Archives par étiquette : parole

Etats-Généraux de la bioéthique : la parole massive des citoyens sera-t-elle entendue ?

Alors que tout le monde s'accorde maintenant à reconnaître que la grande majorité des participants aux Etats-Généraux sont hostiles à l'extension de la PMA, Emmanuel Hirsch, professeur des universités, directeur de l'Espace éthique de la région Île-de-France, et président du Conseil pour l'éthique de la recherche et de l'intégrité scientifique de l'Université Paris-Saclay, appelle dans le Figarovox à ne pas décevoir ces participants :

Unknown-8"La phase de concertation publique, pour le moins brève, s'achève en avril. Sur le plan quantitatif, le bilan de la participation est très positif: les citoyens se sont investis massivement dans la réflexion. Si les contributions exprimées sur le site des états généraux de la bioéthique font apparaître de manière significative deux thématiques (procréation et société: 14 447, prise en charge de la fin de vie: 6 625), il serait hors de propos et probablement dangereux de ne retenir de ces débats que ces deux seuls sujets. Je crois que l'heure n'est plus tant à défaire le passé qu'à nous tourner résolument vers les défis de l'avenir, posés par la révolution numérique.

J'ai moi-même constaté l'engouement d'un public nombreux et assidu au débat sociétal, débat qui à tant d'égards conditionne le devenir de notre démocratie.

Que l'on ne se trompe, la société est mobilisée et réclame de s'approprier de nouveaux savoirs, avec un sens évident du bien commun et une conscience profonde de nos responsabilités au regard des générations futures. Je suis impressionné par l'adhésion du public rencontré au cours de nos débats, notamment

Lire la suite de l'article

“On n’a plus dans le coeur ce trop-plein qui fait que votre parole devient chant”

Lu sur Ouest-France :

Damien_Poisblaud_par_Claude_Truong-Ngoc_mai_2014"Depuis 35 ans, le Vendéen Damien Poisblaud fait résonner les nefs des églises romanes et gothiques. De l’église Saint-Julien-le-Pauvre à Paris, où il a puisé aux sources du chant byzantin à l’abbaye du Thoronet en Provence où il a mis au point la technique de chant qu’il enseigne à l’université.

Un soleil d’hiver réchauffe les premiers magnolias devant la maison de briques et de pierres. C’est en lisière de la forêt du Gâvres (Loire-Atlantique) que Damien Poisblaud est revenu depuis deux ans avec son épouse Elsa et leurs trois enfants, pour prendre soin de ses parents. Mais devant la petite chapelle de la Madeleine où ses pas le mènent parfois, ou dans son salon baigné de lumière, entouré d’instruments de musique et d’offertoires médiévaux, quand il chante, c’est comme si les anges l’accompagnaient.

Dans sa bouche, le Credo, l’Ave Maria, le Lux Aeterna se nimbent d’une magie envoûtante. Sa voix pure perpétue la tradition grégorienne, ce chant sacré officialisé par le pape Grégoire le Grand (590-604) qui ponctue la liturgie catholique. Est-ce parce que Damien Poisblaud a grandi à Maillé, un petit bourg de 760 âmes dans le marais vendéen dont l’église romane a été ravagée par les guerres de religions, qu’il s’est enthousiasmé pour cet art millénaire inspiré par la foi chrétienne ?

[…] «Pour moi, le chant grégorien qui s’écrit en neumes ou notes carrées – est plus proche des musiques traditionnelles que de la musique, dite classique. Comme elles, il

Lire la suite de l'article

Temps de parole aux européennes : magouille gouvernementale en vue !

LREM sortirait grand gagnant de la réforme envisagée par le gouvernement, avec une augmentation de 155% du temps d'antenne:

"Ça ne changera pas la face des élections européennes, mais c’est un bien mauvais tour que la République en Marche (LREM) s’apprête à jouer à l’opposition. De façon très discrète, le gouvernement se prépare à… augmenter son temps d’antenne pour ce scrutin, et à diminuer, par ricochet, celui de l’opposition parlementaire. Jean-Luc Mélenchon et ses Insoumis seront tout particulièrement touchés par cette réforme, qui sera discutée en commission des lois à l'Assemblée nationale le 17 janvier prochain.

