Archives par étiquette : passer

Ile de France : Le budget régional consacré à la rénovation du patrimoine doit passer de 5 à 9 millions

Trinite_2-r270Amélioration en vue pour les églises de la région Ile de France. Lundi, la présidente LR de la région Valérie Pécresse a présenté une série de mesures en faveur du petit patrimoine francilien. Près de 4000 monuments protégés, dont quelques grands châteaux ou abbayes, existent en Île-de-France. En 2018, le budget global consacré au patrimoine passera de 5 à 9 millions d'euros. Les dispositifs d'aide à la restauration de monuments vont être simplifiés, deux aides prenant le pas sur les sept préexistantes. Une aide spécifique sera par ailleurs accessible pour le mobilier. Un nouveau «label patrimoine d'intérêt régional», octroyé par la région permettra aux bénéficiaires de toucher ces aides.

Mais neuf millions d'euros sont une goutte d'eau pour les besoins. La région va s'appuyer sur la Fondation du patrimoine, un organisme privé indépendant avec lequel elle a signé une convention. Afin d'encourager le mécénat des particuliers et des entreprises, chaque euro collecté par la Fondation pour du patrimoine francilien sera abondé d'un euro par la région, dans la limite de quinze mille euros par projet.

Pour voir l'état des églises parisiennes, c'est par ici.

Lire la suite de l'article

“D’habitude il conduisait bien. Il s’arrêtait pour laisser passer les piétons…”

Ce titre est apocryphe. Mais on apprend que l'un des terroristes de Barcelone faisait sa prière et ça s'arrêtait là… Etonnant donc, cette religion pacifiste qui crée des terroristes ? Un peu de Taqiya islamiste :

"Sur les hauteurs du Moyen Atlas au Maroc, la bourgade sans histoire de Melouiya est tombée des nues après les deux attentats qui ont endeuillé la Catalogne. Les frères Driss et Moussa Oukabir – arrêté pour le premier et abattu dans la voiture qui fonçait sur la foule à Cambrils pour le second – sont originaires du village. Près d'une tente initialement installée pour accueillir une cérémonie de mariage, certains membres de leur famille se sont confiés à l'AFP. "La joie a laissé place à la tristesse et à la douleur", souffle Abderrahim, un des oncles des frères Oukabir. "Nous sommes sous le choc, complètement effondrés, enchaîne, les larmes aux yeux, leur père Said. La police espagnole a appelé aujourd'hui sa mère qui se trouve en Espagne, pour lui dire que Moussa était mort."

"Nous sommes des gens simples, pacifistes. Nous ne connaissons ni le radicalisme ni le terrorisme", assure un habitant de cette région nichée dans le centre du royaume et dont l'économie repose en grande partie sur le transfert d'argent des Marocains établis en Europe. Said Oukabir est d'ailleurs parti tenter sa chance en Catalogne dans les années 1990. Après avoir passé son enfance à Aghbala, une commune rurale située non loin de leur village natal, Driss avait 10 ans quand il est

Lire la suite de l'article

La Manif Pour Tous appelle à passer de la parole aux actes pour renforcer l’interdiction de la GPA en France et dans le monde

Communiqué de La Manif Pour Tous :

"Les arrêts publiés par la Cour de cassation ce 5 juillet accordent l'adoption simple au conjoint du père biologique d'un enfant né d'une mère porteuse à l'étranger. Ce faisant, la Cour de cassation fait preuve d'une immense hypocrisie. Alors que l'intérêt supérieur de l'enfant suppose avant tout autre chose de ne pas l'arracher à sa mère et de ne pas en faire l'objet d'une transaction, la Cour publie des arrêts qui conduiront au développement de cette pratique et non au renforcement de sa prohibition partout dans le monde, ce que le CCNE (Comité Consultatif National d'Ethique) appelle de ses vœux dans son avis rendu le 27 juin dernier.

Ces arrêts interviennent dans un contexte où certains prônent l'idée qu'un enfant pourrait être conçu sans père, donc avec un seul parent pour l'élever, tandis que d'autres, dont la Cour de cassation, estiment que l'enfant né de GPA doit avoir un parent adoptif en plus de sa mère et de son père. Cette incohérence s'ajoute au détournement de l'adoption : institution créée pour redonner des parents à un enfant orphelin qui a perdu les siens par accident de la vie, l'adoption accordée par la Cour de cassation aux parents d'intention fait de cet acte d'amour et de générosité un moyen d'obtenir un enfant, consacrant ainsi l'existence du droit à l'enfant, au détriment des droits de l'enfant.

