Archives par étiquette : parle

14 juillet : ces soldats qui meurent et dont on ne parle pas

De Boulevard Voltaire : 

"Dans une série intitulée « La coupe du Monde dans nos vies », 20 minutes revenait il y a quelques jours sur « L’histoire de Steeve, soldat français mort dans l’indifférence » le vendredi 18 juin 2010, « le même jour que l’altercation entre Nicolas Anelka et Raymond Domenech ». Le brigadier-chef du 1er régiment des hussards parachutistes de Tarbes, 44e militaire tombé en Afghanistan, et qui sera plus tard décoré à titre posthume de la Légion d’Honneur, fait à peine l’objet d’un bandeau sur BFMTV, tandis que « la grève de Knysna » est relayée par toutes les télés. Son frère Luc résume : « Pendant que les médias ne parlaient que du fameux problème Anelka et que ses copains refusaient de jouer, Steeve, lui, portait le drapeau très haut » (suite).

Ltn-arnaud-20180711

Lire la suite de l'article

Plus on tue au nom d’Allah, plus on combat l’islamophobie et plus on parle de l’islam en bien

Extrait d'un entretien d'Alexandre Del Valle, dans Valeurs Actuelles :

UnknownQue vous inspire l’attentat islamiste de Trèbes ?

L’attentat du 23 mars m’inspire deux réflexions. Tout d’abord, comme je l’explique dans mon livre, la chute de Dae’ch ne veut pas dire que la menace islamo-terroriste va s’estomper. L’ex-porte-parole de l’État islamique, Abou Mohamed al-Adnani, l’a lui-même parfaitement expliqué : « Ceux qui croient que la perte de territoires en Syrie ou en Irak signifie notre défaite n’ont pas compris que tant que la charia et le Coran progressent dans les coeurs des musulmans, nous serons vainqueurs. » Plus Dae’ch suscite des attentats, plus l’adhésion à l’idéologie islamiste progresse. La seconde observation est que nous avons assisté, avec l’attentat de Trèbes et le sacrifice de l’héroïque Arnaud Beltrame, à un “choc des martyrs” : ceux qui perdent leur vie pour la mort face à ceux qui meurent pour sauver des vies. Il s’agit là d’un échec imprévu pour Dae’ch, qui veut faire croire que seuls les cavaliers d’Allah sont capables d’offrir leur vie…

Vous évoquez la paranoïa : quelles sont les déclinaisons de la stratégie d’intimidation islamique qui fait l’objet de votre ouvrage ?

Pour mettre en oeuvre un plan d’islamisation mondiale de type suprématiste et irrédentiste, la première méthode, très efficace, est l’intimidation physique : par des assassinats ciblés, des actes terroristes, des attroupements ou des menaces de mort. La plus grande erreur de l’Occident consiste à croire que l’islamisme est un nihilisme : tuer au nom de l’islam

Lire la suite de l'article

A chaque fois que l’on parle de racisme, on parle d’antisémitisme et d’islamophobie, mais on oublie toujours la christianophobie

Lire la suite de l'article

Le terrorisme endogène dont parle Macron, c’est la 5ème colonne !

Emmanuel Macron parle désormais de “terrorisme endogène” :

“La menace terroriste demeure élevée, nous avons depuis plusieurs mois une menace qu’on appelle endogène

Le sens didactique est le suivant : “Qui prend naissance à l’intérieur, est dû à une cause interne

Gilbert Collard traduit cela de manière plus compréhensible :

Lire la suite de l'article

Cécile Edel sur l’avortement : ” Aujourd’hui on parle de droit fondamental alors pourquoi n’évitons pas à la femme un tel drame ?

Anticipant la diffusion ce soir d’un “documentaire” à charge contre les milieux pro-vie sur Arte, Jean-Marc Morandini a organisé un débat objectif et bien mené entre Cécile Edel, présidente de Choisir la vie, et Fatime Benomar, féministe, sur Cnews.

On peut retrouver sur la vidéo ci-dessous à partir de 21’45” ce débat où Cécile Edel a été remarquable par son courage, son éloquence et la force de ses convictions face à une adversaire pourtant rompue aux plateaux de télévision. 

Lire la suite de l'article

Ernst Jünger, l’ennemi parle

Ce soir la chaîne Histoire diffuse un documentaire sur l'écrivain allemand Ernst Jünger 

Ernst Jünger, soldat ennemi et écrivain ami de la France, ennemi d’Hitler qui l’a pourtant protégé, a traversé tout le siècle. Ce héros de la guerre 14-18 a accompagné la montée du nazisme avant de s’y opposer. Officier pendant l’occupation de Paris, il a été chargé d'évaluer les répercussions des exécutions d'otages en France et a été lié aux cercles d'officiers compromis dans l'attentat contre Hitler. Julien Hervier, son biographe, le cinéaste Volker Schlöndorff, et Ernst Jünger lui-même – dans une archive inédite de 1973 -  éclairent ce destin exceptionnel.

Ce film retrace la vie exceptionnelle de cet écrivain allemand, né sous l'Empire et mort à 103 ans en 1998. Il fut non seulement témoin de l'histoire du XXmais acteur puisqu'il a participé aux deux guerres mondiales. Après s'être engagé dans la Légion étrangère, Ernst Jünger se porte volontaire quand Guillaume II ordonne la mobilisation en 1914. Il est victime de nombreuses blessures et reçoit la croix pour le mérite, la plus haute distinction militaire allemande. Devenu célèbre après la publication de ses souvenirs de la Première Guerre mondiale dans Orages d'acier en 1920, il a été une figure intellectuelle majeure de la révolution conservatrice à l'époque de Weimar, république qu'il haïssait et qui provoquera l'arrivée au pouvoir d'Adolf Hitler et la seconde guerre mondiale, comme l'avait prophétisé Jacques Bainville. Néanmoins, il s'est tenu éloigné de la vie politique à partir de l'accession des nazis au pouvoir.

