Archives par étiquette : pays

« Vous êtes mieux au pays et le pays a besoin de vous »

A8a70fb1956290b61561b443221b7d1e_LLe Président de Côte d'ivoire Alassane Ouattara a exhorté, au cours de son discours à la Nation, le 31 décembre, à ne pas tenter d'immigrer vers les pays européens.

« Ne vous lancez pas à l'aventure au péril de vos vies! » « Vous êtes mieux au pays et le pays a besoin de vous ».

Selon le directeur général des Ivoiriens de l’extérieur (Dgie), Issiaka Konaté, 2330 Ivoiriens en situation d’immigration clandestine sont revenus en Côte d’Ivoire depuis 2015, parmi lesquels 1200 en Lybie.

Lire la suite de l'article

« S’aimer soi-même signifie aussi aimer notre pays, notre nation, notre famille, notre culture et notre civilisation. »

Orban_viktorExtrait du message de Noël de Viktor Orban :

« Le christianisme est une culture et une civilisation. Nous vivons dedans. Il ne s’agit pas de savoir combien de personnes vont à l’église ou combien prient honnêtement. La culture est la réalité de notre vie quotidienne … La culture chrétienne définit notre morale quotidienne ».

Orbán a visé les ennemis de sa politique, qui prétendent qu’il n’est pas chrétien s’il ne permet pas «à des millions d’extra-européenne à s’installer en Europe» selon le commandement «aime ton prochain comme toi-même» .

« Ils oublient la deuxième partie du commandement ». « S’aimer soi-même signifie aussi protéger tout ce que nous sommes et qui nous sommes. Nous aimer signifie que nous aimons notre pays, notre nation, notre famille, la culture hongroise et la civilisation européenne. »

« Les bases de la vie européenne sont maintenant attaquées ».« Nous ne voulons pas que nos marchés de Noël soient renommés, et nous ne voulons absolument pas nous retrancher derrière des blocs de béton. Nous ne voulons pas que nos rassemblements de Noël soient entourées de peur et de détresse. Nous ne voulons pas que nos femmes, nos filles soient agressées le soir du Nouvel An « 

« Ils veulent que nous arrêtions d’être ce que nous sommes. Ils veulent que nous devenions ceux que nous ne voulons pas être. Ils veulent que nous nous mélangions à des gens d’un autre monde ».

« Les nations libres d’Europe, les gouvernements nationaux élus par des citoyens libres, ont une nouvelle tâche: protéger notre culture

Lire la suite de l'article

Concours de crèche à l’Hôtel de Région Pays de la Loire ?

C'est le souhait du groupe FN, qui a écrit au président de région :

H"En période de Noël, la traditionnelle crèche est un très beau symbole d’unité et de solidarité familiale. En témoignent le succès populaire de toutes les crèches installées dans divers emplacements publics de France. Pour reprendre les mots de monsieur Bruno Retailleau, la crèche est « un symbole qui, très au- delà de son caractère cultuel auquel les Chrétiens sont légitimement attachés, fait partie intégrante de notre patrimoine culturel commun. ».

En ces temps troublés d’insécurité physique, culturelle et économique, les Français ont besoin de se rassembler autour de symboles qui touchent leur cœur. L’année dernière, nous avions demandé à l’exécutif régional de bien vouloir installer une crèche de Noël dans le hall d’accueil de l’Hôtel de région. L’exécutif nous avait répondu par la négative, au prétexte qu’il n’y avait pas de tradition de crèche dans cette collectivité. Or, l’argument nous avait paru un peu faible. Pour rappel, la crèche du conseil départemental de Vendée n’était pas non plus une « tradition » avant, justement, d’en devenir une. La tradition n’est-elle pas, après tout, un progrès qui a réussi ? Comme nous le rappelle feu l’écrivain témoin du siècle, Jean d’Ormesson, décédé aujourd’hui : « la plus haute tâche de la tradition est de rendre au progrès la politesse qu'elle lui doit et de permettre au progrès de surgir de la tradition comme la tradition a surgi du progrès ». A vous, madame la présidente, d’instaurer

Lire la suite de l'article

La redistribution sociale appauvrit le pays

Lu dans Les 4 Vérités :

Images-8"La redistribution est l’ instrument adoré des apôtres de la justice sociale. Elle consiste à prélever sur les riches pour aider les pauvres et les défavorisés de tout ordre. En langage populaire, cela revient à déshabiller Pierre pour habiller Paul. Une conséquence soigneusement occultée est que la redistribution sociale appauvrit le pays. En effet, parmi les dizaines de milliers de Pierre qui en supportent le poids, certains hésitent à fournir l’effort qui pourrait leur apporter un revenu supplémentaire, en pensant : « À quoi bon, l’État va m’en prendre l’essentiel! »

De même, parmi les dizaines de milliers de Paul qui en bénécient, certains renoncent aussi à fournir un effort supplémentaire en se disant «De toute façon, l’État m’aidera. » Ou pire: « On va diminuer mes allocations! » Ainsi, aux deux bouts de la chaîne de redistribution sociale, des efforts, et donc des productions supplémentaires, sont perdus pour le pays qui se trouve, par conséquent, privé de leur valeur ajoutée.

