Grégory [Baharizadeh] à Échirolles, il y a mon fils aujourd’hui. On pourra toujours organiser des marches blanches pour tenter de mobiliser l’opinion, cela ne servira à rien.  Car il y aura encore d’autres victimes : une jeune fille demain, une grand-mère ensuite. Et cela ne s’arrêtera jamais. Le niveau de violence dans l’agglomération grenobloise est inadmissible. La police et les gendarmes font tout ce qu’ils peuvent, mais la vérité, c’est que l’Etat a peur de cette minorité de personnes ultra-violentes qui terrorisent la majorité des pauvres gens dans les quartiers », estime notamment Bruno Perez, le père d’Adrien.  

 « Mon fils a tenté de venir au secours d’un couple d’amis qui était pris à partie par les agresseurs. C’est en venant les aider qu’il a été tué. Il a fait preuve d’héroïsme. Ni lui ni ses copains n’étaient évidemment armés, alors que les autres avaient des couteaux. Mais comment est-il possible que des gens puissent entrer dans une discothèque en étant armés ? », s’interroge, effondrée, la mère d’Adrien, Patricia" (suite). 

RIP

Lire la suite de l'article

Monseigneur Cattenoz : “Je n’ai jamais rencontré de L, de G, de B, de T, et paraît-il, maintenant de Q ; je ne connais et ne vois que des personnes humaines”

CtSermon de monseigneur Cattenoz à l'occasion du festival d'Avignon sur fond de théorie du genre : 

"Aujourd’hui, le Seigneur nous envoie en mission. Le programme est simple : ne rien prendre pour la route, sinon un Évangile à la main et dans le cœur la présence rayonnante du Ressuscité. Deux impératifs doivent nous guider, ils furent prononcés par Jésus lui-même au commencement de sa mission : “Convertissez-vous et croyez à l’Évangile !”

Le festival d’Avignon bat son plein, un lieu merveilleux où l’humanité s’interroge librement à travers le théâtre sur ce qu’elle vit et ce qu’elle est, véritable brouillon de culture. Le festival est un lieu merveilleux pour répondre à l’appel de Jésus à évangéliser.
Cette année, devant le thème du festival, le genre, je lance un appel à la conversion et à la découverte du message de l’Évangile que la lettre de Paul nous a présenté de manière merveilleuse.
Je n’ai jamais rencontré de L, de G, de B, de T, et paraît-il, maintenant de Q ; je ne connais et ne vois que des personnes humaines avec toute la richesse de leur féminité et de leur masculinité inscrite dans leur chair et jusque dans leur être le plus profond. Je continue de m’émerveiller devant la complémentarité de l’homme et de la femme. Au nom même de celle-ci, je m’émerveille encore, devant l’amour qui jaillit entre eux et débouche sur le don de la vie. Le mariage pour tous peut bien exister, ce ne sera jamais qu’une

Lire la suite de l'article

Qui aurait pu croire que cet homme toujours si calme était entouré de personnes violentes et dangereuses ?

Thumbnail-3

Valeurs Actuelles évoque les 7 racailles de l'Elysée :

"Dans la famille des 7 racailles du président, il est désormais inutile de présenter Alexandre Benalla, au cœur du scandale depuis que Le Monde a révélé, mercredi, vidéo à l’appui, que ce « chargé de mission » à l’Elysée, équipé d’un casque noir à visière des forces de l’ordre, a molesté une femme, puis tabassé un homme à terre lors d’une manifestation, à Paris, le 1er mai dernier, avant de s’éclipser par peur d’être identifié.

A l’époque, ce proche collaborateur de Macron, en fait chargé de sa sécurité mais en congé ce jour-là (!), avait été suspendu deux semaines, puis recasé au Château… sur décision du chef de l’Etat. En douce. Dans le feutré. Ni vu, ni connu. Par le passé, le garde du corps avait déjà agressé un journaliste et un militant communiste, menacé un commissaire de police et même provoqué un accident de voiture avant de tenter de s'enfuir. L’adjoint au chef de cabinet du président (c'est son titre !) était pourtant chargé, il y a encore quelques jours, d'organiser… les vacances du couple Macron au fort de Brégançon.

Au moment du passage à tabac, le voyou présidentiel était accompagné d’un autre homme, Vincent Crase, employé de La République en marche et parfois mobilisé par l’Elysée, qui lui a infligé la même sanction dérisoire avant de mettre fin à leur collaboration.

Dans le gang des gros bras, Emmanuel Macron a aussi compté dans son entourage un certain Makao, passé

Lire la suite de l'article

Les femmes, filles et personnes susceptibles de se retrouver enceintes ?

