Archives par étiquette : Paris

Conflit d’intérêt politico-LGBT à la mairie de Paris

Unknown-13L’ancien président de l’Unef (organisation où les scandales sexuels viennent de sortir) Bruno Julliard, chargé de la Culture la mairie de Paris, est "marié", depuis juillet, à Paul Le Goff, qui vient d’être embauché par la société Noctis, un empire de la vie nocturne parisienne. Noctis propose à la location,

« de jour comme de nuit, des lieux d’exception modulables et adaptables à tout type d’événement, localisés au cœur des quartiers emblématiques de Paris : Champs Élysée, Tour Eiffel, Opéra, Montparnasse, Quais de Seine, Bois de Boulogne… »

Or c’est Bruno Julliard qui, à la mairie, attribue les concessions de nombreux lieux de fêtes disponibles dans l’espace public parisien. Le conflit d’intérêts paraît évident.

Plusieurs opposants affirment que Noctis a embauché Paul Le Goff en contrepartie de l’attribution par Bruno Julliard du Showcase. En août, au même moment où Noctis embauchait Paul le Goff, la société gagnait l’appel d’offres pour la gestion de l’espace situé sous la culée du Pont Alexandre III, où se tenait jusque là le Showcase, une boite de nuit ayant fait pendant des années le bonheur des jeunes branchés parisiens. Ce « centre culturel éphémère » rebaptisé Le Génie d’Alex, a fait l'objet d'une soirée très particulière, pudiquement qualifiée de naturiste, puis de libertine, mais qui était plutôt dans la lignée des soirées berlinoise SM les plus hard et les plus déjantées. Noctis vient de récupérer la terrasse de l’ancien immeuble du Virgin Megastore « le

Lire la suite de l'article

16 novembre : récollection pour dames à Paris

Unknown-3La prochaine récollection pour dames de l'abbé Le Coq et de l'abbé Damaggio aura lieu jeudi 16 novembre, à partir de 9h au monastère de la Visitation (68 avenue Denfert Rochereau, Paris 14).

La suivante aura lieu le 14 décembre.

  • 9h : recueillement dans la chapelle du monastère 
  • 9h30 : messe célébrée selon le rite extraordinaire par l'abbé Le Coq et confession par l'abbé Damaggio. 
  • 10h30 : premier enseignement 
  • 11h15 : pause-café
  • 11h30 : second enseignement 
  • 12h30 : déjeuner tiré du sac, pour celles qui sont disponibles. 

Contact : Florence Chopard Guillaumot 0754822777 /florence.chopard@sfr.fr

Lire la suite de l'article

Payer pour visiter Notre-Dame de Paris ?

Stéphane Bern, chargé par le président de la République Emmanuel Macron d’une mission bénévole de six mois, pour établir une liste des monuments et des bâtiments en péril et identifier les trésors méconnus du patrimoine français, a eu une idée de génie : faire payer l'entrée des cathédrales… Ce qui nécessite de modifier la loi de 1905. Depuis la loi de spoliation de 1905, l’Etat est propriétaire des églises et c’est à lui d’entretenir les cathédrales (les églises sont à la charge des communes). Non seulement l'Etat a volé les biens de l'Eglise, mais maintenant il compte faire payer les visiteurs pour les entretenir.

La Conférence des évêques de France s'est opposée à ce projet :

Notre-dame-de-paris-file-d-attente"Les cathédrales érigées avant 1905 sont propriété de l’Etat tandis que l’Eglise catholique en est affectataire. La Loi de 1905 rappelle que, si l’État est propriétaire des lieux de culte, ceux-ci restent affectés au culte de façon permanente, totale et gratuite. La loi précise encore que « la visite des édifices et l’exposition des objets mobiliers classés seront publiques : elles ne pourront donner lieu à aucune taxe ni redevance » (art.17).

En outre, les cathédrales, alors même qu’elles font partie du patrimoine culturel de la France, sont avant tout des lieux de prière et de culte dont l’accès doit être libre. En notre époque de bruit et de tribulations, les cathédrales constituent des lieux de paix et d’intériorité, proposés à tous.

Rendre leur accès payant entamerait la dimension de gratuité que comporte la proposition

Lire la suite de l'article

Paris Notre-Dame de Coeur

Pour ceux qui ont assisté au spectacle La Nuit aux Invalides, il faut aller voir celui à Notre-Dame de Paris. Le spectacle Dame de Cœur s’inscrit dans le cadre des célébrations du centenaire de la première guerre mondiale. Le grand public est invité à assister gratuitement à ce son et lumière exceptionnel. Il s’agit d’un hommage populaire aux milliers de soldats alliés qui ont combattu et donné leur vie pour la liberté. La Cathédrale Notre-Dame porte, pour le peuple de Paris et pour le monde entier, un message universel de paix et de fraternité.

Unknown-45Dame de Cœur est la dernière création du metteur en scène Bruno Seillier. Depuis 2012, à il a assuré la création et la réalisation de quatre spectacles, La Nuit aux Invalides (Hôtel des Invalides), Les Luminessences d’Avignon (Cour carrée du Palais des Papes, Les Ecuyers du Temps (spectacle équestre et projections vidéo à Saumur) et La Conquête de l’Air, show grandiose à 360° retraçant l’histoire de l’aviation française au cœur du Grand Palais. Metteur en scène, il a le sens de l’espace, de la profondeur et de la technique maîtrisée. Directeur artistique, il veille à l’harmonie, aux choses bien faites, réunies au service du projet commun quelle que soit la taille, l’envergure du projet. Scénographe et réalisateur, il a le sens de l’espace, de l’idée, du concept qui fait mouche.

En 1917, sur un champ de bataille. Nous sommes dans la pénombre, sur le parvis d’une rencontre : celle d’une jeune infirmière française et d’un soldat américain

Lire la suite de l'article