La manœuvre concerne les spots de campagne diffusés sur l’ensemble des chaînes de l’audiovisuel public. Profitant de la réforme consensuelle du mode de scrutin aux élections européennes – les députés européens seront désormais élus sur l’ensemble du territoire français -, le gouvernement a inséré dans son projet de loi un article sur ces clips de propagande. Actuellement, ces spots sont diffusés pendant une durée totale de deux heures sur chaque média, répartis de façon parfaitement égale entre tous les partis représentés au Parlement. S’il existe six listes soutenues par des groupes parlementaires, elles se partageront chacune 20 minutes d’antenne. Quant aux partis qui ne disposent pas d’un groupe parlementaire, comme le FN ou Debout la France, ils se partagent égalitairement une heure, mais aucun ne peut parler plus de cinq minutes.

Plutôt que de chercher à atténuer ce déséquilibre, le gouvernement d’Edouard Philippe a choisi… de l’accentuer. Comme l’a remarqué

Lire la suite de l'article

Christine Boutin : « Cette décision aidera les uns et les autres, et particulièrement les chrétiens, à avoir une parole libre. »

Christine Boutin réagit, en exclusivité pour Boulevard Voltaire, à l’arrêt de la Cour de cassation qui a annulé sa condamnation pour ses propos sur l’homosexualité. Tout en réaffirmant son respect absolu des personnes homosexuelles, elle se réjouit de cette décision de la plus haute juridiction française qui devrait servir de jurisprudence, notamment dans une période où le pouvoir cherche à limiter la liberté d’expression. « Cette décision aidera les uns et les autres, et particulièrement les chrétiens, à avoir une parole libre. »

Lire la suite de l'article

Euthanasie pour cause de maladie de Charcot : France Inter donnera-t-elle la parole à la défense de la vie ?

France Inter (émission de Léa Salamé) a interrogé une femme atteinte de la maladie de Charcot. Celle-ci compte se suicider en Belgique et milite pour l'euthanasie en France.

Axelle Huber aimerait donner sa conception de "mourir dans la dignité" – assez différente, puisqu'elle a accompagné jusqu'au bout son mari, alors qu'ils étaient parents de quatre jeunes enfants (retrouvez son témoignage ici). Mais sera-t-elle invité par France Inter ?

Vous pouvez interpeller Léa Salamé pour lui demander d'inviter Axelle Huber :

"Léa Salamé Page, relèverez-vous ce défi : êtes-vous "cap" de m'inviter sur votre émission de radio sur France Inter avec Nicolas Demorand pour m'écouter vous donner, à travers mon témoignage, un autre point de vue sur l'euthanasie que celui d'Anne Bert. Joie, au coeur de notre souffrance, d'avoir accompagné mon mari jusqu'à sa mort naturelle. Mon mari Léonard est mort de la maladie de Charcot en 2013. Il venait d'avoir 41 ans. Nos 4 enfants étaient alors âgés de 4 à 9 ans. Axelle Huber, auteur de Si je ne peux plus marcher, je courrai, Éditions MAME, préfacé par Philippe Pozzo di Borgo. Vous pouvez me découvrir lors de mon passage dans l'émission "1001 vies" sur FRANCE 2 avec Frédéric LOPEZ."

Lire la suite de l'article

Canada : l’Eglise s’inquiète au sujet du projet de loi punissant la liberté de parole contre le gender

De Mgr Douglas Crosby, Évêque de Hamilton et Président de la Conférence des évêques catholiques du Canada :

Bishop_Crosby_Plénière_2015"Le projet de loi C-16, Loi modifiant la Loi canadienne sur les droits de la personne et le Code criminel, a récemment été adopté par le Parlement du Canada et a reçu la sanction royale le 19 juin 2017. Cette loi ajoute l'identité de genre et l'expression de genre à la liste des distinctions illicites en vertu de la Loi canadienne sur les droits de la personne, et elle modifie le Code criminel afin d'étendre la protection contre la propagande haineuse aux membres des groupes qui se distinguent par l'identité de genre ou l'expression de genre.

L'Église catholique regarde toutes les personnes, quelle que soit la manière dont elles s'identifient ou dont elles choisissent de vivre leur vie, comme investies d'une dignité inhérente que leur confère Dieu notre Créateur. Pour cette raison, toute discrimination injuste ou toute forme de violence contre une personne, ou une communauté, ou une classe de personnes, est toujours moralement mauvaise. Dès le moment de sa conception, l'être humain reçoit la dignité innée de porter l'image de Dieu. Toutes les personnes, y compris celles qui se disent « transgenres », doivent toujours être traitées avec compassion, respect et amour.