Capture d’écran 2018-07-18 à 17.40.02Amnesty International considère le meurtre d'un enfant à naître comme un droit humain et publie un communiqué faisant suite à une réunion en Pologne, pays encore pro-vie, du 6 au 8 juillet :

 

"[…] Les délégué(e)s ont adopté par vote une révision de la position d’Amnesty International sur l’interruption volontaire de grossesse, demandant aux États non seulement de dépénaliser celle-ci, mais également de garantir un large accès à l’avortement légal et sans danger, dans le respect total des droits de toutes les femmes, filles et personnes susceptibles de se retrouver enceintes."

Les femmes et les filles susceptibles de se retrouver enceintes, je comprends encore, mais la fin me laisse perplexe : quelles sont ces personnes qui ne seraient ni des filles ni des femmes et qui seraient enceintes ?!

Dans la rubrique propagande grossière, Amnesty avance un chiffre totalement délirant :

"On estime à 25 millions le nombre d’avortements réalisés dans de mauvaises conditions chaque année."

Et pourquoi pas 250 millions aussi ?

Lire la suite de l'article

100 000 personnes commémorent le centenaire de l’assassinat par les bolchéviques du dernier tsar

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

80961929"Une procession a réuni la nuit dernière à Ekatérinbourg près de 100.000 personnes pour commémorer le centenaire de l'assassinat par les bolchéviques du dernier tsar Nicolas II et des membres de sa famille. Une divine liturgie a été célébrée par une quarantaine d’évêques devant l’église de Tous-les-Saints, construite entre 2000 et 2003 – les Russes l’appellent l’église « sur le sang versé », son nom complet est : « église sur le sang versé en l'honneur de tous les Saints resplendissants dans la Sainte Russie », son autel se trouvant juste au-dessus de la cave où furent fusillés Nicolas II et sa famille.

A partir de 2h00 du matin, le patriarche Cyrille a conduit la procession jusqu’au monastère « des saints martyrs impériaux » de Ganina Iama, à 21 km de là, construit près du fossé où l’on retrouva les restes de la famille impériale (ce que vient de confirmer, ce lundi, une analyse ADN). « Nous devons vraiment résister à toute idée ou dirigeant qui nous propose, via la destruction de notre vie, de nos traditions et de notre foi, d'adopter un soi disant nouvel avenir inconnu et heureux », a notamment déclaré Cyrille."

Lire la suite de l'article

L’assassinat légal des personnes “inutiles” en forte hausse

Aktion_brand4 188 euthanasies ont été réalisées aux Pays-Bas en 2012. En 2017 il y en a eu plus de 7 000, selon une étude, publiée dans le British Medical Journal.

Soit une augmentation de 67% en 5 ans.

Adolf Hitler appelait cela la "mort miséricordieuse". Maintenant on parle d'euthanasie…

Lire la suite de l'article

On ne va pas aider les personnes avec des articles en rose qui engluent l’intelligence

La lecture de l'article du dernier numéro du magazine "Aime" sur le stérilet a fait bondir l'une de nos lectrices. Elle a d'ailleurs trouvé un petit encart sur Internet à propos du Dr Paganelli, datant de juin 2016, interrogé par Aime. Son mépris affiché pour les femmes et les enfants est difficile à supporter :

SYNGOF-FB-15-juin-2016-e1466363796145

Comment est-il possible que le magazine Aime ait pu prendre comme référence ce médecin qui a pratiqué tant et tant d'avortements à Tours ? C'est juste invraisemblable. Nous avons interrogé cette lectrice.

Que trouvez-vous de scandaleux alors que cet article rappelle que le stérilet empêche le développement d'une vie humaine ?

BSmVsvAk_400x400Cet article me noue les tripes. Parler ainsi du stérilet, aussi légèrement, me révulse. J'ai moi-même porté un stérilet au cuivre avec justement cette idée "de rester à l'écoute de mon cycle", pensant tout faire pour ne pas être enceinte voyant alors l'enfant comme la menace suprême. Et je me suis retrouvée enceinte. Oh, "très peu" ! Si peu que ce bébé est presque tout de suite "parti". Eh oui, je pensais moi aussi que le cuivre empêchait les spermatozoïdes de rencontrer l'ovule. Et pourtant le test était bien positif. c'est "juste" que le bébé n'a pas réussi à s'implanter. Et il est mort. C'est ça le mot. Mort. Il m'a fallu un temps fou et surtout un accident de la route où j'ai à mon tour frôlé la mort, pour voir, sur une radio, ce stérilet incrusté dans mes entrailles, pour réaliser,

Lire la suite de l'article

Le nombre de personnes LGBT qui ont pu adopter en France ou à l’étranger serait inférieur à dix

Unknown-28C'est ce qu'assure Nicolas Faget, porte-parole de l'Association des parents gays et lesbiens (APGL).

Il faut d'abord décrocher l'agrément, étape qui dure en moyenne neuf mois. Puis il faut passer passer devant un "conseil de famille", instance composée d'élus du conseil départemental, de membres d'associations de pupilles de l'État et de familles adoptantes ainsi que de professionnels de la protection de l'enfance. Jean-Marie Müller, qui préside le conseil de famille de Meurthe-et-Moselle, explique :

"On n'a rien contre les couples de mêmes sexe, mais tant qu'on aura des couples jeunes, stables, avec un père et une mère, on les privilégie".

