Archives par étiquette : passant

La croyance selon laquelle Mahomet s’est envolé sur une jument ailé en passant par Jérusalem

Marion Duvauchel a fait paraître en mai un ouvrage intitulé Jérusalem, la Bouraq et le vol de Mahomet. C'est un ouvrage un peu savant mais accessible qui analyse avec soin la croyance selon laquelle Mahomet s'est envolé sur une jument ailé en passant par Jérusalem. Cette croyance, qui fonde la revendication de l'islam sur Jérusalem n'a jamais été examinée. Cette croyance est fondamentale mais l'islamologie l'a omise, pour des raisons exposées dans le livre. 

Capture d’écran 2018-07-17 à 18.37.49

Lire la suite de l'article

Alpes : des habitants profitent de la misère pour se faire de l’argent en passant les clandestins, puis ils donnent des leçons

Extrait du reportage de Louis Lecomte dans L'Incorrect sur l'action de Génération Identitaire dans les Alpes :

GI4-338x225"[…] L’ennui se fait rapidement sentir. Pour nous occuper, nous visitons une bergerie un peu plus loin en direction de la frontière italienne. Dans cette maisonnette en bois, nous découvrons une quantité impressionnante de nourriture, de vêtements d’hiver et de matériel de randonnée. Deux indices prouvent indiscutablement qu’il s’agit d’un relais pour clandestins : la présence d’un drapeau des NO TAV (groupe d’extrême gauche ultra violent italien) et d’un plan indiquant les chemins pour arriver en France depuis l’Italie.

Sur le chemin, nous rencontrons un habitant de Briançon. Il est excédé de voir passer plusieurs dizaines de milliers de migrants clandestins pendant toute la belle saison. Son opinion est largement partagée par les habitants qui d’ailleurs se montrent très favorables à cette action : outre les encouragements, deux jeunes se sont spontanément joints aux identitaires. Il nous montre un autre relais comportant également de la nourriture, mais aussi un four à feu. La plus intéressante des informations qu’il nous donne est que le passage n’est pas assuré par des mafieux hors-sol : ce sont des habitants connus de tous qui passent les clandestins en prenant un billet au passage. L’homme se met en colère à leur évocation : « c’est révoltant. Ils profitent de la misère pour se faire de l’argent, et ils donnent des leçons. Mais je vais vous dire ; des clandestins il y en a 8000 rien qu’au village olympique de Turin. C’est

Lire la suite de l'article

Des programmes officiels du ministère à l’enseignement en passant par la conception des manuels

Professeur d’histoire-géographie au lycée Stanislas de Paris, Vincent Badré présente son ouvrage “L’histoire politisée : réformes et conséquences”. Il y affirme notamment que les élèves sont sous l’influence d’une idéologie contestable, celle du ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem. Vincent Badré dénonce également l’abandon de la chronologie et du Roman National dans les manuels d’histoire. L’enseignement de la géographie et de l’éducation civique n’est pas non plus épargné. Il évoquera aussi l’application concrète de la théorie du genre dans les cours et la progression de l’Islam dans les programmes.

Lire la suite de l'article

Dissidents : de l’école à la culture en passant par les « réseaux de la blogo-sphère résistante »

Philippe de Villiers et François-Xavier Bellamy sont interrogés dans le dernier numéro de Famille chrétienne. Extraits :

Couv-1978_mediumPhilippe de Villiers – On peut espérer que la barbarie nous ramène paradoxalement à notre identité. La jeunesse française est prête pour redécouvrir toute la force de la civilisation chrétienne. En éclaireurs, je pense à tous ces prêtres ardents de la génération Benoît XVI. Du feu ! Ils incarnent un christianisme granitique. Cette jeunesse-là n’a plus peur du sacrifice. Cette nouvelle génération renoue avec la Tradition, non pas d’abord avec des coutumes, mais avec l’audace. Elle a compris que la société civile avait besoin de héros et l’Église de saints !

François-Xavier Bellamy – L’urgence est en effet de retrouver le sens de notre héritage et, avec lui, cet appel qui nous dépasse.… Il est temps de renoncer à la déconstruction méthodique que notre société subit depuis quelques décennies. Deux jours après les attentats à Paris, l’Association des maires de France persévérait dans ce même déni en appelant à interdire les crèches dans l’espace public. L’obsession de supprimer toute trace du christianisme, c’est aussi le mobile des djihadistes. Maintenant, il est temps de faire un choix !

En quoi sommes-nous à la croisée des chemins ?

P. V. – On voit bien ce qui se passe aujourd’hui : les laïcards font le vide et les islamistes le remplissent. Ils nous frappent parce qu’ils nous méprisent. Cela ne peut plus durer.

F.-X. B. – Nous sommes arrivés à un point de bifurcation dans notre Histoire,

Lire la suite de l'article