Ces arrêts sont un pas supplémentaire vers la marchandisation de l'humain, y compris

Lire la suite de l'article

Des combattants de Boko Haram se font passer pour des réfugiés

Selon l'AFP, des combattants du groupe jihadiste Boko Haram ont été découverts parmi des réfugiés qui venaient de passer du Cameroun au Nigeria. Selon Ahmed Satomi, chef du Borno State Emergency Management Agency,

"au moins neuf insurgés de Boko Haram et 100 complices ont été trouvés parmi 920 réfugiés nigérians qui sont revenus mercredi de Marwa (Cameroun)". "Ils ont été arrêtés pendant des vérifications par le personnel de sécurité sur les personnes qui revenaient à la ville-frontière (nigériane) de Banki."

Selon l'ONU (par l'UNHCR), 10,1% des migrants arrivés par la Méditerranée depuis le 1/1/2017 sont des Nigérians.

Lire la suite de l'article

S’il y a une volonté de faire passer la PMA, il y aura de nouvelles divisions, de nouvelles manifestations, et sans doute un nouveau mouvement social

Le député réélu (LR) de l’Ain Xavier Breton appelle la nouvelle majorité à ne pas raviver les tensions entre Français en légalisant la procréation médicalement assistée (PMA). Il appelle, dans Famille chrétienne, la droite à être « claire dans ses options ».

Unknown-12"Vous étiez président de l’Entente parlementaire pour la famille (collectif de 135 députés, formé fin 2012 pour résister à la loi Taubira, et défendre les valeurs familiales et d’éducation, Ndlr). Allez-vous refonder ce collectif, y compris avec des députés d’autres formations ?

Déjà sous le mandat précédent, il y avait des députés non-inscrits ou membres de l’Union des démocrates indépendants (UDI), comme Jean-Christophe Fromantin. Ce n’était pas un mouvement lié aux Républicains. Nous allons nous reformer en fonction du calendrier à venir. Avec l’annonce d’une décision imminente du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) sur la procréation médicalement assistée (PMA) et la révision des lois de bioéthique prévue en 2018, nous allons débattre entre nous pour savoir comment les aborder. Parmi les nouveaux députés, peut-être y en aura-t-il qui se retrouveront dans ce que nous proposons.

Craignez-vous que la nouvelle majorité ne veuille légaliser rapidement la PMA pour les femmes homosexuelles ?

La PMA va être un bon test. Nous allons voir si le sujet fait l’objet d’une consultation plus large que le seul CCNE. Soit la majorité décide de changer de méthode, et de permettre un débat, ou bien elle passe en force. Ce faisant, elle divise à nouveau les Français. Il ne faut pas oublier que la

Lire la suite de l'article

Comment quelques médias dominants ont fait passer le fils préféré de Hollande pour le champion du renouvellement ?

Cela est suffisamment rare pour être souligné. Daniel Schneidermann a écrit une tribune critique sur le traitement médiatique de Macron par les médias…dans Libération. En voici quelques extraits croustillants :

"«Priorité au direct», coupa tout d’un coup Léa Salamé. Et l’image de France 2 bascula vers une porte, gardée par un musclé à oreillette. Une, deux, trois secondes, on resta en tête à tête avec cette porte et le musclé qui gardait cette porte. Et puis, Salamé nous expliqua : c’était la porte du QG d’Emmanuel Macron, par où allait sortir le vainqueur du premier tour, pour se rendre devant ses militants, quelques centaines de mètres plus loin. Et on put traduire «priorité au direct», en langage de la télé d’Etat, ça voulait dire «priorité au vainqueur». Finie la stricte égalité entre tous les candidats, et toutes ces sornettes de campagne. Comme les tournesols, France 2 enfin délivrée se tournait vers son soleil à elle : le pouvoir.

S’il reste quelques citoyens qui n’ont pas compris comment les médias ont imposé Macron comme une évidence, alors qu’ils se précipitent sur le replay de la soirée électorale de France 2. Toute la mécanique s’y dévoile. Evidemment, il y a la collection complète des couvertures de l’Obs, les éditos à répétition des snipers de Challenges, les opportunes pétitions d’économistes. Tout ceci constitue un bloc de propagande visible. Mais le plus efficace, sans doute fut-ce la propagande invisible.