En outre, la complexité de gestion des diverses aides sociales exige une bureaucratie importante, dont le nancement par l’impôt ampute encore le revenu disponible des citoyens.

Un exemple concret en a été donné au cours d’un débat sur LCI, le 14 novembre 2017 : un célibataire travaillant à mi-temps pour 600 euros par mois, perçoit en tout, grâce aux aides sociales diverses, 1150 euros par mois. S’il travaille à plein temps pour un SMIC de 1 150 euros par mois, son revenu ne

Lire la suite de l'article

“Les loges et l’Eglise catholique restent les deux plus puissants réseaux de renseignement de notre pays”

Anecdote amusante :

Unknown-26"La manière dont Patrick Stéfanini apprend la mise en examen de François Fillon en dit long sur l'entrisme de Sens Commun dans les lieux de pouvoirs de la République. Le directeur de campagne du candidat de la droite n'apprend pas la nouvelle de la bouche des juges d'instruction chargés de l'enquête ou même de ses avocats… mais d'une " taupe " de  Sens Commun travaillant dans un ministère régalien.

" Le 28 février en début d'après-midi, je reçois, à cinq minutes d'intervalle, deux appels téléphoniques. Le premier émane de Philippe Briand, le questeur du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale : " Patrick, j'ai une mauvaise nouvelle, François va être mis en examen. " Le second, de Christophe Billan, président de Sens Commun : " Patrick, un de nos adhérents, bien placé dans un ministère régalien, m'annonce que la procédure ouverte contre François Fillon va connaître une nouvelle avancée. " La quasi-simultanéïté de ces deux appels et la qualité de leurs auteurs m'interdisent de rester les bras croisés. Un de mes proches auquel je rapporterai plus tard cette coïncidence me dira avec une pointe d'amusement : " Décidément, les loges et l'Eglise catholique restent les deux plus puissants réseaux de renseignement de notre pays… "

Lire la suite de l'article

Question : dans quel pays en guerre a été tournée cette vidéo la nuit dernière ?

Lire la suite de l'article

Jean-Yves Le Gallou : “Le moule de résistance d’identité européenne se trouve aujourd’hui dans les pays de l’Est”

Jean-Yves Le Gallou commente sur Boulevard Voltaire la grande manifestation patriotique qui s'est déroulée en Pologne :

Que s’est-il passé en Pologne le 11 novembre ?

Depuis un certain nombre d’années, un traditionnel défilé patriotique est organisé le 11 novembre en Pologne. Il y a une dizaine d’années, il attirait quelques centaines ou quelques milliers de personnes. Depuis quelques années, il touche un assez grand nombre de Polonais. Les organisateurs parlent de 120.000 personnes, la police parle de 60.000 personnes. C’est donc une très grande manifestation patriotique polonaise.

Cette manifestation de l’identité polonaise peut-elle s’inscrire dans la montée de l’extrême droite dans les pays européens ?

Non, je crois que cette manifestation est polonaise tout simplement. L’identité polonaise est européenne, chrétienne et catholique. C’est normal que cela se retrouve dans les slogans et dans les drapeaux. En revanche, l’attitude des médias occidentaux (États-Unis, Grande-Bretagne, France, Allemagne…) est nouvelle. Elle consiste à interdire toutes expressions identitaires et patriotiques en utilisant un vocabulaire de dénigrement et diabolisation. Ce qui est intéressant comme ils n’hésitent pas à monter en puissance dans le dénigrement. Ils parlent de manifestations d’extrême droite. Ils qualifient l’ASB en Allemagne de néonazi, les patriotes polonais sont des néonazis. Tout cela relève du délire médiatique.

La Pologne a une histoire assez particulière. Cette histoire la place dans un contexte antinazi et anticommuniste. Où se situe la Pologne aujourd’hui sur l’échiquier européen ?

La Pologne espère rester polonaise. Il est très significatif que les Polonais, les Hongrois et les Tchèques, qui sont

Lire la suite de l'article