Bien que la Conférence des évêques catholiques du Canada soutienne l'objectif du projet de loi C 16, qui vise à assurer la protection des Canadiennes et des Canadiens, certains des principes qui le sous-tendent – si largement reçus

Lire la suite de l'article

La Manif Pour Tous appelle à passer de la parole aux actes pour renforcer l’interdiction de la GPA en France et dans le monde

Communiqué de La Manif Pour Tous :

"Les arrêts publiés par la Cour de cassation ce 5 juillet accordent l'adoption simple au conjoint du père biologique d'un enfant né d'une mère porteuse à l'étranger. Ce faisant, la Cour de cassation fait preuve d'une immense hypocrisie. Alors que l'intérêt supérieur de l'enfant suppose avant tout autre chose de ne pas l'arracher à sa mère et de ne pas en faire l'objet d'une transaction, la Cour publie des arrêts qui conduiront au développement de cette pratique et non au renforcement de sa prohibition partout dans le monde, ce que le CCNE (Comité Consultatif National d'Ethique) appelle de ses vœux dans son avis rendu le 27 juin dernier.

Ces arrêts interviennent dans un contexte où certains prônent l'idée qu'un enfant pourrait être conçu sans père, donc avec un seul parent pour l'élever, tandis que d'autres, dont la Cour de cassation, estiment que l'enfant né de GPA doit avoir un parent adoptif en plus de sa mère et de son père. Cette incohérence s'ajoute au détournement de l'adoption : institution créée pour redonner des parents à un enfant orphelin qui a perdu les siens par accident de la vie, l'adoption accordée par la Cour de cassation aux parents d'intention fait de cet acte d'amour et de générosité un moyen d'obtenir un enfant, consacrant ainsi l'existence du droit à l'enfant, au détriment des droits de l'enfant.

Ces arrêts sont un pas supplémentaire vers la marchandisation de l'humain, y compris

Lire la suite de l'article

Quand les ministres de Macron fustigeaient Macron : de la valeur de la parole politique

Florilège éloquent.

591d812fd3f85dd9090000caEdouard Philippe - Chroniques publiées dans Libération.

  • 18 janvier : « Il serait le fils naturel de Kennedy et de Mendès-France. On peut en douter. Le premier avait plus de charisme; le second, plus de principes ».
  • 15 février : « Macron n'assume rien mais promet tout, avec la fougue d'un conquérant juvénile et le cynisme d'un vieux routier ».

Bruno Le Maire, Les Républicains (ministre de l’Économie)

  • 12 juillet 2016 : « Je ne crois pas du tout au positionnement transpartisan assumé par Emmanuel Macron et son mouvement. C’est de la soupe. Attention à cette façon de mélanger, de brouiller les lignes, de dire qu’on veut mettre avec soi tous les progressistes. Ça ne veut rien dire. »
  • 20 janvier 2017: « Emmanuel Macron, c’est une coquille vide, où chacun arrive avec des propositions qui peuvent être toutes aussi différentes les unes que les autres, mais on ne sait pas où l'on va et je pense que c’est dangereux pour le pays ».
  • 19 février : « Qui est le véritable Emmanuel Macron ? Celui qui ne se dit pas socialiste devant M. de Villiers ou celui qui se dit de gauche sur TF1? Celui qui s'est dit favorable à la légalisation du cannabis ou celui qui se dit contre ? Emmanuel Macron est le candidat sans projets car c’est le candidat sans convictions: il change de discours suivant l’auditoire ». Bruno Le Maire, lui, ne change pas…
  • 25 avril : « Je vais me

Lire la suite de l'article

Quand la grande muette prendra la parole

C'est le titre d'un ouvrage distribué par Apopsix.Capture-daacran-2017-03-08-a-12-08-16

Les événements dramatiques qui se sont déroulés sur notre propre sol depuis quelques années et surtout récemment sont autant de signaux d'alarme totalement ignorés par ceux qui nous gouvernent et qui ont plongé le peuple dans la désespérance et l'exaspération. Cette exaspération alimente une colère qui ne cesse de monter et qui conduit à une radicalisation des esprits. Alors, si la primauté du politique sur le militaire n'est absolument pas contestée, la Grande Muette, garante de la continuité historique directement liée à la sécurité et à la protection de son peuple, doit à présent, devant le danger imminent qui menace le pays, briser le silence pour rappeler aux responsables politiques leurs obligations à l'égard de la Nation. Cela devient même un devoir lorsque l'État trahit la Nation, comme c'est le cas depuis plusieurs années, et que l'intérêt supérieur du pays est en cause.

