Archives par étiquette : pensais

J’ai souffert le martyre parce que je pensais que j’étais obligée d’accepter mon homosexualité

Comme une secte, le mouvement LGBT vous empêche d'en sortir. Brigitte témoigne :

« Il y a probablement des gens qui sont heureux dans leur homosexualité… J’en connais. Mais je crois que la plupart des gens ne sont pas réellement des homosexuels. Ils souffrent simplement de blessures d’enfance, et tant qu’ils ne vont pas revoir ces blessures pour les guérir, ils vont rester là-dedans, et ils seront malheureux. Alors, il faut faire la vérité sur soi. Et moi, en thérapie, on me refusait l’alternative d’aller dans mon passé pour en guérir. Je pense qu’on devrait permettre aux gens la possibilité d’aller en thérapie pour aller voir d’où ça vient… Pendant 8 ans de thérapie, j’ai souffert le martyre parce que je pensais que j’étais obligée d’accepter mon homosexualité. Pendant 8 ans, j’ai travaillé à l’acceptation, tandis que dans la réalité, je n’étais pas homosexuelle. J’étais juste blessée dans ma relation avec les femmes et les hommes dans ma tendre enfance, avec mes parents… Mais il faut le savoir, ça! Alors, si on ne te donne même pas la chance d’aller voir ça, tu es malheureux toute ta vie, parce que tu n’es pas toi-même. Je suis persuadée que la grande majorité des homosexuels ne le sont pas actuellement. Ils fonctionnent à partir d’une blessure : ils sont incapables d’entrer en relation avec l’autre sexe

Lire la suite de l'article

“Je pensais que la France était encore un pays chrétien…”

Cet aveu blessé est celui d’une jeune fille irakienne arrivée en France l’été dernier et rapporté dans l'hebdomadaire Christianophobie.

"Et elle ajoutait : « Je peux vous assurer que le gouvernement n’aurait jamais osé détruire une église chez nous, nous aurions tous été dans la rue. » Nous sommes la proie de deux totalitarismes qui se répondent : l’un, islamiste, terrorise franchement ; l’autre, progressiste, étouffe les Français depuis des décennies. Tous deux ont un ennemi commun : le christianisme et chacune des traces, très nombreuses, qu’il a laissées dans notre pays. Après la statue de la Sainte Vierge à Publier, c’est à la Croix qui surplombe une statue de Jean-Paul II que s’est attaquée la Libre Pensée dans le Morbihan et les intégristes laïcards viennent de remporter une nouvelle manche de leur combat judiciaire.

Tandis que les djihadistes de l’État Islamique menacent de l’autre côté de la Méditerranée « tous les pays chrétiens » en pointant leur sabre vers l’Europe, l’Europe ne cesse de renier ce qui l’a fondée. « C’est triste, parce que les Français auront rapidement à combattre la même menace islamiste que nous, et ils ne sauront même pas pourquoi ils mourront », poursuit cette jeune fille. Si le calvaire des chrétiens d’Orient nous semble bien lointain, le nôtre est pour eux une évidence. À l’empoisonnement continu de nos âmes par mille et une déclarations de politiciens apostats, s’ajoute désormais la crainte de l’attentat. Avant-hier Bagdad, hier Alep, et demain Paris. Notre soutien aux

Lire la suite de l'article