Archives par étiquette : passera

L’union des droites passera par la jeunesse

C'est ce qui se dessine constate Le Monde :

CLiL_3_B_400x400"C’est l’idée défendue par Erik Tegnér, candidat à la présidence des Jeunes Républicains, dont l’élection se tiendra les 14 et 15 octobre. Le Breton de 24 ans, qui vient de lancer sa campagne, plaide pour une coalition entre son parti avec le Rassemblement national (RN, ex-Front national), Debout la France et le Parti chrétien-démocrate. Une stratégie toujours rejetée par le président du parti Les Républicains (LR), Laurent Wauquiez, qui rêve de siphonner l’électorat d’extrême droite mais répète à longueur d’interviews qu’il n’y aura « jamais d’alliance » avec le parti de Marine Le Pen.

L’étudiant en école de management souhaite mettre fin à « l’hypocrisie qui règne » chez LR. « C’est une arnaque de s’opposer au rassemblement quand on voit que sur la loi asile et immigration, les députés LR et RN votent quasiment la même chose, s’agace Erik Tegnér. Pourquoi refuser le dialogue quand des figures du parti comme Guillaume Peltier ou Julien Aubert portent des idées proches des personnalités d’extrême droite ? » Erik Tegnér, qui ne se départ jamais de sa veste bleu marine sur une chemise blanche, tient Sebastian Kurz pour modèle. Comme le chancelier autrichien allié avec l’extrême droite, il se dit libéral-conservateur et tient un discours très dur sur l’immigration. « Je parle à la jeunesse conservatrice de La Manif pour tous et à la jeunesse identitaire qui se sent dépossédée culturellement », répète à l’envi le candidat. Inconnu du grand public, Erik

Lire la suite de l'article

Emmanuelle Ménard : “la PMA ne passera pas comme une lettre à la poste”

C'est aussi l'avis de…  Jean Leonetti, vice-président des Républicains, qui estime que "la mobilisation est possible".

Images-7"Pour ma part, je suis opposé à l’extension de la PMA aux couples de femmes car elle conduira à terme à la GPA. D’ailleurs le Conseil d’Etat parle lui-même d’+équité et de discrimination+"."Sans porter de jugement moral, lorsqu’on a créé le PACS, on nous a expliqué que cela n'amènerait jamais au mariage pour tous. Quand celui-ci a été voté, il ne devait pas y avoir de conséquences sur la filiation. Nous voilà aujourd’hui à la PMA. Je ne vois donc pas pourquoi nous n’irions pas ensuite vers la GPA, malgré la position prise à ce sujet par le Conseil d’Etat et le gouvernement qui y sont opposés".

"Emmanuel Macron avait dit qu’il fallait une société apaisée pour passer cette réforme, il ne l’aura pas !"."On dit qu’un président de la République a besoin de +marqueurs+: la réforme sur la PMA peut en être un et lui permettre de montrer qu’il est un dirigeant +libéral, progressiste et moderne+. Mais les sujets de bioéthique ne se résument pas à un combat entre les jeunes et les anciens, les conservateurs et les progressistes !"

"Je crois comprendre néanmoins que sa majorité est divisée sur le sujet. Passer par-dessus celle-ci et une partie de la population me paraît bien risqué".

Emmanuelle Ménard estime que "les gens se mobiliseront".

"Les réseaux de la Manif pour tous sont encore très mobilisés".

Lire la suite de l'article

Le fascisme ne passera pas : quel fascisme ?

De François Billot de Lochner :

Capture d’écran 2018-05-11 à 13.01.39"Samedi dernier, Robert Ménard, invité par des élus locaux de Gironde à venir discuter de l’union des droites, était attendu à Saint-André-de-Cubzac, en toute légalité. Sur le chemin de la salle de réunion, il se fait, par deux fois, frapper et jeter à terre, dans un climat consternant de rires et de sarcasmes, de la part d’une escouade d’élus de partis « irréprochables ».

Tout cela sans réelle réaction des gendarmes mobilisés pour le maintien de l’ordre. Bilan de de cette triste affaire pour l’homme politique : quatre  jours complets d’interruption temporaire de travail, suivis de onze jours partiels. Rien que ça. Robert Ménard incarnant le fascisme, il fallait l’intimider, le bloquer, le violenter, le brutaliser : le fascisme ne devait pas passer.

Le fascisme, mais quel fascisme ? Sans remonter jusqu’à Charles le Chauve, et pour s’en tenir simplement au millénaire actuel, il apparaît que le fascisme fait bon ménage avec la gauche dans son ensemble. Qui a réprimé dans une inacceptable violence les très pacifiques manifestants s’opposant à la loi Taubira ? Le très socialiste ministre de l’Intérieur de l’époque, Manuel Valls. Qui aurait trouvé plaisant qu’une bombe explose dans le cortège des manifestants ? Le très libertaro-gauchiste Pierre Bergé, ami intime du très socialiste président de la République de l’époque. Qui ravagent régulièrement les centres-villes de grandes agglomérations comme Paris, Nantes ou Rennes ? Les très gauchistes héritiers de mai 68. Qui a organisé un camp retranché à Notre-Dame des Landes, en toute violence et

Lire la suite de l'article

Crèche de Noël : Robert Ménard passera outre l’avis du Conseil d’Etat

Unknown-49Malgré la décision du Conseil d'Etat, Robert Ménard inaugurera le 4 décembre la crèche de Noël en la mairie de Béziers.

"Nous ferons notre crèche cette année ! Ce n'est pas un coup d'arrêt. Nous avons choisi des thèmes plus provençaux qui mettent en scène des maisons tuilées, des santons bien plus nombreux racontant les métiers d'autrefois, etc. Cela viendra concorder avec les chalets en bois installés à l'extérieur."

"Lors de l'inauguration de la crèche, se trouvent bien sûr les représentants du culte catholique mais aussi, à chaque fois, ceux de la communauté musulmane. De même, nous avons à chaque fois un message de la communauté juive. Tout le monde se retrouve dans le symbole de la crèche, qui est avant tout celui de la famille."

Il a raison : il faut arrêter de se laisser marcher sur les pieds et remettre en cause, sinon en droit du moins en fait, la loi de 1905.

Lire la suite de l'article

Michel Rocard :” Si les directeurs d’antenne combattent un projet de réforme, il ne passera pas”

Puisqu'il est de bon ton de rendre hommage à ceux qui nous quittent même si leur action a été globalement mauvaise et néfaste pour la France, Bruno Gollnisch profite du décès de Michel Rocard pour rappeler ce propos de l'ancien premier ministre prononcée en 2015 lors d'une visite à La Réunion, où il s'était rendu en raison de ses fonctions d’« ambassadeur aux pôles arctique et antarctique », prises en 2009, sous Nicolas Sarkozy (à l'époque ou ce dernier s'ouvrait à gauche au lieu de mener une politique de droite) :

"Ça fait longtemps que l’homme politique a perdu le pouvoir au profit des grandes banques. Le consortium des grandes banques systémiques a pris le commandement de la planète sur l’organisation financière, résultat : la crise.

Et, deuxièmement, tous les gouvernants d’aujourd’hui savent qu’un grand projet d’importantes réformes ne peut passer que si les directeurs d’antennes de télévision du journal de 20 h sont d’accord avec. Si les directeurs d’antenne combattent un projet de réforme, il ne passera pas. Terminé."

Lire la suite de l'article