Le présent essai se présente sous la formes d'un recueil de chroniques, éditoriaux, tribunes, interviews, discours, communiqués, lettres ouvertes de l'auteur diffusés depuis 2009 jusqu'à aujourd'hui. Ces différents textes sont ordonnés chronologiquement dans le temps. Cela permet au lecteur de suivre l'évolution de la situation sur un laps de temps de huit années et de constater, sur de nombreux points, l'aggravation de cette dernière en raison du déni des réalités des responsables politiques, de leur manque de vision à long terme et de la prise de décisions contraires aux intérêts de la Nation. L'ensemble de ce recueil aboutit

Lire la suite de l'article

L’insoutenable légèreté de la parole politique actuelle

De Thibaud Collin à propos de l'affaire Fillon :

C55cYE-VAAAVwQI.jpg-large"Voilà donc François Fillon qui, après avoir affirmé le 26 janvier que la seule chose qui le ferait renoncer à se présenter serait sa mise en examen, annonce qu’il va être mis en examen et… qu’il ne renoncera pas. Il renonce donc bien, non à briguer la présidence de la République mais à tenir son engagement ! Quelle que soit la réalité du dossier judiciaire, cette volte-face est un symptôme supplémentaire de l’insoutenable légèreté de la parole politique actuelle. Quel crédit accordé à un responsable politique qui ne peut en aucun cas assumer ce qu’il a déclaré faire? Certes, on peut toujours affirmer que les circonstances ont changé, que cet acharnement judiciaire est suspect mais alors la légèreté était dans le fait de s’exposer de manière inconsidérée, il y a quelques semaines, en espérant apparaître comme quelqu’un qui n’avait rien à se reprocher. Ce que révèle le renoncement de François Fillon est la dévitalisation de la parole politique et plus fondamentalement la crise de confiance, ciment de toute vie sociale et politique. Il y aurait une grande illusion à considérer que ce ciment n’est pas friable et que donc le monde humain est indestructible.

Paul Valéry affirme dans « La politique de l’Esprit » (Variété III, 1932) : « Tout monde social est fondé sur la croyance et sur la confiance. Les mondes juridiques ou politiques sont mythiques. Ils reçoivent leur existence de notre esprit. Croire à la parole est aussi indispensable aux humains que de

Lire la suite de l'article

La Parole est un don. L’autre est un don

Message du Pape François pour le carême 2017 :

Unknown-17"Le Carême est un nouveau commencement, un chemin qui conduit à une destination sûre : la Pâques de la Résurrection, la victoire du Christ sur la mort. Et ce temps nous adresse toujours un appel pressant à la conversion : le chrétien est appelé à revenir à Dieu « de tout son cœur » (Jl 2,12) pour ne pas se contenter d’une vie médiocre, mais grandir dans l’amitié avec le Seigneur. Jésus est l’ami fidèle qui ne nous abandonne jamais, car même lorsque nous péchons, il attend patiemment notre retour à Lui et, par cette attente, il manifeste sa volonté de pardon (cf. Homélie du 8 janvier 2016).

Le Carême est le moment favorable pour intensifier la vie de l’esprit grâce aux moyens sacrés que l’Eglise nous offre: le jeûne, la prière et l’aumône. A la base de tout il y a la Parole de Dieu, que nous sommes invités à écouter et à méditer avec davantage d’assiduité en cette période. Je voudrais ici m’arrêter en particulier sur la parabole de l’homme riche et du pauvre Lazare (cf. Lc16,19-31). Laissons-nous inspirer par ce récit si important qui, en nous exhortant à une conversion sincère, nous offre la clé pour comprendre comment agir afin d’atteindre le vrai bonheur et la vie éternelle.

1. L’autre est un don

La parabole commence avec la présentation des deux personnages principaux ; cependant le pauvre y est décrit de façon plus détaillée :

Lire la suite de l'article