Les réactions politiques du tout-venant expédiées après l’annonce des résultats, sonnèrent donc sur France 2 l’heure du

Lire la suite de l'article

Pour un islamiste, la façon dont les médias occidentaux présentent la crise d’Alep est une motivation pour passer à l’action

Le 21 décembre Eric Dénécé (Directeur du Centre Français de Recherche sur le Renseignement – CF2R) s'exprimait sur Alep et sur le terrorisme, sur LCI. Il déclare notamment :

"On est à mon sens sur une falsification de l'information qui est énorme. Bien sûr qu'on est sur une guerre civile en Syrie, mais ça ne concerne que 30% d'Alep, ce sont soit des civils qui sont pris en otage par des djihadistes, soit des gens qui refusent de quitter les quartiers parce qu'ils soutiennent ces mêmes djihadistes. On ne vous parle pas de tout ce qui se passe ailleurs en Syrie. On se fait rouler dans la farine avec Alep. Ca ne veut pas dire qu'il n'y a pas de victimes innocentes qui périssent (…) Seul 1/3 d'Alep est victime des bombardements, et j'insiste, c'est 1/3 de la ville dans lequel des jihadistes dangereux sont présents qui depuis des années tirent sur les quartiers chrétiens et le reste de la ville, ce dont on ne parle jamais. On ne parle pas non plus du massacre humanitaire que conduisent les Saoudiens aujourd'hui au Yémen où systématiquement des hôpitaux sont ciblés, des sites archéologiques détruits. Un de nos contacts qui est rentré du terrain l'autre jour nous disait qu'en Syrie, il y a des tas d'endroits où les choses se passent bien où on peut dîner dans la rue le soir dans les quartiers de Damas, aller au bord de la mer, donc le pays n'est pas à feu et à

Lire la suite de l'article

Dossier Tabou sur l’islam : à passer dans les écoles

Gilbert Collard attire l’attention du ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche sur l'émission Dossier Tabou concernant le péril islamiste diffusée le 28 septembre au soir sur M6 (L'islam en France, la République en échec) :

Capture d’écran 2016-09-30 à 07.00.51"Ce documentaire, qui révèle les dérives sectaires de certains zélateurs d’un culte clairement identifié, montre qu’un tabou doit impérativement être dénoncé lorsqu’il menace les bases civilisationnelles de notre tradition constitutionnelle et républicaine. Aux yeux de M. Gilbert Collard, il serait donc souhaitable que ce documentaire soit projeté et présenté à tous les élèves de nos écoles publiques françaises, afin d’exposer clairement les dangers d’un islamisme dévoyé.

M. Gilbert Collard souhaiterait donc savoir si la ministre envisagerait de donner suite à un tel projet à finalité pédagogique , et à acquérir les droits de rediffusion de ce reportage , dont la portée citoyenne est absolument évidente."

Lire la suite de l'article

Reconquérir une hégémonie culturelle, sans passer par une organisation politique

Riposte catholique analyse un article de Jean-Luc Pouthier (enseignant à Sciences Po et à l’Institut catholique de Paris), qui explique que les catholiques ne comptent désormais pour rien dans l’espace politique national mais qui constate une mutation liée à la fin de la démocratie chrétienne, mutation dont votre blog préféré est un signe :

Unknown-37"Dans une Europe sécularisée, où le catholicisme est minoritaire mais persistant, l’absence de formations confessionnelles, de corps intermédiaires en quelque sorte, n’en pose pas moins à nouveau le problème du mode de relation de l’Eglise et de ses fidèles avec le monde politique. L’exemple de l’Italie est, à cet égard, intéressant.

En 1995, le cardinal Camillo Ruini, président de la Conférence épiscopale italienne, a lancé le « projet culturel » de l’Eglise d’Italie. Le cardinal Ruini n’avait guère regretté, c’est le moins qui se puisse écrire, la disparition de Démocratie chrétienne aux élections de 1994 (qui virent le premier succès électoral de Silvio Berlusconi). Elle s’était révélée incapable, selon lui, de défendre les valeurs du catholicisme. En revanche, il encourageait ses ouailles à reconquérir une hégémonie culturelle dans la société italienne, sans que cela passe forcément par une organisation politique.

Et du point de vue de l’Eglise, cette idée n’a pas si mal réussi. Non seulement des clercs ou des intellectuels défendent ses positions dans les médias italiens, mais « l’aire catholique » continue de peser sur les orientations politiques générales, par une multitude d’organisations susceptibles de mobiliser, sur certains sujets (lois bioéthiques ou mariage pour tous), des foules considérables. C’est au fond l’avenir

Lire la suite de l'article

Fiches S : « On a clairement des profils de gens capables de passer à l’acte »

Entre Belfort et Montbéliard, 24 personnes sont fichées S. Les seules personnes ciblées comme menace pour la sûreté de l’État le sont pour islamisme radical. Parmi les treize mosquées que dénombre Montbéliard (117 000 habitants), quelques-unes sont estampillées salafistes. « On a clairement des profils de gens capables de passer à l’acte », reconnaît un membre des services. 

Un agent observe l’omerta qui règne désormais dans les mosquées :

« Auparavant, en cas de dérives, dans les propos notamment, on avait des remontées, plus maintenant. Tous ont peur des conséquences. »

Lire la suite de l'article