Dans son Travailleur,

Lire la suite de l'article

Les mesures de la loi (pro) immigration dont on nous parle moins

Allongement des cartes de séjour, facilitation de l'accès à carte de résident de 10 ans, extension du regroupement familial :

DTgXLLFX4AE5hmF DTgXLobWsAAhEvx

Commentaires (1)

Allemagne : un élève musulman sur trois trouve la charia meilleure que la loi nationale…..
https://francais.rt.com/international/47243-allemagne-eleve-musulman-sur-trois-pret-risquer-vie-islam-etude
Et en France ?

Rédigé par : Damien | 14 jan 2018 20:21:11
____________________________________

Lire la suite de l'article

Ecriture inclusive : le ministre parle dans le vide

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation, s'est déclaré contre l'écriture dite "inclusive" :

"On doit revenir aux fondamentaux sur le vocabulaire et la grammaire, je trouve que ça ajoute une complexité qui n'est pas nécessaire".

Il a en outre estimé que cela créait "des polémiques inutiles". 

Pourtant, des professeurs ont reçu ce courrier du ministère de l'Education nationale :

DOu4pX7XUAAu7a8

DOu4pX_WsAAK-sRIl va vraiment falloir dissoudre ce ministère irréformable, tentaculaire et totalitaire.

Commentaires (2)

oui, je crois que ce machin doit disparaître, au plus vite.

Rédigé par : A.F | 16 nov 2017 08:28:19
____________________________________

Un ministre n'a quasiment aucun pouvoir concret sur l'administration qu'il dirige.
Les vrais détenteurs du pouvoir sont les hauts fonctionnaires inamovibles qui le peuplent et subsistent à toutes les "alternances" politiques.
C'est eux qu'il faut chasser si nous voulons redresser la barre.

Rédigé par : René Clémenti | 16 nov 2017 09:10:20
____________________________________

Lire la suite de l'article

Il y a une Histoire de la France dont le Système ne parle pas

Entretien réalisé pour le Salon Beige avec François Montgisard, auteur de Ces Français qui gouvernèrent le monde :

9782918677147François Montgisard, vous ressortez pour l’été chez TerraMare une nouvelle édition augmentée de votre célèbre ouvrage Ces Français qui gouvernèrent le monde.  Pourquoi cette nouvelle édition aujourd’hui 

Aussi curieux que cela puisse paraître, l’histoire des chefs d’État issus de familles française en ligne masculine n’avait jamais été traitée dans un livre ; ni même la recension de tous les territoires conquis par la France à un moment ou à un autre. La précédente édition avait connu un beau succès de librairie. Elle était épuisée. Je continuais les recherches sur son sujet, trouvant l’origine française de nouvelles familles de dirigeants politiques, cachée derrière des transformations patronymiques, parfois très étonnantes.  Arrive un moment où les ajouts sont suffisamment importants pour justifier une nouvelle édition contenant plus de 20 % d’informations supplémentaires et inédites sur le thème. Y compris, bien sûr, l’arrivée au pouvoir entre temps de nouveaux chefs d’État ou de gouvernement. 

Ces Français qui gouvernèrent le monde : Est-ce un titre nostalgique sur la grandeur passée de la France ?

La nostalgie ne nuit pas à l’amour que l’on peut porter à notre nation, à notre peuple. Bien au contraire. Le chanteur Michel Sardou rappelait que la nostalgie était même une condition pour qu’une chanson soit attachante et tout le monde a chanté avec lui « Ne m’appelez plus jamais France… ! »

Et cette belle histoire racontée dans cet ouvrage continue : il y a aujourd’hui une dizaine

Lire la suite de l'article

Il a parlé de la Bible à ses élèves, il est suspendu

Lu dans Minute sous la plume de Jeanne Smits :

Stories.virtuemart.product.2825_page_01nsp_106"Tout a commencé, pour cet enseignant arrivé il y a deux ans dans le « RPI » (regroupement pédagogique intercommunal) de Malicornay, le jour où un de ses élèves lui a demandé : « C’est qui le Monsieur accroché sur la croix ? » Dans ce petit coin de France profonde où parler de « chères têtes blondes » a encore un sens, la question a sonné comme une accusation. Elle mettait à nu l’incapacité contemporaine de transmettre la culture, l’histoire, les images mentales, les références communes d’un peuple – ou tout simplement d’expliquer ce que fait là ce bâtiment, avec un clocher, au centre du village.

Aussi l’instituteur a-t-il décidé d’enseigner le « fait religieux » en s’appuyant sur des textes de l’Exode et quelques autres. […] L’instituteur a dispensé 6 (six) heures de cours autour de la Bible et des textes chrétiens en cinq mois, dictées comprises – bien moins que les heures consacrées à Shakespeare ou à Harry Potter, et la moitié de son cours sur Sherlock Holmes ! – lorsqu’on se décida à mettre le holà. « On », c’est-à-dire on ne sait qui. Les courageux dénonciateurs de ce scandale ont adressé une lettre anonyme à l’inspection académique, signée : « Un collectif de parents ». Qui ça ? Mystère. Peut-être le directeur académique les connaît-il : Pierre-François Gachet, hussard noir en chef, a pris le corbeau au sérieux. On ne sait jamais ce qui peut

Lire la suite de l'article