Et oui, un enfant a droit à un père et une mère. 

Ceux qui veulent adopter à l'étranger doivent composer avec un nombre restreint de pays : seuls le Brésil, la Colombie, l'Afrique du Sud, le Portugal, l'État de Mexico et quelques États des États-Unis acceptent l'adoption par des LGBT.

Depuis 2013 et la loi Taubira, le nombre d'enfants adoptés à l'étranger a chuté de 50 %, tombant à 685 l'an passé, selon les chiffres du ministère des Affaires étrangères. 

C'est pourquoi ils militent aujourd'hui pour la légalisation du marché de la procréation, PMA et GPA.

Lire la suite de l'article

Pr Xavier Ducrocq : «on entre dans un processus d’élimination des personnes handicapées»

Pour le Pr Xavier Ducrocq, chef du service de neurologie du CHR de Metz-Thionville, la décision d'arrêt des traitements de Vincent Lambert est grave :

« on entre dans un processus d'élimination des personnes handicapées. Démocratique. Et j'oserai prononcer le mot d'eugénisme. »

Dap-U_wX0AAbzQT

Lire la suite de l'article

Les États membres de l’UE ont octroyé la nationalité à près d’un million de personnes en 2016

Ce sont les chiffres officiels d'Eurostat, publiés hier :

"En 2016, quelque 995 000 personnes ont acquis la nationalité d’un État membre de l’Union européenne (UE), un chiffre en hausse par rapport à 2015 (où il s’établissait à 841 000) et à 2014 (889 000). Si, parmi les personnes devenues citoyens de l’un des États membres de l’UE en 2016, 12% étaient auparavant citoyens d’un autre État membre de l’UE, la majorité était des ressortissants de pays tiers ou des apatrides.

Les citoyens marocains formaient le plus grand groupe de nouveaux citoyens d’un État membre de l’UE dont ils étaient résidents en 2016 (101 300 personnes, dont 89% ont acquis la nationalité espagnole, italienne ou française), devant les citoyens de l’Albanie (67 500 personnes, dont 97% ont acquis la nationalité italienne ou grecque), de l’Inde (41 700 personnes, dont près de 60% ont acquis la nationalité britannique), du Pakistan (32 900 personnes, dont plus de la moitié a acquis la nationalité britannique), de la Turquie (32 800 personnes, dont près de la moitié a acquis la nationalité allemande), de la Roumanie (29 700 personnes, dont 44% ont acquisla nationalité italienne) et de l’Ukraine (24 000 personnes, dont 60% ont acquis la nationalité allemande, roumaine, portugaise ou italienne). Ensemble, les Marocains, les Albanais, les Indiens, les Pakistanais, les Turcs, les Roumains et les Ukrainiens représentaient un tiers environ (33%) du nombre total de personnes ayant acquis la nationalité d’un État membre de l’UE en 2016. Les Roumains (29 700

Lire la suite de l'article

Demain, ce n’est pas seulement Vincent Lambert, mais près de 2 000 personnes qui pourront être tués

Jean-Marie Le Méné explique dans Valeurs Actuelles :

"[…] Tétraplégique, Vincent Lambert n’est ni sans conscience (même s’il est dans un état de conscience altérée) ni sans relation (même s’il est dans un état pauci-relationnel). On ne peut donc absolument pas dire de sa vie qu’elle est végétative. Un enfant de trois ans comprend tout seul que ce jeune homme est vivant. Il bouge, il tourne la tête, il regarde. Vincent n’est pas en fin de vie, il n’est pas malade, il ne souffre pas. Il respire normalement. Il a juste une sonde gastrique, ce qui, jusqu’à preuve du contraire ne relève pas d’un acharnement thérapeutique ni d’une obstination déraisonnable. Son cas est comparable à celui de milliers de personnes victimes, comme lui, d’un accident de la route. Tel est le témoignage de ses parents qui lui rendent visite tous les jours, de ses proches, des avocats qui l’ont défendu avec détermination, mais aussi des 23 spécialistes qui ont récemment adressé un courrier à l’hôpital de Reims. En vain. Il fallait qu’il meure. Trois raisons principales se conjuguent pour que Vincent Lambert soit euthanasié.

D’abord, la loi Leonetti de 2005 est une mauvaise loi n’en déplaise aux politiciens de gauche ou de droite et aux bioéthiciens de salons, qu’ils croient au Ciel ou qu’ils n’y croient pas. Et le fait qu’elle ait été votée à l’unanimité n’y change rien. Pour éviter l’obstination déraisonnable, elle a mis en place un système de procédure collégiale permettant à un médecin de décider seul

Lire la suite de l'article