Archives par étiquette : passeurs

Passeurs d’hommes

Vous êtes chefs d’entreprises, responsables d’équipe, enseignants, éducateurs ou tout simplement parents et vous disposez de peu de temps ? Vous désirez développer votre leadership pour conduire à l’excellence ceux dont vous avez la responsabilité ? Venez découvrir la richesse et la cohérence d’une vision de l’homme  associée à une pratique qui a démontré sa fécondité dans le temps. Ce parcours s’adresse en priorité à ceux qui exercent ou exerceront des responsabilités humaines dans la société et désirent permettre à des enfants, des élèves, des équipiers de s’accomplir. Ce parcours se déroule sur 11 séances qui forment un tout, le lundi de 20h à 21h30, à partir du 2 octobre 2017 dans les locaux de Saint-Jean de Passy.

Capture d’écran 2017-09-10 à 17.09.42

Lire la suite de l'article

Libye : une milice stoppe les embarcations des passeurs

Un groupe armé constitué de plusieurs centaines d'hommes s'est formé en Libye pour stopper les embarcations des réseaux de passeurs et repousser les migrants. Il a fait chuter cet été le nombre des départs vers l'Italie. L'organisation armée opère à Sabratha, à 70 km à l'ouest de Tripoli, principal point de départ des traversées vers l'Italie à la suite d'une campagne de répression menée en 2015 contre les réseaux de passeurs à Zouara, un peu plus à l'ouest.

L'émergence de ce groupe, qui compte des civils mais aussi des policiers et militaires dans ses rangs, explique en partie pourquoi les arrivées en Italie depuis l'Afrique du Nord ont subitement chuté, avec 50% de migrants en moins en juillet par rapport à juillet 2016.

Le groupe s'emploierait à faire reconnaître sa légitimité par Tripoli et obtenir des financements du gouvernement d'union nationale reconnu par la communauté internationale.

Lire la suite de l'article

Le patron de Frontex accuse les ONG de tenir le rôle de passeurs pour les “migrants”

Eh oui, l'idéologie est bien présente chez ses humanitaires du dimanche : 

"L’accusation a été formulée hier par le patron de Frontex, la mission européenne en charge de la surveillance des frontières extérieures de l’Union. Selon le responsable de cette mission, Fabrice Leggeri, 40 % des secours sont apportés par des bateaux privés et non par des navires l’agence européenne. Les ONG opéreraient en outre de plus en plus prés des côtes libyennes et coopèrent mal avec les gardes-frontières (…)

Ce n’est pas la première fois que le patron de Frontex critique l’action des ONG en Méditerranée. En décembre, Médecin sans Frontières lui avait déjà répondu que l’action humanitaire n‘était pas la cause, mais une réponse à la crise des migrants, rappelant l‘échec de l’Union européenne à réduire le nombre de morts en mer".
 

Lire la suite de l'article